background preloader

Pédagogie inversée - quelques capsules

Pédagogie inversée - quelques capsules

http://cafecreme.eklablog.com/pedagogie-inversee-quelques-capsules-c19064545

Related:  Informatuic

La carte mentale en classe de langue Réviser un point de grammaire, trouver collectivement des synonymes, préparer un exposé en groupe, trouver des arguments, …Si vous cherchez un outil attractif et fonctionnel à utiliser en classe de langue, vous serez intéressés par la carte mentale, appelée aussi carte heuristique ou mindmap. De quoi s’agit-il au fait ? C’est un objet que l’on crée avec son stylo sur papier, au tableau ou sur l’écran grâce à des logiciels pour collecter, organiser et visualiser des informations. L'école inversée, un concept parti «d'en bas» bientôt au top Internet a donné une nouvelle jeunesse et un nouvel élan à l'inversion du temps des devoirs (en classe) et des leçons (à apprendre à la maison). L’innovation est une «vieille» tradition scolaire. Certaines pédagogies sont éternellement «nouvelles», Mais certaines nouveautés vraiment plus nouvelles mérite qu'on s'y arrête. C’est le cas de la classe inversée, flipped classroom dans son idiome d’origine. Ce ne sont pas les élèves qui font cours au prof et ça ne consiste pas non plus à faire classe dans le couloir ou assis sur les tables.

Classe renversée Ce matin j’e ntreprends ma deuxième semaine de classe renversée (en anglais, la flip classroom). Plusieurs mises au point ont déjà été faites depuis l’annonce du concept aux élèves la semaine dernière. Mais mettre en place ce concept pédagogique a nécessité quelques semaines de préparation. J’ai opté pour la transition, faire de petits changements qui ont pu sembler, au cours de ces semaines, anodins pour mes élèves et qui placé bout à bout nous ont conduit là où l’on désirait être. Classes Inversées : Marcel Lebrun La Section Belge de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) que je préside a lancé il y a quelque temps un nouveau type d’activité : le 10 > 20 > Trente ! Le premier portait sur les Flipped Classrooms, les classes inversées. Vidéo initiale d’introduction et débat en salle. [...]

Les outils qui rendent possible la classe inversée 1. Introduction à l’infonuagique Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Organisez votre scénario pédagogique avec le mindmapping Un petit rappel : Le mindmapping ou la carte heuristique est une méthode très créative pour structurer l’information et ses idées. Si vous adoptez cette méthode pour gérer votre ingénierie pédagogique vous prendrez conscience que la carte mentale peut réellement optimiser la construction et la scénarisation de vos séquences de formation.

« Classe inversée », qu'inverse-t-on ? La « classe inversée », concrètement Ce qui m'a d'abord intéressé avec les deux témoignages rapportés, en HG et en français, c'est le déroulement de la séance. Si je reprends ces deux déroulés, voici ce que je comprends : Pour le cours d'HG :phase d'exposition (« magistral », à la maison, 2 à 4 mn)phase d'application (« entraînement », en classe)phase de structuration des connaissances (« production d'une synthèse-ressource », en classe)Pour le cours de français :phase d'exposition (à la maison, 10 mn)phase de cours dialogué (« échanges, questions », en classe, 15 mn)phase d'application (« travailler le thème en groupes », en classe, 25 mn)phase de structuration des connaissances (« élaborer une ressource », en classe, 30 mn). Qu'est-ce qui change donc avec les constituants d'une séance « classique », laquelle est depuis longtemps basée sur le triptyque « exposition – application (tâche) - structuration » ? La ressource, le dispositif numérique et l'usager

J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011). Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant.

Enseigner avec TNT Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. 2 minutes 45 pour découvrir les bienfaits du Mind-Mapping en classe J'aurais pu simplement "twitter" cette vidéo, mais il me semblait finalement important de la commenter. En effet, cette courte vidéo de moins de trois minutes permet de faire le point sur une très grande partie des propriétés du Mind-Mapping et des avantages à utiliser cet outil qu'est la carte heuristique. - favoriser le travail en groupe : le professeur de latin interrogé indique bien que le Mind-Mapping (et l'outil informatique associé dans cette classe, Freemind) permet d'améliorer le travail en groupe. - structurer l 'information : définir un plan basé en premier lieu sur les déclinaisons positives et négatives des mots français dont la racine latine est ban. - synthétiser : même si la carte semble simpliste au premier abord (seulement deux branches autour du noeud central), elle comporte suffisamment d'informations pour faire le tour du sujet. - prendre la parole : le jeune latiniste Ben expose son sujet de manière très naturelle.

L'Agence nationale des Usages des TICE - La pédagogie inversée Carole Christophe est professeure des écoles et enseigne au CE1 dans l’école élémentaire de Saint Rémy sur Bussy. Lors d’une séance de français consacrée à l'acquisition de la phrase négative, elle nous décrit comment elle met en œuvre des activités d'apprentissage basées sur la pédagogie inversée. L’origine du projet Enseignante en classe de CE1 à l’école élémentaire de Saint Rémy sur Bussy. Cette école est un RPIC de 9 communes en milieu rural. C’est aussi une école ENR depuis 2009 qui bénéficie de TNI et d’une classe mobile.

TIC et pédagogie inversée Le concept de pédagogie inversée est de plus en plus populaire actuellement même si cette approche est loin d'être novatrice, comme on le constate dans ce billet d'eSchoolNews consacré au flipped learning. Un certain nombre de contributions en ligne s'en font néanmoins l'écho depuis le début de l'année 2012. Qu'est-ce que la pédagogie inversée ? Pour reprendre la définition de ZoneTIC, la pédagogie inversée est "une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe". Cette approche aux contours encore flous repose à l'évidence sur l'usage des outils numériques et vise à éviter la dérive d'un enseignement trop frontal et magistral.

La classe inversée : la classe dans le bon sens… Depuis quelques années, les enquêtes sur l’école sont de plus en plus inquiétantes tout particulièrement sur le cycle du collège. Les professeurs constatent de plus en plus d’élèves démotivés, manquants d’implication et une certaine passivité en classe. C’est face à ce problème qu’une méthode venue des Etats-Unis se développe : la classe inversée. Celle-ci est née aux Etats-Unis avec les expériences d’Eric Mazur, Professeur à Harvard et de Salman Kahn. Pratiquée aussi au Canada, peu d’enseignants se sont lancés en France. Le principe en est simple : il s’agit du renversement de l’organisation traditionnelle de la classe caractérisée par la leçon en classe et des devoirs ou exercices à la maison.

Ma classe inversée avec Evernote Cette année, je me suis lancé dans ce que l’on peut appeler la « classe inversée ». Tout naturellement, j’ai poussé un peu plus l’utilisation d’un logiciel que les élèves connaissent déjà : Evernote. La totalité de l’espace numérique de la classe est gérée par ce puissant logiciel de notes, c’est donc sans hésitation que j’ai décidé d’y héberger une partie (un carnet pour les connaisseurs) dédiée à la classe inversée. Je partage donc avec eux un carnet nommé « Leçons, vidéos, exercices ». Je « partage », cela signifie qu’il est consultable par l’ensemble des élèves mais non modifiable afin d’éviter de possibles accidents de manipulation. Dans ce carnet se trouvent toutes les leçons qui vont être abordées lors de la première période.

Related:  Classe inversée