background preloader

2016

Facebook Twitter

L'actu 2016 du français dans le Café pédagogique (with images, tweets) · jmlebaut. 173_Sommaire. Lettres : Le père Noël est-il sexiste ? Cybercitoyenneté au lycée. Rendez-vous des lettres 2016 : Transformer la formation dans la culture numérique ? Un nouveau dispositif est actuellement en vogue : le hackathon.

Rendez-vous des lettres 2016 : Transformer la formation dans la culture numérique ?

Dans de tels événements, des développeurs volontaires se réunissent sur un temps limité pour faire de la programmation informatique collaborative. Le hackathon pédagogique en est une déclinaison dans le domaine éducatif : des enseignants se retrouvent pour construire un projet, et ainsi partager et enrichir leurs compétences. Le hackathon fait de la formation un événement : est-il susceptible de favoriser jusque dans l’Education nationale une culture de la coopération et de la créativité ?

Professeur-e-s de lettres, Sarah Pépin-Vilar et Lionel Vighier ont participé au hackathon « Faire Racine en classe à l’heure du numérique » qui a eu lieu au 7ème Rendez-vous des Lettres les 28-29 novembre. Ils témoignent ici d’une expérience qui interroge le système : peut-on transférer et adapter un tel dispositif pour revitaliser les modalités de la formation continue? Rendez vous des Lettres 2016 : Des humanistes numériques au lycée ? Les 28-29 novembre à la Bibliothèque nationale de France, le 7ème Rendez-vous des Lettres a exploré les métamorphoses de l’apprentissage et de la transmission à l’ère du numérique.

Rendez vous des Lettres 2016 : Des humanistes numériques au lycée ?

Le livre, en son temps, a permis de diffuser plus que jamais les ouvrages de l’esprit et favorisé le développement de l’humanisme. Le numérique, à son tour, ouvre des horizons inconnus, invente de nouvelles façons de construire et partager la connaissance. Peut-on alors, comme Milad Doueihi, parler d’un « humanisme numérique » ? Et si, dans les va-et-vient créatifs et fructueux entre le livre et les écrans, l’Ecole se donnait aussi pour défi de former des « lettrés du numérique » ?

D’une Renaissance à l’autre : éclairages sur ces humanités réinventées à la lumière de créations originales de lycéens de l’Iroise à Brest dans le cadre de leur projet i-voix… Du livre à l’écran Comme bien d’autres réalisations présentées durant ce Rendez-vous des lettres, le projet i-voix trace de nombreuses pistes pédagogiques. 7ème Rendez-vous des lettres : Françoise Cahen : Voyage numérique au bout de la littérature.

A Alfortville, Françoise Cahen se confronte au quotidien à une question qui hante bien des professeurs de lettres : comment enseigner la culture du livre, la littérature, à une génération qui vit dans la civilisation des écrans, « après le livre » pour reprendre les mots de François Bon ?

7ème Rendez-vous des lettres : Françoise Cahen : Voyage numérique au bout de la littérature

La solution est dans la pédagogie mise en œuvre, qui permet de dépasser bien des oppositions apparentes. Par exemple, on peut favoriser l’appropriation d’un roman aussi difficile que le Voyage au bout de la nuit en invitant les élèves à produire autour de l’œuvre des créations numériques variées : on peut les mettre en posture d’écrivains pour fortifier leur posture de lecteurs. Ce que propose Françoise Cahen, c’est bien la réconciliation entre culture littéraire et culture numérique.

Et de lancer un nouveau défi : que les professeurs de français participent à l’enseignement facultatif « Informatique et Création Numérique » ! Qu’ils fassent vivre à l’Ecole le champ des humanités numériques ! 7ème Rendez vous des Lettres Jour 2 : Refonder les humanités dans la culture numérique. Quelles nouvelles pratiques lettrées inventer jusque dans l’Ecole pour que d’une Renaissance à l’autre advienne un humanisme numérique ?

7ème Rendez vous des Lettres Jour 2 : Refonder les humanités dans la culture numérique

Les 28-29 novembre, à la Bibliothèque nationale de France, le 7ème Rendez-vous des Lettres a tenté d’éclairer ce que le numérique change aux humanités. Le numérique ne serait-il pas en train de métamorphoser les modalités même de la transmission des œuvres, de favoriser une relation plus intime avec celles-ci, d’inviter à imaginer et à penser de nouvelles stratégies d’appropriation et de partage ? De nombreuses tables rondes ont permis aux chercheurs et aux enseignants de croiser leurs regards sur les mutations en cours. Compte rendu de la seconde journée… De la bibliothèque au learning center Qu’est-ce qui se transforme dans les lieux de la mémoire du livre et de la transmission du savoir ?

Qu’en est-il à l’heure du numérique dans les établissements scolaires ? Musées virtuels Ecrire de l’intérieur de l’œuvre Vers une société apprenante ? 7ème Rendez-vous des Lettres 2016 : Transmettre et apprendre à l’heure numérique. Est-il juste d’opposer culture de la transmission et culture de l’apprentissage ?

7ème Rendez-vous des Lettres 2016 : Transmettre et apprendre à l’heure numérique

Loin de la menacer, le numérique ne serait-il pas en train de métamorphoser les modalités même de la transmission, au point de la revitaliser ? Quelles nouvelles pratiques lettrées inventer jusque dans l’Ecole pour que d’une Renaissance à l’autre advienne un humanisme numérique ? Les 28-29 novembre, à la Bibliothèque nationale de France, le 7ème Rendez-vous des Lettres a tenté d’éclairer ce que le numérique change aux humanités. De nombreuses tables rondes ont permis aux chercheurs et aux enseignants de porter un double regard pour éclairer en quoi la mutation en cours renouvelle en profondeur les apprentissages en proposant de nouveaux rapports aux œuvres et aux textes.

Compte rendu de la 1ère journée … Ouverture du 9ème Forum des enseignants innovants : L’engagement des enseignants. Les 25-26 novembre 2016, en partenariat avec des associations professionnelles et le quotidien Libération, le Café pédagogique organise le 9ème Forum des Enseignants Innovants au lycée Paul Bert à Paris.

Ouverture du 9ème Forum des enseignants innovants : L’engagement des enseignants

A quoi bon ? Le Forum est à chaque fois un événement marquant pour ceux qui y participent : une centaine d’enseignants de tous niveaux, de toutes disciplines, de toutes régions, ont la chance de s’y rencontrer pour partager des pratiques, des réflexions, des valeurs. Le Forum est aussi en lui-même un message, collectivement adressé par tous ceux qui y participent et y collaborent : la créativité des professeurs est un fait, que trop peu valorisent ; elle s’exerce dans le quotidien de la classe, avec, sans, parfois contre l’institution ; elle est une invitation à « inventer les moyens d’incarner les finalités de l’éducation dans les réalités de l’Ecole. » (Philippe Meirieu).

Le message va contre les vents dominants de la réaction : raison de plus pour le clamer à nouveau ensemble … FEI 2016 : Christelle Lacroix : Le forum des écritures innovantes. Il était une fois un collège où chaque élève disposait d’une tablette numérique, où la wifi était partout accessible, où chaque classe était équipée d’un dispositif de réplication d’écran … Un conte pédagogique ?

FEI 2016 : Christelle Lacroix : Le forum des écritures innovantes

Une réalité pour Christelle Lacroix, professeure de lettres, qui en profite pour expérimenter de nouvelles modalités d’écriture, comme la production collaborative de contes, par exemple via Twitter, ou la réalisation de livres interactifs en simulation globale, par exemple autour de la science-fiction. Au Forum des Enseignants Innovants 2016, elle a présenté ses « ateliers collaboratifs d’expression » qui ouvrent bien des horizons pour l’apprentissage du français. Eclairages sur les dispositifs, les outils, les nombreux intérêts des démarches suivies … Vous présentez au Forum des enseignants innovants un projet intitulé « Ateliers collaboratifs d’expression » : de quoi s’agit-il exactement ? Un atelier collaboratif en cours de français se conçoit en plusieurs phases.

FEI 2016 : Faire du collège un espace de débat. « Est-ce utile de venir au collège ?

FEI 2016 : Faire du collège un espace de débat

» Assurément oui au collège Pablo Neruda de Saint-Pierre-des-Corps où les élèves de tout niveau sont régulièrement amenés à débattre ensemble sur cette question et sur bien d’autres : « peut-on rire de tout ? », « sommes-nous libres d’aimer celui ou celle que l’on a choisi(e) ? », « doit-on craindre Facebook ? », « doit-on changer l’Ecole ? FEI 2016 : Vive le BYOD au collège ? L'élève qui travaille avec son smartphone personnel modifie-t-il son rapport aux savoirs, aux apprentissages, à l’établissement scolaire ?

FEI 2016 : Vive le BYOD au collège ?

Comment concrètement mettre en place au collège un dispositif de BYOD (« Bring Your Own Device » : « apporte ton propre matériel ») ou PAP (« Prenez vos Appareils Personnels ») ? Comment même modifier l’espace-classe pour que l’élève y soit plus actif et plus autonome ? Autant de questions essentielles auxquelles se confrontent Brice Sicart et David Cohen, professeurs d’arts plastiques dans l’académie de Nice. Retour sur leurs expériences et leurs projets, présentés au Forum des Enseignants Innovants 2016. FEI 2016 : Au lycée pro, des pros de l’écriture. A Saint-André-de-Cubzac, des élèves du lycée professionnel Philippe Cousteau se prennent pour Emile Zola !

FEI 2016 : Au lycée pro, des pros de l’écriture

Maud Madec-Loeuil, professeure-documentaliste, et Laurence Lefebvre-Druelle, professeure de lettres-histoire, collaborent activement pour mener avec eux un étonnant projet d’écriture longue. Une famille a été inventée sur le modèle des Rougon-Macquart. Chaque élève prend en charge un personnage qui est rattaché à une période précise et à un thème du programme. Les productions sont rassemblées dans un roman, édité. Au final, les élèves ont découvert le plaisir d’écrire, certains sont devenus des lecteurs assidus, les enseignantes ont repensé les modalités d’apprentissage, en particulier à travers des ateliers de fabrication de cartes mentales : « pour rien au monde, nous ne reviendrons en arrière à travailler chacune dans notre coin !

FEI 2016 : Les sorcières de l’interdisciplinarité. Au collège Danièle Argote à Orthez, Aurore Coustalat, professeure d’anglais, et Marie Soulié, professeure de français, ont relié leurs matières et leur imagination pour construire un bel EPI, présenté au Forum des Enseignants Innovants 2016. Les élèves participent à un projet de « simulation globale » autour d’Harry Potter : un scénario pédagogique inspiré du roman, conçu comme une fiction, jalonné de missions précises à réaliser.

Le projet développe des compétences disciplinaires (lecture, écriture, oral), mais aussi transdisciplinaires (créativité, collaboration, appropriation du numérique). Sorcières de la pédagogie, les enseignantes révèlent ici quelques secrets de leur recette, dont la complicité fait la magie : « complicité entre les élèves car ils doivent collaborer autour d'un projet commun et stimulant, complicité entre nous car cette aventure est extraordinaire à vivre et marquera notre parcours professionnel. » Goncourt des Lycéens 2016 : le verdict. Le 17 novembre à Rennes, le 29ème prix Goncourt des Lycéens a été décerné à Gaël Faye pour son roman autobiographique « Petit pays ». Représentant 56 classes, le jury a salué « la fluidité, la sensibilité des paroles » ainsi que « les thèmes abordés » comme « la guerre au Rwanda, la découverte identitaire et l'évolution dans la vie adulte ».

L’ouvrage a été élu avec 9 voix sur 13 devant le roman « Continuer » de Laurent Mauvignier. Le Goncourt des Lycéens présente un réel enjeu économique : c’est le prix littéraire dont la moyenne des ventes est la plus élevée avec près de 395.000 exemplaires, avant même le prix Goncourt dont la moyenne est de 345.000 exemplaires. Mais c’est aussi un projet pédagogique à part entière, tant y est forte la dynamique de lecture et de partage. Pour se faire une idée du lauréat, voici ce qu’en écrivent des lycéens dans leurs espaces collaboratifs en ligne … « Sa Majesté Mag », Créer un magazine sur un roman. Pour faire de la lecture un événement, pourquoi ne pas créer un magazine de presse sur le livre lu ? Dans le cadre de leur projet i-voix, des lycéens de l’Iroise à Brest ont produit collectivement et numériquement un magazine numérique sur le roman de William Golding « Sa Majesté des mouches ».

Les articles, variés, correspondent à différents genres ou rubriques journalistiques : éditorial, faits divers, reportages, portraits, interviews, histoire, idées, critique ciné, courrier, gastronomie, mode, beauté, jeux, tests psychologiques, dessins de presse … : Le projet, aisément transférable, montre comment articuler avec les programmes l’Education aux Médias et à l’Information, comment concilier apprentissages de la littérature et de la littératie. Au bout de la transformation, bien des satisfactions : le plaisir de lire et d’écrire, le bonheur d’apprendre, de recréer et de partager, la nécessaire réconciliation de la culture du livre et de la culture numérique. Jean-Michel Le Baut. Lettres et numérique : Revisiter le passé avec les tablettes du futur. Le plan numérique gouvernemental prévoit un équipement progressif en tablettes des écoles et collèges : pour que faire ?

Professeure de lettres au collège Jean Perrin à Lyon, Corinne Andreoletti a exploré des pistes de travail intéressantes. Avec ces machines à lire, à écrire, à chercher, à s’enregistrer, à se filmer …, ses élèves ont par exemple remonté le temps jusqu’au moyen âge pour transférer les résultats de leurs recherches dans des entretiens vidéos avec des personnages revenus du passé. D’autres ont réalisé des éloges paradoxaux d’objets quotidiens ou encore créé et sonorisé des contes. Corinne Andreoletti éclaire ici ses démarches, livre des conseils, rappelle que l’essentiel ce n’est pas l’outil lui-même, mais l’intérêt de la tâche proposée… Vous avez invité vos élèves de 5ème à voyager numériquement jusqu'au moyen-âge : dans quel contexte avez-vous lancé cette étonnante invitation ?

Bénédicte Shawky-Milcent : A quoi bon lire au lycée ? « La lecture, ça ne sert à rien ! », tel est le titre provocateur d'un ouvrage vivifiant que Bénédicte Shawky-Milcent vient de consacrer à l'enseignement du français au lycée. C'est que bien souvent les œuvres n'y sont abordées que comme supports de travaux scolaires, au point que la majorité des jeunes cessent de lire de la littérature une fois passé le bac de français. Comment alors susciter et fortifier le bonheur de la lecture ?

« Ce qui importe, explique Bénédicte Shawky-Milcent, c'est de créer les conditions pour que toutes les œuvres littéraires étudiées à l'école puissent devenir, pour chacun, l'occasion d'une véritable expérience intérieure. » Pour que l'élève se déploie enfin comme « sujet lecteur », l'ouvrage présente des propositions pédagogiques concrètes et stimulantes : appropriations créatives des textes, autobiographies de lecteurs, événements de lecture… Chiche ?

Marc Plateau : Maupassant à l’âge du BYOD. Thomas Guyard : Le juke box littéraire des pages 111... 172_Sommaire. Celia Guerrieri : La prof de français "assassinée" ! Professeure de lettres au lycée Goscinny à Drap, Celia Guerrieri a été assassinée ! Du moins dans les romans policiers qu’ont écrits peu à peu ses élèves de seconde. Les chapitres ont été publiés progressivement sur les murs du lycée avec un système de QR codes et d’énigmes à résoudre par les lecteurs, autrement dit tous les membres de la communauté éducative. De façon ludique et cathartique à la fois, le projet fait du lycée simultanément le lieu d’une fiction littéraire et un espace de narration interactive. Il développe aussi des compétences de lecture et d’écriture, de créativité et de collaboration. Banques de Ressources Numériques : français, encore un effort

Décrocher à cause du français ? Chaque année en France, entre 110 000 et 140 000 jeunes quittent le système scolaire sans avoir obtenu le baccalauréat ou un diplôme professionnel. Les facteurs en sont multiples : personnels, sociaux, économiques, éducatifs, familiaux. Et pourquoi pas aussi liés à la didactique des disciplines elles-mêmes ? Quel rôle une matière comme le français en particulier peut-elle jouer dans le décrochage des élèves, et donc aussi dans leur possible raccrochage ? De façon originale, le dernier numéro de la revue Repères ose ainsi aborder la question du décrochage dans une perspective disciplinaire. L’approche peut paraitre déstabilisante et culpabilisante, mais elle est aussi stimulante, car elle signifie que contre le décrochage « l’enseignant, dans sa classe, peut agir », y compris le professeur de français… Le français mal aimé Comment raccrocher les élèves au français et par le français ?

Se raccrocher par l’écriture ? Quand 10 classes écrivent un nouveau roman de Balzac... Horace Bianchon. Eldorado : Un bel EPI numérique Lettres - Géographie autour des migrations. Le Guide de rentrée 2016 : Français. Lettre ouverte aux jeunes enseignants de la génération Facebook (et aux autres)

171_Sommaire. Un EPI en live, des collégiens sur scène. Aurélie Palud : Apprendre en écrivant, du lycée à l’université. Et si on écrivait pour lire ? Et si on s’écrivait pour mieux apprendre ? C’est sans doute une double leçon à retenir d’une expérience menée par Aurélie Palud au lycée Gabriel Touchard au Mans : deux classes de seconde, de niveau différent, ont échangé des lettres « à la manière du XVIIème siècle », autour de Versailles d’une part, de La Fontaine d’autre part.

Le dispositif, original, amène les élèves à construire des savoirs en les partageant, « le travail des uns favorisant l’apprentissage des autres », tant « la parole du pair pourrait bien avoir plus d’impact que la parole du professeur. » Aurélie Palud éclaire ici les enjeux et les modalités du jeu de rôles, et de manière plus générale les intérêts de l’écriture créative qu’elle expérimente jusque dans l’université. Gurs : Un camp d'internement ressuscité par des collégiens. Claire Augé : Quand les lycéens parlent d’homophobie sur Facebook. Bac de français 2016 : Au feu, les pompiers ? Juliette Sorlin : Lire autrement au collège avec le numérique. Sandrine Baud : Métamorphoses numériques du français en collège. Caroline Duret : Le numérique pour construire sa présence au monde.

170_Sommaire. Ecritech2016. Catherine Becchetti-Bizot : Changer l’Ecole par le numérique ? Ecritech’7 : Ce que le numérique change à l’écriture. Ecritech’7 : Vers une nouvelle pédagogie de l’écrit ? EcriTech’7 : Carole Guerin-Callebout : Ce que l’écran change à l’écrit. Le guide du bac 2016 : français. Mickael Auger : Favoriser le lire ensemble au collège avec un Pad.

Delphine Morand : Un "Babel sensoriel" pluridisciplinaire au lycée. Romain Cordier : Maupassant 2.0 en lycée pro. Eddie Bellier : Ecrire de l'intérieur des oeuvres au lycée. Emmanuel Vaslin : Lirécrire Jules Verne avec le numérique. 169_Sommaire. Annie Regad : Quand les collégiens mènent l’enquête. Claire Berest : La série L, ce n’est pas que pour elles ! Philippe Godiveau : Et si on utilisait vraiment le TBI ? Prêter visages aux réfugiés : Parcours pédagogique au collège. 168_Sommaire. Marc Plateau : Littérature et société : L’interdisciplinarité au lycée.

Bernard Corvaisier : Créer une fiction historique au collège. Francois Jore : Un webdoc sur la ville. Angélique Voisin : L’interdisciplinarité, c’est l’Enfer ? La réforme de l'orthographe, une guerre française. Réforme de l'orthographe : Viviane Youx (AFEF) prend parti pour la souplesse de la langue française. L'Hebdo Lettres : Orthographe : quelle fidélité ? Le français face au défi de la démocratisation. Eidos 64 : Pour un humanisme numérique à l’Ecole. 167_Sommaire. Myriam Lobry : Raconter des vies pour mieux vivre ensemble. Comment évaluer en français ? Mathieu Kerbrat : Oser la fiction radio en français. Carlos Guerreiro : Le numérique, c'est fantastique ?