background preloader

La recherche de soi - Education, transmission et émancipation

Facebook Twitter

Pionnières ! Episode 1 : Olympe de Gouges. En cette Journée internationale des droits des femmes, l'équipe de Gallica est fière de vous présenter Pionnières ! , une série de vidéos consacrées aux femmes qui ont fait l'histoire. Le premier épisode de cette série, construite entièrement avec des documents consultables via Gallica, porte sur Olympe de Gouges. Retrouvez, sous la vidéo, la biographie d'Olympe de Gouges, enrichie des liens vers les documents de Gallica. Le 5 et 6 octobre 1789, les parisiennes marchent sur Versailles. Jules Michelet commentera : Les hommes ont fait le 14 juillet, les femmes le 6 octobre. Mais si les femmes ont été partie prenante de la Révolution française, seules quelques-unes ont pris publiquement position.

Gloria Steinem raconte « Ma vie sur la route : Mémoires d'une icône féministe » Angela Davis, la traque d'une icône. Pragmatisme et pratiques en éducation. 1La reconnaissance de pratiques professionnelles et des formes de compétences qui s’y associent renouvelle le sens de la référence au « pratique » et du lien entre action et pensée.

Pragmatisme et pratiques en éducation

Si « penser c’est agir » (selon la formule de Piaget), de quel ordre est notre « intelligence du faire », notre savoir ? L’orientation pragmatique peut permettre d’interroger le sens de la référence au « pratique » avec laquelle nous renouons au sein de la professionnalisation des métiers de l’enseignement, non dans l’opposition, mais dans l’intégration des savoirs et des pratiques (le pragma). Le pragmatisme illustre le fonctionnement d’une pensée identifiée dans le champ de l’action et devient un écho critique d’élucidation des conditions de la cognition individuelle et sociale. Le pragmatisme considère que la vérité n’est pas de l’ordre de l’accord avec le monde mais de l’ordre de la réalisation de l’action humaine. L’éducation avant notre instruction publique épisode 1 : L'éducation dans l'Antiquité.

A l’époque hellénistique puis romaine, Athènes n’avait plus d’importance politique mais ses maitres et ses méthodes influencèrent l’Empire entier.

L’éducation avant notre instruction publique épisode 1 : L'éducation dans l'Antiquité

Le souci de la continuité était la marque principale de l’enseignement romain. On peut même parler de conservatisme. Caroline De Haas. About Judith Butler (1/6) Simone-de-beauvoir-on-ne-nait-pas-femme-on-le-devient-video. Simone-de-beauvoir-a-propos-du-manifeste-des-343-video. Merci-simone-veil-video. Gisèle Halimi : biographie, actualités et émissions France Culture. Gisèle Halimi est une avocate, militante féministe et femme politique franco-tunisienne.

Gisèle Halimi : biographie, actualités et émissions France Culture

Née en Tunisie française en 1927, dans une famille pauvre, juive, dominée par l’ordre patriarcal, Gisèle Halimi a très tôt fait le nécessaire pour s’affranchir de plusieurs dominations : celle de sa famille, de la religion, des hommes. Adolescente, elle gagne de quoi quitter sa terre natale pour rejoindre Paris en 1945 et y étudier le droit. Jeune avocate, elle défend les indépendantistes tunisiens et algériens, puis défend des femmes auxquelles l’on reproche d’avoir avorté.

Pour atténuer leur peine, il faut évoquer des "circonstances atténuantes", ce qui revient à plaider coupable. Louise Bourgeois. Dossiers pédagogiques Parcours exposition Une exposition événement De l’image à la sculpture Le rôle du dessin Femme-maison, 1946-1947 Quarantania I, 1947-1953 Fillette (Sweeter Version), 1968-1969 La métamorphose comme principe de l’œuvre L’ambiguïté des matériaux, des formes, du sens Janus fleuri, 1968 Cumul I, 1968 Untitled, Sans titre, 1996 The Reticent Childs, 2003 La mémoire, source et sujet de création Sculpter l’espace du psychisme Precious liquids, 1992Cell (Choisy), 1990-1993Red Room (Parents), 1994Spider, 1997 Bibliographie sélective Plans de l’exposition Autour de l’exposition Une exposition ÉvÉnement Née en France en 1911 et vivant à New York depuis 1938, Louise Bourgeois est une des artistes majeures de la seconde moitié du 20e siècle et du début du 21e.

Louise Bourgeois

Virginie Despentes : biographie, actualités et émissions France Culture. Virginie Despentes, de son vrai nom Virginie Daget, est née en 1969 à Nancy.

Virginie Despentes : biographie, actualités et émissions France Culture

Après une jeunesse agitée et perturbée - Virginie Despentes endure une période d’internement psychiatrique à l’âge de quinze ans qui la déscolarise – la jeune adulte fréquente le milieu punk et sombre dans l’alcoolisme et la prostitution occasionnelle. En 1992, elle écrit son livre Baise-moi qui ne sera publié que deux ans plus tard par Florent Massot d’abord en catimini, avant de connaître un réel succès. Suivront entre autres Les Jolies choses (Pris de Flore 1998), King Kong Théorie (2006), Apocalypse Bébé (Prix Renaudot 2010) puis la trilogie Vernon Subutex entre 2015 et 2017. Virginia Woolf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Virginia Woolf

Pour les articles homonymes, voir Woolf. Hommage à Françoise Héritier. La célèbre ethnologue et anthropologue est morte à l'âge de 84 ans dans la nuit d'hier à aujourd'hui Élève au lycée Racine à Paris puis à la Sorbonne, Françoise Héritier a suivi le travail de Claude Lévi-Strauss à l'Ecole pratique des hautes études.

Hommage à Françoise Héritier

Un point décisif de sa vie qui lui a donné l'envie de faire de l'anthropologie sociale. C'est en 1982 qu'elle entre au Collège de France, succédant à son père de vocation, Claude Lévi-Strauss. Elle devient alors la deuxième femme à enseigner dans cette célèbre institution. Elle a été élue professeur au Collège de France dans une chaire qu'elle a inaugurée le 25 février 1983 et qui a pour spécialité, inédite en ce lieu, l'« étude comparée des sociétés africaines ».

Françoise Héritier : « Il faut anéantir l’idée d’un désir masculin irrépressible » L’ethnologue et anthropologue n’a cessé de déconstruire les idées reçues sur le masculin et le féminin.

Françoise Héritier : « Il faut anéantir l’idée d’un désir masculin irrépressible »

Quelques jours avant sa mort, elle s’était confiée à « La Matinale du Monde » sur son long parcours. LE MONDE | 05.11.2017 à 06h42 • Mis à jour le 30.11.2017 à 14h45 | Propos recueillis par Annick Cojean Je ne serais pas arrivée là si… Si je n’avais pas éprouvé une curiosité intense en entendant des camarades étudiants en philosophie me parler d’un séminaire absolument « exceptionnel » fait par un professeur dont je n’avais jamais entendu le nom et qui s’appelait Claude Lévi-Strauss.