background preloader

Langage

Facebook Twitter

Lieux communs et langue de bois : les mots creux d’Emmanuel Macron. Ni de droite ni de gauche, le candidat d’« En marche » avance des propositions assez floues, ce qui reste le plus sûr moyen de ne créer aucun remous, observe notre chroniqueur.

Lieux communs et langue de bois : les mots creux d’Emmanuel Macron

Un coup de barre à bâbord, pour parasiter la primaire à gauche ; puis à tribord, afin de rassurer sur sa droite… Emmanuel Macron mène sa barque présidentielle avec « flexibilité », manœuvrant d’autant plus aisément qu’il se présente sans port d’attache. Dès qu’il eut largué les amarres, il n’était « ni de droite, ni de gauche ». « Et de droite, et de gauche », a-t-il rectifié au milieu de l’océan. M. Macron vient de nulle part ; ou de partout. Où va-t-il ? La « performance » de M. L’avocat qui donne la parole aux étudiants de Seine-Saint-Denis. Dans le cadre du concours Eloquentia, Me Bertrand Périer enseigne l’art de la rhétorique.

L’avocat qui donne la parole aux étudiants de Seine-Saint-Denis

Un exercice jubilatoire. Bertrand Périer se définit comme un accoucheur de mots. « Parfois par voie basse, parfois aux forceps, mais le bébé est toujours beau », s’amuse- t-il. Depuis quatre ans, cet avocat au Conseil d’Etat anime une formation à l’art de la rhétorique dans le cadre d’Eloquentia. Un concours, sur le modèle de la prestigieuse Conférence des avocats du barreau de Paris, qui invite les étudiants de Seine-Saint-Denis, tous cursus confondus, « à prendre la parole et à briser le plafond de verre du déterminisme ». « Eloquentia, c’est le samedi matin, au bout de la ligne 13, ça dure quatre mois, ce n’est pas payé. Derrière ses petites lunettes rondes à écailles, Bertrand Périer a la voix forte et enjouée. Entre Cyrano et les « Grosses Têtes » Né à Clamart, en banlieue parisienne, Me Périer a grandi dans un milieu « peu expansif, ni pauvre ni riche ».

Le plaisir de la conviction. Bernard Tapie : « La condamnation de Christine Lagarde est nulle et déplacée » Estimez-vous, comme la Cour de justice de la République (CJR), que Christine Lagarde a commis une « négligence » pénalement répréhensible, dans l’affaire de l’arbitrage vous concernant ?

Bernard Tapie : « La condamnation de Christine Lagarde est nulle et déplacée »

Bernard Tapie : Je trouve sa condamnation à la fois nulle et déplacée. Déplacée, car elle est jugée coupable, mais non condamnable, ce qui entraîne chez les citoyens le sentiment que seuls les puissants sont protégés. Et nulle, car les éléments qui conduisent à sa culpabilité sont infondés. Vous critiquez le principe même de cette juridiction, avec douze parlementaires qui font aussi office de juges ? C’est une juridiction médiatique. Les juges reprochent notamment à Mme Lagarde de ne pas avoir exercé de recours contre la sentence arbitrale qui vous accordait, en 2008, 405 millions d’euros, dont 45 au titre du préjudice moral, dans le cadre de votre litige avec le Crédit lyonnais… Il y avait cinq causes possibles d’annulation.

Ce jugement de la CJR estime aussi frauduleux le processus d’arbitrage… Ces sites Internet vont vous aider à exceller en français. Orthographe, subtilités de la langue, conjugaison… Découvrez une sélection de ressources en ligne testées et approuvées par l’équipe des correcteurs du Monde.fr.

Ces sites Internet vont vous aider à exceller en français

Amoureux de la langue française et de ses subtilités, ou tout simplement soucieux de respecter sa lettre et ses usages, vous ne savez pas toujours à quelles ressources vous fier ? Sans pour autant remplir sa bibliothèque de dictionnaires et autres ouvrages, il existe bon nombre de sites en ligne permettant de connaître l’orthographe ou le sens d’un mot, ses synonymes, ainsi que les règles et exemples de grammaire, de conjugaison, de syntaxe ou encore de ponctuation. S’y ajoutent des comptes Twitter et des sites pédagogiques, pour s’améliorer progressivement. En voici une sélection, proposée et dûment testée par l’équipe des correcteurs du Monde.fr. Boîtes à outils. Parler avec bébé en s’inspirant de la langue des signes. Très tendance aux Etats-Unis, cette méthode gagne du terrain en France, malgré les questions qu’elle suscite.

Parler avec bébé en s’inspirant de la langue des signes

Des dessins intrigants sont accrochés aux murs jaunes de L’Ilot câlin, la crèche de Peaugres, dans l’Ardèche. On y voit un petit personnage faire un signe, parfois avec l’index, parfois avec la main entière. Chaque fois, un mot y est associé : encore, eau, manger, content, triste, s’asseoir, histoire, interdit… Ici, depuis plus de quatre ans, adultes et enfants parlent, aussi, avec les mains. Toute l’équipe s’y est mise et chacun ponctue ses phrases de gestes issus de la langue des signes française (LSF), celle utilisée par les sourds. Accessible dès 8 mois Se servir de la langue des signes avec des bébés qui entendent ? Un tiers des parents aux Etats-Unis Tout a commencé aux Etats-Unis, dans les années 1980. En France, où le phénomène est apparu il y a une dizaine d’années, familles et établissements s’y intéressent de plus en plus.

Vecteur d’émotions.