background preloader

Partir à l'étranger

Facebook Twitter

Courrier Expat. Un million et demi de Français sont partis vivre à l'étranger en 2015. Mattias Fekl, le secrétaire d'Etat chargé des Français de l'étranger vient de publier le dernier rapport des expatriations françaises.

Un million et demi de Français sont partis vivre à l'étranger en 2015

Près d'un million et demi de Français vivent à l'étranger. Il y a des jours où le secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur ne sait plus sur quel pied danser. «Avoir étudié à l'étranger vous donne une longueur d'avance» INTERVIEW – Rencontre avec Etienne Deroure, spécialiste du recrutement en France et à l'étranger...

«Avoir étudié à l'étranger vous donne une longueur d'avance»

Deux jours pour s’informer. Vendredi et samedi se tient à Paris le salon Partir étudier à l’étranger, organisé par le magazine L’Etudiant (1). Comment les employeurs perçoivent-ils une telle expérience? Peut-elle faire la différence en termes de salaire à l’embauche? 20 Minutes fait le point avec Etienne Deroure, administrateur de Syntec recrutement. Avoir étudié à l’étranger fait-il la différence sur un CV? C’est évident. Pourquoi? Parce que les multinationales sont dans une logique de plus en plus interculturelle. C’est un brassage extrêmement enrichissant… Et des contacts précieux à conserver. Quels pays recommandez-vous? La priorité est de maîtriser une deuxième langue.

Combien de temps cette expérience doit-elle durer pour être pertinente? Au moins un an. Cette expérience se traduira-t-elle par un surcroît de salaire à l’embauche? Mots-clés : Aucun mot-clé. L'expatriation, un placement sur le long terme. Au départ, l'expérience internationale présente bien des avantages.

L'expatriation, un placement sur le long terme

David Goulet, responsable de la division internationale du cabinet de recrutement Hays, atteste que "les salaires annuels bruts sont plus élevés de 10 à 12 % à l'étranger qu'en métropole, avec en plus de nombreux avantages et primes" (voir le tableau ci-dessous). Jacques-Olivier Meyer, le fondateur d'Intelfi, un cabinet d'optimisation des rémunérations pour les cadres internationaux, explique que "l'expatriation attire, car elle permet de trouver à l'étranger des conditions économiques meilleures".

Sonia Mathieu, 25 ans, une formatrice en ressources humaines, actuellement expatriée au Canada, confirme la différence de standing : "Avec 50 000 dollars canadiens de salaire brut annuel (environ 40 000 euros), j'ai un niveau de vie plus élevé qu'en France. Pour un loyer de 700 euros par mois, un couple avec deux enfants peut se loger au centre de Québec, alors que pour ce prix-là, à Paris... " Exil fiscal: 5000 Français quittent la France cette année - Paroles d’entrepreneurs. Jean-Philippe Delsol, avocat fiscaliste, administrateur de l’IREF, a participé le 6 décembre au colloqué organisé par Génération Entreprise sur le thème " Fuite des entreprises, des cerveaux, des capitaux, quel avenir pour la France".

Exil fiscal: 5000 Français quittent la France cette année - Paroles d’entrepreneurs

Je publie son intervention. "Le nombre d’entrepreneurs, qui partent ou songent à partir à l’étranger, n’a jamais été aussi élevé depuis la révocation de l’Edit de Nantes. Il n’existe pas de statistiques claires et précises pour connaître le nombre d’entrepreneurs qui partent. Depuis plusieurs années, les chiffres étaient constants : entre 800 et 1000 entrepreneurs par an quittaient notre territoire. Au travers des études empiriques dans les cabinets d’avocat et au travers des informations de l’IREF, en 2012, on estime à 5 le coefficient multiplicateur, soit environ 5000 entrepreneurs. Le profil est différent cette année. Ce n’est plus forcément vers la même destination. De nombreux chefs d'entreprise mettraient en vente leur logement. Les craintes liées à l'alourdissement de la fiscalité se feraient déjà sentir, selon les professionnels de l'immobilier.

De nombreux chefs d'entreprise mettraient en vente leur logement

Le marché français de l'immobilier de luxe voit en effet affluer nombre de nouveaux biens dont les riches propriétaires veulent se défaire avant de partir à l'étranger. "C'est un peu l'affolement général. De 400 à 500 habitations de plus d'un million d'euros sont venus s'ajouter (récemment) au marché parisien", expliquent les dirigeants de Daniel Féau, un cabinet immobilier spécialisé dans l'immobilier de luxe. Pour le moment, il n'y a pas d'exil massif comme en 1981 après l'élection du premier président socialiste François Mitterrand, estiment néanmoins les experts du secteur. Petit guide du Français qui veut quitter son pays.

Bernard Arnault veut devenir Belge.

Petit guide du Français qui veut quitter son pays

En juin, David Cameron voulait dérouler le tapis rouge aux exilés fiscaux. Mais la fuite de l'impôt n'est pas la seule motivation des Français qui s'expatrient. Tour d'horizon des destinations à privilégier en fonction de votre profil. Depuis l'élection de François Hollande, plusieurs articles ont relaté le phénomène: de riches Français, effrayés par les annonces du nouveau président sur la taxation à 75% des revenus supérieurs à 1 million d’euros, feraient leurs cartons pour fuir leur pays redevenu socialiste.

En juin, le Premier ministre britannique David Cameron s'était déclaré prêt à dérouler «le tapis rouge» aux entreprises françaises fuyant les impôts français. Et le 8 septembre, on apprenait que Bernard Arnault, homme le plus riche de France et d'Europe, voulait obtenir la double-nationalité belge, tout en déniant vouloir s'exiler fiscalement*. L’alternance politique n’est pas le seul motif de départ des Français. Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous ! Jeunes de France, ceci n’est pas une incitation à l’évasion fiscale mais à l’évasion tout court.

Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !

Comme on dit au Maghreb et dans les quartiers les plus défavorisés de France, vos aînés vous prennent pour des ânes sans oreilles («khmar bla ouinedine»). Leurs beaux discours dissimulent de plus en plus maladroitement une vérité bien embarrassante : vous vivez dans une gérontocratie, ultracentralisée et sclérosée, qui chaque jour s’affaisse un peu plus.