background preloader

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?
Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur. Avec l’apparition, ces dernières années, d’outils tels que Siri, qu’Apple vient encore de peaufiner, au fond de nos poches, des progrès considérables semblent avoir été faits dans cette direction. Mais où en est-on vraiment ? Un dialogue primaire La technologie derrière ces outils est similaire à celle utilisée par la plupart des « chatbots », ou agents conversationnels. En quête de sens La piste des robots En bref :

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/09/18/intelligence-artificielle-une-machine-est-elle-capable-de-philosopher_4763043_4408996.html

Related:  Veille technologique - l'intelligence artificielle de Microsoftveille technologique BTS SIO Session 2014-2016intelligence artificielleVeille technologique IAUS ET COUTUMES #WEB

Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans FUTUR - Imaginez la scène: une poignée de scientifiques de renom, réunis dans les locaux de Google, discutant tranquillement de la fin possible de l'histoire humaine d'ici moins d'un siècle. Si ce décor vous semble tout droit sorti d'un roman d'anticipation un rien complotiste, vous allez être surpris. Car cette rencontre a bien eu lieu, cet été lors de la SciFoo, une série de conférences annuelles données à Mountain View. Cette année, au sein d'une des salles colorées du géant du web, Nick Bostrom, Gary Marcus, Jaan Tallin, Max Tegmark, Murray Shanahan et Meia Chita-Tegmark (qui a rapporté la teneur de cette réunion chez nos confrères américains) discutent à bâtons rompus. De leur domaine de spécialité, dont ils sont des grands noms bien sûr: l'intelligence artificielle (IA). De son futur plus exactement.

Derrière les dérapages racistes de l’intelligence artificielle de Microsoft, une opération organisée Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par William Audureau « Il faut que nous fassions en sorte que tout le monde détourne Tay, des supporteurs de Trump au #GamerGate. » Le tweet est posté le 23 mars à 22 heures par un internaute se présentant comme Brighton E. Whytock, l’un des premiers à avoir exhorté publiquement à détourner l’intelligence artificielle conversationnelle apprenante de Microsoft. Exosquelettes motorisés : les premières étapes avant Iron Man À notre retour du salon lyonnais Innorobo, nous vous présentions EMY (Enhancing Mobility). Ce programme d'exosquelette activé par la pensée, qui en est au stade expérimental, se propose de faire marcher des personnes atteintes de tétraplégie. EMY n'est pas le seul programme d'exosquelette en route dans le monde. Voici un tour d'horizon des projets en cours et de ce qu'ils proposent.

Comment les « adblockers » bousculent Internet Politique Régionales : les effets pervers de la nouvelle carte des régions ANALYSE - Florian Philippot a surfé sur le mécontentements des électeurs du Grand Est concernant la réforme territoriale. Intelligence artificielle : la peur doit-elle entraver les progrès technologiques ? Stephen Hawking, Bill Gates et de nombreux experts affichent des réserves quant aux avancées de l’intelligence artificielle. Mais pour Ben Medlock, auteur d’une tribune sur le Financial Times, cette peur est la pire ennemie du progrès technologique. « Il y comme un goût de paranoïa voire de panique dans la façon dont les médias traitent des sujets liés à l’intelligence artificielle », regrette Ben Medlock, directeur de SwitfKey, une entreprise de logiciels qui est notamment à l’origine du système prédictif qui permet à Stephen Hawking de s’exprimer… contre l’intelligence artificielle. Si les enjeux éthiques liés à certaines utilisations de l’intelligence artificielle sont reconnus par l’ensemble de la communauté scientifique, Ben Medlock note que ces prises de paroles alarmistes tendent à faire oublier les utilisations à plus petite échelle d’une technologie qui rend déjà de précieux services au quotidien.

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle" Manuel Diaz, président de l’agence de communication numérique Emakina, vante les mérites de sa nouvelle assistante : Je suis un grand fan de Julie. Elle est d’une fiabilité déconcertante, elle rend la vie vraiment plus facile et en plus, elle a toujours le sourire !" L’intelligence artificielle inamicale : réalité ou fantasme ? Les recherches en intelligence artificielle font de tels progrès que des scientifiques réputés, comme le physicien Stephen Hawking, voient dans l’I.A. un danger pour l’Homme. Pourtant, selon les spécialistes, nous sommes très loin de voir un jour surgir une I.A. inamicale. “Terminator”, “2001, l’odyssée de l’espace”, “I, Robot” sont autant de films de science-fiction montrant comment l’intelligence artificielle deviendra un jour consciente d’elle-même, jusqu’à nous supplanter et menacer notre intégrité physique. Pourtant, dans la réalité, nous sommes loin, très loin de ce type de scénario. Jean-Gabriel Ganascia, expert en intelligence artificielle et philosophe, chercheur au LIP6, le Laboratoire d’informatique de Paris 6, raconte l’histoire de l’I.A. : “ce terme est né en 1955, aux États-Unis.

III : L'intelligence artificielle au service de l'homme L’intelligence artificielle a permis de grandement améliorer la vie des hommes et se trouve aujourd'hui dans une multitude de domaines. Que se soit dans la vie quotidienne, au travail ou participant aux avancées scientifiques , l'intelligence artificielle a complètement changée notre mode de vie. Elle nous a permis de nombreux progrès dans le domaine spatial, dans la production de nos usines et dans l’amélioration de notre quotidien. Dans le domaine scientifique par exemple , l’intelligence artificielle a permis à l'être humain d'explorer et d'observer ce qu'il ne pourra voir de ses propres yeux que dans des dizaines d'années. La mission "Mars Pathfinder" par exemple , fut lancée en 1996 par la NASA.

Sur Internet, la chasse aux trolls pourrait devenir beaucoup plus facile Pour les détecter, des chercheurs affirment qu'il suffit de regarder leurs cinq premiers posts. Les trolls, ces personnes pas toujours bien intentionnées et dont le but est de perturber des conversations en ligne, ont peut-être du mouron à se faire. Le Guardian rapporte que, après 18 mois d’études sur des internautes bannis en ligne, des chercheurs des universités de Cornell et Stanford ont découvert que ces trolls écrivaient différemment, utilisant par exemple moins de mots positifs dans les commentaires que les autres internautes.

Intelligence artificielle : une machine peut-elle ressentir de l’émotion ? Certains programmes savent déjà les imiter à la perfection et même influer sur nos propres émotions. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. La science-fiction nous abreuve de robots autonomes, si perfectionnés qu’ils disposent d’une conscience, d’émotions et nous inspirent même de l’empathie, à l’instar des êtres humains. Mais loin de la littérature et d’Hollywood, qu’en est-il aujourd’hui dans les laboratoires du monde entier ?

Related: