background preloader

IRAN

Facebook Twitter

Iran 2013

L'Iran ne fera 'jamais' d'arme nucléaire. Le nouveau président iranien Hassan Rohani a assuré que son pays ne produirait jamais de bombe nucléaire, répétant la position déjà énoncée par les dirigeants de la république islamique, dans un entretien diffusé ce matin.

L'Iran ne fera 'jamais' d'arme nucléaire

"Dans aucune circonstance nous ne chercherons à obtenir des armes de destruction massive, dont des armes nucléaires, et ce ne sera jamais le cas", a déclaré Rohani à l'antenne de la télévision américaine NBC. Comment les États-Unis ont aidé Saddam à gazer l'Iran.

Iran vs Israel

Nucléaire iranien : l'explosion qui fait pschitt. Iran: Ahmadinejad dénonce une "guerre climatique" occidentale. L'Occident détruit les nuages se dirigeant vers l'Iran afin de provoquer une sécheresse dans ce pays, a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad cité mardi par la presse locale. "Notre pays est en proie à une sécheresse partiellement provoquée par le facteur industriel, cependant elle est aussi causée par la destruction par l'ennemi des nuages de pluie se dirigeant vers l'Iran.

Mais notre pays vaincra cette guerre [climatique]", a déclaré M.Ahmadinejad évoquant la crise liée à la sécheresse, qui met à mal le secteur agricole. Le dirigeant iranien, connu pour sa ligne politique antioccidentale, avait déjà tenu des propos similaires en mai 2011. Iran: Ahmadinejad dénonce une "guerre climatique" occidentale. Des armes chimiques en provenance de Libye aux mains des « opposants » syriens ? Vendredi 31 août 2012 5 31 /08 /Août /2012 12:22 Des armes chimiques en provenance de Libye aux mains des « opposants » syriens ?

Des armes chimiques en provenance de Libye aux mains des « opposants » syriens ?

Début août, l'agence Reuters annonçait : « Les rebelles d'Alep sont, désormais, dotés d'armes chimiques, armes qui se trouvent, à foison, en Libye ». Cette nouvelle a été ensuite retirée de son site. Comme ont également été retirées les images montrant des combattants salafistes en train de manier des masques à gaz fabriqués aux États-Unis. Un autre journaliste de Reuters basé à Amman a lui aussi évoqué peu après l'existence à Alep d'armes chimiques en provenance de Libye : « On croyait ces armes détruites, après la chute de Kadhafi, or, il n'en est rien.

La menace israélienne contre l’Iran: un bluff ! Comment expliquez-vous que le gouvernement semble se diriger vers une frappe contre les installations nucléaires iraniennes en dépit de toutes les réticences, réserves, condamnations manifestées au sein de l’armée, du monde du renseignement et dans l’opinion publique ?

La menace israélienne contre l’Iran: un bluff !

- Je ne suis pas sûr que les deux politiciens dont nous parlons, c'est-à-dire Barak et Netanyahou, soient réellement en marche pour attaquer l’Iran. Je crois qu’ils essaient de jouer un jeu très intelligent – de leur point de vue – pour mettre en garde le monde contre la nucléarisation de l’Iran. Pour pousser les Américains et d’autres puissances à faire quelque chose pour contenir l’Iran. Leur menace, pour moi aurait ce seul but. IRAN - Ahmadinejad : "J'ai décidé de me retirer de la vie politique" "Huit ans, ça suffit !

IRAN - Ahmadinejad : "J'ai décidé de me retirer de la vie politique"

" Dans une interview au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, Mahmud Ahmadinejad a annoncé qu'il se retirait de la vie politique à l'issue de son second mandat, en juin 2013. "Peut-être que je m'engagerai politiquement à l'université, mais je ne mettrai pas sur pied un parti ou un groupe" politique, a assuré le président iranien.

Pourtant, cette annonce est loin d'être une surprise. Après avoir rempli deux mandats, en 2005 et en 2009, l'ultraconservateur ne pouvait de toute façon pas se représenter. Pire, depuis sa réélection contestée de juin 2009, qui a provoqué la plus grave crise qu'ait connue la République islamique, il a peu à peu été éliminé du jeu politique iranien. La carrière de Mahmud Ahmadinejad tenait jusque-là de l'irrésistible ascension. Iran : Ahmadinejad n'a jamais appelé à "rayer Israël de la carte" Wikileaks : Israël a déja détruit les infrastructures nucléaires iraniennes au sol depuis des semaines. « Les Israéliens ont déjà détruit toute l’infrastructure nucléaire iranienne au sol, il y a des semaines. La campagne actuelle : »Allons bombarder l’Iran « a été ordonnée par les dirigeants de l’Union Européenne pour détourner l’attention du public de leurs propres problèmes financiers. Ce qui est aussi juste pour les États-Unis avec le Pakistan, la Russie et la Corée du Nord qui sont mentionnées dans le rapport.

Le résultat de cette campagne sera d’attaquer massivement Gaza et de frapper le Hezbollah au Liban et en Syrie. » Source Encore une fois vous vous faites enfumer. Vous ne reprenez à la volée qu’une phrase de Twit sans même aller voir le dossier qui y réfère : votre habituelle légèreté, tout le contraire du boulot de l’historien. L’origine est un organisme pro-américain d’intelligence économique, autrement dit de la barbouzerie, celle de Strafor. Ce qu'il faut savoir sur la situation entre l'Iran et Israël/USA. "L'Iran ne cherche pas la bombe atomique" Une frégate française escorte l’USS Abraham Lincoln dans le détroit d’Ormuz.

Les ministres des Affaires étrangères des 27 pays membres de l’Union européenne doivent définir, ce 23 janvier, les modalités d’un embargo européen sur les exportations de pétrole iraniennes afin de contraindre Téhéran à collaborer avec l’Agence internationale de l’énergie atomique au sujet de son programme nucléaire, suspecté d’avoir des visées militaires.

Une frégate française escorte l’USS Abraham Lincoln dans le détroit d’Ormuz

Pour répondre à ces mesures, l’Iran a menacé, en décembre dernier, de fermer le détroit d’Ormuz, une zone stratégique pour le trafic maritime de produits pétroliers et de s’en prendre aux navires de l’US Navy susceptibles de naviguer dans les eaux du golfe Persique. Et pour Washington, tout cela constitue une ligne rouge que Téhéran ne doit pas franchir. Aussi, les Etats-Unis n’ont pas l’intention de baisser la garde. De même que le Royaume-Uni et la France. Côté français, aucun commentaire n’a été fait, du moins pour le moment, au sujet du navire de la Marine nationale en question. Pour en finir avec la diabolisation de l'Iran et de son président.

Je vous livre ici quelques extraits choisis d'un article paru dans La Revue Internationale et Stratégique n°70 (Eté 2008), écrit par Yakov M.

Pour en finir avec la diabolisation de l'Iran et de son président

Rabkin, professeur d'histoire à l'Université de Montréal. La campagne contre l'Iran : le lobby sioniste et l'opinion juive Deux accusation dominent dans le discours occidental sur l'Iran depuis quelques années. L'Iran provoque, les Etats-Unis font injonctions. L'Iran, après son tir de missile, semble adopter une position hostile face à l'ingérence des pays étrangers en son sein. Il n'en reste pas moins que sa marge de manoeuvre est limitée.

Suite à de nouvelles sanctions ce samedi de la part des Etats-Unis, l’Iran a testé des missiles à longue portée dans le détroit d’Ormuz ce 2 janvier 2012. Iran-États-Unis : jusqu'où iront les deux meilleurs ennemis ? Washington et Téhéran n'ont pas chômé à Noël.

Iran-États-Unis : jusqu'où iront les deux meilleurs ennemis ?

À peine la nouvelle année a-t-elle commencé que se profile déjà la menace d'un conflit entre les deux meilleurs ennemis de la planète. Centre névralgique de cette nouvelle crise, le détroit d'Ormuz, dans le golfe Persique, par lequel transite 40 % du trafic maritime pétrolier mondial. En réponse aux menaces américaines d'interdire les exportations de pétrole d'Iran, Téhéran a testé deux missiles de croisière "ultramodernes", lundi, au dernier jour d'une série de manoeuvres navales dans la région du détroit, que la République islamique affirme être en mesure de fermer en cas de sanctions. "Un embargo américain sur les exportations de pétrole iranien est assimilable à un blocus et, de fait, serait une mesure de guerre", explique François Géré*, directeur de l'Institut français d'analyse stratégique (Ifas).

"Escarmouches navales" Iran : attentat à la chaussure contre Ahmadinejad. C'est peut-être le symbole d'une fin de règne.

Iran : attentat à la chaussure contre Ahmadinejad

Tandis qu'il prononçait lundi un discours dans la ville de Sari (nord) vantant les mérites d'un projet de constructions à faible loyer, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a été victime d'un acte pour le moins inhabituel en République islamique. Pour exprimer sa colère, Rashid Sh., 45 ans, a jeté une chaussure en direction du président iranien, un acte considéré comme hautement dégradant dans la culture orientale.

International : Les étranges déboires du programme nucléaire iranien. Après l'explosion de missiles, les autorités iraniennes se disent victimes d'un nouveau virus, baptisé Duqu. De notre correspondant à Jérusalem. International : Nucléaire : l'AIEA publie ses preuves contre Téhéran  Aidé par plusieurs experts étrangers, l'Iran serait en mesure de fabriquer une bombe atomique en quelques mois.

International : Nucléaire : l'AIEA publie ses preuves contre Téhéran 

L'Iran a franchi des étapes cruciales dans sa marche vers la bombe nucléaire et, pour la première fois, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'apprête à le dire noir sur blanc. Dans un rapport qui doit être remis ce mardi aux différents États qui la composent, le «gendarme du nucléaire» fait état, comme le révélait Le Figaro du 14 octobre, de nouvelles preuves qui ne laissent aucun doute sur le caractère militaire du programme iranien. Parmi ces révélations, dont certaines ont été fournies à l'agence de l'ONU par des pays occidentaux, dont la France, figurent de troublantes images de la base de Parchin qui abriterait, à une trentaine de kilomètres de Téhéran, des installations destinées à tester des explosions nucléaires, ainsi que des reproductions informatiques d'ogives nucléaires apparemment retrouvées dans les ordinateurs de scientifiques iraniens.

La tension monte autour du nucléaire iranien. Rarement un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique aura été attendu avec autant de fébrilité que celui sur le programme nucléaire iranien.

La tension monte autour du nucléaire iranien

Prévu pour le mardi 8 novembre, il est précédé par la menace israélienne d'une éventuelle frappe militaire préventive contre l'Iran. De sources diplomatiques occidentales, on indique que l'AIEA publiera des informations étayant les soupçons occidentaux quant à un caractère militaire du programme nucléaire iranien, et cela, malgré les dénégations de la République islamique qui affiche des objectifs strictement civils.

L’Empire du mal contre-attaque : l’Iran... attentat bidon à Washington. Et le pire c’est que l’Europe molle laisse faire les vendeurs de tapis et de Macdo, totalement incultes en ce qui concerne le monde arabe et le proche et moyen orient, tout ce qui est barbu et non habillé à l’occidentale étant supposé être terroriste !! Je rappelle aussi aux naifs et adorateurs du bisounours et nos amis les américains que la dette grecque vient d’un ministre qui les a engouffrés la dedans il y a bien longtemps et qui avait travaillé avant ou après peu importe dans une grande banque américaine... Quand est ce que les européens et plus particulièrement les français accepteront d’etre cons et de se faire plumer pour engraisser des grandes entités d’affaires, financières ou de consulting surpayé à deux balles... comme par hasard les plus grandes sociétés sont situés aux states et la plupart de nos boites valables s’associent avec des consultants extérieurs ( voir le Pole emploi !!)

Les États-Unis et l'Iran vont-ils vers le "clash" ? Tchernobyl en Iran. Iran, Syrie, Palestine : les ambitions de Sarkozy. Ne dites pas à ma mère que je suis en Iran 1/6. Iran : Les 10 mensonges qu'on vous répète. Un petit article pour tordre le cou aux rumeurs propagandistes au sujet de l'Iran qui s'accumulent auprès des médias et de la population française depuis plusieurs années. Tout ce que vous avez « entendu » par-ci par-là, qui ne tient pas debout, mais que les gens répètent à longueur de journée.