background preloader

Stratégie et management

Facebook Twitter

Projets des systèmes d'information - CIO-Online - actualités. Les 6 étapes de la digitalisation de votre entreprise - TRIBUNE. Les entreprises évoluent désormais dans un monde profondément digital.

Les 6 étapes de la digitalisation de votre entreprise - TRIBUNE

Internet ne se limite plus, depuis déjà 15 ans à des portails d'information ou de la recherche. C'est un écosystème élargi qui englobe désormais des enjeux tels que la télévision, le réseau de distribution (voir Digitalisation et Magasins connectés) et bien évidemment l'internaute comme pilier central. Un certain nombre d'étapes et de questions essentielles à se poser demeure. 1. Une direction convaincue : Aucune manoeuvre d'ampleur au sein de grandes entreprises, telle que la prise en compte renforcée, dans la stratégie globale, des enjeux digitaux, ne peut se faire sans l'adhésion préalable de la direction.

Musique - Article - Universal Music renforcé par la crise du disque. La baisse des ventes de disques à partir de 2000 tient à la fin du cycle de vie de certains supports comme les cassettes et à l’essoufflement du remplacement des vinyles par les CD qui entraînait le marché depuis le milieu des années 1980.

Musique - Article - Universal Music renforcé par la crise du disque

Mais c’est aussi la conséquence de nouveaux usages qui se répandent au rythme de la pénétration d’Internet dans les foyers. En 1999, les internautes commencent à découvrir massivement le format de compression numérique MP3 et l’échange de fichiers gratuits sur les réseaux de pair à pair (p2p), comme Napster d’abord, puis ses nombreux émules. C’est le début de longs combats des majors du disque contre cette contrefaçon de leurs catalogues. Premier marché mondial du disque, les États-Unis par l’intermédiaire de la Recording Industry Association of America (RIAA), qui réunit les majors du secteur, prennent la tête de cette croisade. Le palmarès des gourous du management.

Apple est-elle encore une marque de luxe ? par Jean-Noël Kapferer et Vincent Bastien. Les élites débordées par le numérique. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laure Belot Septembre 2013.

Les élites débordées par le numérique

Un bijoutier niçois tue son agresseur et reçoit, en cinq jours, plus d’un million de soutiens sur Facebook. Massif, ce mouvement numérique a laissé l’appareil d’Etat « comme une poule avec un couteau », avoue aujourd’hui un membre d’un cabinet ministériel. « Devant ces nouveaux usages en ligne, ajoute-t-il, nous avons du mal à formuler des réponses. » Qu’il y ait eu ou non manipulation des chiffres, cette mobilisation hors norme est intéressante, quand on sait qu’un rassemblement en soutien au bijoutier, organisé à Nice le 16 septembre, n’a pas réuni plus de 1 000 personnes. « On a toujours relié manifestation physique et soutien affectif, observe le PDG d’Ipsos, Jean-Marc Lech.

Or le numérique entraîne une révolution de l’appréhension sociologique. » Lire : François Hollande exprime ses vœux de Noël sur Twitter. Tectonique des plaques numériques de l’entreprise ! Les impacts du Web 2.0 sur les organisations et leur DSI. Les réseaux sociaux sont encore à l'écart des stratégies Big Data. Toute l'actualité "Gouvernance" Edition du 19/12/2012 - par Rachel Bor Les réseaux sociaux débordent d'informations et de bruits.

Les réseaux sociaux sont encore à l'écart des stratégies Big Data

Leurs données ne sont pas encore traitées de manière industrielle en mode Big Data. Les entreprises utilisent majoritairement des données structurées telles que les tickets de caisse. C'est une des conclusions de la matinée EBG du 14 décembre sur le Big Data. Les données des réseaux sociaux ne sont pas encore intégrées aux stratégies Big Data des entreprises afin d'améliorer leur connaissance client. Le Big Data c'est d'abord les tickets de caisse Le Big Data est dans toutes les conversations des spécialistes de la relation client. Comment mesurer la performance d’une entreprise.

De nombreuses sociétés de conseil ont répondu à la demande des entreprises en leur proposant de nouveaux indicateurs de performance, comme l’EVA (Economic value added EVA), MVA (Market value added), SV (Shareholder Value) et ROA (Return On Assets) pour ne citer que les plus populaires.

Comment mesurer la performance d’une entreprise

Peu importe comment ces indicateurs sont appelés, ce qui me semble important c’est le nombre d’entreprises ayant choisi d’adopter des indicateurs de performance basés sur la valeur. En effet, ce nombre ne cesse d’augmenter de façon spectaculaire depuis plusieurs années. À ce jour, 200 entreprises parmi les 1000 entreprises répertoriées par la revue Fortune utilisent un indicateur basé sur la valeur pour évaluer leur performance.

Start up / Création d'entreprise

Actu management. Innovation strat. Business Model. Références. Videos. Cas d'entreprises. Pourquoi trop de projets de réseaux sociaux d’entreprise échouent dans les 6 mois. Aujourd’hui, les entreprises qui n’ont pas une réelle présence sur les médias sociaux grand public sont l’exception.

Pourquoi trop de projets de réseaux sociaux d’entreprise échouent dans les 6 mois

Les sociétés explorent même les bénéfices des réseaux sociaux internes pour leur organisation. Au cours des dernières années, beaucoup de choses ont changé dans l’attitude des entreprises envers les réseaux sociaux. Il n’y a pas si longtemps, les cadres dirigeants étaient terrorisés à l’idée que des secrets d’entreprise puissent être divulgués sur Facebook et Twitter, et ils percevaient l’utilisation des réseaux sociaux uniquement comme une perte de temps, un lieu idéal pour les commérages de bureau.

Aujourd’hui, ce sont les entreprises qui n’ont pas une réelle présence sur les médias sociaux grand public qui sont l’exception, et de plus en plus d’entreprises sont en train d’explorer les bénéfices des réseaux sociaux internes pour leur organisation. Usage des outils d’intelligence collective. Le rôle des formes organisationnelles.

Usage des outils d’intelligence collective

Veille stratégique : un outil devenu nécessité pour beaucoup d’industriels. INFOGRAPHIE Le baromètre Digimind 2012 témoigne de la demande croissante de services de veille concurrentielle et d’e-réputation de la part des entreprises, notamment industrielles.

Veille stratégique : un outil devenu nécessité pour beaucoup d’industriels

Pour près de 90 % des entreprises interrogées par Digimind, éditeur de logiciels français spécialisé dans les solutions de veille stratégique, logiciels d'e-réputation et "competitive intelligence", la surveillance de la concurrence sur Internet est un enjeu majeur. Un enseignement qui en dit long sur l’évolution d’un outil devenu nécessaire aux industriels. Veille technologique des systèmes d'information - CIO-Online - évènements DSI. McKinsey décrit les transformations de la veille concurrentielle avec les médias sociaux.

Le cabinet McKinsey parle désormais de Social Intelligence, la nouvelle forme de conduire des opérations de veille concurrentielle, ou la version 2.0 de la Competitive Intelligence.

McKinsey décrit les transformations de la veille concurrentielle avec les médias sociaux

Dans un article récent, il fait état des transformations touchant les modes opératoires ainsi que la boite à outils pour mener un suivi de la concurrence, ainsi que les opportunités qui se présentent pour en tirer des gains conséquents. Il s’agit avant tout d’une logique d’adaptation. Manuel de survie dans un monde complexe, Stratégies & Leadership. Dix commandements pour une entreprise à l’épreuve du futur. De nos jours, il devient difficile d’ignorer que les mécanismes par lesquels nous produisons et consommons notre richesse montrent enfin des signes de changement. Les bulles spéculatives, les enjeux environnementaux et les inégalités sociales croissantes sont autant d’alertes (parmi d’autres !)

Signalant l’urgence du changement. Et qui nous poussent in fine à commencer à questionner le “marché”, qui est une entité abstraite et mal comprise. Fortune 500 2012: Fortune 1000 Companies 1-100 - FORTUNE on CNNMoney.com. Lexpansion.lexpress.fr/classement/economie/entreprise.asp?code_secteur1000=1&typerec=3. Quels points communs y a-t-il entre la brasserie corse Pietra et un fabricant de matériel d'éclairage comme Sogexi ?

Comment ces deux entreprises parviennent-elles à ­vendre des produits de consommation courante tout en préservant de bonnes marges ? La recette est complexe : dans ces deux cas, l'innovation est bien sûr au coeur de leur business. Mais encore faut-il savoir trouver la martingale qui associera l'innovation produit et le marketing pour en faire un modèle économique optimisé. L'organisation, avant tout une histoire humaine. Toute entreprise, quelle que soit son activité, se doit de mettre en place une organisation.

L'organisation, avant tout une histoire humaine

Cette organisation est, non seulement indissociable de son fonctionnement, mais particulièrement cruciale dans la mesure où elle va déterminer de façon certaine l’avenir de l’entreprise – "l’organisation, c’est aussi le résultat", Jean-Pierre Richard. Une telle certitude peut d’ailleurs apparaître bien audacieuse dans un contexte aussi changeant que celui de l’entreprise et aussi soumis aux aléas de marchés. Et pourtant, si la solidité d’une entreprise est probablement le fruit d’un subtil compromis entre des intérêts individuels, corrélés à des intérêts collectifs, dans un environnement complexe et en perpétuel mouvement, il n’en demeure pas moins que l’entreprise qui fonctionne convenablement répond à quelques critères bien identifiés, dont l’organisation est sans doute la pierre angulaire.

L'industrie du numérique en infographie - Informatique. Les "sur-traitants" du numérique. On annonçait 100 milliards. Finalement, Facebook, le réseau social aux 900 millions d'amis, ne pourrait valoir « que » 70 à 87 milliards de dollars à la veille de son entrée en Bourse, prévue le 18 mai. Une valorisation pourtant pas si exorbitante, pour une entreprise de 3 539 employés, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,06 milliard de dollars au premier trimestre 2012.