background preloader

E-Pédagogie

Facebook Twitter

Le concept de cité macropédagogique. Les racines d’une mutation Ce texte résume les principales articulations d’un concept structurant d’une mutation de l’école, d’un changement de paradigme qui ne laisse rien inchangé sans pour autant faire table rase du passé. Pour une approche plus pragmatique de la refondation nécessaire de l’école, la théorie des quatre écoles est plus pertinente. Cependant on ne peut échapper à des questions et des perspectives qui sont ici dessinées. Le concept de cité macro-pédagogique, comme tout ce qui dérive de l’Humanisme Méthodologique est transdisciplinaire.

Il est notamment au carrefour de la théorie des espaces virtuels d’activité ici pédagogiques, de la pédagogie du virtuel et de ses fondements épistémologiques, de l’homologie des niveaux de réalité, de la gouvernance des entreprises et collectivités complexes entre autres. Il intègre aussi les mutations favorisées par Internet avec la généralisation des espaces virtuels et de leur compréhension. Les apports Les contenus. Raynauld Jacques, Faculty at Hec montréal | SlideShare. Causerie innovation et institution avec Marcel ... Meilleures pratiques de l'éducation 2.0 Autrans 2011.

Codes qr et pédagogie - Classeprepa. Le code QR (de l'anglais, QR Code) est une sorte de code barre en 2D. Le "QR" signifie Quick Reponse car le contenu que comporte ce carré noir et blanc peut être décodé rapidement. A la différence d'un code barres classique, le code QR peut contenir beaucoup d'informations: 7089 caractères numériques, 4296 caractères alphanumériques, contrairement au code barres normal qui ne peut stocker que de 10 à 13 caractères ou 2953 octets !

Il faut un téléphone portable équipé d'un lecteur de code QR pour lire le contenu. Il est également possible de lire les codes qr par le biais d'une webcam. Pour créer les codes qr, il existe bon nombre de générateurs de codes en ligne. D'un point de vue pédagogique, il peut être intéressant d'agrémenter les cours et fiches de travail papier de codes qr renvoyant à des vidéos pédagogiques ou des animations.

Références et liens. Qu’est-ce qu’apprendre à l’heure d’Internet ? Pédagogie version 2.0 à Arts et Métiers ParisTech. Ce nouveau dispositif participe de la volonté de l’établissement de faire évoluer ses méthodes pédagogiques, en recourant de plus en plus aux technologies 2.0 et aux apprentissages par projet. Pour Marc de FOUCHECOUR, responsable du e-learning : « Avant d’ouvrir cette plateforme à tous nos étudiants, nous avons fait 18 mois de test et nous avons observé que les échanges de données entre les enseignants et les élèves étaient grandement facilités.

A l’avenir, chaque élève-ingénieur organisera son travail en toute autonomie, ce qui est précisément le but recherché ». Interactivité et autonomie La plateforme ne se limite pas à mettre les cours en ligne. Elle favorise l’interactivité : tests en ligne, forums, édition collaborative de documents, ressources multimédia, messagerie interne aux groupes de travail. Les enseignants peuvent donc suivre en temps réel le déroulement de la scolarité, les tests, les travaux et les projets de chaque élève. L’informatique a révolutionné la transmission du savoir. Belgique Marcel Lebrun est conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias de l’UCL. Qu’est-ce qui change avec le numérique dans l’enseignement ? Jusqu’à présent les savoirs étaient diffusés dans des livres.

Les enseignants interprétaient ces savoirs. Cette vision de l’enseignant qui sait et qui s’adresse à des étudiants qui ne savent pas - qui est une tradition héritée du Moyen-Age, à une époque où les livres étaient rares - va changer. L’école doit donc inclure le numérique d’une façon ou d’une autre comme but d’apprentissage (apprendre à l’utiliser) et comme moyen d’apprentissage (comme un outil pour accéder à la connaissance ou la construire). En quoi le numérique change la façon dont notre cerveau fonctionne ? La manière dont un individu scanne l’information en lisant est très différente aujourd’hui qu’auparavant. Aujourd’hui, on retient davantage le chemin pour accéder à l’information plutôt que l’information elle-même. Écoles de commerce : comment stimuler l’imagination des étudiants ? - Enquête sur Educpros. Enquête Innovations pédagogiques : l’enseignement supérieur autrement Marie Bonnaud | Publié le , mis à jour le Depuis longtemps l’étude de cas et la mise en situation forment le socle des méthodes d’apprentissage dans les écoles de commerce.

Mais de nouvelles idées émergent. Avec un seul mot d’ordre : mettre les étudiants au travail et les rendre plus imaginatifs. Exemple 1. EM Lyon : quand l’élève coconstruit son cours « Comment mettre nos étudiants en situation ? Les mises en situation peuvent ensuite prendre des formes diverses. Exemple 2. Pour la première fois, en cette rentrée, les étudiants engagés dans le master grande école de Rouen Business School ont suivi un séminaire de quatre jours constitué de conférences et d’ateliers de travail. Marie BonnaudDécembre 2010. L’innovation pédagogique avec les serious games. La présence en e-learning : modèle théorique et perspectives pour la recherche.

Annie Jézégou, l’auteure de cet article propose un modèle de la présence en e-learning. Ce modèle comporte quelques similitudes avec le modèle de community of inquiry en e-learning (Garrison et Anderson, 2003) mais également des différences importantes. En effet, il aborde la notion de présence sous un autre angle, la caractérise et la décline différemment. L’auteure précise tout d’abord les référents épistémologiques du modèle proposé. Ensuite, elle décrit les processus interactionnels à l’œuvre dans chacune des trois dimensions du modèle : la présence socio-cognitive (1), la présence socio-affective (2) et la présence pédagogique (3). Elle propose également une représentation schématique de ce modèle. Puis, elle montre la manière dont ses trois dimensions peuvent s’articuler et formule les principales hypothèses qui résultent de ces articulations. La fragilité de ce modèle porte principalement sur l’hypothèse selon laquelle la présence favorise les apprentissages en « profondeur ».

Ateliers 2012. Les spécificités de l’apprentissage professionnel: du savoir faire au savoir comprendre. La nécessaire prise en compte des réalités professionnelles pour réaliser des formations au plus près des besoins des acteurs signifie-t-elle qu’il faille revoir complètement les modalités pédagogiques, et laisser la théorie à l’école ? Je ne pense pas qu’une formation professionnelle doit opposer la pratique à la théorie.

Je souhaite faire ici plusieurs remarques autour de l'articulation théorie/pratique. Le fait de différencier de façon irréductible l’un et l’autre, théorie et pratique, a l’avantage de positionner la formation en dehors des impératifs du travail (production, cadence, refus du droit à l’erreur). Pour autant la distinction à opérer entre théorie/pratique, et situations de formation/situation de production, ne doit pas se traduire par une exclusion mutuelle, mais bien par une articulation, je serais tenté de dire une fécondation, de l’un par l’autre. C’est l’objet de la didactique professionnelle.

Que peut-on entendre par didactique professionnelle ? Pédagogie et innovation numérique, vers quoi allons-nous  Je suis invité à venir m’exprimer aux Terrasses du numérique organisées par la Direction des Usages du Numérique de l’université de Strasbourg (Unistra). Leur demande « Pédagogie et innovation numérique, vers quoi allons-nous ? » m’a amené à réfléchir à proposer quelques grands thèmes et à y intégrer quelques témoignages d’expérimentations. Le résultat s’articule donc autour de deux grands axes : l’entrelacement entre le réel et le virtuel, qui me permettra d’aborder : le mobile (learning), d’évoquer rapidement les interactions liées à la réalité augmentée, la simulation et le 3D, et de continuer sur les Fablabs (et nos codecamps) et l’internet des objetsle collaboratif, pour lequel je repartirai de mes différentes expériences avec le web, puis je reprendrai quelques diapos sur l’idée que les ressources éducatives libres se développeront en réseau(x), et je compléterai avec les MOOCs et autres badges ouverts Like this: J'aime chargement…

Les apprenants au centre – et les outils, on les met où ? Voici le troisième billet de la série exploitant le modèle centré sur les apprenants. Après avoir étudié l’influence de ce modèle sur la motivation des étudiants puis sur les champs d’intervention de l’enseignant, nous allons aborder l’influence que ce modèle peut avoir en termes d’outils. La conclusion est navrante de simplicité : l’outil ne fait pas l’usage ! Si l’on reprend le modèle, les différents cercles concentriques concernent : la collaboration, le partage, la communication,l’approche disciplinaire,l’analyse réflexive,l’exploitation, la publication, le partage.

Nous n’aborderons pas l’approche disciplinaire car chacun connaît déjà les outils, logiciels, ressources disponibles pour telle ou telle discipline et je ne me risquerai pas à en faire une liste … Par contre, les 3 autres dimensions, plus génériques et facilement transférables dans un contexte spécifique me semblent intéressantes à explorer, à partir d’analyses de pratiques. 1 – Les étudiants collaborent 4 – Analyse. Enquete plateformes pédagogiques 2011. Les nouvelles technologies conduisent au nouvel humain : Web developpement durable. Retour sur un entretien à Libération de septembre 2011. L’article « Petite Poucette, la génération mutante » (le terme « poussette » désignant la jeune adolescente d’aujourd’hui naviguant sur son smartphone grâce à ces pouces) est ample de conseils matures dignes du grand sage qui les formule !

Le philosophe et historien des sciences, Michel Serres y réclame l’indulgence pour les jeunes, obligés de tout réinventer dans une société bouleversée par les nouvelles technologies. Selon lui l’arrivée des nouvelles technologies ainsi que l’attitude des adultes et des anciens ont clairement conduit à cette situation de métamorphose impactant tous les secteurs : finance, politique, école, Église, famille. La nouvelle génération née avec le numérique, appelée « génération-Y » vit cette mutation et doit s’adapter car les institutions sont dépassées.

Les anciens et leurs valeurs sont bousculés. À lire, à méditer et à débattre ! Pour bâtir des scénarios pédagogiques intégrant les TIC. Dans le domaine littéraire, un Scénario est un canevas, le plan détaillé d'une pièce de théâtre, d'un roman. Au cinéma, c'est la trame écrite et détaillée des différentes scènes d'un film, comprenant généralement le découpage et les dialogues. C'est cette démarche d'écriture et de préparation que l'on peut vouloir transposer pour en faire une méthode dans l'enseignement et la formation : un scénario devient alors un travail préparatoire où un projet (de cours, de séquence, de module) est décrit, raconté, mais aussi découpé, structuré avant d'être réalisé de façon réelle. En fait, dans l'enseignement, il y a toujours eu quelque part cet acte de scénarisation de par le fait même que l'on pense le déroulement d'une séance, la répartition horaire, l'alternance de la théorie et de la pratique, etc.

Mais la notion de scénarisation pédagogique s'est peu à peu imposée quand les enseignants ont commencé à intégrer l’audio visuel à leurs pratiques, dans les années 80. Les étudiants préfèrent l’hybride. En 2012, pas facile pour les facultés de savoir sur quel pied danser. Entre la culture traditionnelle qui abhorre tous les gadgets technologiques et celle du tout en ligne, il y a un monde. Même aux États-Unis, où le discours techno-enthousiaste est répandu, les autorités universitaires cherchent toujours la place des TIC dans les institutions.

Et les étudiants, qu'en pensent-ils ? On pourrait croire que cette génération, dite numérique, aurait un penchant pour les solutions entièrement informatisées et en ligne. Pourtant, les sondés ont affirmé que c'est l'apprentissage hybride qui les intéresse le plus. Leurs environnements de travail préférés sont, par ordre décroissant : - les cours et ateliers en présence et en petits groupes, avec quelques éléments en ligne (36%), - les cours en présence augmentés d'éléments en ligne, utilisables à volonté et sans obligation (22%), - les cours magistraux avec quelques éléments en ligne (16%). Pas si fous de technologie Et les réseaux sociaux? Concevoir l’enseignment en ligne pour répondre aux besoins des apprenants du 21e siècle. L’autoscopie : pourquoi? Huguette Dupont (conseillère pédagogique) et Yvon Duquette (enseignant de soins infirmiers) Yvon Duquette enseigne les soins infirmiers depuis 1977. Avec le temps, la relation infirmière-client et l’intervention en santé mentale sont devenues ses principales préoccupations dans l’enseignement.

Il nous explique pourquoi il a adopté l’autoscopie : une forme d’intervention particulièrement adaptée à l’approche par compétences. L’analyse que l’étudiant pose, à l’aide d’enregistrements audiovisuels, lui permet d’intervenir plus aisément sur ses propres comportements, gestes ou attitudes. Exemple de rétroactions exercées entre étudiants à la suite d’une simulation clinique Une approche par compétences Au début de ma carrière, j’avais beaucoup de temps, mais peu de moyens pour enseigner. 1. 2. 3. Une technique issue de la pratique réflexive de Donald Schön Des mises en situation clinique La démarche du laboratoire d’autoscopie Exemple de simulation clinique vécue par des étudiants Le bilan. La pédagogie : passage Du web 1.0 au web 2.0. Un récent article du Monde sur l’évolution des enseignements à met en évidence une différence radicale entre le modèle de l’apprenant français et celui de l’apprenant anglo-saxon.

On a l’impression que les premiers fonctionnent en mode web 1.0 et que les seconds le fait en mode web 2.0. Est-ce pour autant que l’enseignement est identique ? Tout d’abord les notions de web 1.0 2.0 etc… sont avant tout des appellations médiatiquement rentables, mais qui ne traduisent que peu de changements réels, si ce n’est une accessibilité accrue à des moyens auparavant lourds à mettre en œuvre, mais pas inexistants. Pour le montrer, il faut évoquer ici une expérimentation d’enseignement hybride organisée dans l’enseignement catholique français entre 1989 et 1992.

A débattre. DE "L'APPRENDRE" A "L'APPRENDRE A APPRENDRE" : existe-t-il des lois d'apprentissage ? 22 Mars 2012 Rédigé par PedagoForm et publié depuis Overblog « Comment m’y prendre pour qu’ils s’approprient cette nouvelle notion, ce nouveau geste professionnel, de la manière la plus efficiente possible ?»...

Questionnement incessant du formateur, de l'intervenant, dans la préparation de sa formation. Comment apprendre à apprendre ? En déstructurant-restructurant ses connaissances en agissant en résolvant des problèmes en petits groupes en échangeant au sein d’un groupe en ayant un projet d’apprentissage en prenant du plaisir dans un climat de confiance en maîtrisant ses propres stratégies d’apprentissage Source : DISCAS - Nicolas Martello Partager cet article.

Comprendre l'apprentissage pour enseigner. Apprendre et enseigner à l'ère numérique : entre virage pédagogique... Les clés du Web 2.0 Cours gratuit. A quand un enseignement vraiment « numérique » ? Par Emmanuel Benoit, Groupe Jouve. Utilisation pédagogique_Web2.0 - Quelle est l'utilité pédagogique des outils du Web 2.0. Les TICE, concurrentes ou alliées de l'enseignant ? Social learning ou formation 2.0. Synthèse de modèles pédagogiques. Refonder l’école avec le numérique et la pédagogie. Enseigner grâce aux erreurs des étudiant-e-s. Le Web 2.0 au service de la pédagogie. Les objectifs pédagogiques en formation à distance. Conférences du jeudi 23 juin - matin. Les meilleures pratiques de l'éducation 2.0. Rapid e-learning : Tout pour séduire. Tableau numérique interactif et pédagogie active. ENSEIGNANT WEB 2.0 et LANGUES.

Les TIC et l’école du 21e siècle : un changement de paradigme qui s’imposeAccueil. Les données peuvent-elles améliorer l’éducation. Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas.

TICE : Où en est-on ? Les enseignants et les TICE. Oser la pédagogie numérique ! Quest to learn : l’école où l’on joue à apprendre. Université : vers de nouveaux entrepôts de cours ouverts. Formation, le besoin d’accompagnement (2) | Le blog de la formation professionnelle et continue. Pourquoi les étudiants universitaires canadiens n’aiment pas le e-learning ? L’apprentissage est un processus chaotique… et c’est bien ainsi! - La grande place. Une approche qui conduit à repenser la pédagogie, Spécial ingénieurs et managers. Naissance d’un nouveau modèle d’enseignement : la pédagogie explicite. Doc. Un magazine outil collaboratif pour les devoirs. L'École numérique » Chapitre 2 - Réalise-t-on de nouvelles tâches de lecture avec les supports numériques?  Apprendre ? avant tout une histoire de communication « Passion pédagogique | e-Club • Icademie.

Quand les étudiants accélèrent le changement. Wikipédia/Wikipédia dans la classe. Intégration des TICE : des résultats soumis à conditions. Informaliser l'apprentissage formel. Pédagogie de l’exigence: pour une articulation connaissances-compétences | Apprendre. Le pédagogique nouvel enjeu du net ? Pédagogie de projet et travail par compétences. La preuve qu'un cours de maths peut être drôle et captivant ! Apprentissage 2.0 et dispositif de formation. Marcel Lebrun. 9R. 43 outils didactiques à votre portée. Revue Vie Pédagogique. Pédagogie Universitaire Numérique.

Caroline d'Atabekian : " Exploiter les TICE pour développer une pédagogie active " Quelle place pour l’enseignant dans une formation collaborative ? La formation des enseignants aux TIC : allier pédagogie et innovation. "Les étudiants ne sont pas des particules élémentaires" Méthodes actives ... Pour favoriser l'apprentissage : motivations et intercations.

Pédagogie ou didactique. Comment développer les compétences transversales ? L'intégration pédagogique réussie des TIC. La production de ressources éducatives : enjeu et perspectives. Www.educpros.fr/detail-article/h/97d30a227d/a/lessca-remobilise-lattention-de-ses-etudiants-avec-les-tice.html. Pédagogie universitaire : des mémos pour bien commencer. eLearning - Strategies de développement multi-périphériques. Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias. On peut toujours avoir vingt ans. L'École numérique » Les exerciseurs en classe de langues, par où commencer ?