background preloader

Articles Innovation Manageriale

Facebook Twitter

La mise en place d’un fonctionnement en tribus chez Octo Technology - Innovation managériale - HUMANAGE. Une quinzaine de personnes (directeurs, managers et consultants) se penchent sur la question : comment redonner plus de sens et d’appartenance aux Octos ? Les 400 collaborateurs à cette période ont émis le souhait très vif d’appartenir à des équipes plus petites et davantage focalisées sur leurs centres de compétences ou d’expertise. Le groupe de réflexion s’insipire alors du livre ‘Tribal Leadership’ et propose aux Octos de créer des équipes auto-organisées de 4 à 10 personnes motivées par un projet ou challenge commun. Pour ce faire, il fallait impliquer en amont l’ensemble des Octos. Ce travail d’organisation et de consultation a pris environ 4 mois : design du processus de vie d’une tribu et de sa performance, calcul du bonus collectif, instance de gouvernance… Le fruit de ce travail a vu le jour à son lancement officiel en avril 2014.

Ce qui a été le plus challengeant pour cette mise en œuvre en si peu de temps c’est de complètement changer nos automatismes et ce, collectivement. Conseil en ressources humaines : 4 façons de motiver vos employés. Le bien-être des employés, nouvelle priorité des entreprises. La norme Entreprise en santé (BNQ 9700-800), première du genre au niveau mondial, encourage les organisations à promouvoir la santé et le bien-être dans leur milieu de travail à travers son programme de certification. Lancée en 2008 par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ), elle outille les organisations pour agir sur quatre sphères d’activités reconnues pour avoir un impact sur la santé physique et psychique des employés: les habitudes de vie, l’environnement de travail, les pratiques de gestion et la conciliation travail/vie personnelle.

Isabelle De Surmont Sa particularité réside dans sa mise en œuvre puisque chaque organisation doit mobiliser et consulter le personnel pour investiguer les besoins et les pistes d’amélioration possibles. Sur cette base, un comité composé d’employés et de représentants de l’organisation élabore ensuite un plan d’action. Les bureaux de la SSQ à Québec figurent parmi les établissements certifiés Entreprise en santé. Photo de Une: Alex Kotliarskyi. Les télétravailleurs sont plus efficaces que les employés de bureau. Pour accroître votre productivité et combler les attentes de vos salariés, une solution existe : le télétravail. Beaucoup en rêvent mais leurs employeurs sont encore réticents à leur lâcher la bride. 61% des Français souhaiteraient télétravailler, selon les chiffres officiels du Ministère du Travail, mais à peine 17% d’entre eux peuvent goûter aux joies du home office. En effet, le pourcentage de télétravailleurs serait compris entre 8% et 17,7% si l’on en croît les données rassemblées par l’Observatoire du télétravail.

Ce chiffre est inférieur à la moyenne européenne qui approche 20%. En Scandinavie, ce taux atteint 30% voire même 35%. Les entreprises auraient pourtant tout intérêt à permettre à leurs collaborateurs de rester à leur domicile ou de se rendre dans un espace de coworking au lieu de les contraindre à aller au bureau tous les jours. Combattre les idées reçues Longtemps présentés comme une véritable panacée, les open spaces cacheraient de gros défauts. Management de la complexité : de quoi parle-t-on exactement. Août 27, 2016 /MANAGEMENT Aujourd’hui en entreprise la complication est la réponse à la complexité Un manager prend aujourd’hui en une journée autant de décisions qu’un manager en prenait en un mois cent ans auparavant avec (en gros) le même cerveau !

A l’évidence, le monde du travail devient de plus en plus complexe. Le nombre, l’intensité et la fréquence des interactions croissent exponentiellement et tout interagit avec tout, partout, tout le temps. Ces turbulences et ces effervescences génèrent une vitesse d’agression plus rapide que notre vitesse de réaction. Au mieux, les managers et leurs équipes prennent donc des coups puis s’adaptent, au pire, ils sombrent d’où leur lassitude voire leur résignation !

En réaction à cette complexité ambiante, le monde du travail a choisi la complication en produisant toujours plus de régulation et de contrôle par une bureaucratie et une hiérarchie devenues tentaculaires. Les 4 vertus du manager de demain pour faire de la complexité une opportunité. Ils Dénoncent « La Mascarade » Des Start-Up Et Proposent Un Nouveau Modèle. Dans leur ouvrage, « Startup arrêtons la mascarade, contribuer vraiment à l’économie de demain » (Dunod), Nicolas Menet et Benjamin Zimmer, deux chercheurs-entrepreneurs remettent en cause le fonctionnement actuel de l’écosystème et les motivations qui poussent les entrepreneurs à se lancer dans l’aventure start-up. Après la critique, ils proposent un nouveau modèle économique et de société, centré sur l’intelligence collective, afin de créer, vraiment, un monde meilleur. Alors que 62% des jeunes rêvent de devenir entrepreneur, alors que le Président de la République rêve de construire une « start-up nation », alors que Xavier Niel a bâti avec Station F « le plus grand campus de start-up au monde », et que le montant des levées de fonds ne cesse de croître, deux chercheurs-entrepreneurs critiquent le modèle actuel proposé par l’écosystème.

Le prisme de l’argent vs celui de l’utilité « Il faudrait que l’Etat fixe des objectifs de société. Tout le monde n’est pas entrepreneur Mythe du cool. Innover dans votre management pour favoriser votre croissance - Vector Developpement. Chaque manager s’est au moins posé une fois la question suivante : quels sont les leviers de motivation qui animent mes collaborateurs au quotidien ? Effectivement, vous pouvez avoir la meilleure solution ou produit au monde mais vous n’en ferez que peu de chose si le projet et les méthodes que vous portez ne sont pas fédérateurs au sein de votre entreprise. La croissance d’une entreprise est le fruit d’une multitude d’actions conjointes, interconnectées. Chaque collaborateur est contributeur d’une réussite, il doit donc être motivé et comprendre le sens de son action.

Et si on parlait de vous, qu’est-ce qui vous anime ? – Les missions et objectifs que l’on vous confie sont passionnants ? Toutes ces questions vous présentent le champ des possibles en matière de management de vos équipes. Le management : parent pauvre de l’innovation Effectivement, lorsque l’on parle d’innovation, on imagine en premier lieu les innovations technologiques et le marketing des offres. Comment cela arrive ? Notre besoin d’essentiel. L’excès envahit insidieusement notre existence : toujours plus d’activités, d’achats, de sollicitations… On se retrouve surchargé, incapable d’apprécier la douceur de vivre. Et si, pour sortir de ce cercle infernal, il fallait apprendre à s’abstenir ? Pascale Senk Sommaire Ca commence souvent de façon insidieuse, par un mal de dos, un poids sur les épaules. Ou alors on éprouve une sensation d’étouffement. . « J’ai toujours craint ceux qui partent à l’assaut de leur vie comme si rien n’était plus important que de faire des choses, vite, beaucoup », a dit l’écrivain Christian Bobin.

Le trop appelle le trop Depuis que le sociologue Alain Ehrenberg a nommé et analysé La Fatigue d’être soi (Odile Jacob) contemporaine, nous savons que la société de compétition nous encourage à devenir des individus émancipés, responsables de leur vie. S’exercer au renoncement A découvrir Comment expérimenter le "moins" chez soi ? Comment s’en sortir ? Soft skills, les 15 compétences douces à maîtriser en entreprise. Les soft skills, ou compétences comportementales, suscitent de plus en plus l’intérêt des entreprises. Pour être recruté puis être performant au travail, les seules compétences techniques ne suffisent plus.

Salariés et manager doivent développer des qualités non professionnelles telles que la créativité ou l’empathie. « A l’inverse des compétences techniques, il n’est pas possible de déléguer aux robots les compétences comportementales ». Jérôme Hoarau, co-auteur avec Fabrice Mauléon et Julien Bouret du Réflexe Soft skills (Dunod 2014), a une bonne nouvelle pour ceux qui craignent la robotisation de l’emploi. Les compétences comportementales, ou tout ce qui différencie un humain d’un robot, sont devenues centrales dans les recherches des recruteurs. Comment acquiert-on la confiance en soi par exemple ? « Avec une stratégie des petits pas », indique Julien Bouret, co-auteur du Réflexe soft skills et coach en bien être professionnel. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15.

"L’entreprise de demain sera humaine, talentueuse et libérée" "Sans nous, l’entreprise n’est rien. Une simple abstraction, un objet sans but et sans 'âme'"(Crédit : DR) Le monde change et c’est une bonne nouvelle ! Les organisations doivent changer et s’adapter <! --{cke_protected}{C}%3C! L’entreprise libérée c’est possible ! <! Bernard Marie Chiquet a fondé la société iGi Partners en 2007 pour comprendre comment avoir une structure organisationnelle simple, explicite, sans jeux politiques et de domination, qui s'adapte aussi vite que le changement lui-même et qui permette à l’être humain de libérer ses capacités. À lire aussi. Le CEO est mort, place au « Collective Intelligence Officer »

Dans cette tribune, Martin Duval, co-fondateur du cabinet de conseil Bluenove, passe par le référendum sur le Brexit pour évoquer la nécessité de faire de l'intelligence collective la pierre angulaire du management des organisations. Le référendum est tout sauf une démarche d’intelligence collective. Prenons par l’exemple du Brexit au Royaume-Uni, qui a vécu en juin 2016 un incroyable exercice de co-décision collective, à l’échelle d’un pays tout entier. « Le Brexit ?

Tout sauf un processus d’intelligence collective » Cette décision, qui a mobilisé des millions de personnes, est en fait tout sauf un processus d’intelligence collective d’un point de vue méthodologique. « Le référendum, préhistoire des processus démocratiques » C’est plutôt la préhistoire dans l’évolution des processus démocratiques : une question, un vote binaire OUI / NON et aucun débat entre l’ensemble des participants. Des processus collaboratifs d'un nouveau genre « Nous sommes plus intelligents à un très grand nombre » Comment être certain de rater la transformation de son entreprise. Chroniques d’experts Stratégie Le 27/12/2018 © Getty Images Lorsque l’on est dirigeant, rater la transformation de son entreprise est une chose très simple. Cela passe souvent par trois syndromes relativement fréquents, dissociés les uns des autres ou, mieux, simultanés, qui ont pour effet de ralentir ou d’annihiler les processus de transformation pourtant nécessaires et souhaités. 1- Le syndrome de la tour d’ivoire : comment ne pas être au rendez-vous de la transformation C’est probablement l’écueil le plus courant.

Prenons, par exemple, cette injonction récurrente qui appelle à « casser les silos ». 2- Le syndrome de la vie parallèle : comment multiplier les initiatives sans lien avec le réel Le second écueil, qui d’une certaine manière est le corollaire du premier, consiste à développer un ensemble de lieux et d’initiatives à vocation innovante, mais en réalité décorrélés du projet véritable de l’entreprise. 3- Le syndrome de l’étouffoir : comment créer une fabrique à tuer l’initiative.

Élégance relationnelle: l’amabilité, clé d’une collaboration éclairée. L’amabilité, que nous décrirons pour l’occasion comme l’inverse de l’incivilité, est un pilier d’une élégance relationnelle qui débouche sur une collaboration, un management, un leadership éclairés. A la fois tellement simple et si compliquée, je vous invite en terrain inconnu, mal perçu et pourtant si plein de vertus: l’amabilité du bisounours tapis au fond de chacun de nous;) “Qui voulez-vous être?”

, demande à brûle-le pourpoint Christine Porah dans cette conférence Ted, en nous affirmant que la réponse sera déterminante pour notre vie professionnelle. Et pour tout vous dire, lorsque j’entends cette question que je trouve très pertinente, il me vient à l’esprit que notre identité est largement liée à la façon dont nous entretenons nos relations au monde qui nous entoure et aux quidams qui le peuplent. Et ça tombe bien, car dans cette conférence, c’est bien de ça qu’il s’agit. Elle étudie les effets de l’incivilité sur les gens, qu’elle décrit comme le mépris ou l’impolitesse. Transformation d'entreprise : comment identifier ceux qui vont (vraiment) faire bouger les lignes. Chroniques d’experts Management Le 15/11/2018 © Getty Images Ils ne représentent parfois que 5% des salariés mais ce sont eux qu’il faut mobiliser. Nous entendons parler sans cesse de transformation. . « Nous avons ouvert les cages et les gens n’en sont pas sortis » Si impératif de transformation il y a, alors elle est avant tout humaine.

Déplacer le curseur Cette transformation ne peut être une destination, un objectif en tant que tel, quand bien même, en effet, la capacité à muter de manière perpétuelle serait un pré-requis absolu de l’entreprise de demain. Si chaque processus de transformation est unique, il y a des points communs, notamment quant aux ingrédients indispensables pour faire pivoter un modèle social, dans sa culture et dans son organisation. Différents mais complémentaires Ces transformers recouvrent deux profils sociologiques très différents, mais complémentaires. Abonnez-vous et bénéficiez d'un contenu illimité sur tous les supports 16 , 50 € / numéro(tous les 2 mois)

Philippe Rodet : « L’avenir est au management bienveillant » Pression, vision à court terme, objectifs inatteignables… Autant de pratiques dénoncées par le docteur Philippe Rodet. Pour ce spécialiste du stress au travail, le management doit évoluer vers un management bienveillant. Une clé de réussite à long terme, tant pour la santé des salariés que la performance des entreprises. Propos recueillis par Margaux Rambert Pourquoi défendez-vous un management bienveillant ?

Philippe Rodet : Un management bienveillant crée un taux d’engagement plus fort des équipes, un sentiment de justice, et surtout, de l’envie. La bienveillance est une clé de réussite à long terme, tant en terme de santé des salariés que de productivité. Vous donnez des cours de management bienveillant. Philippe Rodet : On considère souvent que manager, c’est simple.

A découvrir A faire, sur Psychologies.com : Pouvez-vous être un bon manager ? Pour vous, il s’agit d’un jeu gagnant-gagnant : c’est-à-dire ? Le DRH n’est pas mort, vive le DRH ! Alors que le marché du travail est en pleine transformation et que les entreprises sont amenées à repenser leurs pratiques de recrutement, on pourrait facilement penser que le DRH est une espèce en voie de disparition. Pourtant le métier a encore une longue vie devant lui face à la pénurie de candidats et aux problématiques de rétention des talents. Une seule condition, dépasser les anciens schémas de recrutement pour impulser le changement des mentalités et des compétences au sein de l’entreprise. Le DRH : un poste stratégique Les méthodes de recrutement ont profondément évolué ces dernières années et avec elles, le rôle et la place du DRH dans l’entreprise. Le temps où cette fonction était assimilée à un rôle purement administratif est désormais révolu et, tandis que son champ d’intervention s’est complexifié, elle occupe désormais une fonction stratégique.

Une réflexion permanente pour retenir les meilleurs talents et fédérer le collectif Les managers doivent devenir les alliés des DRH. Transformation d'entreprise : comment identifier ceux qui vont (vraiment) faire bouger les lignes. Arrêts de travail et « ras-le-bol » managérial. François Badenes on LinkedIn. L'innovation managériale est-elle disruptive ? Philiade. "La coalescence sera une compétence clé de demain", Frank Bournois. Non, l'innovation n'a rien à voir avec les idées. L'OCDE invite à ne pas se focaliser sur la seule croissance du PIB. Transformation organisationnelle : dépasser la défection et la prise de parole.

La mixité en mode pluriel ! - Digitaly. Pourquoi la Silicon Valley emploie des sociologues. Les pratiques managériales les plus innovantes du Monde | Innovation Managériale. Les 15 métiers RH de demain. Bonheur au travail : le succès du secteur public belge. Les cinq grandes familles de «jobs à la con»

Génération Z : son ambition, l’intrapreneuriat. Www.hbrfrance. Le-management-peut-il-etre-humaniste_fr_38212. La sérendipité, ce concept qui va vous aider dans votre carrière. Niveaux de conscience du leadership | Leadership. 2192728. Pour se réinventer, les grands groupes doivent adopter «l’effectuation» Travail : « Entre profit et pouvoir, le capitalisme préfère le pouvoir. Société iAdvize : pourquoi il fait bon travailler chez iAdvize ! Six pratiques managériales du monde entier pour travailler autrement, Communication interne. Pionnier, pilote, intégrateur, gardien : quatre profils à identifier pour un meilleur travail d'équipe.

"La qualité de vie au travail et l'engagement des salariés comme des leviers de compétitivité." Entretien avec François Badenès, Artisan du Changement. Comment travailler chez Tesla - Elon Musk productivité. [LE CHIFFRE] 12 600 euros, le coût du mal-être au travail par salarié et par an. Qu'est-ce que l'expérience collaborateur ? – L’Elan des Talents. Emmanuel Faber, PDG de Danone : « Nous mettons fin au mode de décision pyramidal » Trouver un job dans la RSE : mes 10 conseils de chasseuse de tête. "Mettre de l'empathie dans l'entreprise, c'est une question de bon sens" Ces artisans fabriquent un nouveau management - Journal des Entreprises Loire-Atlantique - Vendée. SWITCH COLLECTIVE - Redesign Your Worklife. 2018 04 16 1414. Change the work - découvrons ensemble le futur du monde du travail. Comment tuer la motivation de vos employés en 10 leçons - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises.

Shadow Comex : ces boites qui veulent donner du pouvoir aux jeunes - Les Echos Start. Un secteur public en quête de libération. Quelles qualités faut-il pour travailler chez Google ? Les modes collaboratifs : approches et enjeux. Olivier Soudieux : “Laisser une grande place au chaos constitue la plus sûre façon d’aborder l’incertain” Donner un sens au travail pour inspirer et retenir les employés. RSE. « Le bien-être des salariés, une priorité » pour une majorité de décideurs. Entreprises libérées, salariés délivrés. Fonction publique : de la bureaucratie à l'agilité. Transformation Digitale : Top et Flop des pratiques internes en 2018. Myriam Nessali : La transformation digitale est avant tout une initiative managériale.

Pour une équipe productive, donnez du sens à leur travail. Teletravail monographie. Le marketing des petites choses : ces détails qui font la différence. Intrapreneurs, corporate hackers : "Des rebelles constructifs qui font d'abord et s'excusent ensuite" Transformation Digitale : Top et Flop des pratiques internes en 2018. Intelligence collective : quel est le secret des dirigeants qui engagent leurs collaborateurs ? - FlexJob. Un vendredi pour donner du sens à son travail. "Opter pour le slow business, c'est mettre de l'éthique dans ses affaires" Leaders, votre façon de communiquer est «débile», dit Elon Musk! La Ville de Paris va expérimenter le télétravail à grande échelle. Les pratiques managériales les plus innovantes du monde. « Le télétravail (même en chaussettes polaire !) me permet d’être plus concentrée. Il-faut-remettre-les-managers-au-travail_1955315.amp. Le dictionnaire pour vous mettre « en mode start-up »

Les 24 styles de management dans le monde. ★☺ 10 conseils pour rater votre conduite du changement - Koben. Soyez le Changement,etc... oui mais comment ? on Strikingly. Pyramide mashlow engagement des salariés. 10 initiatives des entreprises pour favoriser la déconnexion de leurs salariés. Prendre soin de ses collaborateurs, un nouvel impératif pour les managers. « J’ai arrêté les mails le soir et les réunions après 18h pour aider mes collaborateurs à équilibrer leur vie » – My Happy Job.

"J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens - 18 avril 2016. Compétences socio emotionnelles. Les 8 lois du temps et de l'efficacité au travail - Mode(s) d'Emploi. Comment identifier les corporate hackers parmi vos collaborateurs.