background preloader

Études

Facebook Twitter

Les internes en médecine appelés à la grève. Le principal syndicat d’internes appelle à la grève, mardi 18 avril, pour réclamer l’allongement du temps de formation dans le cadre de la réforme du 3e cycle des études médicales.

Les internes en médecine appelés à la grève

L’Intersyndicat national des internes (ISNI) a déposé « un préavis de grève illimitée » à partir de mardi 18 avril. Il a été rejoint par le Syndicat des médecins hépato-gastroentérologues (Synmad). Les internes ont également le soutien du premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, et de présidents de sections du Conseil national des universités (CNU) et de collèges de cardiologie, néphrologie et hépato-gastroentérologie. Depuis plusieurs années, les ministères de la santé et de l’enseignement supérieur travaillent à la réforme du troisième cycle des études médicales, c’est-à-dire de l’internat, qui débute en fin de sixième année et dure de trois à cinq ans selon les spécialités, en concertation avec l’ensemble du secteur. Année « crash test » pour la sélection en master. Les premiers masters universitaires commencent leur sélection en avril, avec la crainte pour beaucoup d’étudiants de rester sur le carreau.

Année « crash test » pour la sélection en master

Reportage à Montpellier. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Camille Stromboni « Insoumis contre la sélection en master ! », « Faire battre le cœur de la France contre la sélection ! », « En marche contre la sélection ! La réforme de la sélection en master, qui prend forme avec l’ouverture des processus de recrutement de certains masters dès avril, est pourtant dans toutes les têtes. « Nous allons encore être une promotion crash test », réagit Océane, en licence professionnelle en Métiers de l’animation. Adoptée en décembre 2016, la loi entre en application avec un certain flou artistique dans les établissements, obligés en quelques mois de déterminer les masters qui seront sélectifs, les capacités d’accueil et les critères d’entrée. Dames d'Orient, Jeunesse en Arabesques. Collège et lycée : peut-on et doit-on encore bannir les téléphones portables de l’école ?

Des professeurs parlent de l’omniprésence des smartphones à l’école et s’interrogent sur les réponses qu’ils doivent y apporter, entre pédagogie et tolérance zéro.

Collège et lycée : peut-on et doit-on encore bannir les téléphones portables de l’école ?

Un « fléau », une « guerre sans fin »… l’addiction des adolescents au téléphone portable fait l’objet de débats souvent houleux en salle des profs dans les collèges et les lycées. Plus de huit adolescents sur dix étaient équipés en smartphone, selon une étude du Credoc de 2015, contre 20 % en 2011. Et la tendance gagne l’école primaire, où les élèves commencent à en être dotés parfois dès le CM1, à partir du moment où ils vont seuls à l’école, car cela rassure les parents de pouvoir les joindre à tout moment. En théorie, les portables devraient rester éteints dans les sacs, mais c’est loin d’être le cas. . « Alors tu live-tweetes mon cours ? Classement des lycées 2017 : pour les familles, une donnée parmi d’autres. Chaque année, le ministère de l’éducation publie ses indicateurs de résultats pour ces établissements.

Classement des lycées 2017 : pour les familles, une donnée parmi d’autres

Une mine d’informations, mais dont l’impact reste assez modéré. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas Les palmarès des lycées ? « Pas besoin ! Tout le monde sait, à Chalon-sur-Saône [Saône-et-Loire], quel est l’établissement de référence. » Pierre Bourdis ne consultera pas les classements 2017 des lycées, que la presse publie mercredi 22 mars. Classes inversées : fossilisation des pratiques ou innovation à l’ère numérique ? Classes inversées (flipped classrooms).

Classes inversées : fossilisation des pratiques ou innovation à l’ère numérique ?

L’appellation (d’abord en anglais, plus tard en français) apparaît vers 2007 quand deux enseignants de chimie[1], Jonathan Bergmann et Aaron Sams (dans l’équivalent de notre secondaire aux États-Unis), découvrent le potentiel pédagogique de vidéos (PowerPoint commentés, screencasts[2]…). Il s’agissait pour eux de motiver leurs élèves à préparer (à domicile ou sans la présence physique ou la supervision de l’enseignant) les leçons traditionnellement données en classe afin de les rendre plus interactives : « Lectures at home and homework in class » (les leçons à la maison, les devoirs en classe), le slogan était lancé[3]. Humiliation, exploitation... le calvaire des étudiants à l’hôpital. Une centaine d’élèves infirmiers, aides-soignants ou internes en médecine dénoncent dans un livre les « violences gratuites » infligées par leur hiérarchie.

Humiliation, exploitation... le calvaire des étudiants à l’hôpital

Humiliation, déshumanisation, exploitation… La formation des soignants à l’hôpital peut parfois ressembler à une « descente aux enfers ». C’est cette maltraitance au cœur d’un lieu pourtant consacré aux soins qu’ont accepté de raconter une centaine d’élèves infirmiers, aides-soignants ou internes en médecine dans Omerta à l’hôpital (éditions Michalon, 320 pages, 21 euros), de Valérie Auslender, médecin généraliste attachée à Sciences Po. Vie lycéenne active et dynamique en acte. Sciences Po annule une conférence sur la Russie de Poutine. Le journaliste américain David Satter devait s’exprimer sur le rôle du terrorisme dans la construction du pouvoir russe.

Sciences Po annule une conférence sur la Russie de Poutine

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Camille Stromboni Une conférence sur les ressorts terroristes du régime russe de Vladimir Poutine annulée en dernière minute, sans explication. L’affaire fait polémique dans le temple de la recherche internationale de Sciences Po, le Centre de recherches internationales (CERI), accusé d’avoir censuré cette intervention par peur de représailles de la Russie. Le journaliste américain David Satter, auteur d’un ouvrage intitulé The Less You Know, the Better You Sleep : Russia’s Road to Terror and Dictatorship Under Yeltsin and Putin, décrivant le rôle du terrorisme dans la construction du pouvoir russe, devait s’exprimer, le 19 janvier au CERI.

Les classes prépa, un marathon pour les parents. Avec l’intensité du rythme de travail et le stress du ­concours, la famille se transforme en cellule de soutien moral et en base arrière vitale pour l’équilibre de l’étudiant.

Les classes prépa, un marathon pour les parents

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime François « Toute la maisonnée vivait sous une chape de plomb. Les classes prépa, un marathon pour les parents. Quand l’école de la vie s’invite en classe. Les programmes pour améliorer les compétences psychosociales des enfants ont fait leurs preuves à l’école.

Quand l’école de la vie s’invite en classe

Pourtant, ils s’importent timidement en France. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Florence Rosier (La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), envoyée spéciale) Radieux, vingt-quatre enfants et six adultes forment un large cercle. Les premiers ont 9 à 10 ans, l’âge idéal pour entrer dans la ronde. La fin de l’enfance est proche, mais l’heure de la rébellion n’a pas encore sonné. Ces très sélectives universités américaines. Pour être admis dans une université cotée, les bonnes notes ne suffisent plus.

Ces très sélectives universités américaines

Les étudiants doivent se lancer des défis, s’engager, assouvir leurs passions. Un parcours du combattant. Quand l’école de la vie s’invite en classe. Claude frontisi. Trois choses à savoir sur l’orientation des lycéens dans le supérieur. APB : que ces trois lettres ne vous évoquent pas grand-chose ou qu’elles vous angoissent, « Le Monde Campus » vous résume l’essentiel à connaître sur cette procédure incontournable de l’année du bac. La procédure Admission post-bac 2017 a débuté, vendredi 20 janvier, pour quelque 800 000 élèves de terminale et étudiants en réorientation. Elle va durer plusieurs mois, avec pour objectif que chacun d’eux puisse obtenir une place en 1e année d’études supérieures à la rentrée de septembre. « Les conseils d’orientation donnés aux élèves varient selon leur milieu » Trois choses à savoir sur l’orientation des lycéens dans le supérieur. Année de césure : de plus en plus de jeunes quittent la France dès le bac en poche.

Faire une pause, étudier une langue ou entamer un cursus hors de nos frontières… tour d’horizon des possibilités. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Françoise Marmouyet « Grâce à cette expérience, j’ai gagné en maturité, en indépendance, et j’ai trouvé ma voie ! », s’enthousiasme Hubert Leroy, 20 ans. Tout de suite après un bac ES obtenu en 2014, le jeune homme, originaire d’un village du Nord, a passé onze mois en Inde. « En terminale, je n’avais pas de vocation particulière, j’ai donc décidé de prendre le large pour voir autre chose », raconte-t-il. Il postule alors à un programme d’échange – gratuit – du Rotary, et est retenu. Logé dans des familles d’accueil, il a suivi des cours de ­niveau première, mais a surtout découvert la province et ses habitants, et développé une passion pour la photographie.

Conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques : les facs de médecine épinglées. Une association publie un classement des universités en fonction de leurs rapports avec l’industrie pharmaceutique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par François Béguin et Camille Stromboni Dès les premières années de leur cursus universitaire, les étudiants en médecine sont insuffisamment protégés contre l’influence des laboratoires pharmaceutiques. Avec Kartable, les cours, c’est dans la poche. Un million de collégiens et de lycéens fréquentent chaque mois ce site et cette appli de révision. « GRV cool ». Qui les nouveaux bacheliers ont-ils remercié, le 5 juillet 2016, sur Twitter ? Leurs parents aimants et nourriciers ? Leurs profs les plus patients ? Entrée à l’université : le gouvernement va graver dans le marbre le tirage au sort. La Vie Lyc pour les lycéens 2016.

Guide. A l’école de police de Saint-Malo, « on essaye de les préparer et on leur dit de se donner à fond » Après des années de rigueur, les effectifs des forces de l’ordre commencent à être renfloués. Les formations ont dû être resserrées. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julia Pascual (Saint-Malo, Ille-et-Vilaine, envoyée spéciale) En 2016, près de 4 800 gardiens de la paix ont rejoint les rangs de la police nationale, contre moins de 500 en 2012. Sommeil, école, sexualité, vie de famille... : les adolescents français ne vont pas si mal. Passe ton bac philo... Le privé en partie responsable de la ségrégation sociale au collège. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas et Mattea Battaglia Qui est responsable de la ségrégation au collège ?

Qui, du public ou du privé, contribue le moins au brassage social des élèves ? Comme au lycée, l’affectation des collégiens parisiens passera par un algorithme. A l’ENA, une promo sous état d’urgence. PISA : bien lire la notice avant usage. L’apprentissage en quête d’un nouveau modèle. Etudes de médecine : le numerus clausus augmenté de 478 places, dès cette année. Améliorer la réussite à l’université, un chantier inabouti. Ecoles de commerce : l’envol des frais de scolarité.

Le niveau en orthographe des écoliers français plonge. A Madrid, des étudiants sous l’œil du big data. Face à l’afflux d’étudiants, les universités font dans le système D. Concours d’enseignants 2017 : hausse de 5 % des inscriptions. Face à l’afflux d’étudiants, les universités font dans le système D. Etudiants Erasmus : le blues du retour. Université : la sélection en master instaurée dès la rentrée 2017.

« Plus de stress et moins de temps » : le blues des élèves infirmiers. Les racines de la violence humaine plongent dans l’arbre de l’évolution. A Saclay, la guerre froide entre grandes écoles et universités s’intensifie. « Pour l’entrée en master, une sélection est nécessaire » Universités : une rentrée difficile et une nouvelle loi en ligne de mire. Les développeurs, rois du marché de l’emploi en France. Les dates des vacances de la Toussaint mécontentent tout le monde. L’attaque contre l’université américaine de Kaboul a visé l’élite intellectuelle afghane.

Ecole hors contrat ou à la maison : de quoi parle-t-on ?