background preloader

Initiatives

Facebook Twitter

Les 10 conseils pour débuter. Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont convaincues de la nécessité de s’engager sur la voie de la simplicité volontaire. Mais elles ne savent pas toujours par où commencer, s’il y a des étapes privilégiées pour débuter dans cette démarche. J’ai essayé de dégager ici 10 conseils qui me paraissent fondamentaux. Puis, de toute évidence, chacun fera ses choix selon ses propres aspirations, s’inventera un nouveau mode de vie en adéquation avec ses goûts, ses passions, son histoire, son environnement, sa famille… Il parait difficilement concevable de vivre en toute simplicité si nous avons un problème d’addiction à la consommation. Si c’est le cas, c’est la première étape à envisager sans quoi les suivantes n’auront pas de sens, ou seront sources permanentes de contradictions. 1/ Maîtriser ses pulsions d’achat.

En choisissant la simplicité volontaire, c’est vers une véritable philosophie de vie que vous vous orientez. Entretien : Désencombrer sa maison en 7 étapes. La simplicité volontaire, mode d’emploi. Une forêt comestible pour atteindre l'auto-suffisance alimentaire. Produire des fruits sains, avec le moins de travail possible, et en respectant la nature : voici les objectifs de Juan Anton Mora, un espagnol de 78 ans. Depuis sa retraite, il s’est mis en tête de changer le monde, grâce à sa forêt comestible ! Il expérimente l’auto-suffisance alimentaire et transmet ses savoir-faire. « De cette manière, quoi qu’il se passe, si nous n’avons plus de travail, nous aurons toujours de quoi manger. » Reportage vidéo. Juan Anton Mora, 78 ans, va courir 40 minutes plusieurs fois par semaine. Il organise chez lui des réunions de plusieurs jours avec des dizaines de personnes. « Chacun apporte son sac de couchage et on se débrouille », explique-t-il.

Y-a-t-il besoin de le dire : Juan Anton a une forme impressionnante ! Comment fait-il ? Une vie saine et son envie de changer le monde doivent avoir leur rôle à jouer. Car oui, chacune de ses actions a pour but de "changer le monde" ou pour être plus précis, combattre la faim dans le monde. Comment une ville peut devenir autosuffisante en fruits et légumes.

Cette histoire ressemble à une utopie, une ville imaginée par un sociologue pour décrire la communauté idéale, et pourtant tout est réel. A Todmorden, une commune d’Angleterre, les habitants cultivent leurs propres potagers dans des lieux publics qui le permettent avec l’objectif de devenir complètement auto-suffisant en quelques années. Aucun camion ou train ne transportera des légumes à Todmorden mais surtout, aucun citoyen ne récolte plus que ce dont il a besoin et tout le monde donne un coup de main en s’occupant régulièrement des différents espaces cultivés.

Pour un horticulteur, visiter Todmorden est un plaisir pour les yeux, une ville tapissée de parterres et d’espaces verts où l’on peut admirer la croissance jour après jour de carottes, choux, laitues, oignons, pommes de terre et de potagers en tous genres, mais aussi d’arbres fruitiers et d’herbes aromatiques comme les framboises, les fraises, les abricots, le romarin, le basilic et bien d’autres. Creative Routines | Info We Trust.

“We all have the same 24 hours that Beyoncé has” and its various iterations took the web by storm in late 2013 as the megastar became the figurehead of not only having it all, but being able to somehow do it all too. How do creatives – composers, painters, writers, scientists, philosophers – find the time to produce their opus? Mason Currey investigated the rigid Daily Rituals that hundreds of creatives practiced in order to carve out time, every day, to work their craft. Some kept to the same disciplined regimen for decades while others locked in patterns only while working on specific works. Creative Routines Poster There are enough data to visualize a portion of the hundreds of creative lifestyles. Click the poster to discover: Gustave Flaubert Ludwig Van Beethoven W.A.

ThoughtsComparing the routines of these creatives is fascinating. Perhaps most fascinating, is reflecting on how you spend your days compared to these creative masters. Data are from Mason Currey’s book DAILY RITUALS. Santenaturelle. Le romarin est une plante aromatique aux fleurs bleu-mauve. Elle a été utilisée dans les cosmétiques et la médecine pour combattre la grippe et les maux de tête mais des recherches récentes ont dévoilé d’autres usages du romarin : il augmenterait les capacités mentales et améliorerait la mémoire de 75%. Renifler le romarin pour améliorer la mémoire L’aromathérapie est l’une des médecines alternatives les plus douces, parfois avec des résultats qui sont appuyés par la recherche scientifique.

Le système olfactif a un lien direct avec le cerveau, ils dépendent l’un de l’autre pour former la réalité qu’on perçoit. Pourquoi le romarin fonctionne ? Il y a plusieurs agents biologiquement actifs dans le romarin qui lui donnent son effet thérapeutique. L’odorat et la mémoire Des études ont démontré les liens entre les sens et la mémoire, surtout l’odorat. Ces études ont montré qu’au-delà du coté psychologique, il y une interaction chimique qui lie l’odorat aux fonctions cognitives. Les décroissants : être et ne plus avoir

Fatigués de la course au "toujours plus", ils ont choisi de vivre mieux avec moins. Une nouvelle éthique de vie qu’ils mettent en actes au quotidien. Témoignages. Christilla Pellé Douel Sommaire Qu’on les baptise « décroissants », « créatifs culturels », « consomm’acteurs », que l’on range le mouvement dans un tiroir intitulé « simplicité volontaire » ou « downshifting », peu importe… Car la dynamique est bien là : de plus en plus de personnes, en Amérique du Nord comme en Europe, veulent cesser de se laisser déborder par une vie qui ne leur convient plus.

Pour l’instant, impossible de chiffrer avec exactitude l’ampleur de la vague, mais des instituts d’études en marketing évoquent déjà une « tendance significative et en expansion (1) ». 1- Trends Research Institute (institut américain de recherche sur les tendances). Prise de conscience et passage à l’acte. Comment voyager à moindre frais et en faire son mode de vie ?

Pourquoi tout quitter ? Mon copain et moi avions des situations très confortables, des CDI et un appart, mais nous en avions marre de passer nos journées à travailler pour quelque chose qui ne nous intéressait pas. Travailler une année en Chine n’a pas vraiment amélioré le problème : le contexte était peut-être dépaysant, mais nous nous ennuyions toujours. Nous avions déjà testé la vie en France, en Espagne et en Chine donc, mais aucun de ces pays ne nous plaisait assez pour nous y installer définitivement. Nous étions tous les deux convaincus qu’une vie heureuse est une vie riche en expériences, en rencontres, équilibrée et surtout, avec toujours la possibilité de choisir.

Et nous concevions le travail comme une source de revenus bien sûr, mais aussi comme un créateur de lien social et comme un moyen d’apprendre en permanence. Alors en septembre, nous avons tout quitté et nous sommes partis à l’aventure! Enfin, l’aventure… Disons plutôt une vie nomade, ouverte à toutes les opportunités. Ils travaillent moins, gagnent moins, mais s'enrichissent. Ils ont choisi de travailler moins... quitte à gagner moins. Pour s’occuper de leurs enfants, planter des fleurs, s’investir dans une association ou, comme Frédéric et Laure, profiter de la vie.

Ce jeune couple, qui avait détaillé son porte-monnaie sur Rue89, expliquait avoir fait le « choix de vie » de travailler moins pour avoir plus de temps. Ils répètent d’ailleurs à l’envi le mot « temps ». Laure est salariée à 80% dans la fonction publique et Frédéric, au chômage, ne cherche pas systématiquement des contrats mais s’occupe des enfants, retape la maison et jardine. En France, les salariés bossent en moyenne 39 heures par semaine (Insee, 2012).

Ceux qui ont répondu à l’appel à témoins de Rue89 ont un jour décidé de diminuer le nombre d’heures de travail pour faire autre chose. La décision se prend souvent à deux car, comme dans le cas de Sylvain, elle a des conséquences sur le budget d’un couple. Charlie, 28 ans : « Les fins de mois sont délicates » J’ai trouvé un meilleur équilibre. En Suisse, des stickers sur la boite aux lettres indiquent les objets que l’on veut bien prêter. « Nous sommes partis du constat qu’il y a souvent en ville une certaine gêne à oser sonner chez ses voisins lorsqu’on requiert leur aide, » explique Sabine Hirsig. Elle est l’une des quatre jeunes créateurs à l’origine du projet Pumpipumpe (à prononcer « poumpipoumpé ») né à Berne en Suisse. Le principe est simple : cette initiative invite à coller sur sa boîte aux lettres des stickers indiquant les objets que l’on veut bien à prêter à ses voisins.

Cela peut être des outils de bricolage (une perceuse, une scie…) ou de jardinage (une tondeuse à gazon..), des ustensiles de cuisine, des livres, un accès WiFi, etc. Un sticker existe pour chaque objet. Ces autocollants se commandent gratuitement depuis la Suisse et l’Allemagne via le site web www.pumpipumpe.ch. Le nom du projet Pumpipumpe vient du dialecte alémanique et peut se traduire par « prête moi ta pompe à vélo ». Pour en savoir plus : Springwise. Dans les musées, la gratuité c'est maintenant - Région de Bruxelles-Capitale - Musée. Manger 100% bio avec 10€ par jour, c'est possible.

Nature morte bio (Photo JH) Par jeu, nous avons tenté l’expérience pendant une semaine, histoire de voir si l’on trouve à Strasbourg tout ce qu’il faut pour se nourrir exclusivement avec des produits issus de l’agriculture biologique labellisés AB, Demeter ou UE . Et pour corser le tout, avec le budget alimentation moyen du tiers des ménages français les plus modestes : soit environ 10€ par jour. 10 euros par jour pour manger à deux un petit déjeuner et deux repas, ça ne fait pas lourd même en se nourrissant de produits dits conventionnels.

Alors en bio… Autant dire tout suite que ça exclut le resto et les plats cuisinés. Il faut retrouver les joies de l’épluche-légumes et de la cuiller en bois. Des courses un peu plus longues Avec un budget aussi ric-rac il fallait faire du shopping malin et tenter de trouver les produits les moins chers. On s’est approvisionnés dans 14 points de ventes différents. Autant dire qu’on s’est beaucoup baladé (à vélo). Quelques exemples de prix relevés. La tendance des villes autosuffisantes | Les incroyables à la Une. Enquête sur un véritable phénomène de société : "La tendance des villes autosuffisantes" par le site du développement durable et de la nouvelle consommation consoGloble. Dernièrement, on note une envie croissante de la population à consommer local, à privilégier les circuits courts et à s’approvisionner en réduisant les distances.

Dans son sillage, émerge une volonté – utopique ? – de développer des villes autosuffisantes. Alors, est-il vraiment possible pour une ville d’être auto-suffisante, voire en autarcie ? L’autosuffisance, c’est quoi ? La ville de Todmorden a pour objectif depuis 2008 de parvenir à l’autonomie alimentaire d’ici à 2018. Le terme revêt plusieurs aspects qu’il paraît important de détailler. Elle distingue les grandes approches économiques du point de vue de la dépendance – indépendance vis à vis des ressources vitales ou jugées stratégiques pour les individus ou la collectivité.

Autosuffisance énergétique Autosuffisance alimentaire Autosuffisance financière Like this: La gratuité, une « utopie concrète » ? Un vent de solidarité souffle partout dans le monde à la suite de la crise économique, des restrictions budgétaires et de leurs conséquences sociales (à titre d’exemple, en 2012, 24,8% des européens vivaient au niveau du seuil de pauvreté 1. Ce phénomène est indubitablement accéléré et amplifié par Internet et les réseaux sociaux. Il montre que de nouveaux modèles économiques, autrefois marginaux, prennent de plus en plus d’importance.

Ce sont des alternatives à la consommation traditionnelle favorisant le partage et la réutilisation des ressources, ainsi que le lien social et la solidarité : le troc, les magasins de seconde main, les jardins partagés, les banques du temps, les monnaies locales et sociales, etc. Grâce au Web 2, tout ou presque est partageable : appareils ménagers, outils, voitures, vélos, terrain à cultiver, etc.

Nous nous en faisions l’écho dans notre dossier sur la consommation collaborative et notre fiche « 1, 2, 3, je m’engage dans des projets citoyens ». Notes : Incroyables Comestibles. Vivre Cru. Les possibilités de financement de l’Union européenne. Guide du débutant. Les possibilités de financement de l’Union européenne. Guide du débutant. Fing.org - Fondation Internet Nouvelle Génération.