background preloader

Theorie comportement coop

Facebook Twitter

Robert Axelrod et l’évolution de la coopération. Pourquoi la coopération existe-t-elle ?

Robert Axelrod et l’évolution de la coopération

Comment se fait-il que la plupart des hommes et certains animaux coopèrent entre eux, alors que la nature semble favoriser les comportements individualistes et égoïstes. En 1981, pour essayer de répondre à cette question, un professeur en sciences politiques et un spécialiste en zoologie ont écrit un des papiers les plus étonnants qu’il m’ait été donné de lire. L’existence de la coopération La coopération existe chez de nombreuses espèces vivantes. C’est bien entendu manifeste chez l’homme, mais ça n’est pas son privilège. On peut penser au poisson nettoyeur, qui rend service à un plus gros poisson en échange de la promesse de ne pas se faire manger; mais aussi aux situations de symbiose en général, par exemple pour les bactéries qui composent notre flore intestinale. Pourtant, le comportement altruiste ne va pas de soi.

Le jeu de la coopération Comme vous le voyez, si l’un trahit et l’autre coopère, le traitre empoche la mise. Pour aller plus loin. Gagnant-gagnant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gagnant-gagnant

Un accord gagnant-gagnant (win-win en anglais) est un accord par lequel chaque partenaire se préoccupe aussi de l'intérêt de l'autre, d'une façon également favorable à son propre intérêt. Il ne s'agit pas de rechercher le meilleur compromis de partage des gains, mais de trouver un accord qui augmente les gains de chacun. Un jeu gagnant-gagnant est conçu dans ses règles de telle façon que ce mode de pensée soit favorable. Cette approche ne repose pas tant, alors, sur la philanthropie des partenaires, que sur un type de stratégie adapté aux règles et étudié notamment par la théorie des jeux.

Dans un processus de négociation ou de décision collective, une stratégie gagnant-gagnant cherche une solution favorable à tous les participants. Naissance de cette expression[modifier | modifier le code] Comment avoir une relation gagnant. COMPORTEMENT COOPÉRATIF DANS DES SYSTÈMES COMPLEXES. Comportement coopératif. Une interaction entre deux ou plusieurs personnes ou organisations pour atteindre un but commun, réciproquement avantageux.

comportement coopératif

Une action ou un travail en commun dans le même but ou pour un bénéfice partagé. [Traduction effectuée avant 2008] N3-AUTOINDEXEELOI no 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques (1) de l'exposition à un agent externeA 313 50 000 UIrelatifACICLOVIR BIOGARAN 200 mg cpexpositionsA 313 200 000 UIjurisprudenceA 313 50 000 UI caps mollemodérationCONCERTAOndes électromagnétiquesrétinolargentum folliumLoicomportement coopératifipecacuanharayonnement électromagnétiqueexpositions.

Blog Management & Organisation, depuis 2004: Les coopérations qui marchent le mieux, palmarès - 7e partie. [ < Aide-toi, le Ciel t'aidera - 6e partie ] Les coopérations qui marchent le mieux, palmarès - 7e partie [ Stratégie des parties d'un système, exemple vidéo - 8e partie > ] Je t'aime, moi non plus Au revoir Dominique Wolton, au revoir distinction entre message, relation et paillettes.

Blog Management & Organisation, depuis 2004: Les coopérations qui marchent le mieux, palmarès - 7e partie

Attaquons-nous à la coopération. Avant cela, jetons un coup d'œil au fait humain, je veux parler de la racine de ce que nous sommes en tant que « parlêtres » (Jacques Lacan). Communiquer, besoin fondamental (sinon hospitalisme, prévient René Spitz), bref communiquer comprend trois sens. Faisons les malins. Il est intéressant de voir comment se conduisent des spationautes stressés, saturés les uns des autres, comme dans une capsule spatiale. Quittons quelques instants le commissariat. L'exemple est fascinant et, si l'on revient aux deux voleurs menottés dans les deux pièces, il faut bien dire que les comportements de l'un et de l'autre forgent des issues différentes : Pff, no comment, j'exulte.

Les valeurs du Coworking 5/5 : Coopération. Aujourd’hui nous nous penchons sur la Coopération ; suite et fin de l’exploration des valeurs centrales du coworking.

Les valeurs du Coworking 5/5 : Coopération

La coopération entre les coworkers, la construction de liens sociaux intra et extra professionnels est un élément fondamental de tout espace de coworking. C’est l’une des choses essentielles que recherchent les coworkers dans leur espace et c’est de la capacité des membres à créer et maintenir des relations coopératives que viendra le succès d’un espace. Impossible de développer un esprit coopératif autour de soi sans l’incarner soi-même pleinement. Comme l’écrit Derek dans l’un de ses posts : On ne peut pas faire de la coopération, on doit être avant tout un coopérateur. Il y’a quelques mois, j’avais écrit un article sur les stratégies coopératives en m’inspirant des travaux d’un chercheur en sciences politiques américain ; Robert Axelrod. Comment réussir dans un monde égoïste ? Imaginez que vous soyez illustrateur et que vous ayez un projet de création d’une BD interactive pour tablette.

Comment réussir dans un monde égoïste ?

Votre style est sûr, votre scénario est au point et vos planches sont bien avancées. Le problème, c’est que tout cela prendra beaucoup de temps et que que vous ne maitrisez pas les outils de développement nécessaires. Mais il y’a quelques jours, dans votre espace de coworking, vous avez rencontré un excellent développeur. La complémentarité est évidente mais vous hésitez ; devez-vous vous associer avec ce développeur sachant qu’il vous faudra partager les bénéfices ?

Ne risquez-vous pas également de vous faire chaparder votre concept purement et simplement ? La vie nous place souvent devant ce genre de situations délicates et il nous est parfois difficile de trouver la voie. Pour ceux qui auraient oublié, voici le dilemme en question : Deux suspects sont arrêtés par la police. Comment éviter ce genre de phénomène ? Axelrod a commencé par se poser trois questions :