background preloader

Biodiversité, résultat et étape de l’évolution

Facebook Twitter

Faune invasive : pousse-toi de là que je m’y mette. Pour bien débuter l’année, nous allons, comme à peu près une fois par mois, consacrer cette première émission de 2021 à l’éthologie, aux animaux… et, en règle générale, quels que soient les animaux que l’on ausculte dans cette émission… des requins aux araignées, en passant par l’ornithorynque ou les corvidés… ce sont des animaux auxquels on finit par s’attacher, malgré les a priori… eh bien aujourd’hui, on prend le parti inverse : nous allons parler d’animaux que l’on n’aime pas, et pour cause… ce sont des envahisseurs.

Faune invasive : pousse-toi de là que je m’y mette

C’est l’une des principales raisons de destruction de la biodiversité, et une conséquence du monde de libre échange qui est le nôtre : le 21ème siècle est celui du triomphe des espèces invasives. Faune invasive : pousse-toi de là que je m’y mette. C’est le programme envahissant qui est le nôtre pour l'heure qui vient. Bienvenue dans cette première Méthode Scientifique de 2021. Le reportage du jour Les bases documentaires. Nouvelle fonctionnalité de l’INPN, OpenObs donne accès à 71 millions de données d’observation sur les espèces sur l’ensemble des territoires français. OpenObs permet de visualiser, d‘explorer et de télécharger les données d’observation sur les espèces de l’Inventaire national du , plateforme nationale du SINP (Système d’Information de l’iNventaire du Patrimoine naturel).

Nouvelle fonctionnalité de l’INPN, OpenObs donne accès à 71 millions de données d’observation sur les espèces sur l’ensemble des territoires français

OpenObs permet ainsi la recherche et le téléchargement des données sur une espèce ou un groupe d’espèces, par région, par département, par commune, ou sur la base d’un périmètre géographique, selon une plage de date ou encore par ou par observateur. Il permet de visualiser sous format cartographique ou tabulaire le résultat d’une recherche ainsi que l’affichage unitaire de chaque diffusée avec l’ensemble des informations attributaires transmises par les producteurs (stade vie, statut biologique, comportement, etc.).

Ces données d’observations d’espèces sont transmises par les partenaires, que ce soit au niveau régional grâce au travail des plateformes régionales du SINP et de leurs réseaux, mais également grâce aux réseaux de production nationaux ou internationaux. Sciencetips - 'Peau de vache' Sciencetips - 'Baignade en eaux troubles…' Crise Crétacé-Paléogène : l’écosystème marin était déjà perturbé avant la chute de la météorite de Chicxulub – L'univers de la géologie. On sait maintenant qu’un astéroïde de quelques dizaines de kilomètres de diamètre s’est écrasé sur la côte du Yucatán au Mexique il y a 66 millions d’années, causant l’un des plus grands cataclysmes que la Terre ait connu depuis des centaines de millions d’années.

Crise Crétacé-Paléogène : l’écosystème marin était déjà perturbé avant la chute de la météorite de Chicxulub – L'univers de la géologie

La découverte d’un cimetière d’animaux tués ce jour, à trois mille kilomètres de là en Amérique du Nord, a été annoncée en avril 2019. Le choc a provoqué à cet endroit un tremblement de terre de magnitude 10 à 11, plus puissant que tous les séismes observés jusqu’à présent, et une pluie de tectites est tombée, avec une vitesse suffisante pour tuer des animaux. Concurrence alimentaire entre abeilles sauvages et domestiques. Face à l'intensification des pratiques agricoles en zone rurale et la dégradation de la qualité écologique des agrosystèmes, de plus en plus d'apiculteurs choisissent de déplacer régulièrement leurs colonies d'abeilles au sein de milieux naturels.

Concurrence alimentaire entre abeilles sauvages et domestiques

C'est notamment le cas sur le Massif de la Côte Bleue, situé au nord-ouest de Marseille, une zone de garrigue d'une superficie de 5 700 hectares, dont plus de la moitié jouit du statut d'espace naturel protégé. Pour mesurer les effets de cette apiculture saisonnière sur les nombreuses espèces d'abeilles sauvages (1) peuplant le territoire, le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site, sollicite en 2014 deux chercheurs de l'Inra spécialistes des abeilles, Mickaël Henry et Guy Rodet (2). Sciencetips - 'Viens là mon canard. Sciencetips - 'T'as le code. Rapport de l’IPBES sur le déclin de la biodiversité - Sciences de la vie et de la Terre - Éduscol. L’IPBES, plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques des Nations unies, est surnommée le « GIEC de la biodiversité ».

Rapport de l’IPBES sur le déclin de la biodiversité - Sciences de la vie et de la Terre - Éduscol

Après trois ans de décryptage et de synthèse des travaux scientifiques s’intéressant à la biodiversité, elle rendait son rapport public le 6 mai dernier. Pourquoi les abeilles disparaissent. Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides figurent au premier rang des coupables présumés. Mais certaines pratiques des apiculteurs seraient également en cause. Le point dans cet article publié dans le numéro 2 de la revue Carnets de science. « Le changement de reine a fonctionné, il y a des larves dans le couvain !

Un exemple de perturbation d’un écosystème par l’être humain - Sciences de la vie et de la Terre - Éduscol. Retrouvez toute l'information sur le site education.gouv.fr Accueil Actualités Actualités.

Un exemple de perturbation d’un écosystème par l’être humain - Sciences de la vie et de la Terre - Éduscol

Impliquer les élèves dans la construction d'un algorithme pour modéliser la sélection sexuelle. Le nouveau programme de Seconde (rentrée 2019) met en avant "la sélection sexuelle et son importance en termes évolutifs, en lien avec la communication dans une communauté d’organismes". Comment faire la différence entre un goéland et une mouette ?

Lifemap-OTOL. MOOC Les origines de l'Homme - Sujet 1.1 : Classer les espèces, un jeu plein d’esprit. Enseigner Classification Evolution (ECEV): LUCA, dernier ancêtre commun universel. Auteures : Céline Brochier-Armanet (Maitre de conférences, Université Aix-Marseille I) Simonetta Gribaldo (Chargé de recherche, Institut Pasteur) Dans la multitude des organismes aujourd’hui disparus que compte l’histoire évolutive de la vie sur Terre, il en est un qui occupe une place particulière.

Enseigner Classification Evolution (ECEV): LUCA, dernier ancêtre commun universel

Il s’agit du Dernier Ancêtre Commun à toutes les formes de vie terrestres actuelles. Cet organisme est dénommé de différentes façons par la communauté scientifique : cenancestor, dernier ancêtre commun, dernier ancêtre universel, etc. La plus couramment utilisée est probablement LUCA (Last Universal Common Ancestor). Cet acronyme a été proposé en 1996 suite à un congrès international organisé par Patrick Forterre à la fondation des Treilles. Extrait du documentaire Espèces d’espèces Malgré cette diversité d'appellations, toutes désignent un même organisme : le Dernier Ancêtre Commun Universel. Sommaire : Pourquoi un seul ancêtre commun pour tous ? MGM : Maïs Génétiquement Modifié - Science Actualités (avant 2010) Les origines de la vie. Les traces fossiles eucaryotes les plus anciennes pourraient être datées de 2,2 milliards d’années (Grypania spiralis). C’est en se basant sur la taille de ce fossile que les scientifiques en ont déduit qu’il s’agissait d’un eucaryote unicellulaire.

Grypania est aujourd’hui considéré comme un eucaryote pluricellulaire. Mais la taille n’est pas un critère morphologique fiable. Certains eucaryotes, en effet, sont petits comme des procaryotes (les picoeucaryotes par exemple) et, à l’inverse, certains procaryotes peuvent être grands comme des eucaryotes (la bactérie Thiomargarita par exemple).