background preloader

Strategie

Facebook Twitter

L’INFLUENCE DANS LES MÉDIAS SOCIAUX : LE POUVOIR DE LA GÉNÉRATION C. Un exemple de stratégie de Marketing de Contenu. Mettre en place une stratégie marketing de contenu efficace impose de résoudre deux défis principaux : Créer ou partager des informations intéressantes et trouver une valeur ajoutée spécifique à chaque canal de communication. La problématique de création de contenu relevant est fondamentale mais nous nous concentrerons ici sur la seconde question: comment utiliser au mieux plusieurs canaux de communication sans redondance pour son audience? Il n’existe plusieurs réponses possibles, c’est pourquoi nous détaillerons seulement une solution parmi d’autre, en l’occurrence la stratégie mise en place par l’agence Synaptic pour son propre compte.

Comment utiliser au mieux plusieurs canaux de communication sans redondance pour son audience? Les axes de communication La stratégie de communication repose sur 5 axes principaux : Un Blog « corporate »Un agrégateur de contenus (ScoopIt)Un compte TwitterUne page Facebook « entreprise »Un profil Google + Le blog L’agrégateur ScoopIt Twitter Google Plus 1. 2. Have you tested your strategy lately? - McKinsey Quarterly - Strategy - Strategic Thinking. “What’s the next new thing in strategy?” A senior executive recently asked Phil Rosenzweig, a professor at IMD, in Switzerland. His response was surprising for someone whose career is devoted to advancing the state of the art of strategy: “With all respect, I think that’s the wrong question. There’s always new stuff out there, and most of it’s not very good. Rather than looking for the next musing, it’s probably better to be thorough about what we know is true and make sure we do that well.”

Let’s face it: the basic principles that make for good strategy often get obscured. Sometimes the explanation is a quest for the next new thing—natural in a field that emerged through the steady accumulation of frameworks promising to unlock the secret of competitive advantage. In other cases, the culprit is torrents of data, reams of analysis, and piles of documents that can be more distracting than enlightening. There are ten tests on our list, and not all are created equal. Exhibit 1 Enlarge. Les ingrédients d’une stratégie de social marketing qui fonctionne. Les ingrédients d’une stratégie de social marketing qui fonctionne Comme cela a déjà été évoqué sur ce blog (Facebook & le marketing de communauté), les gens utilisent les réseaux sociaux pour faciliter les liens existants qu’ils ont avec leur réseau, ou créer de nouveaux liens, avec des personnes qu’ils ne connaissent pas (encore).

Or, du côté des entreprises, beaucoup d’entre elles se cassent les dents à l’heure d’établir une stratégie de « social marketing » profitable. Et mettons nous immédiatement d’accord: 10 000 likes ou 5 000 followers ne veulent pas toujours dire « augmentation des profits »! Pour finir de vous en convaincre, je vous renvoie à cette excellente explication du gourou marketing, Seth Godin: Qu’est-ce qu’une bonne stratégie de social marketing? > Ne pas être « QUE » focalisé sur soi En règle générale, les entreprises qui échouent dans leur stratégie sociale, sont celles qui se focalisent sur leurs propres intérêts et adoptent un ton trop commercial. Les 44 Indicateurs pour mesurer vos actions Social Média.

Afin de mesurer l’efficacité de vos actions dans une stratégie en Social Media, il est important d’identifier une liste d’Indicateurs Clés de Performance (ICP) plus connus sous l’acronyme KPI de l’anglais Key Performance Indicators. Dans le but de vous accompagner dans vos projets, nous vous avons créé une liste de 44 indicateurs répartis en 5 catégories. Il faut garder à l’esprit que cette liste n’est pas figée ni spécialisée, libre à vous de combiner certains des KPI suivants pour créer des indicateurs plus pertinents à votre activité ou aux objectifs que vous souhaitez mesurer (ex. commentaires par articles, retweets par followers, …).

Communication Quels sont les canaux de communication que vous utilisez en Social Media, comment les internautes peuvent vous atteindre, êtes vous visible ? Nombre de Followers (twitter)Nombre de Fans (facebook)Nombre de mentions (facebook et twitter)Portée (« reach »)Nombre d’abonnés au blog Interaction Influence Action et ROI Interne. Comment les médias sociaux influencent-ils le référencement ? | Synodiance , l’Agence Full Traffic : Search, Link, Performance. Publié par Dominique le 27 mars 2012. Catégorie : Google +, Facebook, Twitter, Viadéo, LinkedIn… : 77% des internautes français * possèdent au moins un compte sur un des nombreux réseaux sociaux existants. Pour une marque, une bonne stratégie de référencement doit tenir compte de cette nouvelle donne. Eddy Ghaddar, expert Search, décrypte les effets du partage social sur le référencement. Lorsqu’un article est partagé par les internautes, via les réseaux sociaux, quelle est l’incidence sur le référencement ?

Quand un contenu est partagé par un internaute, cela génère un lien. Donc, concrètement, favoriser le partage ou la circulation d’un contenu a-t-il un réel intérêt pour une marque ? Même s’ils ne sont pas pris en compte dans les résultats de recherche universels, les signaux sociaux (le partage de contenus) impactent les résultats de recherche personnalisés. Plus globalement, en quoi consiste la stratégie de visibilité ? Pourriez-vous préciser le concept de linkbait ? Les réseaux sociaux, un moyen efficace pour les entreprises naissantes de se dispenser des investissements publicitaires ? La puissance des médias sociaux peut démultiplier la visibilité de nouvelles entreprises. Entre mythe du buzz gratuit et plan marketing efficace, éclairons le chemin de la visibilité sur Internet. Les plans médias et la spécificité Internet Les entrepreneurs qui se lancent dans une activité sont vite confrontés à une question essentielle « Comment faire connaître mon produit/service ?

». La création d’entreprise demande souvent des investissements importants en développement produit et les entrepreneurs ont tendances à sous estimer le budget nécessaire à la promotion et à la vente du produit. Au contraire des autres médias, les campagnes sur le web sont touchées par la pensée collective, le mythe de la gratuité Internet persiste et s’engouffre chez les professionnels. Comme le disait un de mes confrères : « le buzz c’est la différence entre ce que tu paies et ce que tu obtiens réellement à l’arrivée ». Gérer les priorités de positionnement Penser Contenus, Pertinence et Persistance. Social design : comment les entreprises intègrent les réseaux sociaux - Catherine Headley Professeur à l'ESG Management School - Le social design intégré à l'éco-système des sites internet permet aux internautes de communiquer avec leurs amis pendant leur navigation.

Un moyen innovant pour l'entreprise de promouvoir son offre en mode viral. Les réseaux sociaux intégrés au site de l’entreprise permettent d’augmenter la popularité de celle-ci. Au lancement des réseaux sociaux, les entreprises ont marketé les réseaux sociaux sur les sites internet via des pictos plus ou moins glossy et trendy en haut de page ou en bas de page de leurs sites. Dans un deuxième temps, elles ont voulu mettre en avant l’activité de leurs réseaux sociaux sur leurs sites en intégrant les iframes de la page facebook, les codes embed des vidéos Youtube... Aujourd’hui, la tendance est à l’intégration des réseaux sociaux à l’éco-système du site internet grâce aux éléments de « Social design » . « A titre d’exemple, pour Noël je cherchais désespérément une toupie Beyblade commandée au père Noël par l’un de mes fils. 1. 2. 3.

Y a t’il intérêt à avoir des pages sur les réseaux sociaux ? 16 novembre 2011 par TH - Mots clés : Twitter - google+ 1 - (note moyenne pondérée par le nombre de votes) Quand on a un hôtel rénové depuis plusieurs années et qui présente de facto quelques signes de faiblesse, quand cet hôtel est entouré d’hôtels avec une marque et/ou fraichement rénovés, quand les alentours ne prêtent pas à l’émotion, quand le patron et/ou l’équipe ne fait rien d’extraordinaire, quand les réceptionnistes sont devenus quasi-fonctionnaires (pas dans le côté "service public" mais dans le côté caricatural)... il paraît assez évident que les pages Facebook ou autre réseau social vont rester désespérément vides de contenus intéressants.

Cette constatation est simplement pragmatique. Pour faire simple, avoir une page Facebook, Twitter, Google+... n’a d’intérêt à ce jour que si on a quelque chose à dire. Ceci va à l’encontre de tout ce qui peut être lu partout et fait la fortune d’une multitude de nouveaux "experts" dont finalement bien peu le sont réellement. 1 commentaire. Social Media ou l'art de penser aux autres avant de penser à sa pomme. Cet article a été publié il y a 2 ans 2 mois 26 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Quand j’entends parler de réseaux sociaux, c’est toujours le même refrain (comme dirait Zinedine). D’abord on demande à quoi ça sert pour l’entreprise (la jambe gauche) puis ensuite on demande quel est le retour sur investissement (la jambe droite).

Mais on oublie pour moi la chose essentielle, c’est de penser à l’internaute (Et non, ce n’est pas Evian). On le répète assez souvent, avant de se lancer dans le communautaire, il faut se fixer des objectifs précis. Ces trois objectifs auront pour conséquence de générer du « business » (Et ça c’est génial ou encore « Whouhou on va gagner des sousous avec les réseaux sociaux, l’honneur est sauf !

Le problème avec cette superbe « stratégie communautaire » c’est que l’on place toujours l’entreprise en premier (Ça peut sembler normal, on est là pour faire de l’argent). [Infographie] L’importance des médias sociaux pour les marketeurs. Correlating Social Media Success with Marketer Usage. The 2011 update of the University of Massachusetts Dartmouth Center for Marketing Research’s longitudinal study on social media marketing usage among the Inc. 500—the 500 fastest-growing private companies—indicates they are continuing to increase their usage of some social media tools, while pulling back from others.

Facebook usage was up in 2011, along with usage of Twitter and foursquare. The study also examined several services and techniques for the first time, some of which already have high usage. Nearly three-quarters of the companies studied were using LinkedIn in 2011, and almost half had adopted YouTube. Compared to 2009–2010, the usage of blogs, online video in social media, message/bulletin boards, podcasting and Myspace were all down. There was also a 50% decrease from 2010 in Inc. 500 companies who said they used no social media marketing tools. E-marketing: les outils ne font pas les Stratégies.

Cet article a été publié il y a 2 ans 1 mois 17 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. T’y connais rien au rock! Moi: “tu n’y connais rien au e-marketing” – Lui, plus tard: “visiblement, toi tu n’y connais rien au rock!”. C’est la grosse claque que j’ai pris dans la tronche il y a quelques jours lors d’une discussion avec un décideur dont le talent et la pertinence des questionnements sont pour moi un modèle à suivre. Les concepts de “E-marketing” et de “Rock” partagent en commun des dérives de compréhension qui se construisent autour des succès et tubes qu’on entend ou lit dans les médias à longueur de pages ou d’ondes.

En effet, la crème des experts du marketing digital a déjà publié une pléthore de billets sur ce sujet, participant ainsi à créer certains référentiels incontournables, et structurer une « culture métier » où l’excellence se mesure en popularité, en « like », ou en RT. Notre métier… ? Sources: