background preloader

L'entreprise, les sociétés

Facebook Twitter

Dessine-moi l'eco - Quel statut juridique pour une entreprise ? INFOGRAPHIE. Les statuts juridiques de l'entreprise. Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous ne savez pas quel statut juridique choisir?

INFOGRAPHIE. Les statuts juridiques de l'entreprise

Cette infographie vise à faciliter votre choix, en vous présentant les avantages et les inconvénients de chacun d'entre eux. Que vous démarriez seul (Entreprise individuelle, EURL, SASU), ou à plusieurs (SARL, SA, SAS), vous trouverez toutes les informations nécessaires pour faire le bon choix. Et vous permettre de partir du bon pied. Infographie : Quel statut juridique choisir ? Choisir un statut juridique - APCE. Cette étape consiste à donner à votre projet de création d'entreprise un cadre juridique qui lui permettra de voir le jour en toute légalité.Le choix n'est pas aussi compliqué qu'on le pense...

Choisir un statut juridique - APCE

Quelle que soit votre activité, vous devrez opter :- pour l'entreprise individuelle (EI),- ou pour la création d'une société. Pour vous aider, l'APCE a mis à votre disposition une application très simple qui vous guidera vers la formule la mieux adaptée à votre cas. En choisissant l'entreprise individuelle... Vous ne formerez, avec votre entreprise, qu'une seule et même personne. Vous aurez donc une grande liberté d'action : vous serez seul maître à bord et n'aurez de "comptes à rendre" à personne. En contrepartie, vos patrimoines professionnel et personnel seront juridiquement confondus.

De même, depuis le 1er janvier 2011, un entrepreneur individuel a également la faculté d'opter pour le régime de l'EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée). En choisissant la société... La couveuse. Aide au choix de votre statut juridique. SARL VS SAS: Choisir en 10 questions. Quel statut juridique choisir pour créer son entreprise ? L’étape du choix du statut juridique est une étape très importante pour un entrepreneur.

Quel statut juridique choisir pour créer son entreprise ?

Cependant, sans un minimum d’initiation, on peut vite se perdre entre l’EURL, la SARL, ou encore la SAS… Cet article a pour but de vous éclairer sur le choix du statut juridique. Quand faut-il s’y intéresser ? Pourquoi ? Quels sont les enjeux liés au choix du statut ? Quel statut choisir ? Sommaire de l'article A.Le choix du statut juridique: un passage obligatoire B.Un premier choix à faire: entreprise individuelle ou société C.Le choix du statut juridique n'est pas sans enjeux D.Les différentes formes de sociétés E.Tabeau récapitulatif des différents statuts juridiques A. Ainsi lorsque l’on s’intéresse à une société, le statut juridique est un des critères essentiels pour la caractériser et la situer.

B. La première chose à déterminer est de savoir si l'on veut se diriger vers une entreprise individuelle ou une société. Remarque : C. Tableau comparatif des différents statuts : SARL, SAS, SA. La société anonyme (SA) est une structure réservée aux projets de grande envergure nécessitant des capitaux importants.

Tableau comparatif des différents statuts : SARL, SAS, SA

Son principal avantage est d'être perçue par les investisseurs et les banquiers comme un gage de sécurité. Cette structure est incontournable pour faire appel à l'épargne publique ou viser une introduction en bourse. Les formalités de création - APCE. Les formalités de création ont été considérablement simplifiées grace à la mise en place : des centres de formalités des entreprises (CFE), "guichets uniques" auprès desquels sont déposées les demandes d'immatriculation, de modification ou de cessation d'activité des entreprises, et, depuis le 1er janvier 2010, du site www.guichet-entreprises.fr.

Les formalités de création - APCE

Vous allez donc pouvoir effectuer vos formalités très rapidement en vous rendant à votre CFE ou tout simplement de chez vous par Internet ! Les formalités administratives : de quoi s'agit-il ? Cela consiste : à déclarer votre activité et à demander votre immatriculation : au répertoire Sirene tenu par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), au registre du commerce et des sociétés (RCS), tenu par le greffe du tribunal de commerce, si votre activité est commerciale (sauf option pour le régime de l'auto-entrepreneur) ou si vous créez une société, Formalités pour Restauration - APCE. Formalités pour Hôtels - APCE. Règlement relatif aux procédures d'insolvabilité. Le règlement a pour objet d'améliorer les procédures d'insolvabilité transfrontalières afin notamment d'éviter la recherche frauduleuse ou abusive de la juridiction la plus favorable.

Règlement relatif aux procédures d'insolvabilité

Le nouveau règlement relatif aux procédures d'insolvabilité est publié (1). Celui-ci a pour objet d'améliorer l'application des procédures d'insolvabilité transfrontalières issues du règlement (CE) n°1346/2000 du Conseil. Les activités des entreprises ont en effet de plus en plus souvent des effets transfrontaliers, et sont donc de plus en plus souvent réglementés par le droit de l'UE, afin d'éviter que les parties ne soient incitées à déplacer leurs avoirs ou des procédures judiciaires d'un État membre à un autre en vue d'améliorer leur situation juridique au détriment de la masse des créanciers (recherche frauduleuse ou abusive de la juridiction la plus favorable).

Le règlement comprend donc des dispositions : Le règlement est applicable à compter du 26 juin 2017, à l'exception de certaines dispositions. Dr CAC : faire faillite pour une entreprise, qu'est-ce ?