background preloader

Seconde guerre mondiale, déportation, camps de concentration

Facebook Twitter

La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) La marche à la guerre En Europe arrivée au pouvoir de Mussolini et d’Hitler, remilitarisation de la Rhénanie 1936, l’Anschluss 1938, Conférence de Munich 1938, pacte germano-soviétique 1939.

La Seconde Guerre mondiale (1939-1945)

En Asie protectorat du Japon sur la Mandchourie 1931, offensive japonaise sur la Chine 1937. La guerre en Europe 1939 - mai 1941. FAQ Holocauste FR Memorial de la Shoah. Vichy. La deuxième guerre mondiale en Première - La déportation et le système concentrationnaire nazi par Jean-Pierre Husson. Même si la mortalité dans les camps de concentration de l'Allemagne nazie a été élevée, il convient d'emblée de bien distinguer les termes de camps de concentration et de camps d'extermination.

La deuxième guerre mondiale en Première - La déportation et le système concentrationnaire nazi par Jean-Pierre Husson

Le terme de camp de concentration n'a pas été inventé par les nazis. Il a été utilisé dès le début du XXème siècle par les Britanniques, lors de la guerre des Boers qui les a opposés en Afrique du Sud aux descendants des colons néerlandais. Accueil. La Shoah : chronologie et cartographie - Francetv Éducation. La Shoah mot hébreu signifiant anéantissement. Terme par lequel on désigne l'extermination d'environ six millions de Juifs par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

la Shoah mot hébreu signifiant anéantissement

On utilise fréquemment, au lieu du mot « génocide », les termes « Holocauste » ou « Shoah » : anéantissement. Le tribunal international de Nuremberg, chargé de juger les criminels nazis, définit pour la première fois la notion de « crime contre l'humanité ». 1. Shoah. La Shoah est le génocide des Juifs commis par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Shoah

Les Juifs ont été les principales victimes des criminels nazis, qui ont aussi voulu tuer les opposants politiques, les tsiganes, les Polonais, les Soviétiques, les malades mentaux, et tous ceux que le IIIe Reich, dirigé par Adolf Hitler, souhaitait éliminer de la surface de la Terre au nom du racisme et de l'antisémitisme. Ce génocide a fortement marqué le XXe siècle par son ampleur, sa nature et les moyens « industriels » mis en œuvre pour exterminer une population entière, y compris les femmes, les enfants, les bébés et les vieillards.

Ils étaient affamés, fusillés en masse ou entassés comme des animaux dans des trains qui conduisaient à la mort dans les camps de concentration et les chambres à gaz. Qu'est-ce que la Shoah? Le génocide des Juifs d’Europe : la Shoah Qu'est-ce que la Shoah?

Qu'est-ce que la Shoah?

La Shoah - mot hébreu signifiant "catastrophe" - désigne l'extermination systématique des Juifs perpétrée par le régime nazi durant la seconde guerre mondiale de 1941 à 1945.Près de 6 millions de Juifs (5 700 000 d'après l'estimation du tribunal de Nuremberg) - soit les deux tiers des Juifs d'Europe, hommes, femmes et enfants - furent assassinés durant cette période pour des raisons racistes.Selon Hitler et les dirigeants nazis, la race juive était une menace pour la pureté du sang allemand et donc pour la préservation de la race aryenne. The Shoah Memorial. Déportation durant la Seconde Guerre Mondiale: Des étoiles dans la nuit - enfants de l'histoire.

Hier, dimanche 28 avril 2013, c’était la journée du souvenir de la déportation, journée commémorative instaurée depuis 1954 (pour la déportation ayant eu lieu pendant la Seconde Guerre Mondiale).

Déportation durant la Seconde Guerre Mondiale: Des étoiles dans la nuit - enfants de l'histoire

Quel sujet délicat par excellence. Néanmoins, nous nous devons d’aborder ce sujet avec nos enfants pour ne pas oublier. Nous n’oublierons pas. Nos enfants n’oublieront pas. Nos petits-enfants n’oublieront pas. [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz] Accueil - Mémoire de la Déportation dans l'Ain (1939-1945) MémorialGenWeb index.php. COLLEGE THEODORE DESPEYROUS - Qu'est ce que la déportation ? Avant de se pencher sur la libération des camps et de leurs prisonniers, il faut comprendre qui se trouve dans ces camps ; qui sont ces déportés.

COLLEGE THEODORE DESPEYROUS - Qu'est ce que la déportation ?

La déportation est le fait de déplacer des détenus (hommes, femmes et enfants) contre leur volonté hors des frontières nationales. Les nazis transporteront ces populations par wagons à bestiaux. Sur la photographie ci-contre, ceux sont des juifs hongrois qui montent dans le train (insigne de la croix cousue sur le vêtement).

Les déportés sont ensuite dirigés vers les camps du système concentrationnaire nazi. LA DEPORTATION Dossiers Apocalypse - TV5MONDE. Agrandire Rétrecir Dès son arrivée au pouvoir, Hitler entreprend d’éliminer ses adversaires politiques qu’il fait interner dans le camp de Dachau, premier camp de concentration de l’Allemagne nazie.

LA DEPORTATION Dossiers Apocalypse - TV5MONDE

Au cours de la guerre, les camps se multiplient et voient arriver chaque jour des milliers de déportés. Les camps de concentration Chaque conquête du IIIe Reich est suivie de la création de nouveaux camps : Auschwitz en Pologne, Mauthausen en Autriche, le Struthof en France. Les déportations de France. La déportation.

LES DÉPORTÉS MORTS EN DÉPORTATION. Ce site est en mémoire des disparus de la guerre de 1939-1945.

LES DÉPORTÉS MORTS EN DÉPORTATION

Il n'est pas exhaustif Mais les données qu'il contient ont paru au journal officiel. Si vous rencontrez des informations erronées, je vous serais obligé de m'en faire part afin que je puisse faire les modifications nécessaires Une loi pour la mémoire Le 15 mai 1985, le président de la République Française promulguait la loi 85-528 qui stipule que pour toute personne déportée et décédée durant la Seconde Guerre mondiale, la mention « mort en déportation » est portée sur l'acte de décès.

Prévue à l'évidence dans le but d'assurer définitivement dans les actes d'état civil, la mémoire des exterminations conduites durant la guerre, cette démarche peut être effectuée sur demande individuelle d'un ayant droit du défunt, mais surtout de façon systématique par le ministre délégué aux Anciens Combattants. CHRD Lyon. Bienvenue sur le site de la Fondation pour la mémoire de la déportation. Les camps de concentration, 1939-1942. Au fur et à mesure des conquêtes allemandes en Europe, entre 1939 et 1941, les SS créaient de nouveaux camps de concentration pour incarcérer un nombre sans cesse croissant de détenus politiques, de résistants, de groupes qualifiés de "racialement inférieurs", tels que les Juifs et les Tsiganes.

Les camps de concentration, 1939-1942

Parmi ces nouveaux camps, citons Gusen (1939), Neuengamme (1940), Gross-Rosen (1940), Auschwitz (1940), le Struthof, en Alsace (1940), Stutthof (1942), et Maïdanek (février 1943). Stutthof fut "un camp d'éducation au travail", sous l'autorité de la Gestapo, de 1939 à 1942. Après le début de la guerre, les camps de concentration devinrent aussi des lieux de meurtre de masse pour de petits groupes ciblés, qualifiés par les autorités nazies de dangereux, pour des raisons politiques ou raciales. Ainsi par exemple, plusieurs centaines de Juifs hollandais furent raflés, en représailles contre la grande grève ouvrière des Pays-Bas de l'hiver 1941, qui protestait contre la persécution des Juifs. Les 70 ans de la libération des camps de concentration. Camp de concentration nazi. « Camp de concentration nazi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Carte des camps de concentration et d'extermination nazis Dès leur prise du pouvoir en Allemagne début 1933, les nazis ouvrent des camps de concentration.

Ce sont des lieux fermés où ils emprisonnent et font travailler des personnes qu'ils jugent être un obstacle à l'application des idées nazies. 1941-1945 - Les camps nazis et le triangle de la mort - Herodote.net. Dès leur prise de pouvoir en 1933, après l'incendie du Reichstag, les nazis ouvrent des camps de concentration à l'usage de leurs opposants politiques. Après l'annexion de la Pologne, en septembre 1939, ils créent aussi des camps de travail forcé destinés aux Polonais ainsi qu'à des gêneurs de toutes sortes : Juifs en premier lieu, tziganes, homosexuels...

Suite à l'invasion de l'URSS, en juin 1941, ils vont multiplier ces camps à l'adresse des prisonniers de guerre soviétiques, lesquels vont endurer une mortalité sans équivalent (1,6 millions de survivants sur près de six millions de prisonniers). Camps de concentration. Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques.

L'expression « camp de concentration » fait son apparition en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers (1899-1902), lorsque les Britanniques ouvrent des camps pour y interner les familles des Boers en révolte. Mais c'est sous le régime nazi dans l'Allemagne des années 1930 que le système concentrationnaire connaît sa plus grande extension. LES CAMPS DE CONCENTRATION. Pour bien comprendre le régime nazi et son fonctionnement et pour éviter les confusions, il importe de distinguer camps de concentration et camps d'extermination. 1) Les camps de concentration, organisés sur le territoire allemand depuis 1933 et où ont d'abord été enfermés des Allemands antinazis, ainsi que des Juifs et des prisonniers de droit commun, étaient destinés à interner -provisoirement ou définitivement- des individus jugés dangereux "par mesure de sécurité, par mesure préventive ou par mesure de rééducation".

Entre 1939 et 1945 le nombre des détenus s'est considérablement accru : on y trouvait pêle-mêle déportés politiques, prisonniers de droit commun, homosexuels, témoins de Jéhovah, etc. Par une ordonnance du 7 décembre 1941 a été créé le système NN, Natcht und Nebel ("Nuit et Brouillard") pour certains résistants transférés sans jugement en Allemagne et destinés à disparaître "sans laisser de traces".

Les camions à gaz utilisés à Chelmno Source : Le génocide et le nazisme. 2 carte monde 1942. 2 planisphere. Maxresdefault. La deuxième guerre mondiale - Histoire. La Seconde Guerre Mondiale oppose les deux grandes coalitions militaires avec les forces de l’Axe et les forces alliées. Cette guerre est marquée par l’implication de nombreux pays et surtout par l’horreur jamais atteinte jusque là par les armes. Cette guerre est marqué par un terrible génocide. De quelles manières la seconde guerre mondiale se déroule-t-elle ? 1) La guerre au front. L'avant-guerre - Les origines de la Seconde Guerre mondiale. Cours sur le bilan de la Seconde Guerre. REPERES module 1 2 0 notice Bilan de la Seconde Guerre mondiale FR final.

II. La Seconde Guerre mondiale, une guerre d’anéantissement : GUERRE MONDIALE - repères chronologiques. LA SECONDE GUERRE MONDIALE 1939-1945. Bilan de la seconde guerre mondiale - Histoire. La France pendant la seconde guerre mondiale - Histoire. Démarrage de la seconde guerre mondiale. Seconde Guerre mondiale. Seconde Guerre mondiale. Ressources documentaires sur le génocide nazi / Documentary resources on the Nazi genocide © Michel Fingerhut, auteurs et éditeurs, 1996-2001. Pratique de l'histoire et dévoiements négationnistes. Sélection de liens sur la Shoah. Shoah09. Www.cidem.org. Anne Frank, Graine de Mémoire – Site interactif pour étudiants. Amicale du Camp de Gurs :Présentation. Site-Mémorial du Camp des Milles - Aix-en-Provence : un mémorial pour l'avenir.

Visiter et comprendre le Struthof. KL-Natzweiler : le Struthof - Archives départementales du Bas-Rhin. STRUTHOF, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace. La Seconde Guerre mondiale dans l'Aisne - Archives départementales de l'Aisne. Visitor Information - Dachau Concentration Camp Memorial Site. Centre d'enseignement de la Shoah. Mémorial de l'internement et de la déportation - Camp de Royallieu - Ville de Compiègne - Accueil. Historical pictures and documents / Gallery / Auschwitz-Birkenau. Expositions virtuelles - Michael Kenna - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine.

Historia prześladowań Żydów z Vire. Camp de concentration français. Mémoire Juive et Education. Le carnet de Roger, exils et devoir de mémoire. Mémorial des enfants juifs exterminésMaison d'Izieu. Centre de la mémoire d'Oradour. Histoire et mémoires tsiganes. Une mémoire française : Les Tsiganes pendant la Seconde Guerre mondiale, 1939-1946.

Site officiel de la Maison Anne Frank. Auschwitz-Birkenau State Museum - Google Arts & Culture. Musée de la Résistance nationale – pédagogie. Musée de la Résistance nationale – Champigny-sur-Marne. Mémoires européennes des camps nazis. Omaha Beach Mémoires.