background preloader

Intelligence Artificielle

Facebook Twitter

Intelligence artificielle : les défis de l’apprentissage profond. Il est très probable que plus jamais un humain ne pourra battre la machine au jeu de Go. Ce jeu de conquête territoriale est d'une incroyable complexité et ses combinaisons dépassent le nombre d'atomes dans l'univers. La machine ne peut donc pas uniquement s'appuyer sur sa puissance de calcul - comme ce fut longtemps le cas aux jeux d'échecs ou de shogi par exemple - pour balayer mécaniquement toutes les actions possibles et surclasser le cerveau humain. Il lui faut développer des stratégies et donc apprendre à apprendre, on parle alors d'« apprentissage profond » (deep learning).

Google a développé une intelligence artificielle capable de détecter les cancers du poumon  Une équipe de chercheurs a mis au point un logiciel capable de diagnostiquer le cancer du poumon avec plus de précision que des médecins.

Google a développé une intelligence artificielle capable de détecter les cancers du poumon 

Savoir si un grain de beauté est un mélanome, interpréter une radiographie des poumons ou une mammographie… L’Intelligence Artificielle (IA) prend une place croissante dans le domaine médical, en particulier en cancérologie. Toutefois, les programmes actuels se limitent à aider les médecins dans des tâches bien circonscrites. Snips lève 6,3 millions de dollars pour intégrer l'intelligence artificielle à notre quotidien. La start-up française Snips, basée à Paris, est née en 2013 de la volonté de résoudre les problèmes du quotidien grâce à l'intelligence artificielle.

Snips lève 6,3 millions de dollars pour intégrer l'intelligence artificielle à notre quotidien

Elle est à l'origine de plusieurs produits, comme Tranquilien, une application de prédiction des flux de passagers dans les transports en commun (réalisée en partenariat avec la SNCF), Parkr, pour prévoir la disponibilité des places de parking à New York ou Paris, ou encore RiskContext (réalisée avec la ville de San Francisco), pour prévoir les risques d'accidents de voiture et de vélo en fonction du trafic, de la météo, des lieux à proximité, etc.

Il y a un an, Snips a décidé de pivoter vers l'intelligence contextuelle. "Il nous est apparu qu'il existe une friction dans la manière dont la technologie s'intègre à notre quotidien, explique Rand Hindi, docteur en bio-informatique et fondateur de Snips. Toyota investit 50 millions de dollars dans l'Intelligence artificielle. Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Humain — Quel est le but de la vie ?

Une intelligence artificielle de Google capable de discuter du sens de la vie

Machine — Etre au service du plus grand bien. Humain — Quel est le but des êtres vivants ? Machine — Vivre éternellement. Humain — Quel est le but des émotions ? Microsoft travaille sur un projet d’intelligence artificielle capable de noter l’humour. L’humour, voilà une des particularités typiquement humaine que nous avons bien du mal à faire comprendre ou à simuler avec nos ordinateurs.

Microsoft travaille sur un projet d’intelligence artificielle capable de noter l’humour

Il faut dire que même un humain aurait bien du mal à déterminer une liste de critères indiscutables permettant de déterminer si oui ou non une blague est drôle, et surtout pourquoi elle l’est. Cela n’empêche pas un chercheur de chez Microsoft de commencer un projet avec le journal The New Yorker à propos d’une intelligence artificielle capable de noter l’humour. Ce journal américain est en effet connu pour ses courtes BD comiques quotidiennes en 4e de couverture : En fournissant à cette intelligence artificielle de nombreuses archives de ces comics, Dafna Shahaf a ainsi été capable de l’entraîner à déterminer les dessins les plus drôles parmi un choix de BD proposé.

Mais cela ne reste qu’une première étape vers un projet autrement plus ambitieux : apprendre aux ordinateurs à pouvoir faire leurs propres blagues. Avec la caméra Gravaa, c'est l'intelligence artificielle qui se charge du montage. Lorsque l’on parle de caméra, l’un des premiers mots qui vient à l’esprit est « GoPro » depuis quelques années, à l’avenir cela sera peut-être « Graava » !

Avec la caméra Gravaa, c'est l'intelligence artificielle qui se charge du montage

Graava est le nom d’une toute nouvelle caméra, qui permet de faciliter le travail du montage des vidéos. Cette caméra intelligente réalise elle-même une importante partie du travail d’édition de vidéos souvenirs, en quelques minutes, là où normalement il faudrait y passer des heures. Graava la caméra qui réalise elle-même le montage de vos vidéos Les concepteurs de la caméra Graava explique : « Produire une vidéo d’une minute prend une heure. ». C’est précisément en s’attaquant à ce problème que Graava souhaite faire une vraie différence sur le marché des caméras. Le constructeur explique que contrairement à certaines caméras qui proposent elles aussi des fonctions d’édition intelligentes, comme la TomTom Bandit par exemple, l’assemblage des fichiers est totalement décentralisé. Quelques caractéristiques techniques de la caméra Graava.

Intelligence artificielle : PME, saisissez l’opportunité ... Les PME françaises ont pris conscience de l’intérêt qu’elles pouvaient trouver à adopter les outils numériques et ont entamé leur transformation.

Intelligence artificielle : PME, saisissez l’opportunité ...

Si le cloud ou la mobilité sont aujourd’hui des notions bien appréhendées, les technologies comme l’intelligence artificielle (IA) sont parfois plus obscures. Pour les petites et moyennes entreprises, il s’agit pourtant d’une véritable opportunité… qu’elles exploitent peut-être déjà sans même s’en rendre compte ! IA, PME, deux mots encore trop peu associés. Veille Intelligence artificiel (IA) Quand l'intelligence artificielle répond à votre place à vos messages. Messagerie "intelligente" Imaginez un logiciel de messagerie qui comprend les messages que vous recevez et qui vous aide à y répondre… C'est l'idée du système Smart Reply (réponse intelligente) de Google.

Quand l'intelligence artificielle répond à votre place à vos messages

Par exemple, vous recevez un email qui vous demande "où en sont tes projets pour les vacances ? ". Automatiquement, le programme propose alors trois réponses au choix : "Je n’ai rien prévu", "je viens de te les envoyer" ou encore "j’y travaille". En 72h, une intelligence artificielle apprend les échecs et se hisse à un niveau international. Microsoft travaille sur un projet d’intelligence artificielle capable de noter l’humour. Toyota investit 50 millions de dollars dans l'Intelligence artificielle. Archives. H+ Magazine #01 – Juillet / Août 2015 Contrairement aux idées reçues, les technologies émergentes ne déshumanisent nullement la société.

Archives

Tout au contraire, elles rapprochent les humains en faisant profondément évoluer les rapports sociaux. Les robots compagnons participent eux-mêmes à cette redéfinition… Internet et les objets connectés bouleversent les habitudes et les makers bouleversent la donne avec l’émergence de communautés et surtout la mise en commun des fichiers « open source ». L’impression 3D est au cœur de cette révolution… A leur façon, évidemment sans en avoir encore conscience, Nao, Pepper et Roméo, les trois robots d’Aldebaran, participent activement à ce bouleversement. Autre exemple des progrès phénoménaux faits par les robots, cet incroyable concours lancé par la DARPA pour lequel se sont affrontés les meilleures équipes de roboticiens du monde entier.

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle" Manuel Diaz, président de l’agence de communication numérique Emakina, vante les mérites de sa nouvelle assistante : Je suis un grand fan de Julie.

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle"

Elle est d’une fiabilité déconcertante, elle rend la vie vraiment plus facile et en plus, elle a toujours le sourire ! " Une perle, qu'il partage avec le Dr Mohammad Al-Ubaydli, PDG de PatientsKnowBest, un réseau social de patients basé en Grande-Bretagne : Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ?

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur.

Avec l’apparition, ces dernières années, d’outils tels que Siri, qu’Apple vient encore de peaufiner, au fond de nos poches, des progrès considérables semblent avoir été faits dans cette direction. Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans. FUTUR - Imaginez la scène: une poignée de scientifiques de renom, réunis dans les locaux de Google, discutant tranquillement de la fin possible de l'histoire humaine d'ici moins d'un siècle.

Si ce décor vous semble tout droit sorti d'un roman d'anticipation un rien complotiste, vous allez être surpris. Car cette rencontre a bien eu lieu, cet été lors de la SciFoo, une série de conférences annuelles données à Mountain View. Cette année, au sein d'une des salles colorées du géant du web, Nick Bostrom, Gary Marcus, Jaan Tallin, Max Tegmark, Murray Shanahan et Meia Chita-Tegmark (qui a rapporté la teneur de cette réunion chez nos confrères américains) discutent à bâtons rompus. De leur domaine de spécialité, dont ils sont des grands noms bien sûr: l'intelligence artificielle (IA).

Des robots qui marchent comme les hommes : cette technologie pourrait tout changer ! Le bipède ATRIAS est désormais le robot à avoir une démarche la plus proche de celle de l’homme. Les ingénieurs de l’Oregon State University (OSU) et de la Technische Universitat de Munich viennent de publier une étude dans laquelle ils expliquent que le robot est capable d’évoluer sur tous types de terrains. Le système mécanique contrôlé par ordinateur se base sur le concept de masse-ressort. L’avantage d’un tel système ? Il calcule en permanence la façon dont le robot doit réagir par rapport au terrain qu’il est en train de piétiner, son maintien en équilibre, et son efficacité afin de garder son allure.

Ceci est un robot humanoïde sur une moto Yamaha. Avec son Motobot, Yamaha a fait forte sensation Tokyo Motor Show cette semaine en dévoilant un projet de recherche sur un humanoïde conduisant une moto de la marque. Le japonais vise à améliorer la sécurité pour les motards. Ce travail combine à la fois les technologies robotiques de Yamaha et son savoir-faire en matière de motocycles. La moto utilisée par l’humanoïde n’a pas été modifiée et le robot peut en théorie monter jusqu’à 200 km/h sur circuit. Une agriculture raisonnée grâce à l'intelligence artificielle. Bosch s’intéresse de près à la robotique et notamment à celle qui fait avancer l’agriculture. L’entreprise allemande a mis au point un robot baptisé Bonirob, capable d’appliquer l’engrais et retirer les mauvaises herbes dans les champs.

Pour une efficacité accrue, Bosch imagine une coopération de plusieurs Bonirob dans un essaim. Bonirob est en mesure d’appliquer sélectivement des engrais ou d’éliminer les mauvaises herbes. Ce robot des champs autonome a été mis au point grâce à un partenariat entre la branche Deepfield Robotics de Bosch, Amazonen-Werke, constructeur allemand de machines agricoles, l’Université des Sciences Appliquées de Osnabrück ainsi que d’autres partenaires allemands. Il fait partie d’une projet plus global sur l’utilisation de nouveaux systèmes autonomes au service des techniques agricoles. Le “deep learning” pour tous. On parle de plus en plus d’une nouvelle technique d’intelligence artificielle (IA), le deep learning, qui ferait des miracles en matière de reconnaissance et classification de données. En 2012, Google créa l’événement en utilisant cette série d’algorithmes pour reconnaître des chats sur les images (activité principale des internautes, comme chacun sait), avec un taux de succès de 70 % supérieur aux méthodes concurrentes.

Depuis, le deep learning est employé, entre autres, par Microsoft (afin de permettre une traduction en temps réel des conversations Skype) ou encore Facebook, qui a engagé récemment l’un des plus grands spécialistes du domaine, le français Yann LeCun. Dans un récent article, Wired fait le point sur les succès de cette technologie, mais pointe surtout un aspect peu connu et particulièrement intéressant : non, pas besoin d’être un GAFA, un des géants du net disposant des milliers de machines pour faire du deep learning !

Un réseau de neurones sophistiqué. Intelligence artificielle : les ambitieux projets de Facebook. Intelligence artificielle : Microsoft développe le « Machine Teaching » Pour Microsoft, le perfectionnement de l’intelligence artificielle des robots ne passe plus seulement par des algorithmes plus performants, mais aussi par la création d’outils d’enseignement de l’apprentissage automatique qui soient accessibles à un public de non-spécialiste. © Dalle Molle Institute for Artificial Intelligence Research, CC BY-SA 3.0 Intelligence artificielle : Microsoft développe le « Machine Teaching » - 2 Photos Vous serez peut-être un jour recruté pour enseigner à des robots à apprendre ce que vous savez faire afin qu’ils le fassent mieux et plus vite. Ainsi alors que l’on parle aujourd’hui essentiellement de « Machine Learning » (apprentissage par la machine), Microsoft s’est doté d’un département de « Machine Teaching » (enseignement à la machine), dont le but est de concevoir des outils intuitifs qui permettront aux hommes et aux femmes d’enseigner aux ordinateurs des tâches qu’ils pourront reproduire et perfectionner, sans rien y connaître en informatique.

Yann Lecun repousse les limites de l’intelligence artificielle. MWC 2016 : Sony veut glisser une intelligence artificielle dans votre oreille. A l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, le fabricant japonais a levé le voile sur Xperia Ear, une oreillette connectée qui joue les assistants virtuels. L’univers décrit par Spike Jonze dans le film Her, où le personnage principal passe ses journées à interagir avec une intelligence artificielle via une oreillette connectée, ne semble plus si loin de la réalité… A l’occasion du Mobile World Congress 2016, qui se tient jusqu’au 25 février prochain à Barcelone, Sony a levé le voile sur l’oreillette Xperia Ear.