background preloader

Luttes, résistances, mouvements sociaux

Facebook Twitter

LuxLeaks : prison avec sursis pour les lanceurs d’alerte français. De la prison, mais avec sursis.

LuxLeaks : prison avec sursis pour les lanceurs d’alerte français

Le jugement du procès de l’affaire LuxLeaks, dans lequel trois Français étaient poursuivis au Luxembourg pour avoir mis au jour les pratiques fiscales décriées du Grand-Duché, a été rendu mercredi 29 juin. Antoine Deltour a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende. Raphaël Hallet écope de 9 mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende. deux anciens employés au Luxembourg de la firme d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC), accusés d’avoir fait fuiter près de 30 000 pages éclairant les pratiques fiscales de grandes multinationales établies au Luxembourg.

Environnement. Hénin Beaumont. La lutte contre RAH(LGBT) Le 119, numéro de toutes les urgences en Afghanistan. Plaintes à enregistrer, attaques et explosions à gérer, villageois esseulés à écouter, faux incidents à démasquer… Le centre d’appels de Kaboul doit faire face à de multiples demandes.

Le 119, numéro de toutes les urgences en Afghanistan

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou (Kaboul, envoyé spécial) Le centre d’appels du numéro d’urgence du 119 est silencieux. Dans la petite pièce à la moquette épaisse, on n’entend que le sifflement d’une bouilloire posée sur un poêle. Les treize petites cabines en bois calfeutrées, où parviennent les appels de tout l’Afghanistan, ne laissent échapper aucun bruit. Les opérateurs ne font pas que traiter des urgences. Des étudiants de Harvard créent une « école de la résistance » à Donald Trump. Une série de quatre cours gratuits en ligne vient de débuter pour professionnaliser l’opposition à la politique du président des Etats-Unis.

Des étudiants de Harvard créent une « école de la résistance » à Donald Trump

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien de Tricornot Sur la page d’accueil de leur Resistance School, ou « école de la résistance », en ligne, les étudiants de la prestigieuse Harvard Kennedy School se placent d’emblée sous la bannière des pères fondateurs de la nation américaine pour combattre la politique de Donald Trump. Ils citent en exergue Thomas Jefferson : « Lorsque l’injustice devient loi, la résistance devient devoir. » Déclinée sur les réseaux sociaux, leur initiative se veut en effet « un programme gratuit de formation pratique de quatre semaines pour affiner les outils dont nous avons besoin pour nous défendre au niveau fédéral, au niveau des Etats et au niveau local ».

Guyane : la radicalisation d’un mouvement populaire. Le collectif des « 500 frères », s’il est encore admiré, commence à diviser la population et ne manque pas de poser question, estime le journaliste au « Monde » Patrick Roger.

Guyane : la radicalisation d’un mouvement populaire

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger ANALYSE. Guyane : le blocage du département ne sera que « partiel » Le collectif Pou Lagwiyann dékolé, qui pilote le mouvement social en Guyane, a reculé sur le blocage « total » du département, qu’il annonçait pour lundi.

Guyane : le blocage du département ne sera que « partiel »

Le collectif Pou Lagwiyann dékolé (« pour que la Guyane décolle «, en créole), qui pilote le mouvement social agitant la Guyane depuis bientôt trois semaines, a reculé dimanche 9 avril sur le blocage « total » du département, qu’il annonçait pour lundi, une mesure très critiquée au sein de la population. Si tous les véhicules, à l’exception des engins d’urgence, seront bien empêchés de franchir les barrages érigés dans les villes, « on ne peut pas aujourd’hui faire des blocages pour empêcher les piétons, les vélos et les scooters de passer », a reconnu Olivier Goudet, un porte-parole de l’autre collectif à la tête du mouvement, 500 Frères contre la délinquance, interrogé par des journalistes.

Samedi, un membre du collectif avait ainsi annoncé la « fermeture totale, jusqu’à nouvel ordre », des barrages à partir de dimanche minuit. Le dilemme du Kremlin face à la fronde des jeunes. Deux semaines après les plus grands rassemblements de protestation qu’a connus la Russie depuis les années 2011-2012, marqués par une forte présence de jeunes dans la rue, le pouvoir cherche une issue.

Le dilemme du Kremlin face à la fronde des jeunes

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Mandraud (Moscou, correspondante) La répétition s’interrompt. Sous le regard atterré de ses collègues, Andreï Ossipov, jeune premier violon de l’orchestre symphonique de la ville de Tcheboksary, située à 600 kilomètres de Moscou, dans la région de Tchouvachie, est emmené ce 31 mars par un policier. « J’étais à la manifestation contre la corruption du pouvoir. [Le premier ministre] Dmitri Medvedev nous a volé des milliards, dit-il en se levant avec calme. Mort de Liu Shaoyao : place de la République, la colère des Français d’origine chinoise. Une manifestation a eu lieu à Paris en mémoire de ce père de famille chinois de 56 ans tué par un policier dans des conditions controversées LE MONDE | • Mis à jour le | Par Harold Thibault Sur la place de la République, dimanche 2 avril, la colère de la communauté d’origine chinoise a éclaté.

Mort de Liu Shaoyao : place de la République, la colère des Français d’origine chinoise

Six mille personnes s’étaient rassemblées en mémoire de Liu Shaoyao, ce père de famille chinois tué par un policier dans des conditions controversées. Mais parmi elles, deux groupes bien distincts cohabitent avec difficulté. Les organisations historiques fédérant les Français originaires de Chine – une communauté estimée à 600 000 personnes – sont débordées : une nouvelle génération, révoltée par l’insécurité dont est victime la diaspora dans le nord de Paris et les communes voisines, Aubervilliers, Pantin ou encore La Courneuve, veut désormais se faire entendre. En Guyane, récit d’une négociation dans l’impasse. Le collectif Pou Lagwiyann dékolé exige 2,5 milliards d’euros en plus des mesures d’urgence proposées.

En Guyane, récit d’une négociation dans l’impasse

Ericka Bareigts rentre à Paris sans accord. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger (Cayenne, envoyé spécial) La ministre des outre-mer, Ericka Bareigts, est repartie de Guyane, dimanche 2 avril en fin de journée, sans avoir obtenu un accord avec le collectif Pou Lagwiyann dékolé (« pour que la Guyane décolle », en créole), qui représente le mouvement social débuté depuis deux semaines et qui freine l’activité du département. Jean-Luc Petithuguenin : « Le programme de Mme Le Pen va détruire des entreprises »

Le PDG de Paprec est l’un des rares patrons à prendre publiquement position contre le FN.

Jean-Luc Petithuguenin : « Le programme de Mme Le Pen va détruire des entreprises »

Il a écrit aux 4 500 salariés de son groupe. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Guillaume Fraissard et Denis Cosnard. Mikaël Mancée, le « visage » de la révolte guyanaise. Lancé par ce jeune policier pour dénoncer la violence, le collectif des 500 frères est devenu le symbole du mouvement social qui secoue la Guyane depuis plusieurs semaines.

Mikaël Mancée, le « visage » de la révolte guyanaise

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger (Cayenne, envoyé spécial) Mardi 4 avril, lors de la manifestation qui a réuni plusieurs milliers de personnes, à Kourou, en Guyane, aux abords du centre spatial, les membres des 500 frères contre la délinquance ont défilé en tête du cortège, acclamés et applaudis. A leur tête, aisément identifiable avec son double mètre et son physique à la Cassius Clay, Mikaël Mancée, l’un de leur porte-parole, devenu en quelques semaines la figure emblématique et charismatique du mouvement qui secoue la Guyane. Festival d’Avignon : polémique autour du focus sur l’Afrique subsaharienne. Le metteur en scène congolais Dieudonné Niangouna dénonce l’absence du théâtre africain dans la programmation d’Olivier Py.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Clarisse Fabre Voilà le monde du théâtre plongé dans l’embarras, depuis le coup de colère de l’auteur et metteur en scène Dieudonné Niangouna. L’artiste congolais a ouvert une polémique sur la programmation du Festival d’Avignon, qui prévoit un focus sur la scène de l’Afrique subsaharienne, entre autres axes forts – la 71e édition aura lieu du 6 au 26 juillet.

Le directeur du « in » d’Avignon, Olivier Py, dévoilait ainsi, le 22 mars, les artistes sélectionnés. « Cesar Chavez Day » : une journée anti-Trump. En Californie, le 31 mars est un jour férié : c’est la Journée d’hommage à Cesar Chavez, célèbre syndicaliste d’origine mexicaine. Cette année, ses héritiers entendent faire de cette journée une démonstration de force contre la politique de Donald Trump.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Corine Lesnes (San Francisco, correspondante) Un an après, Nuit (toujours) debout ? Le mouvement Nuit debout va diffuser dans plusieurs villes, samedi, un recueil de propositions de réformes démocratiques ayant pour objectif « la fin de la professionnalisation de la vie publique ». LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Catherine Vincent Que va-t-il se passer, en France, le 32 mars 2017 ? Seule certitude : les ­acteurs de Nuit debout seront là.

En ce samedi 1er avril – soit 32 mars, selon le calendrier instauré par le collectif –, ils diffuseront dans plusieurs villes un recueil de propositions de réformes démocratiques ayant pour objectif « la fin de la professionnalisation de la vie publique ». Et une pétition adressée aux citoyen (ne) s, les appelant « à construire ensemble, depuis la base, un débat public, populaire et indépendant sur la démocratie et les institutions ».

En Guyane, la ministre s’excuse, les négociations peuvent commencer. Ericka Bareigts, la ministre des outre-mer, a adressé ses excuses au peuple guyanais. Les discussions vont enfin s’engager, alors que le mouvement social dure depuis plus de dix jours LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger (Cayenne, envoyé spécial) La mobilisation n’a pas baissé d’intensité en Guyane depuis le début de la grève générale, lundi 27 mars, alors que le mouvement a commencé il y a près de deux semaines. Les barrages sur les principaux carrefours routiers sont toujours aussi massifs, l’activité économique est paralysée, les écoles sont fermées et la population est « déterminée ». En Guyane, le plan du gouvernement rejeté, les négociations suspendues.

Le collectif portant la mobilisation sociale réclame notamment un « nouveau statut » pour ce territoire. Faute d’accord, les discussions doivent reprendre à 11 heures. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger (Cayenne, envoyé spécial) La nuit a été longue à Cayenne. La ministre des outre-mer a rencontré une délégation d’une cinquantaine de Guyanais, pendant 9 heures, entre 18 h 30 et 3 h 30 du matin (entre 23 h 30 et 8 h 30 à Paris).

Les discussions avec le gouvernement ont été suspendues dimanche matin 2 avril en Guyane, où le collectif portant la mobilisation sociale réclame notamment un « nouveau statut » pour ce territoire après l’annonce d’environ un milliard d’euros d’engagements faite par les ministres Matthias Fekl et Ericka Bareigts. A Cuba, les trous de mémoire de l’histoire officielle. Les ministres de l’intérieur et de l’outre-mer en Guyane pour désamorcer la crise. Au Brésil, meurtres en série de militants écologistes. Une mission interministérielle se rend en Guyane, toujours paralysée par des blocages. La marche pour la justice et la dignité divise les quartiers populaires. « La psychanalyse, c’est l’exact envers du discours du Front national » Entre Bastille et République, Mélenchon réussit son pari.

A la marche contre les violences policières, les récits de « bavures » La crise diplomatique empire entre les Pays-Bas et la Turquie. « Madame Le Pen, je refuserai de servir la diplomatie du Front national » L’Inde veut limiter les dépenses de mariage. Les jeunes et la politique : génération protestation. Jdoun, mascotte de la patience et symbole d’une Russie qui n’en peut plus d’attendre. A Nantes, des heurts en marge d’une manifestation contre la venue de Marine Le Pen. L’affaire d’Aulnay-sous-Bois provoque un nouvel épisode de blocages de lycées en Ile-de-France. Turquie : résister, par tous les moyens. A Tunis, le dernier relieur de la médina veut sauver son art… et son quartier. Cyril Dion : « Le film “Demain” m’a permis de devenir enfin moi-même » La longue marche du cinéma afro-américain. En Belgique, le théâtre pour apaiser les plaies du djihad.

Ces musulmans des quartiers sous la pression de l’islam radical. Ces musulmans des quartiers sous la pression de l’islam radical. Violences policières : « On sait que la colère gronde partout en France » Qui veut la mort des MJC ? La diva Adele, grande gagnante des Grammy Awards 2017. Nuit debout : « C’est une liberté incroyable d’être en désaccord », par Romain Goupil. À la Nuit debout, le casse-tête des opinions divergentes. Nuit debout : un increvable espoir et quelques voleurs de rêves. Où va la Nuit debout ? « Nuit debout s’inscrit dans le sillage de son aîné espagnol » « Demain » et « Merci patron ! », le succès du cinéma de combat.

« Ne croyons pas que Nuit debout n’aura pas de conséquences » Nuit debout est un rassemblement plus diversifié qu’on ne le dit. Donald Trump réveille le nationalisme des Mexicains. Donald Trump réveille le nationalisme des Mexicains. Dans les Landes, le sauvetage de la dernière épicerie de Moustey. Sous Trump, l’Amérique retrouve le langage de la dissidence.

Les élites démocrates en pleine dépression. A Washington, Trump « a soulevé des tas de gens prêts à se battre pour d’autres causes »