background preloader

BYOD - AVEC - AVAN - Enseignement mobile

Facebook Twitter

BYOD = Bring Your Own Device, en français : AVEC = « Apportez Votre Équipement personnel de Communication » ou AVAN = « Apportez Votre Appareil Numérique »

Les fiches "Usages des équipements mobiles" C3 et C4. Le site Eduscol propose des fiches "Usages des équipements mobiles" qui ont pour objectif de s'intègrer dans une démarche globale d'auto-formation. Ces fiches s'adressent aux enseignants des cycles 3 et 4 qui recherchent des conseils et des sources d'inspiration pour exploiter les équipements mobiles dans leurs pratiques pédagogiques (tablette, TNI, réalité augmentée...). Ces fiches s'appuient sur des ressources produites dans les académies et publiées sur des sites institutionnels ou des opérateurs. Chaque fiche "usage" est illustrée par une vidéo qui illustre l'activité d'apprentissage. 5 parties pour présenter l'usage : Apports pédagogiquesRéférences aux programmesCompétences numériques en jeuConditions de mise en oeuvreTranspositions dans d'autres disciplines ou d'autres domaines Principales rubriques : Organisation des fiches : Exemple : Plus d'informations sur :

Fiches Usages des équipements mobiles. ESSENTIEL étude 8-14 ans MAI 2017. BYOD : quelles sont les bonnes pratiques ? | CNIL. Qu’est-ce que le « Bring Your Own Device » (BYOD) ? L’acronyme « BYOD » est l’abréviation de l’expression anglaise « Bring Your Own Device » (en français : « Apportez Votre Equipement personnel de Communication » ou AVEC), qui désigne l'usage d'équipements informatiques personnels dans un contexte professionnel. Il peut s’agir par exemple d’un employé qui, pour se connecter au réseau de l’entreprise, utilise un équipement personnel comme son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. La possibilité d’utiliser des outils personnels relève avant tout d’un choix de l’employeur qui peut tout aussi bien l’autoriser sous conditions, ou l’interdire.

Si le Code du travail demande à l’employeur de fournir à ses employés les moyens nécessaires à l’exécution de leurs tâches professionnelles, il n’interdit pour autant pas à l’employeur de permettre l’utilisation des moyens personnels des employés, souvent perçus comme plus agréables à utiliser. Quelles mesures prévoir pour la sécurité des données ? Comment intégrer le BYOD dans un établissement scolaire ? – Ludovia Magazine. Share Tweet Email Intégrer le BYOD suppose des modifications dans le rôle de l’enseignant, mais également au niveau de l’institution elle-même.

Permettre l’utilisation d’outils multiples au sein d’un établissement scolaire demande des adaptations structurelles dans l’administration et la gestion de l’établissement. Les considérations des directions sont basées sur les caractéristiques techniques, mais également sur la gestion du personnel et des élèves.

La politique interne de l’école doit être revue ainsi que les règles d’utilisation des technologies. Nous pouvons mettre en évidence différents points qu’il est nécessaire de prendre en considération pour la direction d’une école ou d’une Commission scolaire qui souhaite intégrer le BYOD. Permettre un accès fiable et performant au réseau Internet L’accès au réseau est un élément primordial dans l’intégration d’un outil technologique dans une salle de classe.

Favoriser l’équité entre les élèves Impliquer et rassurer les parents lu : 5776 fois. Apprendre en mode BYOD (Bring Your Own Device) : Dossier complet. Infobourg, portail réputé sur l’éducatif et le numérique au Canada a mis en ligne fin février 2015 un dossier sur la thématique du BYOD autrement dit le Bring Your Own Device ou en français l’AVAN (« Apportez Votre Appareil Numérique ») : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Le BYOD : Qu’est-ce que c’est et qu’est-ce que ça change ? Ce type de configuration est de plus en plus prisé dans des contextes d’apprentissage, de formation et bien évidemment dans le monde scolaire et éducatif. Si le fait de travailler avec ses outils personnels confère certains avantages, il reconfigure grandement l’environnement d’apprentissage et la relation apprenant – enseignant/formateur/animateur. Ce dossier vise à toute à la fois à marquer des repères sur l’utilisation du BYOD mais également à apporter un éclairage scientifique sur ce nouveau contexte pour comprendre et apprendre avec le numérique. 8 articles pour apprendre avec le numérique en mode BYOD 1.

Les différents modèles d’intégration du BYOD - École branchée. (suite du dossier, par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel) L’enseignant a le choix des outils et des plateformes qu’il veut (et peut) utiliser dans sa salle de classe. En fonction de la liberté qu’il donne aux élèves, différents modèles d’intégration du BYOD se dessinent. Un guide du ministère de l’Éducation de l’Alberta initie cette réflexion en mettant en évidence les différentes configurations possibles d’une infrastructure BYOD. Dans le cadre de ce chapitre, nous avons ajusté ce modèle en fonction de nos constatations et de nos recherches afin de créer un modèle d’intégration du BYOD (figure 1). En salle de classe, chaque élève apporte avec lui un outil particulier et différent; l’enseignant doit alors combiner et parfois jongler avec l’ensemble de ces artefacts technologiques.

En analysant les différentes possibilités, nous pouvons relever quatre différentes approches d’intégration. Quelles sont les configurations possibles dans la salle de classe? 1. Comment intégrer le BYOD dans un établissement scolaire? - École branchée. (suite du dossier, par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel) Intégrer le BYOD suppose des modifications dans le rôle de l’enseignant, mais également au niveau de l’institution elle-même. Permettre l’utilisation d’outils multiples au sein d’un établissement scolaire demande des adaptations structurelles dans l’administration et la gestion de l’établissement. Les considérations des directions sont basées sur les caractéristiques techniques, mais également sur la gestion du personnel et des élèves.

La politique interne de l’école doit être revue ainsi que les règles d’utilisation des technologies. Nous pouvons mettre en évidence différents points qu’il est nécessaire de prendre en considération pour la direction d’une école ou d’une commission scolaire qui souhaite intégrer le BYOD : Permettre un accès fiable et performant au réseau Internet L’accès au réseau est un élément primordial dans l’intégration d’un outil technologique dans une salle de classe. Table des matières. Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe. 8 Shares Share Tweet Email L’idée est intéressante, mais est-ce aussi facile qu’on le dit ?

Le BYOD représente-t-il une ouverture technologique de l’école ou plutôt une complexification pédagogique? Selon plusieurs études récentes, l’utilisation d’un outil précis dans une salle de classe présente déjà des difficultés de gestion au quotidien. Pourtant, certains établissements scolaires (Outre-Atlantique) ont fait le choix du BYOD. À titre d’exemple, le Peel District School Board, en Ontario, propose depuis 2013 aux élèves d’utiliser leur propre appareil. Afin d’intégrer au mieux le projet BYOD dans les écoles, le conseil scolaire a même mis en place des outils pour aider les parents et les élèves.

Une vidéo explicative, un guide pour les parents, un code de conduite numérique et un ensemble de ressources pour les parents viennent ainsi aider l’intégration dans les classes. Des questions pertinentes surgissent alors pour le pédagogue : par où dois-je commencer ? Les avantages Les inconvénients. L’utilisation des appareils mobiles en classe - U Laval. American Psychological Association. (2006). Multitasking: Switching costs. Retrieved from Awwad, F., Ayesh, A., & Awwad, S. (2013). Are Laptops Distracting Educational Tools in Classrooms. Procedia - Social and Behavioral Sciences, 103, 154–160. doi: 10.1016/j.sbspro.2013.10.320 Baker, W., Lusk, E., & Neuhauser, K. (2012).

On the Use of Cell Phones and Other Electronic Devices in the Classroom: Evidence From a Survey of Faculty and Students. Bowman, L. Campbell, S. Clayton, R. Duncan, D. Ellis, Y., Daniels, B., & Jauregui, A. (2010). End, C. Fried, C. Gaudreau, P., Miranda, D., & Gareau, A. (2014). Junco, R., & Cotten, S. Kay & Lauricella, (2011). Kraushaar, J., & Novak, D. (2010). Kuznekoff, J., & Titsworth, S. (2013).

Loizon, A., & Mayen, P. (2015). Madell, D. McCoy, B. (2013). Medina, J. (2008). Murphy Paul, A. (2013). Poellhuber, B., Karsenti, T., Raynaud, J., Dumouchel, G., Roy, N., Fournier-St-Laurent, S., & Géraudie, N. (2012). BYOD : utilisez les appareils personnels des élèves. | Edupronet. InShare60 Apparu au milieu des années 2000 dans les entreprises, le BYOD, « Bring Your Own Device » (ou AVAN en français pour « Apportez Votre Appareil Numérique ») fait aujourd’hui une percée spectaculaire dans les salles de classe. L’esprit du BYOD est de permettre à chaque utilisateur de travailler partout et à tout moment avec son appareil numérique personnel. Avec cette approche, un établissement scolaire dispose d’un moyen économique de favoriser l’apprentissage numérique des élèves et de leur permettre d’accéder à de nouvelles ressources pédagogiques au sein de la classe.

Ainsi, l’apprenant choisi d’utiliser un outil : ordinateur portable, tablette, Smartphone…qu’il maitrise et qu’il peut utiliser à sa convenance en dehors des cours. Cette nouvelle pratique pose évidemment un certain nombre de questions, relatives à la gestion de la classe, à la planification des activités et soulève un réel problème d’équité (quid des élèves qui ne possèdent pas d’un appareil numérique ?). 25 usages du texto en classe. " Est-il possible de tirer profit de cette technologie en éducation, en lien notamment avec la persévérance et la réussite scolaire des élèves ? Est-ce que les textos peuvent aider les élèves à apprendre ? Nos récents travaux de recherche montrent que oui. L’usage éducatif des textos est à la fois la stratégie la plus efficace et la plus économique, tant pour communiquer avec les élèves que pour les aider à s’organiser pour leurs devoirs scolaires .

Les textos seraient même une stratégie de choix à adopter pour informer ou tisser des liens avec les parents. Nos recherches ont également montré que les textos n’avaient pas d’impact négatif sur la qualité du français des jeunes . Au contraire, trois avantages distincts avaient été avancés dans les recherches menées: prise de notes manuscrites plus rapide, apprentissage du vocabulaire, et réseautage pour réaliser ses devoirs scolaires. Les 25 usages Une charte éducative pour les Smartphones. AVAN et espaces de la classe - L'Agence des usages. David Cohen, professeur d'arts plastiques au collège Pierre-Bertone à Antibes. -Je m'appelle David Cohen.Je suis professeur certifié d'arts plastiques ici, au collège Pierre-Bertone.On est bon, là, tout le monde ?

Donc, le principe, ça va être de faire un autoportrait.Si vous regardez le nom du sujet, ça s'appelle "Qui suis-je ? " Utilisation des smartphones en classe. Le mobile learning en pratique. "L'apprentissage mobile (aussi connu sous le nom de m-learning, d'apprentissage nomade ou d'apprentissage pervasif) est un concept éducatif. Ce système éducatif permet un accès continu au savoir à l'aide d'appareils mobiles : smartphone, tablette ou ordinateur portable. Il est possible d'apprendre où on veut, quand on le veut. L'émergence de l'apprentissage mobile fait bouger les systèmes éducatifs. "Définition de EasyLMS.com Le téléphone portable continue de se fondre dans nos comportements, jusqu’où ira-t-il Le téléphone portable ou smartphone est devenu un outil de transformation du monde, bien plus qu’un simple combiné qui émet et reçoit des données par les ondes.

Cette technologie d’augmentation cérébrale est permise grâce à nos smartphone et à leurs applications. Des usages pédagogiques à profusion Bien sûr il existe une batterie de quiz et d’exercices en ligne disponible, par exemple pour apprendre le code de la route, ou pour apprendre les mathématiques (Khan Academy). Sources : Présentation #unum2017 : usage du smartphone et écritures à travers le numérique : le Live Tweet. Des mobiles aux objets : Internet pour apprendre. Pratiques : En classe avec le BYOD. Qui a dit que Facebook avait mauvaise presse dans l’Education nationale ? Peut-on utiliser le smartphone en classe pour faire de l’anglais ? En poste au collège des Rives du Léman à Evian, Rafika Selmi fait travailler ses élèves sur Facebook en utilisant leurs outils personnels de connexion. Elle partage avec nous ce projet.

Dans le cadre d’un travail avec mes classes de 3èmes portant sur l’apartheid « From Oppression and Revolution to the Rainbow Nation » (qui s’articule autour de ces trois mouvements : L’Oppression, la (les) Révolte(s) et l’aboutissement des espoirs de la population Noire et la fin de la ségrégation raciale légale), mes élèves ont été amenés à recueillir des informations sur l’Afrique du Sud auprès d’une journaliste sud-africaine. Utiliser les smartphones en classe Le choix de Facebook J’ai choisi d’utiliser le réseau social « facebook » pour plusieurs raisons. Quelles conclusions ?

Rafika SELMI Collège les Rives du Léman, Evian-les-Bains - Académie de Grenoble- Évaluer avec son téléphone portable. Plickers Principe Plickers est une application servant à faire des QCM en ligne auxquels on répond avec des cartes. L’enseignant conçoit son QCM (questionnaire) sur le site Plickers, il importe sa liste d’élèves et leur affecte un numéro de carte. Il affecte ensuite des questions à ses classes. Il imprime ensuite les cartes sur papier et les distribue aux élèves selon le numéro qui leur est affecté sur le site.

Les cartes représentent des qr-codes flashable (lisibles) par la fonction appareil photo d’un smartphone. Les quatre côtés de la carte représentent les quatre possibilités (A, B, C et D) de répondre à une question. L’élève donne sa réponse à une question en tournant sa carte de façon à ce que la lettre correspondant à sa réponse soit en haut. Étudiants en BTS SIO 1re année Lycée Geoffroy-Saint-Hilaire / Étampes Mise en oeuvre L’inscription, gratuite, se fait en rejoignant le site Plickers ( et en choisissant sign-up : Peu d’informations sont nécessaires :