background preloader

GAPS (Gut & Psychology Syndrome)

Facebook Twitter

C'est sous le nouveau terme de « Gut and Psychology Syndrome (Gap Syndrome) » que certains médecins regroupent les pathologies de troubles du comportement depuis l'autisme jusqu'à l'hyperactivité, la dyspraxie, l'hyperkinésie ou la schizophrénie en passant par la dépression.

Les enfants et jeunes adultes souffrant du syndrome GAP, peuvent présenter des symptômes d'autisme, de tocs, d'hyperactivité, de dyslexie, dyspraxie (mauvaise coordination des mouvements), de schizophrénie, de dépression, de troubles du sommeil, d'allergies, d'asthme et d'eczéma - souvent en combinaison. Ils sont quasi toujours victimes de troubles digestifs que l'on qualifie de « dysbiose intestinale».

Test de perméabilité intestinale

Accueil. Régime GAPS. Bienvenue au Centre de Nutrition Holistique. Dysbiose/candidose et régime GAPS - Santé & Médecines Douces. J'ai commencer un traitement contre la candidose en 2 étapes 1.il y a un mois et demi j ai pris un mois des probiotiques a 50 milliards et au moins 6 flores différentes 2. j'ai commencer il y a trois semaines une cure de SAM-E A 400mg 1 par jourpour aider mon foie a détoxifieret j'ai commencer depuis 2 semaines extrait de pépins de pamplemousse1ère semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 1 x par jour2ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 2 x par jour3ème semaine: 3 à 9 gouttes dans un verre d'eau 3 x par jourPoursuivre ce traitement pendant 1 à 3 mois ou plus suivant l'intensité du problème. je compte reprendre des probiotiques un mois sur deux en cure de un mois je voudrais dire que je suis le régime sans aucun sucre et que je ne mange plus de fruits, plus de pâtes, de riz(sauf complet), plus de pommes de terre, plus de fromages, plus de laitages, plus de pains, plus de cereales (que des amandes)

Le syndrome de la dysbiose intestinale et du dysfonctionnement cognitif - Dr. Natasha Campbell - «source Taty Lauwers» De plus en plus de recherches lient le dysfonctionnement du cerveau à un déséquilibre métabolique dont la source serait dans les intestins. Comment justifier à votre famille que votre petit enfant hyperactif devrait manger moins de sucre ? Que vous devriez manger sans céréales pour votre dépression ? Quel lien entre une maladie nerveuse et la digestion? Comment aussi comprendre les tenants et aboutissants de cette approche avant de se lancer dans une réforme de cette part si affective de notre quotidien ? Le Docteur Nathasha Campbell, neurologue et nutritionniste, pratique à Cambridge (UK). Elle y soigne en principal des enfants victimes de troubles envahissants du comportement et des adultes victimes de colopathie fonctionnelle et de troubles immunitaires.

La majorité des enfants souffrant de troubles neurologiques ou psychiatriques ont un visage pâle et tiré. La plupart des enfants GAP ou allergiques présentent des troubles digestifs. De quelles toxines parle-t-on ? Sulfates. Le syndrome entéropsychologique (Gut and Psychology Syndrome) Ce syndrome se trouve à la croisée des fonctions digestives et cérébrales. Cette appellation a été créée en 2004 par le Dr Natasha Campbell-McBride, Neurologue et Nutritionniste, après avoir travaillé avec des centaines d'enfants et d'adultes atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques telles que troubles du spectre autistique, déficit d'attention avec ou sans hyperactivité, schizophrénie, dyslexie, dyspraxie, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, trouble bipolaire et autres problèmes d'ordre neuropsychologique et psychiatrique.

La lecture de l'ouvrage Le syndrome entéropsychologique permettra de mieux comprendre ce syndrome, son étiologie ainsi que ses modalités de traitement par un protocole nutritionnel adapté. Une vue d'ensemble du syndrome. D'un point de vue clinique, ces pathologies se superposent bien souvent, et tel enfant atteint d'un trouble envahissant du développement pourra être également hyperactif et dyspraxique. Mais ce n'est pas tout. Intolérance alimentaire et psyche | Bio Brisk Sagl. Depuis quelques temps on commence à parler d’intolérances alimentaires. L’influence d’un aliment peut interagir avec la psyché.

Le présent article va essayer de clarifier un peu ces mécanismes ainsi que l’importance de ce problème dans la vie de tous les jours. Ce n’est pas un hasard si l’un des premiers livres sur ce sujet était un livre de psychiatrie. Ce sont sans doute les psychiatres qui, les premiers, ont précisé l’importance et la signification, pour l’organisme, des intolérances alimentaires.