background preloader

Articles à propos de Nuit Debout

Facebook Twitter

Articles et documents évoquant Nuit Debout en général ou en particulier

Le mouvement contre la loi travail combat aussi pour la démocratie. Quand bascule-t-on dans les poubelles de l’histoire ?

Le mouvement contre la loi travail combat aussi pour la démocratie

Cette question doit sérieusement tarauder Manuel Valls. Après s’être fracassé en janvier sur la question de la nationalité, l’exécutif est aujourd’hui marginalisé sur la question de la loi travail. La victoire des mouvements sociaux signerait, sinon sa mort politique, a minima de longues années de purgatoire. Deux décennies furent nécessaires pour recycler Alain Juppé. Le problème est que l’alternative, tenir, est un désastre pour le pays. Deux organisations agricoles s’engagent contre la loi Travail. Musique classique à Nuit Debout. A-t-on bien mesuré ce qui se joue ? L'évènement est loin d'être passé inaperçu.

Musique classique à Nuit Debout. A-t-on bien mesuré ce qui se joue ?

Le 20 avril, après avoir annoncé sur Facebook leur intention, quelques 350 musiciens ont joué, place de la République, la Symphonie du Nouveau Monde, d'Antonin Dvorak. Les réseaux sociaux ont relayé la nouvelle avec enthousiasme, multipliant les photos et vidéos des musiciens en pleine répétition. Les jours suivants, nombreux furent les hommages à cette performance hors normes, où les partitions étaient éclairées par les téléphones portables et où les chefs d'orchestre qui se succédaient pour les différents mouvements dirigeaient avec une baguette phosphorescente. L'Orchestre Debout en répétition - copyright Socioprolixes Fort de cette réussite, initiée au départ par un jeune hautboïste amateur, la formation qui s'appelle désormais l'Orchestre Debout, décide de réitérer la performance le 30 avril.

Nuit debout appelle à une journée de mobilisation internationale le 15 mai. Lancé il y a plus d’un mois, le mouvement Nuit debout espère s’internationaliser et a appelé, samedi 7 mai, à une journée de mobilisation partout en Europe et dans le monde le dimanche 15 mai.

Nuit debout appelle à une journée de mobilisation internationale le 15 mai

Lire aussi : Militants, curieux, fêtards : vingt-quatre heures avec les participants de Nuit debout « Nous sommes dans une logique d’internationalisation », a expliqué un membre du mouvement d’occupation parisien. L’objectif n’est pas d’exporter le mouvement parisien, mais d’organiser le même jour des mobilisations « autonomes » dans plusieurs villes européennes, « coordonnées par les mouvements sociaux », autour de quelques thématiques partagées – les migrants, l’austérité, le libre-échange –, a-t-il précisé. Nuit debout appelle à une journée de mobilisation internationale le 15 mai.

La Nuit debout : de plus en plus de monde pour inventer la démocratie. Paris, reportage L’occupation de la place a été lancée à la suite de la manifestation contre la loi Travail -la loi El Kohmri.

La Nuit debout : de plus en plus de monde pour inventer la démocratie

Nuit debout : " Nous sommes en train de faire quelque chose. D’essayer, au moins. Essayer encore, rater encore, rater mieux." LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Violaine Morin « A demain dans la rue, et à la Nuit debout !

Nuit debout : " Nous sommes en train de faire quelque chose. D’essayer, au moins. Essayer encore, rater encore, rater mieux."

» Le 30 mars, veille du premier rassemblement sur la place de la ­République, à Paris, l’appel de Frédéric Lordon est accueilli par un tonnerre d’applaudissements dans l’amphi de l’université Paris-I-Tolbiac. L’universitaire a fait, depuis, de rares apparitions sur la place, toujours très applaudies. ­ Notes griffonnées entre les mains, il se montre peu mais parle haut et enchaîne les répliques cinglantes. Le 20 avril, à la Bourse du travail, il encourage les nuitdeboutistes à « faire dérailler le cours normal des choses » et prévient les médias choqués par l’altercation avec Alain Finkielkraut : « Nous n’apportons pas la paix. » Chercheur en philosophie au CNRS, économiste de formation, Frédéric ­Lordon est devenu l’une des figures intellectuelles de ce mouvement, après en avoir été l’un des initiateurs. « Quel est donc ce souffle puissant qui m’agite ainsi depuis plus d’un mois ? » – Gazette debout.

TRIBUNE.

« Quel est donc ce souffle puissant qui m’agite ainsi depuis plus d’un mois ? » – Gazette debout

Cette espèce de jubilation intellectuelle ranimée par le sentiment du partage. À 66 ans, j’en ai déjà vu des changements, des mouvements. Mais des comme celui-là, jamais ! Internet, je le regarde encore avec méfiance; et voilà que je me jette à l’eau pour donner mon opinion (sans doute essentielle !). Enfin un espace qui ressemble à la notion que je me fais de la citoyenneté.

Ma génération avait cru casser tout ce vieux monde qui nous emmerdait tant et nous empêchait de jouir sans entraves. Bravo ! La révolution est en route et comme chaque fois les consultants et autres spécialistes compétents n’auront rien vu venir – tant mieux. Assez aussi de cette injonction imbécile à la consommation impérative du bonheur et du bien être dans un monde de violence. "Nuit Debout est le premier mouvement social post-marxiste" Depuis la naissance de “Nuit Debout”, Gaël Brustier se rend quotidiennement place de la République.

"Nuit Debout est le premier mouvement social post-marxiste"

A force d’entendre Eric Zemmour, Nicolas Sarkozy ou bien encore Florian Philippot accuser ces participants de n’avoir “rien dans le cerveau”, d’être une “pustule fascisante” ou bien encore d’être là pour que pour “fumer du cannabis”, ce politologue a souhaité décrypter la genèse d’un mouvement qui interpelle la société française depuis plus d’un mois. Dans ce brillant ouvrage, Brustier offre une nouvelle grille de lecture pour comprendre ce mouvement civique qui dépasse les classes et les partis.

Pourquoi écrire un livre un mois seulement après la naissance de Nuit Debout ? Aviez-vous le sentiment qu’une partie des Français passait à coté de la compréhension de ce phénomène ? Gaël Brustier – Cet essai est né après une nuit blanche passée à suivre le lancement de Nuit debout via les réseaux sociaux. Nuit Debout et la faillite des médias. Que les détenus, les conducteurs et les forces de l’ordre me pardonnent cette fois.

Nuit Debout et la faillite des médias

Les nombres d’interpellés, de voitures brûlées et de policiers blessés n’intéressent personne. De même, la question sempiternelle de savoir qui du casseur ou du CRS incite la violence est épuisante.