background preloader

L'abeille, un insecte extraordinaire

Facebook Twitter

Le bourdon terrestre, espèce invasive - Les belles histoires de l'Oncle Simonpierre. RESUME: Pourquoi le bourdon terrestre (Bombus terrestris) est-il partout ?

Le bourdon terrestre, espèce invasive - Les belles histoires de l'Oncle Simonpierre

A cause du hamburger, bien sûr ! Il y a déjà plusieurs siècles, quand les Européens ont conquis le monde, il y ont implanté leur bétail, leurs légumes, leurs fruits … et les pollinisateurs correspondants. Le bourdon terrestre européen est venu pour polliniser le trèfle rouge, lequel devait nourrir le bœuf, comme le notait déjà Darwin. Certes mais les bourdons locaux ne faisaient pas toujours le poids et notre bestiole s’est révélée plus exploratrice, plus adaptable, plus conquérante, bref plus invasive qu’il n’était prévu !

Le bourdon terrestre, c’est notre « cul blanc, » cette abeille sauvage, colorée, et encore plus poilue que la nôtre. Abeilles - Du bétail à Miel dans les Enclos des Colonies Humaines (Tome3) Des chercheurs ont trouvé des parfums de fleurs qui réduisent l'agressivité des abeilles. SCIENCES Selon une étude menée par des chercheurs toulousains du CNRS, les abeilles sont moins agressives en présence de certaines molécules contenues dans les fleurs...

Des chercheurs ont trouvé des parfums de fleurs qui réduisent l'agressivité des abeilles

Beatrice Colin Publié le Mis à jour le Lorsqu’elles se sentent en danger, les abeilles n’hésitent pas à attaquer et piquer. Ce qui inexorablement les mène à leur perte. Mais lorsqu’elles sont en présence de certaines odeurs florales, elles se radoucissent et adoptent l’attitude flower power. Un changement de comportement découvert grâce à une équipe de chercheurs toulousains du Centre de recherches sur la cognition animale (CNRS/Université Paul-Sabatier) et qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.

Les humains profiteraient des abeilles depuis 9000 ans. Les êtres humains profiteraient du savoir-faire des abeilles depuis beaucoup plus longtemps qu’il n’avait été estimé auparavant.

Les humains profiteraient des abeilles depuis 9000 ans

Alors que des hiéroglyphes égyptiens et l’art rupestre de l’âge de pierre indiquent que des civilisations à travers le monde ont savouré le délicieux sous-produit des abeilles depuis des millénaires, une nouvelle étude apporte la preuve que des agriculteurs (futurs apiculteurs) ont exploité l’abeille depuis l’époque du néolithique. Des chercheurs de l’université de Bristol (Angleterre) ont examiné plus de 6400 vases en argile récupérés sur des sites archéologiques du néolithique en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Ils ont trouvé des traces de produits chimiques correspondant à de la cire d’abeille qui date d’environ 9000 ans, 2000 ans plus tôt que prévu. Cette constatation pourrait signifier le début de la domestication de l’abeille. Florapis - Recherche participative. De la larve à l'abeille, le développement de l'insecte résumé en 60 secondes. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ?

De la larve à l'abeille, le développement de l'insecte résumé en 60 secondes

Comment les abeilles fabriquent-elles du miel ? Vidéo 3'36". L’abeille entre mythes et réalités 1h27' La danse des abeilles - film en anglais 7' Développement d'une colonie - Film accéléré sur une période de 3 mois. Nouvellement découverte, cette fleur du Gabon fait vibrer les abeilles. SURPRISE.

Nouvellement découverte, cette fleur du Gabon fait vibrer les abeilles

Un peu de tendresse dans un monde de brutes… Des chercheurs ont découvert, en pleine forêt gabonaise, une nouvelle espèce de plante à fleurs, Sirdavidia solannona. Et c’est une surprise ! D’une part, parce que la région où elle a pointé ses pétales, au cœur du parc national des Monts de Cristal, étant l’une des mieux connues du pays scientifiquement parlant, les botanistes gabonais et français ne s’attendaient pas à tomber sur elle dans un endroit aussi bien défriché. D’autre part, parce que la cousine la plus proche de cette fleur se trouve à… 3000 km de là, dans la forêt tanzanienne ! Mode de pollinisation de cette fleur gabonaise : la "sonication" Sirdavidia fait décidément bande à part. En jaune, les deux localités où la Sirdavidia solannona a été retrouvée. "DANGER". Les clés de la colonie - Cari. Une abeille reconnaît ses amies avec l'antenne droite. LATÉRALISATION.

Une abeille reconnaît ses amies avec l'antenne droite

À l'instar de plus grands animaux, les insectes, avec leur cerveau miniature, pourraient utiliser la latéralisation pour résoudre certaines tâches complexes. En effet, des chercheurs de l'université de Nouvelle-Angleterre (Australie) et de l'université de Trente (Italie) se sont demandés si le comportement social évolué des abeilles pouvait être déterminé par leurs antennes. Résultat, c'est l'antenne droite qui permettrait aux abeilles d'adapter correctement leur comportement social au contexte.

MICRO-CHIRURGIE. Un mystère vieux de 3.000 ans résolu avec du pollen. Les archéologues de l'Université de Tel-Aviv ont creusé sous le lac de Tibériade et la Mer Morte.

Un mystère vieux de 3.000 ans résolu avec du pollen

Leurs trouvailles permettent d'expliquer la chute des Empires du Levant à l'Age de Bronze. Un brusque changement climatique Il y a 3 200 ans, les civilisations florissantes présentes dans et autour d'Israël se sont soudainement effondrées pour des raisons mystérieuses. Le professeur Israel Finkelstein, le docteur Dafna Langgut du Dr Sonia and Marco Nadler Institute of Archeology de l'Université de Tel-Aviv et le professeur Thomas Litt de l'Université de Bonn en Allemagne ont trouvé une réponse à ce mystère dans le pollen retrouvé au fond des étendues d'eau israéliennes.

Dans une étude publiée dans le Journal of The Institute of Archaeology of Tel Aviv University et rapportée dans le New York Times, les chercheurs expliquent qu'une sécheresse a conduit à la chute de l'Ancien Levant du Sud. Abeilles : la beauté et la diversité des butineuses révélées par l’objectif d’un chercheur. Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ?

Abeilles : la beauté et la diversité des butineuses révélées par l’objectif d’un chercheur

Pour mieux étudier les abeilles, des scientifiques ont décidé de les équiper de sacs à dos. Une nouvelle espèce d’abeille solitaire découverte au Texas. Les insectes sont capables d'élaborer des concepts abstraits. La cognition humaine, et notamment nos capacités mathématiques et linguistiques, se base sur notre capacité à manipuler des concepts"?

Les insectes sont capables d'élaborer des concepts abstraits

Dans la vie de tous les jours, les concepts qui relient des objets distincts par des règles de relation de type « même », « différent », « plus que », « au-dessus de », prennent une place prépondérante. Par exemple, l'automobiliste est guidé par un réseau complexe de concepts : codes couleur, flèches, panneaux... L'utilisation de tels concepts, que l'on a souvent crue propre à l'homme et à quelques primates, pourrait être en fait beaucoup plus répandue dans le règne animal. Les chercheurs ont en effet montré que les abeilles sont capables de générer puis de manipuler des concepts afin d'accéder à une source de nourriture. Pour cela, ils ont pris un groupe d'abeilles qu'ils ont entraîné à pénétrer dans une enceinte, afin de récolter de la solution sucrée. Comment les abeilles adaptent-elles leur vitesse pour éviter les obstacles ? Comment une créature aussi minuscule que l'abeille, dont le cerveau est plus petit que celui d'un oiseau, parvient-elle à contrôler son vol et ainsi, à éviter les obstacles en vol ou au sol ?

Comment les abeilles adaptent-elles leur vitesse pour éviter les obstacles ?

On sait aujourd'hui que les prouesses sensori-motrices de ces miniatures volantes reposent sur un système nerveux composé de cent mille à un million de neurones. Lorsque l'insecte vole au-dessus du sol, l'image de l'environnement défile d'avant en arrière dans son champ visuel, créant ainsi un flux optique défini comme la vitesse angulaire à laquelle défilent les contrastes présents dans l'environnement. Par définition, ces flux optiques sont fonction du rapport entre la vitesse et les distances aux surfaces. Pour prédire le vol des abeilles, les chercheurs ont conçu, il y a un an, un modèle de simulation appelé ALIS.

Les abeilles mâles plus vulnérables à un parasite que les travailleuses. Apiculteurs de l’Extrême dans les Montagnes de l’Himalaya par Andrew Newey. Les plantes utilisent la caféine pour améliorer la mémoire des abeilles. Les abeilles ne font pas de pause lorsqu’elles prennent le café, mais la caféine aurait pour elles presque le même effet que sur des employés de bureau fatigués, suggère une nouvelle étude concluant que les abeilles sont plus susceptibles de se souvenir des plantes contenant de la caféine. La caféine est naturellement présente dans le nectar des fleurs de café et dans les agrumes. Les abeilles qui se nourrissent de nectar contenant de la caféine étaient trois fois plus susceptibles de se souvenir du parfum d’une fleur que les abeilles nourries seulement au sucre. Les résultats, détaillés cette semaine, montrent comment les plantes peuvent manipuler les souvenirs des insectes afin d’améliorer leurs chances de pollinisation.

Selon la responsable de l’étude Geraldine Wright, neuroéthologiste à l’Université de Newcastle, Royaume-Uni : La logique simple qui se cache derrière la capacité de raisonnement déductif du bourdon. Nous savons depuis un certain temps que les abeilles et les bourdons choisissent leurs fleurs en se basant sur ce que les autres abeilles font. Ce type d’apprentissage par l’observation est un comportement social assez complexe.

Alors, comment les bourdons le maitrisent-ils ? Aujourd’hui, pour un groupe de scientifiques, tout se résume à la façon dont les abeilles utilisent la logique. Les abeilles sauvages, reines de la pollinisation. Les abeilles goutent le sucre des plantes avec les griffes de leurs pattes. Les abeilles aiment le nectar riche en sucre produit par les plantes et l’un des principaux moyens dont elles disposent pour le détecter, c’est avec les griffes de leurs pattes avant. La nouvelle étude (lien plus bas), présente le processus, y compris ce qui se passe si une abeille à une griffe plongée dans du sucre, tandis que l’autre est plongée dans de l’eau salée.

Image d’entête : griffe d’abeille sous un microscope électronique. Exténuante descendance : pour l’espérance de vie d’une abeille, mieux vaut ne pas naitre en été. Si vous aviez à renaitre en tant qu’abeille ouvrière, assurez-vous de ne pas le faire en été. C’est le moment de l’année où la reine exige le plus de gelée pour nourrir ses petites, et une fois que le travail est fait, les abeilles meurent généralement deux semaines plus tard.

Mais en hiver, des abeilles similaires peuvent vivre six à sept mois, ce qui est cinq fois plus longtemps que leurs homologues d’été. Élever des jeunes est vraiment stressant, apparemment. Un destin de reine grâce à la royalactine. Deux larves de futures reines, baignant dans de la gelée royale, se développent dans des cellules royales. © Waugsberg. L'abeille, phobie des éléphants. Les détenus du Havre et les abeilles : patience et longueur de temps. Les insectes, les jeunes s’en fichent royalement. Quoique, quand ils sont vivants, ça capte un peu plus leur attention. Des scientifiques équipent des milliers d’abeilles de capteurs électroniques. Un laboratoire australien a posé des capteurs sur le dos des abeilles afin de les suivre et d’enregistrer tous leurs mouvements.

Ce dispositif permettra de comprendre leurs déplacements et d’améliorer le rendement dû à la pollinisation. DGS vous en dit plus sur ce surprenant projet ! Regardez, de très près, la reine des abeilles s’envoyer en l’air (Vidéo) Les abeilles, petits génies du BTP. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Nicolas Lepeltier On la connaissait insecte social, ouvrière laborieuse, butineuse frénétique, pollinisatrice essentielle à la biodiversité ou encore formidable sentinelle, pour l'homme, d'un environnement sans cesse dégradé.

Un inventaire photographique des abeilles sauvages proposé par l'USGS. Plus grosses et plus fermes, les fraises profitent de la pollinisation par les abeilles. TAILLE. La pollinisation en crise ? Pollinisation par les thrips : les abeilles n’ont qu’à bien se tenir ! Thrips et pollinisation... d’après Thrips and pollination, de Dawn FRAME.

Une synthèse réalisée par Ph. Chatelet. Les bourdons peuvent voler à la hauteur de l’Everest et c’est ce qui les sauvera.