background preloader

Plaisir au travail

Facebook Twitter

10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner. Où je démontre que, contrairement à beaucoup de gens, j’ai d’excellentes raisons de céder à la procrastination estivale*.

10 trucs pour augmenter le plaisir au travail et moins procrastiner

Et comme procrastiner ne signifie pas ne rien faire, mais faire autre chose de plus intéressant, plus fun ou moins pénible, je vous propose à la place des pistes pour construire davantage de plaisir au travail. Là, vite fait, l’air de rien, j’aurais pu vous réécrire une histoire glamour et glorieuse… J‘aurais bien donné dans les petits arrangements avec moi-même emballés dans les papiers cadeaux des bonnes excuses et je vous en aurais fait un billet sur les bienfaits d’une procrastination choisie, parce qu’en effet, elle n’est pas à négliger, en particulier pour les précrastinateurs, les excessivement disciplinés, les nez dans le guidons et les cohortes de bons petits soldats qui s’épuisent à vouloir toujours bien/mieux faire sans penser à eux-mêmes. J’aurais pu vous raconter une histoire édifiante dans ce genre-là, ça aurait eu de la gueule. 10 façons de se faire plaisir au travail.

Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs !

10 façons de se faire plaisir au travail

Non il n’est pas honteux de se faire plaisir au travail et oui il existe des façons de prendre du plaisir au travail (je ne parle pas de relations adultères avec un/une collègue de travail qui sort strictement de mon domaine de compétence). Même si c’est vrai que le mot travail vient du latin tripalium qui est un instrument de torture (« Oui, nous pouvons travailler avec plaisir » ), il faut arrêter de voir le travail comme un sacerdoce, une punition divine qui s’abat sur chacun de nous, enfin quand on a la chance d’en avoir un !

Et si la dopamine devenait la meilleure arme du manager, et si pour motiver ses équipes les managers ne proposaient plus un presse papier aux couleurs de l’entreprise ou une augmentation infinitésimale mais du plaisir à ses collaborateurs ? Oui, nous pouvons travailler avec plaisir. Par Caroline Guichet et Patrick Bouvard Suite à l'article intitulé « Le travail peut-il à nouveau nous faire vivre » , nous avons décidé d'unir nos forces pour aller plus loin et oser affirmer que nous prenons un vrai plaisir à travailler !

Oui, nous pouvons travailler avec plaisir

« Oser » affirmer… et voilà : tout est dit ! Car écrire cela aujourd'hui semble bel et bien « osé » ! Chroniques du plaisir au travail: halte à la morosité! Sylvaine Pascual – Publié dans: Vie professionnelle Entre concept vite estampillé gentillet et héritage judéo-chrétien, le plaisir au travail peine à trouver ses lettres de noblesse, autant en termes de faisabilité qu’en termes de légitimité.

Chroniques du plaisir au travail: halte à la morosité!

C’est vrai, quoi, on n’est pas là pour rigoler! Peut-être, cependant faire ce qu’on a à faire dans la bonne humeur et le plaisir, c’est quand même plus motivant que le faire dans la sueur et les larmes. D’ailleurs, les articles et dossiers sur les bénéfices du plaisir au travail se multiplient, avec un point commun: ses bénéfices sont immenses… en particulier pour les entreprises. La morosité comme modèle de pensée unique? Bien-être et plaisir au travail: les compétences psychosociales. Sylvaine Pascual – Publié dans Talents et ressources / Vie professionnelle « Les compétences psychosociales sont la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne.

Bien-être et plaisir au travail: les compétences psychosociales

C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adaptant un comportement approprié et positif, à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. Les compétences psychosociales ont un rôle important à jouer dans la promotion de la santé dans son sens le plus large, en termes de bien-être physique, mental et social.

C’est certainement parce que les compétences psychosociales ont été définies dans le cadre de l’OMS avec un but de responsabilisation face à la santé qu’elles se retrouvent essentiellement cantonnées à la sphère éducative. Pourtant, elles ont un impact et des bénéfices plus vastes. Pour chacune des compétences, sur une échelle de 1 à 10, comment vous évaluez-vous?

Des pistes pour vous aider: Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail. En vertu sans doute du principe de l’emmerdement maximum, notre quotidien professionnel est souvent infesté d’enquiquinements divers qui nous hérissent le poil aussi facilement qu’un boucher expérimenté découpe un chateaubriand dans le filet.

Des solutions simples pour améliorer le quotidien au travail

Bye bye le plaisir au travail, l’accumulation de petits désagréments et de contrariétés majeures devient vite pénible et génératrice d’anxiété, de tensions et de stress. Nous pouvons remédier à certains avec un peu d’imagination et de volonté, grâce à la mise en place de petits objectifs simples. Au delà de notre activité professionnelle en elle-même, c’est souvent notre environnement au travail qui est à l’origine de nombre de ces contrariétés et d’une déperdition navrante du nourrissant plaisir au travail.

D’abord le lieu, son organisation spatiale et temporelle, son organisation tout court, le matériel… Ensuite: les autres. . – De réparer votre ordinateur avec un démonte-pneu. . – De passer votre boss au moulin à légume. Aller plus loin.