background preloader

Kurdistans

Facebook Twitter

À Kobané, l’essor de l’utopie Rojava. Un territoire « auto-administré », le Rojava, a pris pied au Kurdistan syrien et tente courageusement de faire vivre les principes de la démocratie directe en plein coeur de la guerre.

À Kobané, l’essor de l’utopie Rojava

Par Bruno Deniel-Laurent, écrivain et réalisateur. Par Yvan Tellier, membre des Amitiés kurdes de Bretagne. À l’heure où sont publiées ces lignes, les forces d’autodéfense kurdes de Kobané subissent depuis plus de cent jours les assauts des combattants « djihadistes » de Da’esh qui tentent de s’emparer de cette ville située à l’extrême-nord de la Syrie. L’autre combat des femmes kurdes d’Irak, par Nada Maucourant (Le Monde diplomatique, juillet 2015) En Irak, une émancipation qui progresse Loin de l’image très médiatisée — et positive — des combattantes, la condition féminine au Kurdistan irakien demeure contrastée.

L’autre combat des femmes kurdes d’Irak, par Nada Maucourant (Le Monde diplomatique, juillet 2015)

Si de notables progrès ont été réalisés en matière d’émancipation, y compris sur le plan législatif, l’oppression misogyne et des maux tels que les crimes d’honneur perdurent. par Nada Maucourant Aperçu Elle est devenue l’un des emblèmes de la lutte acharnée des Kurdes contre l’Organisation de l’Etat islamique (OEI). Quelle que soit leur localisation géographique, les responsables kurdes n’ont pas attendu la lutte contre l’OEI pour nommer des femmes aux postes-clés, militaires ou même politiques. En Syrie, une expérience de démocratie directe, égalitaire et multiconfessionnelle tient tête à l'Etat islamique.

Photo : © Michalis Karagiannis Les raisons d’espérer sont rares en provenance de Syrie.

En Syrie, une expérience de démocratie directe, égalitaire et multiconfessionnelle tient tête à l'Etat islamique

Mais en janvier 2015, le monde découvre, ébahi, les images de femmes kurdes en treillis qui participent à la résistance puis à la libération de la ville syrienne de Kobané. Un mouvement démocratique et anti-patriarcal vient de défaire les forces ultra-réactionnaires de l’État islamique, victorieuses ailleurs. Deux modèles de société radicalement différents se font face. Car le Kurdistan syrien fait l’expérience depuis 2011 d’une révolution démocratique inédite.

Assez vite débarrassé des forces du régime de Bachar el-Assad, le mouvement de libération kurde y a développé une organisation politique basée sur la démocratie directe, l’organisation en communes et la libération des femmes. Basta ! Michael Knapp : Rojava ressemble évidemment à une antithèse de l’EI. Comment le projet démocratique du mouvement kurde s’est-il mis en place en Syrie, malgré la guerre civile ? Comment s’organise l’économie ? Au bal des faux-culs, la Turquie tient son rang - Amitiés kurdes de Bretagne. « Je suis à Paris par solidarité avec le peuple français contre le terrorisme », a tweeté en français le premier Ministre turc, Ahmet Davutoğlu, annonçant sa participation à la grande manifestation organisée à Paris le 11 janvier dernier pour défendre la liberté d’expression après les attaques meurtrières qui ont couté la vie à 17 personnes, parmi lesquels les journalistes de Charlie Hebdo.

Au bal des faux-culs, la Turquie tient son rang - Amitiés kurdes de Bretagne

Sa présence avait soulevé des interrogations tant il est vrai que la Turquie occupe la peu honorable 154° place (sur 180) au classement mondial de la liberté de la presse. C’est donc sans surprise que nous apprenons que ce même Ahmet Davutoğlu s’en est pris, trois jours plus tard, à Charlie Hebdo, après la parution de la caricature du prophète Mahomet dans le numéro d’après la tuerie du 7 janvier. « Nous ne pouvons accepter les insultes faites au prophète », a insisté le chef du gouvernement. La Turquie, prête à affronter Daech au sol, commence par bombarder les Kurdes. La Turquie et l'Arabie saoudite pourraient mener une opération terrestre contre le groupe Etat islamique en territoire syrien, a annoncé ce samedi le chef de la diplomatie turque, à Munich, où il participe à la conférence sur la sécurité, en présence notamment de Manuel Valls et de John Kerry.

La Turquie, prête à affronter Daech au sol, commence par bombarder les Kurdes

LIRE AUSSI >> Syrie: "Ce cessez-le-feu contient plusieurs paradoxes" Mais en attendant, l'essentiel de l'effort de guerre turc semble plutôt dirigé contre les forces kurdes déployées en Irak et en Syrie, non loin de la frontière de l'ancien empire ottoman. Toujours ce samedi, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu menaçait d'ailleurs de lancer une action militaire contre le Parti de l'union démocratique (PYD) des Kurdes de Syrie. Cette organisation, principale force d'opposition à Daech dans la région, est considéré par Ankara comme une organisation terroriste.

Des zones reprises aux djihadistes bombardées par les Turcs Aussitôt dit, aussitôt fait. Des frappes turques contre le régime d'Assad?