background preloader

ISLAM

Facebook Twitter

Quel est le poids de l'islam en France ? Après Fox News, la télévision russe délire sur l'islam en France. LE SCAN TÉLÉ / VIDÉO - Lors d'un reportage réalisé dans les rues de Paris, la chaîne publique russe a, quelque peu, déformé la réalité française.

Après Fox News, la télévision russe délire sur l'islam en France

La chaîne affirme, par exemple, que la France compterait 11 millions de musulmans. Éxagérer la présence des musulmans en France est décidément devenu une mode à l'étranger. Comme l'a révélé France 2 dans son JT du lundi 19 janvier, une chaîne de télévision russe a tenté de créer la psychose autour de l'islam en France. Un reportage pour le moins surprenant a été diffusé dans un JT du pays. Une envoyée spéciale, parcourant les rues du quartier de Barbès, témoigne de ce qu'elle voit: «Dans ce quartier le plus dangereux de la capitale, habite 90% de la population musulmane de Paris».

Et cette envoyée spéciale va encore plus loin et s'avance sur des chiffres assez douteux. La ville de Lyon compterait pas moins de 30% de musulmans quand la capitale en recenserait 40%. Une vague d’athéisme dans le monde arabe. Le “califat islamique” a délié les langues.

Une vague d’athéisme dans le monde arabe

Les critiques ne visent plus seulement les mauvaises interprétations de la religion, mais la religion elle-même. Dans le monde arabe, on pouvait certes critiquer les personnes chargées de la religion, mais critiquer la religion musulmane elle-même pouvait coûter la vie à celui qui s’y risquait, ou du moins le jeter en prison. Olivier Roy : "Pour lutter contre la tentation djihadiste, il faut dégonfler la bulle imaginaire qui l'entoure" Olivier Roy, politologue de renom et spécialiste du monde musulman, répète à l'envi que l'effroyable Daesh est promis à l'échec.

Olivier Roy : "Pour lutter contre la tentation djihadiste, il faut dégonfler la bulle imaginaire qui l'entoure"

En 2008, dans La Sainte Ignorance, il battait en brèche l'idée partout répandue d'un retour du religieux. En 1992, il annonçait "l'échec de l'islam politique" dont chacun prédisait le règne. On découvre, dans En quête de l'Orient perdu (Seuil), que cet art consommé de bousculer les fausses évidences et d'aller où on ne l'attend pas a irrigué l'ensemble de son parcours, personnel et universitaire. Il y raconte le maoïsme qui imprégnait Louis-le-Grand en Mai 68, son élan vers un Orient fantasmé et la découverte parfois musclée de ses réalités, les services secrets barbouzards des années 1980 et l'éclosion de sa réflexion sur la notion de culture.

L'ouvrage est passionnant, stimulant, souvent cocasse, et prouve, ce qui ne gâche rien, qu'un livre d'entretiens peut se lire comme un roman. Vous avez décidé de raconter en détail votre parcours. Évidemment ! Oui. Islam en prison : "des centaines" de détenus radicalisés, vraiment ? - L'Obs. Le député UMP Guillaume Larrivé propose un "plan d'action global anti-radicalisation islamiste en prison", qui concerne selon lui "des centaines de détenus".

Islam en prison : "des centaines" de détenus radicalisés, vraiment ? - L'Obs

Attention toutefois : l'état des lieux et les propositions que contenus dans le rapport sont a prendre avec des pincettes, prévient en substance Farhad Khosrokhavar. Eclairage avec l'auteur de "L'Islam en prison" (Balland, 2004) et d'un rapport sur la radicalisation, pour le ministère de la Justice en 2013. Guillaume Larrivé avance que 60% de la population carcérale est de culture ou de religion musulmane. #Notinmyname : de jeunes musulmans dénoncent le groupe État islamique. Pas en leur nom.

#Notinmyname : de jeunes musulmans dénoncent le groupe État islamique

De jeunes musulmans britanniques refusent que les djihadistes de l'Etat islamique s'expriment pour eux. Et pour se faire entendre, ils ont lancé la campagne #Notinmyname sur les réseaux sociaux.

Djihad

MUSULMANS DE FRANCE. CORAN. JUIFS - MUSULMANS. VOILE. Gironde: faux tracts islamophobes. Le maire de Libourne (Gironde), Philippe Buisson, a porté plainte hier après la diffusion de faux tracts municipaux invitant des administrés à "ne pas sortir leur chien" ou encore, à porter une "tenue décente" aux abords de la mosquée vendredi, a-t-il annoncé aujourd'hui à l'AFP.

Gironde: faux tracts islamophobes

Le maire socialiste a porté plainte pour "contrefaçon, usurpation d'identité et incitation à la haine raciale" auprès du procureur de la République de cette ville de 25.000 habitants. L'islamisme n'est pas un projet de gouvernement. L'islam politique a-t-il subi un coup fatal en Egypte ?

L'islamisme n'est pas un projet de gouvernement

Le projet consistant à bâtir une société conforme aux "préceptes" de l'islam tels qu'ils ont été posés au VIIe siècle a-t-il enregistré, la semaine dernière, une irrémédiable défaite dans les rues du Caire ? La réponse relève de la dialectique : oui et non. Islamisme : est-ce le début de la fin des Frères musulmans ? Certains se lamentent et regrettent que les révolutions aient donné naissance à des pouvoirs islamistes.

Islamisme : est-ce le début de la fin des Frères musulmans ?

Ils ont tort. Les « printemps arabes » ont eu, au moins, un mérite, et il n’est pas mince, c’est d’avoir ouvert les yeux aux peuples concernés mais aussi partout dans le monde, sur l’islamisme politique. Il est bon, qu’à la suite du renversement des dictateurs en Tunisie et en Egypte, des islamistes aient été élus et qu’ils aient accédé au pouvoir à la faveur de majorité absolue ou relative et, dans certains cas, grâce au soutien de prétendus démocrates comme cela a été le cas en Tunisie où Messieurs Moncef Marzouki et Moustapha Ben Jaâfar, trahissant l’engagement qu’ils avaient pris devant leurs électeurs, ont permis à Ennahdha d’accéder à la majorité.

Chiites et Sunnites

Faut-il avoir peur de l'islam ? C'est une enquête spectaculaire que publie Le Monde dans son édition du 26 janvier : réalisée par Ipsos, elle indique que 74 % des Français estiment que l'islam est une religion "intolérante", et que huit Français sur dix "jugent que l'islam cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres".

Faut-il avoir peur de l'islam ?

Les médias s'en sont peu fait l'écho, tout mobilisés qu'ils étaient par l'ennuyeux débat qui entoure le mariage pour tous. Parler d'islam quand on n'est pas musulman, c'est tendu (comme disent les jeunes). Associer islam et peur, c'est brûlant. Les accusations sont vite portées et tout ça est régi par la loi pénale ; je la connais, je fais gaffe. Crise de civilisation Si la politique suivie par les gouvernants actuels consiste à ne pas aborder les sujets qui fâchent, cela n'aura eu jusqu'à maintenant aucun effet sur leur persistance, voire leur expansion. Moi, perso, je m'en fous un peu de l'islam. Faces de craie Quel constat peut-on poser sans langue de bois ? France : Islam : «La société française a intérêt à pacifier les choses»

INTERVIEW - Près de trois Français sur quatre estiment que l'islam n'est pas compatible avec les valeurs républicaines, selon un sondage Ipsos réalisé pour Le Monde.

France : Islam : «La société française a intérêt à pacifier les choses»

Un anthropologue décrypte ces chiffres. Youssef Seddik est philosophe et anthropologue de l'islam. "Les musulmans doivent s'adapter à la société française" A ceux qui veulent des vérités toutes faites, Tareq Oubrou, religieux érudit, oppose un islam de la nuance, qui interprète le Coran à la lumière du contexte et prône un ajustement des pratiques rituelles avec les réalités de la société française.

Un islam spirituel et non identitaire, ouvert sur son environnement. Vous estimez que les musulmans doivent s'ajuster à la société dans laquelle ils vivent, française en l'occurrence. De quelle manière? En partant des réalités concrètes qui l'entoure. Il faut que les musulmans puissent accorder leurs gestes à leur foi sans perturber le fonctionnement de la société par des revendications outrancières, quitte à renoncer à une certaine visibilité. Les fidèles peuvent-ils s'appuyer sur les imams pour suivre cette voie? Les imams sont malheureusement souvent les ventriloques des associations qui les salarient et qui sont tenues le plus souvent par des migrants de la première génération.

Je suis un homme très fidèle. REGARDEZ - Une vidéo alarmiste sur "l'immigration musulmane" Une vidéo controversée et particulièrement alarmiste sur "l'immigration musulmane" en Occident a été montrée aux participants du synode sur la "Nouvelle Évangélisation" au Vatican, ont rapporté lundi des observateurs de ces travaux à huis clos. "L'islam sera la première religion du monde dans cinq à sept ans", assure le document qui aurait été rédigé en 2009 par des évangélistes américains, avant d'inviter à "partager le message de l'Évangile dans le monde". "Dans 39 ans, la France sera un pays à majorité musulmane", affirme cette vidéo.

Plusieurs pères synodaux ont immédiatement réagi et fait part de leur "perplexité", mettant en doute certains chiffres de cette vidéo anonyme circulant sur Internet depuis quatre ans. Selon le document, 30 % des moins de vingt ans seraient musulmans en France, et dans certaines villes, jusqu'à 45 %. Quand la burqa criminalise le masque de Zorro. La loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public est censée renforcer la sécurité et favoriser la lutte contre l'oppression des femmes de confession musulmane. Absurde et hypocrite, clame l'écrivaine et journaliste britannique Viv Groskop. Il fut un temps où Shazia Mirza, une comique britannique d’origine pakistanaise et de confession musulmane, jouait un personnage portant un hidjab. Elle ne le fait plus. Mais elle a toujours une bonne réplique à propos du voile intégral.

“Toutes mes cousines en France portent la burqa. Olivier Roy : "Comme solution politique, l'islamisme est fini" Pour le politologue, le Printemps arabe signe l’échec de la théorie du choc des civilisations et « casse les logiciels populistes ». Le politologue français Olivier Roy fut l’auteur en 1992 de « L’Echec de l’islam politique », théorie à mettre en regard avec celle du « Choc des civilisations », publiée l’année suivante par l’Américain Samuel Huntington. Olivier Roy (Hermance Triay/Editions du Seuil). D’abord prof agrégé de philosophie au lycée, diplômé de Langues O en persan, plus tard docteur en science politique, le chercheur de 61 ans enseigne aujourd’hui à l’Institut universitaire européen de Florence (Italie), où il dirige le programme Méditerranée, ainsi qu’au CNRS et à l’EHESS.

Moins connu en France qu’à l’étranger, Olivier Roy a travaillé successivement sur l’Afghanistan, l’Iran, le Moyen-Orient, l’islam politique, les musulmans en Occident et, plus récemment, sur une approche comparative des nouvelles formes de religiosité (« La sainte ignorance », en 2008). Entretien Oui.