Stratégie et management

Facebook Twitter
Les statistiques reflétant les évolutions en termes d’usages des outils et technologies web 2.0 ne manquent pas. Elles nous indiquent entre autre que les médias sociaux sont de plus en plus présents au sein des entreprises, que le poste de travail n’est plus le pas de porte obligé au système d’information de l’entreprise, que les tablettes et autres terminaux mobiles entrent en force dans les entreprises et sont de plus en plus utilisés pour accéder aux applications métiers (par exemple l’étude IDC « 2011 Consumerization of IT Study : Closing the Consumerization Gap »). Mais au-delà des statistiques et des constats, quels sont les impacts du web 2.0 sur les organisations et leurs directions des systèmes d’information approfondis par la recherche scientifique ? Cette question a fait l’objet d’un des projets de recherche de la « Vague A » du programme ISD : « les impacts du web 2.0 sur les organisations », conduit par Sébastien Tran, CNAM/ M-Lab, Université Paris-Dauphine. Les impacts du Web 2.0 sur les organisations et leur DSI Les impacts du Web 2.0 sur les organisations et leur DSI
toute l'actualité "Gouvernance" Edition du 19/12/2012 - par Rachel Bor Les réseaux sociaux débordent d'informations et de bruits. Leurs données ne sont pas encore traitées de manière industrielle en mode Big Data. Les entreprises utilisent majoritairement des données structurées telles que les tickets de caisse. Les réseaux sociaux sont encore à l'écart des stratégies Big Data Les réseaux sociaux sont encore à l'écart des stratégies Big Data
Comment mesurer la performance d’une entreprise

Comment mesurer la performance d’une entreprise

De nombreuses sociétés de conseil ont répondu à la demande des entreprises en leur proposant de nouveaux indicateurs de performance, comme l’EVA (Economic value added EVA), MVA (Market value added), SV (Shareholder Value) et ROA (Return On Assets) pour ne citer que les plus populaires. Peu importe comment ces indicateurs sont appelés, ce qui me semble important c’est le nombre d’entreprises ayant choisi d’adopter des indicateurs de performance basés sur la valeur. En effet, ce nombre ne cesse d’augmenter de façon spectaculaire depuis plusieurs années. À ce jour, 200 entreprises parmi les 1000 entreprises répertoriées par la revue Fortune utilisent un indicateur basé sur la valeur pour évaluer leur performance. L’un des indicateurs les populaires est l’EVA développée par le cabinet de conseil Stern Stewart & Co.
Comment realiser une analyse stratégique ? Comment realiser une analyse stratégique ? L'essentiel de l'analyse stratégique Analyse stratégique : Que peut-on faire ? Que faut-il faire ? Lors de l'analyse stratégique, il est important de toujours conserver un ancrage de terrain et ne pas se fourvoyer dans des théories aussi épiques qu'irréalistes. Il ne s'agit pas d'écrire une héroïque épopée dans le grand livre mais, plus prosaïquement, d'assurer une rentabilité durable. La démarche "essentiel du tableau de bord"
actu management

innovation strat

Business Model

Références

videos

cas d'entreprises

Quelle place pour les start-up dans l'économie française ?
Comment valorise-t-on une start-up ? : Valoriser une start-up tout juste créée Vous avez terminé votre business plan et souhaitez partir en "road show" devant une quinzaine d'investisseurs. Vous comptez non seulement réussir votre levée de fonds mais en tirer la meilleure valorisation pour votre start-up. S'il n'existe pas de méthode scientifique pour calculer cette valorisation, de nombreux éléments la conditionnent. Voici les principaux. Comment valorise-t-on une start-up ? : Valoriser une start-up tout juste créée
Création d'entreprise : 25 business dont vous pouvez vous inspirer Création d'entreprise : 25 business dont vous pouvez vous inspirer Eux ont sauté le pas. Qu’ils aient choisi de développer des objets connectés (Withings), de parier sur des services qui font gagner du temps (PakSense et Leetchi) ou de miser sur le plaisir et la convivialité (Zilok), tous les créateurs de ce dossier ont réussi à trouver un créneau porteur et voient l’avenir avec le sourire. Découvrez comment ils sont passés d’une idée de business à sa mise en œuvre. Des expériences qui peuvent servir de modèle. Facilitez la vie de vos clients 1.

Les réseaux sociaux, aide ou entrave à l’organisation "apprenante"?

L’idée d’organisation apprenante n’est pas récente mais elle prend une dimension nouvelle avec l’essor des réseaux sociaux, notamment des réseaux sociaux d’entreprise. Comme déjà dit dans d’autres articles, les réseaux sociaux d’entreprise façon web 2.0 apportent une nouvelle dimension à la communication professionnelle transversale sans toutefois lui avoir donné naissance. De tout temps, il a existé au sein des collectifs de travail une hétérogénéité de métiers et de compétences. Les réseaux sociaux, aide ou entrave à l’organisation "apprenante"?
Pourquoi trop de projets de réseaux sociaux d’entreprise échouent dans les 6 mois - JDN Web & Tech

Pourquoi trop de projets de réseaux sociaux d’entreprise échouent dans les 6 mois - JDN Web & Tech

Aujourd’hui, les entreprises qui n’ont pas une réelle présence sur les médias sociaux grand public sont l’exception. Les sociétés explorent même les bénéfices des réseaux sociaux internes pour leur organisation. Au cours des dernières années, beaucoup de choses ont changé dans l’attitude des entreprises envers les réseaux sociaux.
Usage des outils d’intelligence collective Le rôle des formes organisationnelles Une nouvelle publication des « Essentiels » de la première vague de projets de recherche du Programme ISD de la Fondation CIGREF : Cette étude baptisée « USE.ORG » a pour objet d’analyser le rôle de la structure Organisationnelle. Usage des outils d’intelligence collective
Veille stratégique : un outil devenu nécessité pour beaucoup d’industriels INFOGRAPHIE Le baromètre Digimind 2012 témoigne de la demande croissante de services de veille concurrentielle et d’e-réputation de la part des entreprises, notamment industrielles. Pour près de 90 % des entreprises interrogées par Digimind, éditeur de logiciels français spécialisé dans les solutions de veille stratégique, logiciels d'e-réputation et "competitive intelligence", la surveillance de la concurrence sur Internet est un enjeu majeur. Un enseignement qui en dit long sur l’évolution d’un outil devenu nécessaire aux industriels. "L’intérêt d’une veille stratégique pour un industriel est multiple : surveiller ce que font ses concurrents directs, se tenir au courant des mutations de son marché, anticiper les évolutions de son produit, guetter les innovations technologiques ou encore se prémunir des menaces", détaille Christophe Asselin, expert veille Internet chez Digimind. Veille stratégique : un outil devenu nécessité pour beaucoup d’industriels
toute l'actualité "Evènements" Edition du 16/11/2012 - par Bertrand Lemaire L'EBG organisait son événement « Mobile Social & Big Data » les 14 et 15 novembre 2012 à la Grande Halle de La Villette à Paris. Il y a été montré notamment comment les technologies de type Big Data permettent de tirer un avantage compétitif des données Emi Music est entré en contact avec plus d'un million de personnes en trois ans. « Mais, ensuite, il faut qualifier ces personnes et segmenter cette population » prévient Peter Roxburgh, vice-président étude clients de Emi Music. Veille technologique des systèmes d'information - CIO-Online - évènements DSI
Le cabinet McKinsey parle désormais de Social Intelligence, la nouvelle forme de conduire des opérations de veille concurrentielle, ou la version 2.0 de la Competitive Intelligence. Dans un article récent, il fait état des transformations touchant les modes opératoires ainsi que la boite à outils pour mener un suivi de la concurrence, ainsi que les opportunités qui se présentent pour en tirer des gains conséquents. Il s’agit avant tout d’une logique d’adaptation. McKinsey décrit les transformations de la veille concurrentielle avec les médias sociaux
Manuel de survie dans un monde complexe, Stratégies & Leadership
De nos jours, il devient difficile d’ignorer que les mécanismes par lesquels nous produisons et consommons notre richesse montrent enfin des signes de changement. Les bulles spéculatives, les enjeux environnementaux et les inégalités sociales croissantes sont autant d’alertes (parmi d’autres !) signalant l’urgence du changement. Et qui nous poussent in fine à commencer à questionner le “marché”, qui est une entité abstraite et mal comprise. La société entreprend de chercher de nouveaux moyens de produire et d’échanger de la valeur ; des moyens plus ouverts, efficaces, moins compétitifs et immanquablement basés sur des visions communes et des paradigmes partagés. On pourrait débattre sans fin de la raison pour laquelle cette révolution à portée de main est si perturbatrice – et en même temps si prometteuse – au regard des nouvelles possibilités offertes aux communautés de créer de la valeur et d’entreprendre.

Dix commandements pour une entreprise à l’épreuve du futur

Fortune 500 2012: Fortune 1000 Companies 1-100 - FORTUNE on CNNMoney.com
lexpansion.lexpress.fr/classement/economie/entreprise.asp?code_secteur1000=1&typerec=3 Quels points communs y a-t-il entre la brasserie corse Pietra et un fabricant de matériel d'éclairage comme Sogexi ? Comment ces deux entreprises parviennent-elles à ­vendre des produits de consommation courante tout en préservant de bonnes marges ? La recette est complexe : dans ces deux cas, l'innovation est bien sûr au coeur de leur business.
L'organisation, avant tout une histoire humaine
L'industrie du numérique en infographie - Informatique
Les "sur-traitants" du numérique