background preloader

Comprendre les réseaux sociaux

Facebook Twitter

Nouveaux outils et réseaux sociaux. 16 ans et star sur Twitter. Recevez nos newsletters : Ils ont entre 15 et 18 ans et affichent déjà 20, 30 ou 70.000 followers au compteur sur le réseau social! Twitter est devenu la nouvelle scène des ados stars. Enquête sur ces célébrités du web. «Les réseaux sociaux: on aime, on déteste puis finalement on y reste!» Les ados, qui se lassent rapidement, découvrent chez Twitter un nouvel eldorado de l’expression de soi. Ados stars ou comment briller sur Twitter? En moyenne un adolescent possède 79 followers selon un récente enquête du Pew Research Center. Quelle est la recette magique pour réussir à fédérer?

Prenons l’exemple de @Maxime_Medard ,16 ans et déjà très remarqué sur Twitter avec plus de 33.000 followers. Son plus gros succès, c’est cette phrase: «S’inscrire sur Twitter. Quelles sont ses méthodes? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Maxime et les autres suscitent l’intérêt, il a d’ailleurs eu des propositions commerciales et des offres pour des castings… Les ados stars sur Twitter valent de l’or? Produire, communiquer et partager sur internet. Untitled. Réseaux sociaux. Twitter et les ados, recueil d'arguments et de réflexions. 10 types d'accros aux médias sociaux. Un scientifique affirme que les tweets démontrent le potentiel psychopathe d’une personne… STONEPOWER vous explique le principe de cette nouvelle analyse totalement 2.0 … Les réseaux sociaux sont désormais au centre de toutes les stratégies.

Les employeurs n’hésitent plus à recruter directement en ligne en passant par les réseaux professionnels tels que LinkedIn et Viadeo mais également sur des plateformes comme Twitter et les blogs. Il faut avouer que la googlisation est un phénomène qui tend à se banaliser. Qui aujourd’hui n’a jamais cherché sur internet son propre profil 2.0 ou le profil d’un ami ?

Même si selon une enquête de Robert Half, les recruteurs en France sont seulement 32% à reconnaître qu’ils fondent leur décision grâce au web …. Nous, nouvelles générations 2.0, sommes devenus quelque peu cyberdépendants. Oui, oui, vous avez bien lu ! Un professeur en science de l’informatique au London’s Online Privacy Foundation a mis en place un programme et ce grâce à une étude préalable sur la psychologie du langage sur twitter. Source : Daily Mail Online. Guide d'utilisation pédagogique des médias sociaux. Social Media around the World 2012. L’analyse des réseaux sociaux (partie 1 : historique) Cet article situe l’analyse des réseaux sociaux au sein de la recherche scientifique en sciences humaines, en esquissant ses origines, ainsi qu’en évoquant quelques personnages-clés.

On peut considérer qu’il fait suite à l’article de Martin Grandjean publié à la fin du printemps par Pegasus Data Project : "Analyse de réseaux et méthode quantitative en histoire". Il sera suivi d’un second article présentant les concepts les plus importants de ce domaine (centralité, communautés, équivalence structurale, liens faibles, …) en les illustrant. Puis d’un troisième article dissertant de la situation de la recherche aujourd’hui – soit comment l’analyse des réseaux sociaux s’est étendue à d’autres domaines de recherche (physique, biologie), quels sont les sujets en vue, etc. – et des applications faites au quotidien (tel l’algorithme PageRank, basé sur l’analyse de réseaux, ayant permis à Google de devenir le leader des moteurs de recherche).

Un extrait d’échanges lors d’un débat sur Twitter. Serge Tisseron : A propos des réseaux sociaux. Où il est question de comprendre pourquoi les multinationales ont intérêt à éviter tout anonymat sur Internet, pourquoi Facebook "est et restera une saloperie" et pourquoi donc le mode scolaire a tout intérêt à créer des réseaux sociaux alternatifs et interconnectés entre eux. Serge Tisseron se méfie fortement des réseaux sociaux « En dessous de 12 ans, Facebook n’est pas possible » Interview de Serge Tisseron par Jean Claude Vantroyen pour Le Soir du Jeudi 20 septembre 2012 (link is external) Faut-il ou non autoriser l’utilisation de Facebook aux moins de 13 ans ?

Il faut constater que l’interdiction aux moins de 13 ans est actuellement contreproductive. Pour deux raisons. L’idée que Facebook soit accessible à des enfants, c’est une manière de faire en sorte qu’ils soient accompagnés. Facebook vit dans une illusion à laquelle il essaie de faire croire : que les affiliés n’ont qu’une seule adresse IP.

Comment les parents doivent-ils agir ? Des réseaux sociaux alternatifs, alors ? Réseaux sociaux et cyber-criminalité. Interactions familiales. Veuillez m’excuser à l’avance, c’est un billet un peu haché que je suis en train de rédiger. Un billet shiva, une main sur l’iPhone, l’autre sur ma fille, un œil sur un jeu iPad, l’autre sur l’appli WordPress. Bref, un pur billet 3.0, avec des vrais morceaux d’écrans dedans, et mes deux hémisphères cérébraux au taquet, tout ça pour vous raconter comment, chez les Bee, nos tablettes et smartphones interagissent entre eux. La scène se passe sur le canapé. Je suis assise à côté de ma benjamine, aka Quatrans, qui m’a autorisée à sortir mon iPhone pendant qu’elle avait droit à son quart d’heure iPad.

Les différents réseaux

Pinterest. Google+ Linkedin. Facebook. Twitter. Réseaux sociaux : pour le meilleur et pour le pire. Une récente étude intitulée "Génération solitude ? ", publiée par le géant de la rencontre en ligne Badoo (153 millions d'inscrits), nous en dit plus sur les réseaux sociaux et leurs conséquences sur notre quotidien. Avec près de 22 minutes passées en moyenne chaque jour (soit près de 11 heures par mois), les Français se placent à la cinquième place mondiale pour l'utilisation de ces réseaux, devant les Américains, mais derrière les Anglais. Le champion ? Singapour. Habitude Le chiffre reste bien en dessous du temps passé devant la télévision, que chaque Français a regardée pendant 3 heures et 47 minutes en moyenne par jour en 2011 (Médiamétrie).

Sur ce marché, Facebook est évidemment le leader incontesté dans l'Hexagone, avec aujourd'hui près de 24 millions d'utilisateurs, soit près de 40 % de la population, comme au niveau mondial. Le tweet à tout prix L'étude nous en apprend également beaucoup sur l'impact, parfois surprenant, de cette utilisation massive des réseaux sociaux. Toutes les dimensions pour personnaliser Facebook, Twitter, Pinterest… Les réseaux sociaux nous offrent des possibilités de personnalisation de notre profil, plus ou moins limitées selon les cas.

Un avatar, une bannière, une image de fond… Le gros problème, c’est qu’évidemment chaque plateforme possède ses propres formats imposés. C’est assez pénible de partir à la chasse aux dimensions ! Pour avoir tout rapidement sous la main quand vous faites vos créations, voici une infographie bien pratique qui répertorie les dimensions à adopter pour la plupart des médias sociaux. Web 2.0 : Facebook, Twitter, Linkedin… Et moi et moi et moi ! | mariecamier. Ma socialisation sur le web a débuté lorsque j’ai eu mon premier ordinateur, il y a 9 ans. J’ai eu, comme beaucoup de jeunes de ma génération, un pseudo MSN, un Skyblog, un DeviantArt. En 2007, j’ai été incitée à rejoindre Facebook par une amie très active sur le réseau. Encore en anglais et assez élitiste, j’ai eu du mal à saisir son utilité au départ. Comme tout le monde à l’époque, j’ai tâtonné en remplissant les champs recommandés par la machine de Mark Zuckerberg.

"What are you doing ? " me demandait le formulaire de statut. Sur le plan personnel, un journal intime ou d’opinion C’est vrai qu’à l’époque, on s’y ennuyait un peu. Aujourd’hui, j’utilise Facebook dans mon réseau associatif et amical. Mon compte Twitter, c’est une autre histoire. Sur le plan professionnel, des outils de communication Les nombreuses fonctionnalités de Facebook en font un outil très pratique pour communiquer et travailler avec des jeunes. Socialbakers.com Et puis les autres ?

Like this: J'aime chargement… Conjoncture : Facebook : 901 millions de fans, 100 milliards de dollars. Le réseau social créé par des étudiants de Harvard en 2004 s'apprête à lever 16 milliards de dollars en Bourse avec des actions à 38 dollars. Une «success story» à l'américaine. Ce vendredi 18 mai est un jour historique. Pour Wall Street, qui va accueillir la plus importante introduction en Bourse de son histoire. Pour Facebook aussi, qui va soumettre à l'épreuve des marchés, en l'occurrence le Nasdaq, une histoire qui a démarré dans un dortoir d'université. Les employés de la start-up fêtent cela depuis jeudi soir en tapant des lignes de codes toute la nuit.

Ils ont été invités à participer à l'un de ces «hackathons» qui ont fait la réputation de Facebook: pendant un ou plusieurs jours, les développeurs se réunissent pour défaire et refaire des services pour le réseau social. Facebook s'introduit en Bourse huit ans après sa création à Harvard par Mark Zuckerberg, aidé par Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz, Andrew McCollum et Chris Hughes. Le début du voyage. Réseaux sociaux, Facebook, Twitter : de l’addiction à l’addition. 01net. le 14/05/12 à 15h38 En moins d’une décennie, l’adoption en masse des réseaux et médias sociaux a totalement transformé la stratégie de communication personnelle des internautes, mais également de la plupart des acteurs institutionnels.

Les conséquences sociétales de cette révolution sont omniprésentes et d’ores et déjà profondes, particulièrement pour les plus jeunes qui ont grandi au contact de ces technologies. Sans tomber dans l’exaspération du grand-père qui voit sa petite fille le nez scotchée à son téléphone portable ou dans la caricature – certes hilarante – du très provocateur éditorialiste Giles Coren dans les pages de The Australian – qui comparait Mark Zuckerberg à Hitler, pour avoir « abruti la planète » – est-il encore possible de tenter une analyse froide du phénomène et de son impact ? Des vies contre un service Comme n’importe quel service, un réseau social peut – entre autres – être évalué en comparant les coûts et les bénéfices.

Vie privée L’état de la controverse. Réseaux sociaux : de l'addiction à l'addition, un avenir sombre (3/5) 01net. le 16/05/12 à 09h05 Nous avons pointé du doigt dans l'épisode précédent de ce dossier une dérive potentielle du plus gros réseau social au monde, le shadow profiling, qui consiste à récupérer des informations sur votre compte sans même que vous ayez un compte Facebook. Mais l’un des plus grands exploits de Facebook reste sans nul doute d’avoir fait adopter des technologies extrêmement invasives et jusqu’ici réservées au domaine militaire, et en particulier la reconnaissance faciale (ou « vision robotique »). Gil Hirsch, le PDG de la startup israélienne Face.com, leader mondial des solutions de reconnaissance faciale (civiles) dont l’API fut discrètement implémentée par Facebook avant qu’il n’introduise ouvertement son propre système, déclarait sur la chaîne ABC : « nous sommes heureux d’avoir trouvé un moyen d’appliquer les technologies de reconnaissance faciale sans effrayer les gens […] ».

Acclimatation Dès demain, retrouvez la suite de notre petit feuilleton noir. Des réseaux sociaux comme outils : de l’addiction à l’addition (2/5) 01net. le 15/05/12 à 16h55 Avec ses 850 millions d’usagers, le plus gros des réseaux sociaux, Facebook, brasse une masse de données à faire pâlir d’envie les sociologues, statisticiens et économistes en tous genres, et présente des opportunités uniques – par la richesse et l’ampleur de son échantillon – tant pour l’étude des dynamiques sociales que dans d’autres domaines émergents plus abstraits.

A ces usages globalement vertueux et légitimes viennent s’ajouter d’autres usages « indirects », comme celui de la surveillance des suspects dans le cadre d’une démarche judiciaire. Les coûts facturés par les opérateurs (gratuits dans le cas de Facebook) aux autorités pour divulguer des informations dans le cadre d’une instruction sont au plus bas, et la collaboration plus intense que jamais. Le réseau social comme outil d’abus et de coercition Malgré l’illégalité de ces pratiques, la plupart des personnes concernées semblent s’y plier tant bien que mal. Le réseau social comme champ de bataille. Social Media : les coûts cachés des réseaux sociaux. Les réseaux sociaux constituent depuis plusieurs années déjà un levier marketing incontournable au même titre que le référencement ou que l'affiliation.

Logiquement représentés par Facebook, ils peuvent permettre à tout type d'entreprise de communiquer efficacement sur le web, que ce soit pour assurer la promotion de leurs produits ou pour entretenir le contact avec leurs clients. En B2C comme en B2B, de nombreux outils existent mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, le fait qu'ils soient gratuits ne suffit pas à garantir leur succès. De plus, cette gratuité n'est bien souvent que la partie immergée de l'iceberg. Celle la même qui donnent envie de s'y jeter et qui laisse ensuite place à des imprévus qui eux ont un coût... Avant de répondre à cette question, prenons le temps de préciser que ce billet ne porte que sur l'utilisation qu'en font les annonceurs. Le coût de l’embauche Le community manager est le porte-parole de la marque sur les réseaux sociaux Le coût du changement. Guide Web 2012 : réseaux sociaux Facebook, Twitter et autres.

Les patrons et Twitter: y aller ou pas ? Vous ne comprenez pas grand chose à l’Open Graph de Facebook ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul ? Nombreux sont les internautes qui « nagent » complètement lorsque je leurs parle de l’Open Graph et certains annonceurs se trouvent dans cette situation également. Pourtant, l’Open Graph est la clé pour bien comprendre le fonctionnement de Facebook et pour bien l’exploiter. Il y a quelques mois, j’ai publié un article présentant les 10 vérités sur l’Open Graph afin d’aider à mieux le comprendre. L’Open Graph y était expliqué assez clairement mais ces informations n’ont pas été pas suffisantes.

Je vous laisse le parcourir et n’hésitez pas à poser des questions en commentaire, si toutefois, il vous en restait quelques unes… Les 6 signes de l'addiction à Facebook. L’addiction à Facebook est souvent traitée sur le mode humoristique. Effectivement, l’idée qu’il existe une dépendance à un site Internet peut faire sourire. Et pourtant… C’est un sujet qui a été traité très sérieusement par une chercheuse de l’université de Bergen, en Norvège, Cecilie Schou Andreassen. Elle a mené une étude en janvier 2011 auprès de 423 étudiants. Ses travaux de recherche lui ont permis de créer une échelle de l’addiction à Facebook, baptisée Bergen Facebook Addiction Scale. Quels sont les signes montrant une dépendance à Facebook ? Pour Cecilie Schou Andreassen, ils sont au nombre de six, et doivent mettre les personnes concernées en alerte. Pour déterminer votre niveau d’addiction au réseau social, répondez « Très rarement », « Rarement », « Parfois », « Souvent » ou « Très souvent » aux affirmations suivantes : Vous avez répondu « Souvent » ou « Très souvent » a au moins quatre de ces affirmations ?

Source : Zdnet Crédit image : Asaf Hanuka. Les grandes écoles et universités à l'assaut des réseaux sociaux - Universités. Naviguez en antisocial et dans le respect de la vie privée, c'est possible. L'utilisation des technologies, pas forcément innée pour la génération Y. Mediamaispasque. Les réseaux sociaux tournent une page. Fuyez les livres, fuyez l'école, fuyez Facebook!

Guide du bon usage des médias sociaux du Ministère de la Défense. Facebook a drainé 160 millions d'utilisateurs vers des applications mobiles. Comprendre le Social Graph de Facebook en 3 minutes ! Réseaux sociaux professionnels : comparatif de Viadéo, Linkedin et MyScienceWork. Les chiffres 2012 des membres Facebook, Twitter, Google+, LinkedIN, Viadeo en France. Twitter : carte heuristique. Les limites du ciblage publicitaire personnalisé. Twitter et Facebook ne sont pas des outils de com : 6 exemples. [Infographie] Facebook, Twitter, LinkedIn, Google + : les points forts de chaque réseau social. 00687906, version 1] Réseaux Sociaux numériques : essai de catégorisation et cartographie des controverses. 60 secondes pour comprendre le microblogging, sur le collectif – Orange – 2011.

60 secondes pour comprendre Flipboard. 60 secondes pour comprendre Foursquare, sur le collectif – Orange – 2011. 60 secondes pour comprendre Klout, sur le collectif – Orange – 2011. Panorama des médias sociaux 2012. Veille et Analyses de l'ifé. Guide ABC des réseaux sociaux pour les associations. Etablissement scolaire 2.0 (analogie w entreprise2.0) Former ou éduquer aux RS. Sur le chemin de l’école 2.0. Tous les sons d'actu. Google revoit sa politique de confidentialité pour mieux cibler l'internaute | TUIC. Histoires de réseaux sociaux. Dossier : Les réseaux sociaux et les jeunes.

Adolescents sur internet : espace documentaire sur le Web responsable. Explore | Prezi. Utiliser Diigo dans le cadre d’une recherche collaborative | collaboratif. Bien gérer la e-réputation de son entreprise | formation 2.0 | Scoop.it. 3 mois sans réseaux sociaux : mon bilan. Sem 2008. Tendances - La jeunesse: un mythe dépassé. Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias. Pearltrees, Scoop.it, Storify, Paper.li,... à la recherche de l'information ultime | Education et TICE | Scoop.it. [Infographie] Dernier état des lieux des médias sociaux en 2011. Guide d'utilisation de Klout, analyseur d'influence sur les médias sociaux. Outils du Web 2.0.

Anastasie à l’école. Retour sur les flux RSS. Est-il cohérent d’être actif sur un seul réseau social ? Mind42.com. Réseaux sociaux. Comprendre le fonctionnement des crises sur les médias sociaux.

Enseigner les réseaux sociaux

Identité numérique. Dominique Cardon sur le classement de l'information sur le web. La confidentialité de l'information face au droit.