background preloader

Marché de l'e-publicité

Facebook Twitter

Impressions display non vues : bientôt le grand ménage ? Jusqu'à 50% des impressions "above the fold" ne sont pas vues.

Impressions display non vues : bientôt le grand ménage ?

L'arrivée d'un standard de mesure de la visibilité pourrait remettre à plat les méthodes de vente actuelles. C'est un secret de polichinelle dans le milieu de l'achat programmatique. Une large partie de l'inventaire commercialisé sur les ad-exchanges n'est en fait jamais vu par l'internaute. Pour aider les acheteurs à faire le tri, les éditeurs prennent d'ailleurs souvent l'initiative de segmenter leur inventaire entre "above the fold" et "below the fold", en partant du principe que les impressions vendues "above the fold", c'est-à-dire dans le "premier écran" (autrement dit avant que l'internaute ne fasse défiler la page), sont les mieux vues. La facture est à l'avenant, avec des impressions "above the fold" qui sont vendues à des prix planchers souvent doubles.

Un premier pas vers le consensus ? Tristan Nitot (Mozilla) : "Nous ne sommes pas des extrémistes anti-pub" Avec Firefox 22 qui sortira en juin prochain, la fondation Open Source planche sur un dispositif de blocage des cookies tiers.

Tristan Nitot (Mozilla) : "Nous ne sommes pas des extrémistes anti-pub"

Mais que recouvrira précisément ce mécanisme potentiellement hostile aux publicités en ligne ? JDN. Vous avez annoncé le blocage par défaut des cookies tiers dans Firefox 22 qui sera lancé le 25 juin prochain. Que répondez-vous aux acteurs de la publicité en ligne qui s'érigent contre cette décision ? Tristan Nitot. Qu'entendez-vous précisément par "cookies tiers" ? Il s'agit de tous les cookies poussés par des sites que l'internaute n'a pas visités, et avec lesquels il n'a eu aucune interaction. Précision importante, Firefox n'effacera pas les anciens cookies tiers qui pourront donc toujours être exploités. "Un ancien vice-président de l'IAB a salué notre initiative" Dans le fond, ce débat n'est pas nouveau. Les meilleurs extraits de "Internet Marketing 2013"

Les innovations du salon e-marketing 2013. La publicité online recherche son business model : La publicité online encore à la recherche de son business model - Média. Ad-exchange, DSP, third party data... Le glossaire du RTB. Popularisé outre-Atlantique, le real-time-bidding - c'est-à-dire les enchères en temps réel - a favorisé l'émergence de nombreux acronymes et anglicismes parfois obscurs.

Ad-exchange, DSP, third party data... Le glossaire du RTB

Décryptage. ATF - BTFLe terme Above the fold qualifie une impression située au dessus de la ligne de flottaison d'une page Internet (sa partie supérieure) alors que le terme Below the fold correspond aux impressions situées en dessous. Dans un souci de qualité, certains ad-exchanges comme Microsoft ne proposent que des impressions ATF. D'autres à l'image de La Place Media ou Audience Square quadrillent leur inventaire de manière à mieux valoriser les emplacements ATF. Panorama des ad-exchanges en France - Média. A quoi ressemblera la régie de demain ? : Des régies qui deviennent des agences médias - Média.

Dans un Internet où l'offre est pléthorique, le principal challenge pour les régies va être de préserver la valeur de ce qu'elles vendent : leur inventaire.

A quoi ressemblera la régie de demain ? : Des régies qui deviennent des agences médias - Média

"Surfant sur cette concurrence exacerbée, le niveau d'exigence des annonceurs va croissant", commente Marie Delamarche, directrice générale du Syndicat des régies Internet (SRI). Les régies adossées à des éditeurs et producteurs de contenus devront donc créer davantage de valeur en imaginant, notamment des dispositifs innovants. La créativité du commercial sera de plus en plus sollicitée "La frontière de compétences entre les régies et les agences va devenir de plus en plus poreuse", explique Yaël Gabison, directrice générale de SmartSide, le cabinet qui a réalisé l'étude "Les régies Internet demain" du SRI.

Les régies montent des cellules dédiées aux opérations spéciales L'enjeu de cette mutation est la nécessité de glisser des formats publicitaires classiques vers des contenus éditoriaux brandés. CHART OF THE DAY: These Five Companies Control 64% Of All Online Ad Spending. La pub ciblée fait flipper l’internaute. Et si la publicité contextuelle n'était pas la meilleure solution?

La pub ciblée fait flipper l’internaute

Passé un certain stade de précision, cette technique serait contre-productive : l'impression de surveillance mais aussi le fait de se rendre compte qu'on est très prévisible peuvent effrayer. Un petit article qui donne à réfléchir, publié la semaine dernière par Wired. Le journaliste Felix Salmon s’y interroge sur les limites du ciblage comportemental sur Internet, une pratique marketing désormais incontournable et qui ne cesse de s’intensifier. Salmon fait remarquer que, passé un certain stade de précision, le ciblage semble avoir un effet contre-productif et suscite la répulsion plus que l’intérêt de l’internaute.

Un point de bascule que le journaliste rapproche du concept de vallée dérangeante. Pour revenir au ciblage sur Internet : la “vallée dérangeante” serait ici le stade où la publicité devient suffisamment précise pour vous faire flipper tout seul en face de votre écran. Photo FlickR CC muskva. Les ad exchange représentent-ils l'avenir du display ?