background preloader

Zététique

Facebook Twitter

Le top 5 des choses à savoir sur la paréidolie. Petit guide exhaustif des biais cognitifs. J’ai passé de nombreuses années à consulter la liste Wikipedia des biais cognitifs chaque fois que j’ai eu le pressentiment qu’une forme de pensée était un biais cognitif « officiel » mais que je ne m’en rappellais pas en détail. Cela a toujours été une référence inestimable pour m’aider à identifier les failles cachées de mon propre raisonnement. Rien d’autre de ce sur quoi j’ai pu tomber ne m’a semblé aussi compréhensif et succinct.

Cependant, honnêtement, la page Wikipedia est légèrement bordélique. En dépit du fait d’avoir essayé d’absorber les informations de cette page, bien peu semble m’en rester. Cet article est une traduction de : Cognitive bias cheat sheetNDT : le web anglophone étant bien plus fourni que son équivalent à baguette sous le bras, certains biais ne sont pas sourcés dans la langue de Molière, ils sont marqué d’un (?) Je pense que ça a à voir avec la façon dont la page a évolué organiquement ces dernières années.

Problème 1 : trop d’information WordPress: 25 biais cognitifs qui nuisent à la pensée rationnelle. Les biais cognitifs sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisées dans diverses situations. Ils constituent des façons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des décisions qui sont moins laborieuses qu'un raisonnement analytique qui tiendrait compte de toutes les informations pertinentes. Ces jugements rapides sont souvent utiles mais sont aussi à la base de jugements erronés typiques.

Le concept a été introduit au début des années 1970 par les psychologues Daniel Kahneman (prix Nobel en économie en 2002) et Amos Tversky pour expliquer certaines tendances vers des décisions irrationnelles dans le domaine économique. Depuis, une multitude de biais intervenant dans plusieurs domaines ont été identifiés par la recherche en psychologie cognitive et sociale.

Certains biais s'expliquent par les ressources cognitives limitées. Voici une liste de 25 biais cognitifs fréquents : Le biais de croyance. Zététique : Gérald Bronner. Hygiène Mentale. Your browser does not currently recognize any of the video formats available. Click here to visit our frequently asked questions about HTML5 video. Site Hygiène Mentale Loading... Working... Ep20 Les deux vitesses de la pensée, et le "Bullshitomètre"Your browser does not currently recognize any of the video formats available. Click here to visit our frequently asked questions about HTML5 video.0:0023:010:00 / 23:01 Ep20 the two-tiers of thinking, and the Bullshit O'Meter 299,966 views 1 year ago Should we trust experts ? Un peu d'Esprit Critique Mr. History Sign in to add this to Watch Later Add to Loading playlists... Phénomènes "paranormaux" et Zététique.

Phénomènes "paranormaux" et Zététique Un peu d'information sur la Zététique ? ... Cliquez ici. Pr. Henri BROCH Université Nice Sophia Antipolis © H. Broch, extrait adapté de Bull. Soc. L'évidence selon laquelle "le fait même d'être dans une société technologiquement avancée aurait pour conséquence une élimination rapide de la pensée irrationnelle" a vécu. 1.1 Le constat... En cette fin de XXe siècle, l'astrologie, la parapsychologie, les médecines magiques et autres phénomènes "paranormaux" ont pignon sur rue.

Ce tableau résume une enquête que j'ai menée en 1982-83 sur les crédits respectifs qu'accordaient les étudiants en premier cycle d'études universitaires scientifiques à la torsion des métaux par le seul pouvoir de l'esprit - la psychokinèse dont les médias étaient à l'époque si friands - et à la dilatation relativiste du temps - expliquée par la théorie de la Relativité et observée en laboratoire via la durée de vie des particules.

Un exemple parmi de très nombreux autres: Petit recueil de 18 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi. Petit recueil de non plus 18, mais 20 moisissures argumentatives à utiliser sans modération lors des concours de mauvaise foi. Ont été intégrés les plurium et l’argument de l’exotisme. Nous avons découpé ces moisissures argumentatives en trois grandes catégories : les erreurs logiques, les attaques, et les travestissements. Télécharger en pdf la mise en page magnifique du graphiste Francois-b. 1. La généralisation abusive Méthode : prendre un échantillon trop petit et en tirer une conclusion générale. Exemples : Mon voisin est un imbécile moustachu, donc tous les moustachus sont des imbéciles.Les Chinois sont vachement sympas.

Exemples aggravés (menant au racisme ordinaire) : Le Chinois est vachement sympa. 2. Méthode : raisonner à rebours, vers une cause possible parmi d’autres, vers un scénario préconçu ou vers la position que l’on souhaite prouver. Exemples : Exemple aggravé : 3. Méthode : tirer une conclusion ne suivant pas logiquement les prémisses. Si A est vraie, alors B est vraie. 4. 5. Zététique : Gérald Bronner. ★05 OVNI : l'origine des soucoupes volantes.