background preloader

Les 3 parties du dossier

Les 3 parties du dossier
C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative. Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? Initiatives, interview et regard d’expert. > Retour au sommaire navigation contenu 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models Apple, Seb, Castorama… Dans tous les secteurs, les marques testent de nouvelles formes de commercialisation et de relation à travers leurs produits. L’économie circulaire made in H&M H&M s’est fixé un objectif ambitieux : 100 % de coton provenant de sources écoresponsables dans ses vêtements d’ici 2020. « Les start-ups de l’économie collaborative sont des championnes de la relation client » Comment une marque peut-elle se transformer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

http://www.laposte.fr/lehub/Les-3-parties-du-dossier,2634

Related:  ProduitQ7. Contribution acteurs création valeurGRC

Comment une marque construit-elle sa personnalité Il n’aura sans doute jamais été aussi facile de lancer une activité ou une marque. Mais, dans la réalité, peu d'entre elles parviennent à sortir du lot et, plus encore, à s’inscrire dans la durée. Certaines marques savent exprimer leur promesse dès leurs débuts. « Les gens qui réussissent ont toujours une vision personnelle de ce qu’ils veulent faire. Quand un créateur a une conviction et l’agilité nécessaire pour trouver le moyen de la pousser, Internet peut constituer une vitrine, constate Emma Fric, directrice recherche & prospective chez Peclers Paris. Aujourd’hui, une jeune marque n’a plus forcément besoin de déployer des moyens complexes de distribution pour pouvoir démarrer.

Amazon sur tous les fronts mais très peu rentable Amazon est à la peine. Les investisseurs ont sanctionné l’action, le mastodonte du e-commerce n’ayant en effet annoncé qu’un bénéfice par action de 52 cents, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 78 cents. "L'entreprise a largement raté ses prévisions de bénéfices", a souligné Neil Saunders, président de la société de recherche Conlumino, estimant que les comptes de ce trimestre "défont une partie du récent progrès fait par Amazon sur le front des bénéfices, et le ramènent au même type de position qu'à la fin du dernier exercice". >>> Vidéo. Découvrez l'entrepôt d'où Amazon va livrer les colis Prime Now (Capital) 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models La consommation collaborative a le vent en poupe. Covoiturage, location entre particuliers, achat ou vente d’articles d’occasion… D’après une étude du Credoc, 47 % des Français ont eu recours à une de ces nouvelles formes de consommation en 2014. Et ce n’est que le début du phénomène. Selon le cabinet de conseil PwC, l’économie collaborative est passée d’un chiffre d’affaires mondial de 3,5 milliards de dollars en 2012 à 15 milliards cette année. Et cette « sharing economy », ou économie du partage, pourrait atteindre 335 milliards d’ici à 2025.

Infographie : quel est le nom de vos marques préférées à l’étranger ? Par Mégane G. il y a 2 mois Vous prendrez bien un bol de Cocoa Krispies au petit déjeuner ? C’est une expérience que nombre de voyageurs et d’expatriés connaissent : n’espérez pas trouver votre déodorant Axe dans les supermarchés britanniques. Du moins pas sous ce nom. Aménager un espace d’accueil En plus d’offrir un espace d’attente confortable et harmonieux, l’espace d’accueil permet au visiteur de lui communiquer d’emblée un message fort sur l’identité de l’entreprise qu’il visite. Cet espace, dédié à plusieurs activités, est généralement porté par des opérateurs installés à un poste de travail. Ce même poste de travail doit faire office d’une réflexion d’implantation en adéquation avec les activités liées à cet espace et ce dans un même temps de conception. 4 points clefs qui définissent un espace d’accueil :

Les 3 interviews du dossier AccorHotels, Axa et Voyages-SNCF. Les responsables de l’expérience client de ces trois marques référentes ont accepté de répondre à nos questions. Au moment où l’expérience client devient un avantage concurrentiel, comment envisagent-ils leur mission ? Quels défis doivent-ils relever ? Olivier Arnoux, Charlotte Girard et Pascal Lannoo nous livrent trois visions complémentaires, et pleines d’enseignements, de l’expérience client. > Retour au sommaire navigation contenu Les trois tendances qui marqueront le retail de demain Premièrement, les clients veulent des expériences d’achat personnalisé à tous les points de contact avec un commerce. L’acte d’achat, que ce soit dans un magasin physique ou à travers des canaux digitaux, ce n’est pas seulement une acquisition fonctionnelle mais aussi quelque chose que l’on souhaite; les clients recherchent une expérience qui les divertit, les surprennent et les excitent. Les gens sont devenus de plus en plus habitués à des algorithmes d’apprentissage sur leurs préférences et les comportements afin de servir à faire des recommandations individualisées.

Un indicateur de la création de valeur sociale Parce que le fonctionnement des sociétés contemporaines est de plus en plus étroitement soumis aux contraintes économiques et financières, les normes qui président à leur gestion pèsent toujours plus fortement sur la vie de tous. L’arbitrage opéré entre plusieurs normes de gestion possibles, entre plusieurs systèmes d’évaluation de l’efficacité économique et financière, est en lui-même profondément politique puisqu’il procède de décisions contingentes et donc contestables sur ce qu’il convient de valoriser. Réciproquement, il exerce des effets majeurs sur le jeu politique des sociétés tout entières. La crise des subprimes, résultante catastrophique d’une évaluation systématiquement biaisée de ce qui fait valeur, l’a montré à l’envi. Mais il n’est question dans ces exemples que des normes d’évaluation de la valeur financière des entreprises ou des investissements.

Les 4 parties de l'Atelier Aujourd’hui, toutes les marques tiennent des conversations avec les consommateurs. Mais ces conversations n’aboutissent pas toujours à l’effet recherché. Quelles sont alors les clés d’un marketing conversationnel réussi ? Andria Andriuzzi (IAE de Paris) explique les bonnes pratiques en la matière ; Cécile Riffard (RATP) et Ariel Steinmann (Hello Bank !) Infographie : Les grandes tendances des logos en 2016 Les designs épurés des logos créés en 2015 persisteront-ils cette année ? Réponse en image avec Creads. En 2015, le minimalisme était de mise. Qu'il s'agisse des couleurs, du style ou de la typographie, les designs sobres et épurés laissaient place à l'essentiel, pour répondre aux enjeux de la visibilité sur Internet. Le flat design s'est d'ailleurs à nouveau imposé comme une tendance majeure, puisque 78% des logos ont été réalisés sous cette forme.

Nouvelle offre en vue : Free active la machine à rumeurs Que va lancer Xavier Niel le 14 mars prochain ? Le patron d’Iliad, maison mère de Free, aurait profité de la journée de présentation des résultats du groupe, hier mardi 7 mars, pour lâcher une petite confidence. Il « a dit aux analystes qu’il va lancer une nouvelle offre mardi qui ne va pas plaire à ses concurrents » a tweeté Fabienne Schmitt des Echos. Mais aucune information n’a filtré sur la nature de cette offre prochaine. Les spéculations sont donc ouvertes.

Relation client et Marketing relationnel - concepts et méthodes Avec la concurrence qui fait rage sur tous les canaux d'interaction et notamment internet, les marques ont tout intérêt à engager une conversation personnelle avec leurs clients. L'objectif : fidéliser pour éviter de voir son portefeuille partir peu à peu à la concurrence. Le marketing relationnel prend alors toute son importance pour aider les marques à créer une relation client forte. D'autant que les actions des approches commerciales classiques commencent à connaître leurs limites.

Related: