background preloader

Intelligence artificielle

Facebook Twitter

Mémoire : le cerveau livre ses secrets - Les Echos. Ce que l’intelligence artificielle peut apporter à l’éducation. 3inShare Entre promesses, fantasmes et peurs, l’intelligence artificielle constitue désormais un « enjeu majeur » pour notre société, comme l’a rappelé le secrétaire d’Etat chargé du numérique Christophe Sirugue, à l’occasion du dévoilement de la stratégie « France IA », le 21 mars 2017.

Ce que l’intelligence artificielle peut apporter à l’éducation

D’ici dix ans, 1,5 milliard d’euros pourrait être investi dans ce domaine qui touche l’automobile, la finance, la sécurité, mais aussi l’éducation. En 2012, un site américain listait déjà les 10 manières dont l’intelligence artificielle pourrait réinventer l’éducation : 1. Automatiser les activités de base dans l’éducation comme les évaluations 2. S’adapter aux besoins des élèves 3. L’intelligence artificielle pour tous. Vous vous souvenez d’AlphaGo, le programme d’apprentissage automatique de Google qui a permis de vaincre le champion de Go… Vous vous souvenez aussi que Google a rendu accessible son outil open source d’apprentissage automatique, TensorFlow.

L’intelligence artificielle pour tous

Nous nous étions rapidement fait l’écho des débats éthiques et philosophiques autour de l’ouverture de ces outils. L’usage de l’IA se démocratise-t-il ? … L’intelligence artificielle pour tous. L’intelligence artificielle pour tous. « Google a toujours été une entreprise d’intelligence artificielle » L’Américain Greg Corrado a cofondé en 2011 le projet Google Brain, consacré à l’apprentissage des machines (« machine learning ») et plus particulièrement au « deep learning », une technologie qui a permis d’importants progrès ces dernières années dans le domaine de l’intelligence artificielle.

« Google a toujours été une entreprise d’intelligence artificielle »

Alors que Google vient d’annoncer, jeudi 16 juin, le lancement d’une équipe de recherche spécialisée dans le « machine learning » en Europe, à Zürich, Greg Corrado revient sur la façon dont ces avancées ont changé Google et façonnent son avenir. L'apprentissage profond : une révolution en intelligence artificielle - Informatique et sciences numériques (2015-2016) - Yann LeCun - Collège de France - 04 février 2016 18:00. Le deep learning — Science étonnante #27. Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Humain — Quel est le but de la vie ?

Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie

Machine — Etre au service du plus grand bien. Humain — Quel est le but des êtres vivants ? Machine — Vivre éternellement. Intelligence Artificielle, « as-tu passé les bornes des limites » Intelligence artificielle, adieu monde d’hier… Bienvenue monde de demain ?

Intelligence Artificielle, « as-tu passé les bornes des limites »

Bienvenue monde de demain ? Cela ne vous aura pas échappé… au bout de ces quatre mots, la ponctuation résonne comme une alerte ! Le deep learning. Vous entendez parler du deep learning, mais vous n’en avez pas encore compris la profondeur ?

Le deep learning

Cette vidéo est faite pour vous ! Fidèle à mon habitude, voici la liste des choses essentielles, mais pourtant éliminées par manque de place et pour rester accessible au plus grand nombre. L'intelligence artificielle. L’intelligence artificielle menace-t-elle l’humanité. Si le rêve d’immortalité de l’homme devient réalité… peut-il tuer l’humanité ?

L’intelligence artificielle menace-t-elle l’humanité

Un des plus vieux rêves de l’homme n’est-il pas « la mort de la mort », rêve repris par Google et sur lequel il investit au point que, selon le Docteur Laurent Alexandre, « l’objectif des dirigeants de Google est de transformer leur moteur de recherche en intelligence artificielle… » ! Il explique aussi que même si l’on ne s’en est guère aperçu, le géant du web serait plus près du but qu’on ne l’imagine.

Il n’est qu’à voir le nombre de start-ups rachetées par Google, dans le domaine de la santé et dans celui de la robotique, des objets intelligents… Mais doit-on s’en réjouir ? Des voix s’élèvent… scientifiques et entrepreneurs du numérique s’inquiètent pour l’avenir de l’humanité Une de ces voix est celle de Stephen Hawking, chercheur distingué du Perimeter Institute for Theoretical Physics, auteur réputé dans le domaine de la cosmologie et de la gravité quantique.

Et si nous prenions, nous aussi, la parole ? L'apprentissage profond : une révolution en intelligence artificielle - Informatique et sciences numériques (2015-2016) - Yann LeCun - Collège de France - 04 février 2016 18:00. Est-il possible de créer un cerveau artificiel?

Le Dr Miguel Nicolelis n’est pas du genre à affirmer que quelque chose est impossible.

Est-il possible de créer un cerveau artificiel?

Après tout, l’exosquelette directement relié au cerveau qu’il a mis au point a permis à un paraplégique de donner le coup d’envoi de la dernière Coupe du monde. Il s’est servi d’implants cérébraux pour donner à des rats un sixième sens (la perception de la lumière infrarouge). Et il a connecté les esprits de plusieurs singes afin de leur permettre d’accomplir diverses tâches ensemble, une technologie qui pourrait selon lui servir un jour à connecter les cerveaux de différentes personnes en un "réseau mental". Les clés de demain - Le Monde.fr / IBM. « Cognitive business ou l'homme augmenté » Le cognitif transforme en profondeur les modèles économiques des entreprises.

« Cognitive business ou l'homme augmenté »

Même si certains secteurs sont plus avancés que d'autres, tous sont concernés, comme l'explique Jean-Philippe Desbiolles, vice-président Cognitive Solutions chez IBM France. Pourquoi le cognitif est-il parfois associé à une « quatrième révolution industrielle » ? Jean-Philippe Desbiolles : Sans doute parce que c'est un sujet très disruptif et structurel. D'ailleurs, quand on évoque le cognitif aux Etats-Unis, on parle de plus en plus souvent d'intelligence « augmentée » plutôt que d'intelligence « artificielle ». Aujourd'hui, aucun projet de transformation digitale digne de ce nom ne peut se concevoir sans cognitif ! Quels nouveaux secteurs basculent dans le Cognitive Business ? J-P. Comment évolue le niveau de maturité des dirigeants sur ces questions ?

J-P. Avec le développement du cognitif, faut-il craindre une prise de pouvoir de la machine sur l'homme ? Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ? Certains programmes savent déjà les imiter à la perfection et même influer sur nos propres émotions.

Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. La science-fiction nous abreuve de robots autonomes, si perfectionnés qu’ils disposent d’une conscience, d’émotions et nous inspirent même de l’empathie, à l’instar des êtres humains. Mais loin de la littérature et d’Hollywood, qu’en est-il aujourd’hui dans les laboratoires du monde entier ? L’émotion, et la conscience, apparaissent comme des éléments essentiels pour fabriquer une machine à l’image de l’être humain. Microsoft enseigne le sens de l'humour à une IA - Sciences. Peut-on faire rire une intelligence artificielle, ou faire qu'elle nous fasse rire ? Oui, si l'on en croit les travaux de Microsoft Research et du magazine New York, qui ont publié les prémices d'un apprentissage du sens de l'humour chez les robots.

L'assistant Cortana sera peut-être capable un jour d'improviser une blague ou un jeu de mots en discutant avec vous. Si le sentiment amoureux et le sens de l'humour sont vus comme des chasses gardées de l'humanité face aux robots, Microsoft travaille en effet déjà à supprimer au moins l'exclusivité humaine du rire. Bloomberg rapporte ainsi qu'un ingénieur de Microsoft Research s'est associé au magazine The New Yorker pour tenter de déceler l'humour chez ses lecteurs, avec une intelligence artificielle. Toutes les semaines depuis dix ans, le New Yorker publie un dessin, souvent absurde, en laissant les lecteurs proposer les légendes qui en feront des dessins humoristiques. L’intelligence artificielle inamicale : réalité ou fantasme ? Les recherches en intelligence artificielle font de tels progrès que des scientifiques réputés, comme le physicien Stephen Hawking, voient dans l’I.A. un danger pour l’Homme.

Pourtant, selon les spécialistes, nous sommes très loin de voir un jour surgir une I.A. inamicale. “Terminator”, “2001, l’odyssée de l’espace”, “I, Robot” sont autant de films de science-fiction montrant comment l’intelligence artificielle deviendra un jour consciente d’elle-même, jusqu’à nous supplanter et menacer notre intégrité physique. Pourtant, dans la réalité, nous sommes loin, très loin de ce type de scénario. Jean-Gabriel Ganascia, expert en intelligence artificielle et philosophe, chercheur au LIP6, le Laboratoire d’informatique de Paris 6, raconte l’histoire de l’I.A. : “ce terme est né en 1955, aux États-Unis.

Derrière les dérapages racistes de l’intelligence artificielle de Microsoft, une opération organisée. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par William Audureau « Il faut que nous fassions en sorte que tout le monde détourne Tay, des supporteurs de Trump au #GamerGate. » Le tweet est posté le 23 mars à 22 heures par un internaute se présentant comme Brighton E. Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. Watson, le cerveau artificiel d'IBM bientôt sur smartphone.

Le programme d'intelligence artificielle Watson d'IBM a ouvert de nombreuses possibilités en termes de langage naturel et d'analyse de données. Déjà disponible sur Internet au travers du cloud, il le sera bientôt également sur smartphones, grâce à un concours ouvert à tous qu'IBM vient d'annoncer. Watson, le super ordinateur d'IBM rendu célèbre grâce à sa performance au Jeopardy! , le jeu télévisé de culture générale américain, continue à trouver de nouvelles applications. Après avoir été utilisé pour aider à traiter les patients victimes de cancers par l'utilisation de Big Data, avoir pris des cours à l'université, et s'être vu mis à disposition des entreprises sur Internet via le cloud, ce système d'apprentissage artificiel, dont le développement a pris 14 ans, va s'attaquer aux applications mobiles.

Le concours se déroulera en trois parties : les développeurs soumettent une proposition d'application qui est jugée afin de réduire la liste à 25 candidats. L’homme battu par la machine au go : « Sur Internet, beaucoup de joueurs sont désespérés » La défaite historique subie, mercredi 9 mars, par Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs de go au monde, face à AlphaGo, intelligence artificielle conçue par Google, pourrait avoir des répercussions sur le monde du go en général, ce jeu millénaire où chaque adversaire doit conquérir et protéger des territoires à l’aide de pierres noires et blanches.

Une partie serrée, et surprenante, qui a signé la première défaite de l’homme contre la machine à ce jeu, longtemps considéré comme le dernier où le calcul informatique n’est pas encore roi, en raison du très grand nombre de coups possibles. Pour le quadruple champion de France de go, Motoki Noguchi, les progrès des intelligences artificielles peuvent aussi bien briser la mystique du jeu que le démocratiser. Pour beaucoup de joueurs, cette victoire de l’intelligence artificielle AlphaGo est un moment historique. Jeu de go : comment savoir si les programmes d’intelligence artificielle sont vraiment… intelligents.

Plusieurs tests affichent l’ambition d’évaluer le niveau des programmes informatiques. Le match en cours entre AlphaGo, développé par Google, et le meilleur joueur de go au monde, fait partie de ces tests. Quelles technologies pour apprendre à apprendre. Le jeu de go, paroxysme de la guerre entre Facebook et Google sur l’intelligence artificielle. Facebook et Google travaillent tous deux sur des technologies capables de battre l’humain au go. Avec le succès de son programme AlphaGo, Google porte un coup dur à son rival. Stephen Hawking et Elon Musk réclament l’interdiction des « robots tueurs » Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle.

Avec Bill Gates et Stephen Hawking, le milliardaire américain Elon Musk fait partie des grandes figures qui ont exprimé, ces derniers mois, leur inquiétude vis-à-vis des progrès de l’intelligence artificielle (IA). Hawking : « L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à l'humanité » Player. L’intelligence artificielle sans alternative.