background preloader

Oral

Facebook Twitter

Le jeu de l'oral. Article co-écrit avec Olivier Achtouk, Inspecteur d’académie et Inspecteur pédagogique régional de lettres Le jeu de l’oral est un jeu de cartes numérique, modulable, souple et créatif à destination des élèves, des enseignants et des formateurs.

Le jeu de l'oral

Il a été pensé pour accompagner ces différents acteurs dans la construction progressive des compétences et des connaissances nécessaires à la production d’un oral de maturité, comme le grand oral du baccalauréat ou encore la présentation du chef d’œuvre pour la voie professionnelle. 1- Des cartes à collectionner (cliquer ici pour dévoiler ou masquer le contenu) Organisé en 8 familles de cartes, ce jeu peut être utilisé à tous les niveaux pour pratiquer l’oral tout au long de la scolarité. Les cartes "corps", "respiration" et "voix" bâtissent les fondations d’un oral assuré et engagent un travail régulier.

La catégorie "mémoire" rappelle quelques conseils pour favoriser la mémorisation, indispensable pour un discours sans notes : Mongrandoralversailles. Vous avez des questions... ?

mongrandoralversailles

Pourquoi cette nouvelle épreuve orale terminale ? L’intérêt c’est d’apprendre à s’exprimer dans un français adapté et précis, être capable de porter une idée et d’argumenter en s’appuyant sur des connaissances devant un auditoire. Ce sont des compétences indispensables dans la vie personnelle et professionnelle. Épreuve orale dite « Grand oral » de la classe de terminale de la voie technologique à compter de la session 2021 de l'examen du baccalauréat.

Note de service n° 2020-037 du 11-2-2020 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; au directeur du Siec d'Île-de-France ; aux inspectrices et inspecteurs d'académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux cheffes et chefs d'établissement ; aux professeures et professeurs Cette note de service est applicable à compter de la session 2021 du baccalauréat pour l'épreuve orale terminale (dite épreuve du Grand oral), telle que définie par les arrêtés du 16 juillet 2018 relatifs aux épreuves du baccalauréat général et du baccalauréat technologique.

Épreuve orale dite « Grand oral » de la classe de terminale de la voie technologique à compter de la session 2021 de l'examen du baccalauréat

Définition et objectifs Épreuve orale Durée : 20 minutes Préparation : 20 minutes Coefficient : 14 L'épreuve orale terminale est l'une des cinq épreuves terminales de l'examen du baccalauréat. Elle est obligatoire pour tous les candidats, qui présentent l'épreuve dans les mêmes conditions. Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse. Quel est l’objectif du Grand oral ?

Ministère de l'Education Nationale et de la Jeunesse

Le Grand oral vous forme à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Cette épreuve permet aussi d’utiliser vos connaissances (celles qui sont liées à vos spécialités) pour créer une argumentation et montrer en quoi elles sont essentielles pour votre projet de poursuite d'études, et même votre projet professionnel. Évaluation du Grand oral L'épreuve est notée sur 20 points. Le jury va faire attention à la solidité de vos connaissances, à votre capacité à argumenter et à relier les savoirs, à votre esprit critique, votre expression, la clarté de votre propos, votre engagement dans votre parole, votre force de conviction. Réforme de la scolarité obligatoire - La prise en compte de l'oral au lycée : travailler les compétences orales avec les élèves. L'oral sous toutes ses formes - Ouverture - Eduscol. L'oral sous toutes ses formes - Ouverture Depuis l’annonce d’un Grand Oral terminal parmi les épreuves du nouveau baccalauréat, la question de « l’oral » dans le système scolaire est réinterrogée.

L'oral sous toutes ses formes - Ouverture - Eduscol

Une parole juste, soucieuse de l’autre et de sa propre singularité, expression d’une culture étayée et bien appropriée, nécessite un apprentissage et une formation pour développer la confiance en soi et la capacité à interagir avec les autres, pour faciliter la réussite scolaire, l’insertion sociale et le développement professionnel. 117 avril 2017. Sylvie Plane : l'oral un objet multidimensionnel. Cette conférence s’est tenue dans le cadre d’une formation de formateurs « Oral en contexteS » à l’Ifé le 19 mai 2019. L’oral, objet de passions et de malentendus À l'heure actuelle, cette performance de prestige qu'est "Le grand oral" au bac cristallise toutes les attentions.

À l'opposé, persiste une représentation péjorative qui consiste à dire que l’oral est facile, inférieur à l’écrit.

Anatomie : cordes vocales, larynx, etc.

Se préparer à l'oral par la pratique médiatique. Enseigner l'oral en présence ou à distance avec le numérique. L’oral : « un enseignement impossible ?

Enseigner l'oral en présence ou à distance avec le numérique

» La lecture des programmes officiels, les pratiques observées et les entretiens avec des stagiaires, professeurs de français et formateurs convergent vers cette remarque d’Anne Vibert : l’oral est « un enseignement insaisissable » (2016). Enseigner l'oral : une compétence transversale. Onzic, révision du brevet et bac en rap.

Exploration vocale. Emmanuel Faber - Cérémonie Remise Diplômes HEC - Juin 2016. Obama's 2004 DNC keynote speech. Enseigner l'éloquence pour redonner la parole. Qui ne rêve pas d’être un bon orateur… de pouvoir, en parlant, intéresser et même captiver son auditoire… de partager ses idées ou d’exprimer ce qu’il a sur le cœur ?

Enseigner l'éloquence pour redonner la parole

L’histoire nous apprend que ce qui est considéré de nos jours comme un talent (on parle bien de "talent oratoire") fut pendant des siècles une discipline, une discipline scolaire, et peut-être même la principale discipline. Nous nous arrêterons dans cette émission sur les différentes techniques, d’hier et d'aujourd’hui, qui peuvent permettre à chacun de travailler sa prise de parole et même sa voix… Mais la France renoue avec l’oral ! Depuis le succès du film A voix haute, en 2016, qui montrait le processus de préparation à un concours d’éloquence, les ouvrages de méthode rhétorique et les guides sur la prise de parole se multiplient, et on a vu d’autres films, notamment de fiction, sur le sujet… Cet engouement est-il une mode ou un vrai changement ?

Avec : Enseigner-l-oral-une-faiblesse-francaise_fr_40499. Un « grand oral » sera introduit en 2021 avec la réforme du baccalauréat.

enseigner-l-oral-une-faiblesse-francaise_fr_40499

Il vient bousculer les habitudes d’une école dominée depuis Jules Ferry par la culture de l’écrit. En 1943, quelques années après avoir été un jeune ministre du Front populaire, Jean Zay regrettait qu’aucune part ne soit réservée à « l’enseignement de la parole proprement dite » : « L’écolier apprend à lire, à écrire, à compter, à raisonner non à parler. Or, c’est en parlant que bien souvent il devra exercer sa profession ; c’est en parlant, en tout cas, qu’il lui faudra presque toujours défendre ses intérêts, soutenir sa pensée, convaincre ses interlocuteurs (1). » Soixante-quinze ans plus tard, ce constat implacable semble encore d’actualité.

Plan de formation Grand oral. Le plan national de formation (PNF) accorde une importance toute particulière au développement des compétences orales chez les élèves.

Plan de formation Grand oral

Ces compétences sont mises en avant pour la préparation du Grand oral du baccalauréat général et technologique, mais elles sont également indispensables dans la perspective de la présentation du chef-d'oeuvre dans la voie professionnelle. La volonté de travailler la compétence orale se traduit aussi par le développement d'un enseignement d'éloquence en classe de troisième. C'est pourquoi un plan de formation pluriannuel à l'oral a été mis en œuvre au niveau national à destination des formateurs puis des enseignants via un parcours d'autoformation disponible sur la plateforme M@gistère en octobre 2020.

L'infographie ci-dessous présente les différentes actions programmées de 2019 à 2021. Ces actions de formation sont déclinées dans chaque académie dès la rentrée 2020 pour permettre aux enseignants d'accompagner au mieux leurs élèves. MOOC cours micro-geste voix 01 V04. 10. Contrôle de son corps, posture et regard. 9. Communication orale : volume et débit. L’histoire de la didactique de l’oral, un observatoire de questions vives de la didactique du français. 1Faire un bilan sur l’évolution des réflexions didactiques sur l’oral, leur histoire et leurs difficultés est un observatoire privilégié, parfois cruel, des problèmes auxquels est confrontée de façon plus générale la didactique du français.

L’histoire de la didactique de l’oral, un observatoire de questions vives de la didactique du français

On peut considérer les questions d’oral comme une sorte de révélateur des dilemmes, des conditions à respecter pour être audible, des paramètres à prendre en compte qui concernent aussi, quoique de façon moins tendue, d’autres domaines de la didactique du français. L'oral comme moyen d'apprentissage : interview d'Élisabeth Bautier. 40 ans de discours sur l’enseignement de l’oral : la didactique face à ses questions.

1Ne pouvant faire ici une carte complète de 40 ans de discours sur l’enseignement de l’oral, la présentation sera forcément stylisée et allusive, incomplète, voire partiale. Pourtant un regard en arrière est nécessaire pour reconnaitre les filiations, avancées, dilemmes et chantiers toujours ouverts. La capitalisation des acquis est difficile en didactique, et c’est particulièrement vrai pour l’oral.

Je m’appuie sur une note de synthèse pour la Revue française de pédagogie en 1999, sans en avoir le souci d’exhaustivité, et pour les évolutions sur un essai de synthèse dans Pratiques en 2011. Le bilan de 1999 recensait de nombreux apports nouveaux à cette période, que je ne reprendrai qu’à très gros traits. Il y a-t-il depuis des acquis nouveaux, des points de consensus ? Et si l’oral pouvait permettre de réduire les inégalités ? 1 Voir les articles de Laparra (2008), de Nonnon (2001-2002), par exemple. 2 Cf. les recherches d’Escol et de RESEIDA. 1De nombreux articles depuis plusieurs décennies ont déjà été écrits sur la question de l’oral et de son enseignement d’un point de vue tantôt didactique, tantôt linguistique1, beaucoup plus rarement, voire exceptionnellement d’un point sociolinguistique ou de sociologie du langage.

Pour cette raison, les lignes qui suivent s’inscrivent dans une réflexion sur les inégalités scolaires et sociales liées aux usages de la langue et du langage dans le cadre des apprentissages scolaires. V&A Bibliographie. Résumé : Depuis l'arrivée du Programme de formation de l'école québécoise, en 2001, l'oral occupe une place importante puisqu'il a obtenu un double statut. En effet, ce programme, basé sur des compétences à développer chez les élèves, attribue à l'oral le titre de compétence disciplinaire, en français, langue d'enseignement, en plus du titre de compétence transversale, c'est-à-dire nécessaire à l'ensemble des disciplines enseignées. Ainsi, ce programme amène les chercheurs à s'intéresser davantage à la place de l'oral dans le domaine de la didactique du français.

Malgré les nombreuses recherches en didactique de l'oral menées ces dernières années, il demeure que nous en savons encore très peu en ce qui concerne les pratiques des enseignants du primaire au Québec (Dumais et Lafontaine, 2012).