background preloader

Etudes/publication/sondages/articles

Facebook Twitter

Nouvelles technologies et école : le mariage difficile. Il ne devait s’agir, au départ, que d’un outil de travail destiné aux médiateurs scolaires.

Nouvelles technologies et école : le mariage difficile

Une simple enquête qui devait alimenter leur réflexion lors de leurs interventions sur le terrain. Las, le document a pourtant voyagé hier de rédactions en rédactions. La directrice du Service de médiation de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Thérèse Lucas, nous a rassurés : il n’y a heureusement rien de confidentiel ici… Et tant mieux. Car lorsqu’on interroge plus de 2.600 jeunes de 12 à 15 ans (pendant l’année scolaire 2011-2012) sur l’usage qu’ils font des smartphones, d’internet et des réseaux sociaux dans et en dehors de l’école, les résultats sont parfois surprenants.

Voici ce qu’il faut en retenir : 77% des jeunes ont un smartphone 1. 2. 3. École : la fracture numérique n'est pas là où on la croit. 11/11/11, 11 heures, 11 minutes et 11 secondes… Ne s’agit-il pas là de la bascule soudaine vers une ère radieuse et définitivement numérique ?

École : la fracture numérique n'est pas là où on la croit

Sans doute, pour la société qui avance cahin-caha… au rythme des initiatives privées, sans guère d’impulsion de l’État. À lire le dernier compte rendu du CNN, Conseil national du numérique, je ne discerne guère d’élan ou de détermination citoyens et démocratiques. Derrière la volonté de donner une vision politique à l’OpenData (les données publiques, qu’il faut libérer), dont on pouvait s’attendre à ce qu’elle s’attache à l’information voire l’éducation du citoyen, je ne lis pour l’essentiel qu’investissements, création de richesses pour les PME et économie de la donnée — dont certains se demandent comment la vendre ! L'école aide-t-elle à réduire la fracture numérique? Rapport d'information-Union européenne-Colonie du monde numérique. La fracture numérique se réduit.

Les achats en ligne se développent aussi : plus d’une personne sur deux a déjà acheté un bien ou un service sur Internet.

La fracture numérique se réduit

L’accès à Internet s’est généralisé. Il y a cinq ans, au moment de la dernière enquête de l’Insee, 56 % des personnes résidant en France s’étaient connectées sur la Toile au cours des trois derniers mois. Guichard-Le mythe de la fracture numérique. Chiffres clés-2013-observatoire numérique. Le fossé numérique en France. Numérique et intercommunalités : toujours des inégalités entre territoires. Les intercommunalités ont certes rattrapé leur retard depuis de la première édition en 2004 du baromètre.

Numérique et intercommunalités : toujours des inégalités entre territoires

Dans ce document produit par l’Assemblée des communautés de France (AdCF) et Ocalia, bureau d’études spécialisé dans l’accompagnement numérique des territoires et des institutions du secteur public, le taux d’équipement apparaît ainsi en nette hausse. Un tiers sur les réseaux sociaux – Près de 90 % des communautés disposent d’un site internet, contre 60 % en 2008 et 39 % en 2004. Environ 20 % développent même des applications spécifiques pour téléphones mobiles ou tablettes. Et un tiers déclarent disposer d’espaces dédiés sur les réseaux sociaux. Source : Baromètre 2013 AdCF / Ocalia de diffusion du numérique dans l’Intercommunalité (Cliquez pour agrandir). Amélioration de la gestion interne - Les moyens consacrés au numérique ont également augmenté, que ce soit en termes de budget, de formation (les moyens ont plus que doublé en 10 ans), de personnels dédiés et de stratégie. Article fracture numériqe Belgique. Fracture numérique, fracture sociale : aux frontières de l'intégration et de l'exclusion.

1La fracture numérique est une ligne de rupture symbolique, le tracé d'un clivage entre d'une part les individus ou groupes sociaux qui sont – ou se sentent – bien intégrés à la « société de l'information », d'autre part ceux qui sont – ou se sentent – exclus de cette société.

Fracture numérique, fracture sociale : aux frontières de l'intégration et de l'exclusion

Comme bien d'autres frontières clairement tracées sur les représentations cartographiques, mentales ou théoriques, cette ligne est difficilement visible voire totalement imperceptible dans le terrain. Pourtant, on ne vit pas tout à fait de la même manière d'un côté de la frontière ou de l'autre ; d'où la légitimité de la question de savoir ce qui distingue celles et ceux qui sont au-delà de la limite de celles et ceux qui en sont en-deçà. Sensibiliser les collégiens, les enseignants et les chefs d'établissement aux bonnes pratiques sur Internet : notre priorité. Les jeunes entre 12 et 17 ans sont à 99 % connectés à Internet (Crédoc juin 2010).

Sensibiliser les collégiens, les enseignants et les chefs d'établissement aux bonnes pratiques sur Internet : notre priorité

Pourtant 85% des Français estiment que les jeunes ne protègent pas bien leur vie privée sur Internet (IFOP – décembre 2010) On assiste à une explosion du nombre d'informations personnelles accessibles en ligne sans limitation de durée. Chacun aime montrer ses photos et ses vidéos au plus grand nombre de personnes en se disant "Je n'ai rien à me reprocher donc je n'ai rien à cacher". Il se crée alors une confusion entre la notion de non-culpabilité et celle d'intimité. Or, ce n'est pas parce que l'on n'a rien à se reprocher que l'on doit tout montrer ! L'objectif est de rappeler aux jeunes que la vigilance s'impose dès aujourd'hui, en particulier lorsqu'il s'agit de diffuser des informations à caractère politique, sexuel, médical ou religieux.