background preloader

Plans sociaux

Facebook Twitter

La célèbre maison Sonia Rykiel liquidée faute de repreneurs. L'entreprise était en difficulté financière depuis plusieurs années.

La célèbre maison Sonia Rykiel liquidée faute de repreneurs

Le tribunal de commerce de Paris a prononcé le 25 juillet la liquidation judiciaire de la célèbre maison de prêt-à-porter française Sonia Rykiel. La maison n'a pas trouvé de repreneurs, trois mois après son placement en redressement judiciaire en raison de lourdes difficultés financières. Après avoir repoussé à trois reprises la date de clôture pour le dépôt des offres, les juges réunis en audience se sont prononcés pour la liquidation judiciaire immédiate, a constaté une journaliste de l'AFP. Ça c'est du Poutine !!! Seul Poutine peut intimider un milliardaire. Emploi : Les fermetures d'usines s'accélèrent en France.

En 2012, plus de 200 sites ont fermé leurs portes, soit 42% de plus qu'en 2011.

Emploi : Les fermetures d'usines s'accélèrent en France

Le secteur manufacturier a particulièrement souffert, avec près de 24.000 postes supprimés. Cette année s'annonce tout aussi noire. «L'économie française s'installe dans une tendance dépressive». Voilà le constat dressé par l'Observatoire de l'emploi et de l'investissement Trendeo. Dans son étude sur l'année 2012, celui-ci dénombre 266 fermetures d'usines contre 166 créations. Plysorol : fin d'une longue agonie sur fond de forêts gabonaises convoitées - Economie. Trente-six entreprises françaises en danger, selon Jean-Marc Ayrault. Le groupe Doux, leader européen de la volaille (3 400 salariés en France), qui a été placé vendredi en redressement judiciaire pour six mois faute d’accord avec ses créanciers, entend mettre au point un plan de continuation «privilégiant l’emploi».

Trente-six entreprises françaises en danger, selon Jean-Marc Ayrault

Le tribunal de commerce de Quimper, qui avait enregistré jeudi une déclaration de cessation de paiement du groupe familial basé à Châteaulin (Finistère), l’a placé à sa demande en redressement judiciaire et a nommé un administrateur judiciaire. Le groupe, connu pour sa marque «Père Dodu», est plombé par une dette estimée par les syndicats à plus de 430 millions d’euros. L’administrateur judiciaire assistera la direction «dans la mise au point d’un plan de continuation en France, privilégiant l’emploi et la pérennité de l’entreprise», a indiqué le groupe dans un communiqué.

Un comité central d’entreprise prévu mardi. Plans sociaux: la menace se profile - Eco. Alors que de nouveaux plans sociaux semblent en préparation, Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a reçu les partenaires sociaux hier.

Plans sociaux: la menace se profile - Eco

Il veut se lancer à la reconquête des emplois industriels sans sous-estimer la difficulté de sa tâche. Cela devait être après la présidentielle. Cela pourrait être après les législatives. Plans sociaux en France : les prochaines échéances. Bertrand se démène pour décaler les plans sociaux. Les plans sociaux : l’épée de Damoclès du futur Président.

PSA, Carrefour, Nestlé, Air France ?

Les plans sociaux : l’épée de Damoclès du futur Président

Retardés, démentis ou prêts à être dégainés, les plans sociaux risquent de se multiplier après la présidentielle. De nombreux secteurs sont touchés. Le gouvernement freine des quatre fers pour éviter de nouveaux chômeurs avant l’élection. Après… L’après présidentielle risque d’être violent sur le front de l’emploi. . « Reporter à plus tard » les licenciements. Entreprises en difficulté : les politiques parlent, les usines ferment... souvent. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Dominique Gallois et Cédric Pietralunga Lejaby, SeaFrance, Petroplus, La Tribune… En ce début d'année 2012, la liste des entreprises en difficulté s'allonge et les appels au secours vers l'Etat se multiplient.

Entreprises en difficulté : les politiques parlent, les usines ferment... souvent

L'entrée en campagne électorale est perçue une nouvelle fois par les salariés comme une opportunité pour se faire entendre. L'Etat peut-il sauver les entreprises en difficultés?

Bosch - Rodez

Total S A : Hutchinson (Total) envisage 3.000 suppressions de postes. Hutchinson, filiale de Total spécialisée dans la transformation du caoutchouc, envisage près de 3.000 suppressions de postes dont 1.000 en France en raison de l'impact du coronavirus sur les filières automobile et aéronautique, a annoncé vendredi la CFDT.

Total S A : Hutchinson (Total) envisage 3.000 suppressions de postes

Une porte-parole d'Hutchinson, sans s'exprimer sur les suppressions de postes envisagées au niveau mondial, a fait état d'un projet de plan de départ volontaire concernant entre 800 et 1.000 postes en France, ajoutant que la société n'envisageait "aucun licenciement" dans le pays et que son plan ferait l'objet de négociations avec les organisations syndicales. Airbus, Hop !, Nokia, Sanofi : des salariés mobilisés contre les suppressions d’emplois. Aéronautique, télécommunications… des milliers de salariés étaient mobilisés, mercredi 8 juillet, en France afin de protester contre les suppressions d’emplois dans ces différents secteurs.

Airbus, Hop !, Nokia, Sanofi : des salariés mobilisés contre les suppressions d’emplois

Malgré les plans d’aide décidés par le gouvernement, les annonces de restructuration se multiplient, provoquant l’incompréhension des salariés et des élus locaux. Plusieurs milliers de salariés d’Airbus manifestent à Blagnac. Toulouse. 700 postes en danger chez ce sous-traitant d'Airbus : les syndicats négocient. C’est un secteur qui bat de l’aile.

Toulouse. 700 postes en danger chez ce sous-traitant d'Airbus : les syndicats négocient

Constructeurs, sous-traitants ou compagnies aériennes : la crise du coronavirus frappe de plein fouet les acteurs de l’aéronautique. À Toulouse, toute cette industrie dépend de la bonne santé du géant Airbus. Problème : lorsque l’avionneur européen tremble, l’ensemble de ses sous-traitants fait de même. C’est notamment le cas de Derichebourg Aeronautics Services qui emploie 1 583 salariés en France, dont près de 1 400 rien qu’en région toulousaine. Lire aussi : Toulouse. Toulouse. Plan social chez Airbus : vers des licenciements en cascade chez les sous-traitants. Airbus sera-t-il l’arbre qui cache la forêt ?

Toulouse. Plan social chez Airbus : vers des licenciements en cascade chez les sous-traitants

Face à la crise du transport, conséquence du coronavirus, l’avionneur européen va supprimer environ 15 000 postes d’ici l’été 2021, dont 5 000 en France. Un plan de restructuration a été annoncé. Lire aussi : INTERVIEW. 15 000 emplois menacés : « L’objectif, c’est de sauver Airbus », affirme le DRH du groupe. Le groupe Air France va supprimer 7.580 postes chez Air France et Hop ! « C’est presque une ville qu’on assassine » : des milliers de manifestants à Lannion contre les suppressions d’emplois chez Nokia. Entre 3 500, selon la police, et 5 000 personnes, selon la CFDT, ont manifesté samedi 4 juillet en fin de matinée à Lannion (Côtes-d’Armor) contre la suppression de 402 emplois sur le site de Nokia.

Au total, le groupe prévoit de supprimer plus d’un millier d’emplois en France. « Le Trégor debout contre les suppressions d’emploi », « En dix ans, c’est le 13e plan », « Jeunes embauchés, déjà virés » ou « keep Nokia jobs in Lannion », pouvait-on lire sur les banderoles ou pancartes brandies par les manifestants. Il s’agit du quatrième plan social depuis le rachat, en 2016, d’Alcatel-Lucent par Nokia. Les trois précédents plans avaient touché les fonctions support alors que, dans ce cas, c’est la branche recherche et le développement (R&D) qui est concernée « à 95 % », ont rappelé les syndicalistes.

Usine de Plaintel (Bretagne)

L'enseigne de chaussures André, première entreprise victime du coronavirus. Le laboratoire Boiron, spécialiste de l’homéopathie, supprime 646 postes en France. Boiron a fait dans le remède de cheval, voire la médecine dure, comme le redoutaient employés et syndicats. Le laboratoire lyonnais, spécialisé dans les produits homéopathiques, a annoncé, mercredi 11 mars, la suppression de 646 postes en France, soit le quart de ses effectifs dans l’Hexagone. Il justifie ce plan social sans précédent par « les attaques virulentes, injustifiées et réitérées contre l’homéopathie en France », deux ans après la décision du gouvernement de supprimer progressivement son remboursement par les caisses d’assurance-maladie (le déremboursement sera total en 2021).

Créé en 1932, le groupe emploie 3 700 personnes dans le monde, mais seules ses activités hors de France sont épargnées. La chute du nombre de mariages cause la faillite du fabricant de robes Pronuptia. La fin pour la laiterie de Saint-Saviol dans le sud Vienne. A Saint-Saviol, petite commune du civraisien de 527 habitants, la nouvelle a l'effet d'une bombe. L'espoir d'une reprise de la laiterie qui employait encore 87 salariés est définitivement enterré. Le groupe américain Schreiber, qui s'était porté candidat en juillet au rachat du site avec en prime de gros investissements, a annoncé dans un courrier fin décembre qu'il jetait l'éponge. Raison invoquée, selon le délégué du personnel Gérald Granger, l'accord espéré pour écouler la production de Saint-Saviol avec Système U n'a pas été trouvé.

Remade (Normandie)

En Charente, la dernière fabrique de charentaises liquidée : 104 salariés licenciés. « C'est un coup de massue. Il n'y a plus d'entreprise, plus de salariés », souffle Florence Rebeyrol, couturière et déléguée syndicale Force ouvrière de la Manufacture charentaise. Le tribunal de commerce d'Angoulême a prononcé vendredi 15 novembre la liquidation judiciaire de la dernière fabrique en Charente des fameuses charentaises, les pantoufles utilisant la technique originelle du « cousu retourné ». L'unique offre de reprise portée un l'investisseur Pascal Becker a été écartée. Résultat : les 104 salariés vont être licenciés. XL Airways. Aigle Azur. Artmadis (Wasquehal et Arques) Anovo (Brive) Dietal, à Saint-Georges-de-Mons (Puy-de-Dôme) Saint-Louis-Sucre (Cagny et Eppeville)

Fonderie Saint-Jean Industries

Jean Caby (Saint-André-lez-Lille) Fonderies du Poitou. Bosch (Rodez) Ibiden (Courtenay) Arjowiggins (Jouy-sur-Morin) De Goodyear à Ford, l’industrie à l’Etat sauvetage. L’Etat sera-t-il le dernier recours pour éviter la fermeture du site de production de boîtes de vitesse détenu par Ford à Blanquefort, en Gironde ? Cette usine est promise à l’arrêt à la fin du mois d’août. Et ses 850 salariés, dont l’ex-candidat à la présidentielle et délégué CGT Philippe Poutou, risquent de se retrouver sur le carreau.

Car jusqu’à présent, ni les déclarations au Sénat du ministre de l’Economie Bruno Le Maire dénonçant «la lâcheté et la trahison» du constructeur automobile, ni la tribune des élus locaux (Alain Juppé en tête) qualifiant «d’insulte à leur territoire» l’attitude de Ford, n’a fait plier le géant américain. Ford est resté inflexible dans sa volonté de mettre fin à l’activité de son usine bordelaise. Interrogé dans la foulée par Libé, le cabinet de Le Maire a immédiatement appuyé sur le frein : dans les faits, «ce n’est pas la solution privilégiée» par Bercy et il faut «étudier la faisabilité d’une telle opération».

Couperet. L'usine Itron va fermer à Reims : 137 licenciements. "On a un énorme poids dans le ventre et on a du mal à digérer la nouvelle.

Ford - Getrag

Ford - Blanquefort. Kindy Bloquert - Moliens (Oise) Tupperware - Joué-lès-Tours. Eolane-fermera-ses-sites-de-roncq-vailhauques-et-montceau-les-mines. A Gennevilliers, les salariés d’Isochem s’inquiètent de leur avenir - Le Parisien. Soixante-seize emplois sont menacés. Ecce (Prouvy) TIM. General Electric - Plans sociaux. Microsoft se recentre sur le cloud et prévoit «des milliers» de licenciements - Le Parisien. GM&S. Veolia eau : suppression de près de 600 postes en trois ans. Whirpool - Amiens.

Bosch Venissieux. Cauval Industries. Electrolux. Néo Sécurité. Kem One. PSA - Plans Sociaux. Carrier. Heuliez. Groupama. SocGen. Airbus Group - Plans Sociaux. Pentair Griss (Ham, Somme)

GDF SUEZ

Veolia. Hédiard. Pixmania. SoLocal (ex-PagesJaunes) va supprimer 1 000 postes sur 4 500 en deux ans. Ces suppressions de postes se feraient dans un premier temps via des départs volontaires puis, si nécessaire, par des départs contraints. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Le groupe SoLocal, héritier des annuaires téléphoniques PagesJaunes, va supprimer 1 000 postes, sur près de 4 500, sur la période 2018-2019, dont 800 dès cette année, a annoncé le groupe dans un communiqué, mardi 13 février. Ces suppressions de postes se feraient dans un premier temps via des départs volontaires puis, si nécessaire, par des départs contraints, a déclaré Eric Boustouller, directeur général de SoLocal. « Terra eco » dit adieu à ses lecteurs. C’est une page qui se tourne. Incarnation d’une volonté de placer les questions environnementales au cœur du débat public, le magazine Terra eco est entré en liquidation judiciaire, jeudi 10 mars. « Malgré six semaines d’intenses tractations avec plusieurs candidats à la reprise de l’entreprise Terra Economica SAS, celles-ci n’ont pas abouti », écrivent les cofondateurs du titre, Walter Bouvais et David Solon, dans un message publié jeudi sur leur site.

Structurellement déficitaire, Terra eco avait été placé en redressement judiciaire en juillet 2015. Tensions sociales dans la presse écrite. Chez Lagardère Active, l'annonce de la mise en vente de 10 magazines en octobre et de réductions d'effectifs dans d'autres titres, soit 350 départs au total, 570 avec les pigistes, avait provoqué une grève de deux jours mi-octobre.

Mais après négociations en novembre, la direction a accepté de renoncer aux licenciements et de prendre des mesures de départs volontaires.

France Soir

Chapitre. Nice-Matin. Presstalis. Papeterie Stora Enso. Mr Bricolage : six magasins menacés de fermeture. En 2020, il ne restera qu'un seul magasin Tati en France, celui de Barbès à Paris, annonce le groupe propriétaire de la marque. GPG va fermer treize magasins, tandis que la centaine d'autres deviendront des boutiques Gifi. A la clé : 189 suppressions de postes. L'enseigne en rose et blanc ne s'affichera bientôt plus que sur un seul magasin. Mardi 16 juillet, le groupe GPG a annoncé la fermeture de treize magasins Tati et le passage sous pavillon Gifi de la centaine d'autres boutiques. Conforama. Toupargel (Lyon) L'enseigne C&A pourrait fermer 14 magasins en France, dont ceux de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne.

Plus de 400 suppressions de postes annoncées chez Castorama et Brico Dépôt. Fin de partie pour les 517 salariés Marks & Spencer en France.

MIM

Groupe Agora Distribution - Tati, Eram. Caddie. 3 Suisses. La Fnac. Virgin Megastore. Surcouf. Auchan. Carrefour - Plans sociaux. Menaces sur l'emploi dans la grande distribution. Jardiland racheté par le fonds d'investissement L-GAM. The Phone House. La Redoute. Dia. Guerre des prix : tensions dans les négociations entre grande distribution et producteurs. Conforama et TUI France : des plans sociaux en cascade.

Itron - Reims