background preloader

Nucléaire

Facebook Twitter

L'Opinion (@Lopinion_fr) La transition énergétique française en panne sèche. Si les énergies renouvelables ont battu de nouveaux records en 2015 en termes d'investissements et, plus encore, de nouvelles capacités installées, l'Europe n'y a guère contribué.

La transition énergétique française en panne sèche

Sur un total de 330 milliards de dollars (292 milliards d'euros), en hausse de 4%, seuls 20% sont le fait du Vieux Continent. C'est désormais l'Asie qui tire le marché mondial, à commencer par la Chine, qui a mobilisé un tiers de cette somme. Dans cette Europe en perte de vitesse, la France fait particulièrement pâle figure. C'est même l'un des États membres qui accuse le plus fort retard sur ses objectifs à l'horizon 2020, loin derrière l'Italie, la République tchèque, la Roumanie ou la Bulgarie.

Seuls le Luxembourg, les Pays-Bas et la Hongrie font pire. De nouveaux objectifs pour les renouvelables Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous sommes loin de cette trajectoire. Nu au soleil, Jean-Marie Le Pen dit avoir été «irradié» par le nuage de Tchernobyl. LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Le fondateur du Front national raconte avoir senti sa peau brûler alors qu'il prenait «un bain de soleil dans le plus simple appareil».

Nu au soleil, Jean-Marie Le Pen dit avoir été «irradié» par le nuage de Tchernobyl

Avant qu'un médecin ne lui diagnostique un problème à la thyroïde. Le trentième anniversaire de l'accident nucléaire de Tchernobyl est l'occasion pour une de ses victimes de se dévoiler. Bénéfice, dette, chiffre d'affaires : EDF se porte-t-il vraiment bien ? LE SCAN ÉCO - Le patron d'EDF assure qu'«il n'y a pas d'inquiétudes à avoir» sur la situation financière du groupe.

Bénéfice, dette, chiffre d'affaires : EDF se porte-t-il vraiment bien ?

Pourtant, les résultats financiers affichés l'année dernière ne sont guère reluisants. Et les investissements massifs à venir devraient alourdir un peu plus la dette. «Il n'y a aucune inquiétude à avoir sur EDF, qui se porte bien». Jean-Bernard Lévy, patron du groupe, s'est voulu rassurant sur la solidité financière de l'entreprise ce lundi, alors que doit se décider «dans les prochaines semaines» la construction de deux réacteurs nucléaires sur le site d'Hinkley Point, au Royaume-Uni. EDF : Hollande confirme la fermeture de la centrale de Fessenheim. Nouvel incident à la centrale nucléaire de Paluel. «En France, les conséquences d’un accident nucléaire pourraient être pires qu’à Tchernobyl ou Fukushima» - Le Temps.

30 ans après Tchernobyl et cinq ans après Fukushima, la France a-t-elle tiré les leçons de ces catastrophes nucléaires?

«En France, les conséquences d’un accident nucléaire pourraient être pires qu’à Tchernobyl ou Fukushima» - Le Temps

Non, d’après le président des Associations nationales des comités et commissions locales d’information (ANCCLI), Jean-Claude Delalonde. Ces comités citoyens ont pour mission en France d’informer les citoyens sur la sécurité nucléaire. Ils ont commandé deux études pour évaluer les plans d’évacuation et de protection des habitants en cas d’accident sur une centrale. Les résultats sont alarmants. Le Temps: Vous dites que les plans censés protéger la population en cas d’accident nucléaire sont obsolètes… Un premier Forum Social Mondial thématique sur le nucléaire.

"Pour un monde sans nucléaire" un slogan unanime des experts et militants anti-nucléaires japonais, ukrainiens, indiens, turcs, philippins, taïwanais, coréens, québécois et français réunis à Tokyo du 23 au 28 mars 2016 Pendant ces 6 jours de forum, les ateliers, entrecoupés d'un déplacement à Fukushima et d'une journée de rassemblement et manifestation, se sont succédés : les catastrophes nucléaires et leurs conséquences, la justice climatique et les négociations de la COP à Paris, les ventes de réacteurs à travers le monde, l'organisation des citoyen-ne-s pour se doter d'appareils de mesure de la radioactivité des aliments et des personnes, les conditions de travail criminelles pour les travailleurs du nucléaire, le rôle des lobbies et des acteurs français.

Un premier Forum Social Mondial thématique sur le nucléaire

Le jeu de dupes de la France sur la baisse du nucléaire. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Laisser filer le temps.

Le jeu de dupes de la France sur la baisse du nucléaire

Ajourner la décision, sans renoncer formellement. Nucléaire : nouveau revers pour l'EPR de Flamanville. Vincentlhoste. Frib. Inspirations BIEN // Quotidien après explosion. Inspirations BIEN // Quotidien après explosion. Frib. Le Monde.fr - Actualité à la Une. Denis Baupin : « L’histoire du nucléaire est en train de s’achever » Paluel. Chute d'un générateur dans une centrale nucléaire de Seine-Maritime. Des défaillances, selon l'ASN. Une semaine après la chute d’un générateur de vapeur à la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime), l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire), dans un courrier de suite d’inspection, en date du 8 avril 2016, explique que l’accident pourrait être dû à une défaillance dans le montage du système de levage du générateur de vapeur ou dans le dispositif.

Paluel. Chute d'un générateur dans une centrale nucléaire de Seine-Maritime. Des défaillances, selon l'ASN

Dans sa chute, l’équipement aurait provoqué différents dégâts, notamment sur les plateaux de protection de la piscine du bâtiment qui accueille les réacteurs. EDF dispose d’un délai d’un mois pour présenter des « conclusions argumentées » sur les causes de l’accident et « identifier clairement » les engagements qu’elle compte prendre en précisant l’échéance de réalisation. > Lire aussi : Seine-Maritime. Accident dans une centrale nucléaire. Nos voisins européens vont-ils faire fermer des centrales françaises ? La ministre de l'Environnement et de l'Énergie Ségolène Royal a annoncé fin février être "prête à donner (le) feu vert" au prolongement de dix ans de la durée de vie des centrales nucléaires françaises.

Nos voisins européens vont-ils faire fermer des centrales françaises ?

Une "déclaration qui a clairement mis le feu aux poudres", selon l'eurodéputée Europe Écologie Les Verts (EELV) Michèle Rivasi. Et en effet, dans la foulée, plusieurs pays frontaliers ont demandé la fermeture de trois d'entre elles. Fessenheim (Haut-Rhin), Bugey (Ain) et Cattenom (Moselle) : ces trois sites inquiètent nos voisins allemands, luxembourgeois et suisses. Que leur reprochent-ils exactement ? D'être trop vieilles et trop dangereuses. Fessenheim, "trop vieille" Le jeu de dupes de la France sur la baisse du nucléaire. Nucléaire : le Luxembourg prêt à payer la fermeture de Cattenom. Le Luxembourg veut fermer une centrale nucléaire française. Le discours du premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel est sans ambages.

Le Luxembourg veut fermer une centrale nucléaire française

Craignant un éventuel problème, son pays serait prêt à aider financièrement la France pour fermer la centrale de Cattenom, située en Lorraine et à proximité du Grand Duché. Décidément, la question de la fermeture des centrales nucléaires françaises mobilise bien au-delà des frontières hexagonales. Nucléaire : la centrale de Garoña, aux portes du Pays basque, condamnée? Garoña, la plus vieille centrale nucléaire d'Espagne, située dans la province de Burgos, aux portes du Pays basque, semble plus proche de sa fermeture définitive que jamais.

Nucléaire : la centrale de Garoña, aux portes du Pays basque, condamnée?

Son réacteur s'est éteint fin 2012, après quarante-deux ans d'activité, certes. Mais officiellement, cet arrêt a toujours été présenté comme « provisoire ». Il s'agissait de vider sa cuve pour éviter un impôt de 153 millions d'euros, liée à la nouvelle loi sur l'énergie de 2013. Gouffre financier À Madrid, le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy (s'il se maintient au pouvoir) n'exclut pas de donner son "feu vert" pour prolonger la durée de vie des centrales espagnoles jusqu'à soixante ans. Autre argument: la centrale, qui ne produit plus d'électricité, est un gouffre financier.

Une petite phrase qui fait grand bruit "Garoña fermera pour des questions économiques.