background preloader

International

Facebook Twitter

Le difficile combat contre l’argent de Daech. Le 16 novembre dernier, dans son communiqué spécial sur la lutte contre le terrorisme, le G20 a appelé ses membres à « renforcer le combat contre le financement du terrorisme ». Le constat est certes unanimement partagé : on ne peut combattre Daech par la seule action militaire, il faut réussir à couper le groupe terroriste de ses ressources financières. Facile à dire mais moins facile à faire. Car si l’on en croît les études du Gafi et du Congrès américain, ses dirigeants semblent avoir recours essentiellement à un financement local difficilement contrôlable.

Les diverses estimations disponibles situent les ressources de « l’Etat islamique » (EI) entre un et trois milliards de dollars par an, ce qui en fait l’organisation terroriste la plus puissante au monde financièrement. Selon un ancien colonel de l’armée américaine interviewé par la chaîne d’information CNN, ils auraient livré des informations clés car l’EI étant aussi un business, ses membres sont « de méticuleux comptables ». Charlesenderlin. Charles Enderlin : “Aujourd'hui, pour le gouvernement Netanyahou, ça roule, tout va bien”

Alors que la montée du terrorisme juif inquiète Israël, entretien avec le correspondant historique de France 2, qui a récemment annoncé sa retraite, après trente-quatre ans passés à couvrir un conflit qui semble sans fin.

Charles Enderlin : “Aujourd'hui, pour le gouvernement Netanyahou, ça roule, tout va bien”

Le 17 août prochain, Charles Enderlin, chef du bureau de France 2 à Jérusalem, remet les clés à Franck Genauzeau, 37 ans. Retour sur une carrière exceptionnelle, au moment où montent les périls du fanatisme religieux qu'il n'a cessé de pointer. Trente-quatre ans de correspondance, huit livres, cinq documentaires… et le sentiment du devoir accompli ? En tout cas d'avoir réussi le travail quotidien de couverture des événements, et d'avoir donné, avec mes documentaires, des clés pour comprendre une crise qui ne trouve pas de solution. J'ai couvert la montée du sionisme religieux, du fondamentalisme messianique, avec en parallèle celle du Hamas. Cela fait désormais partie du quotidien de la région. Rivlin appartient au Likoud. Les deux. Qu'allez-vous faire prochainement ? La crise de la démocratie européenne et ses répercussions sur la Tunisie. La crise économique persistante qui touche l’Union Européenne depuis 2008 –notamment les pays de la zone euro et par ricochet certains pays, dont la Tunisie, qui leur sont liés par des relations économiques étroites ainsi que des accords de partenariat– a largement contribué à détourner l’attention d’un aspect fondamental qui devrait nous interpeller au plus haut point, à savoir la crise de la démocratie, voire la régression démocratique en occident et au sein de l’Union Européenne, ainsi que ses implications négatives sur la transition démocratique en Tunisie.

La crise de la démocratie européenne et ses répercussions sur la Tunisie

La démocratie principale victime de la globalisation économique La gestion de la crise de la dette grecque par la Troïka européenne représentant les créanciers (commission européenne, FMI et BCE) constitue sans doute l’une des meilleures illustrations de cette évolution majeure dans les rapports de force politique et démocratique à l’échelle internationale.

Nathalie Crubézy - Photographe à Marseille - Reportage presse, communication visuelle, corporate, marketing, évènements - PACA 13, Bouches-du-Rhône. Comité de Soutien à GK-Savar Bangladesh. Un bilan du Forum Social Mondial - par Gus Massiah - CRID. Le forum social mondial de Tunis 2015, s’est déroulé du 24 au 28 mars 2015, à Tunis.

Un bilan du Forum Social Mondial - par Gus Massiah - CRID

On trouvera dans ce texte quelques éléments de bilan pour nourrir les réflexions et les débats. Ce forum a été très intéressant. Compte tenu de la situation en Tunisie, de la situation dans la Région Maghreb et Machrek, de la situation mondiale et de la météo, on peut considérer que c’était un très bon forum. Malgré l’accumulation des difficultés, le Forum s’est déroulé dans une ambiance générale ouverte et constructive. Il a été un lieu exceptionnel de rencontres, de discussions et de convergences pour une grande diversité de mouvements sociaux et citoyens et d’associations impliquées dans la transformation sociale, écologique et politique. Le FSM a démontré son intérêt et son utilité. La météo a été absolument catastrophique. Il nous faut remercier les mouvements sociaux et citoyens tunisiens qui ont porté et organisé le Forum social mondial.

Made in Illegality. La Belgique , la France, l’Union européenne et les autres Etats membres ont pour devoir et responsabilité de prendre des mesures visant à l’arrêt de la colonisation et de l’occupation du Territoire palestinien par Israël.

Made in Illegality

L’UE, la France et la Belgique condamnent, régulièrement et sans ambiguïté, la politique de colonisation d’Israël. Mais, paradoxalement, en raison de l’ampleur des échanges économiques et commerciaux entretenus avec les colonies, elles contribuent à soutenir leur développement économique et territorial. Cela ne peut plus continuer. Parce qu’il est temps que la Belgique, la France et l’Union européenne : passent de la parole aux actes ; se mettent en conformité avec leurs obligations au regard du droit international et des droits de l’homme ; ne participent plus à l’économie de la colonisation israélienne ; ne soutiennent plus directement ou indirectement l’essor des colonies israéliennes.