background preloader

DOSSIER Formation

Facebook Twitter

Réforme de la formation professionnelle : le big bang de Pénicaud. Suivez en direct les Fondamentales 2013 (with images, tweets) · capsciences. Conférences - Salon SME Online, le salon virtuel pour les entrepreneurs. Se former 1 minute par jour ? Publié le 28 octobre 2014 Modules très courts répartis sur une longue durée, sollicitation de l’attention et d’une attitude active, mise en application et évaluation : certaines actions de formation exploitent les possibilités des outils numériques pour mettre en pratique quelques avancées des neurosciences. Innocherche et Obifive HR Valley se penchent sur l’ancrage mémoriel. Quelques avancées de la compréhension du fonctionnement du cerveau (cf. article « Neurosciences et pédagogie ») sont déjà mises en pratique dans des actions s’appuyant sur les outils numériques.

Un atelier organisé par Innocherche et Obifive HR Valley s’intéressait récemment à « l’ancrage mémoriel® ». Au fil du temps, rappelle Grégoire Salomon, cofondateur de 2Spark, nous oublions 90 % de ce que nous apprenons : « Pour améliorer la performance, il faut s’inscrire dans la durée et la fréquence, avec des dispositifs engageants. Philippe Tranchart. Le blog de Christine Vaufrey » Le connectivisme, ou le lien comme principe de base d’apprentissage (CCK11/1) Voici deux semaines maintenant, je me suis inscrite à un MOOC. Qu’est-ce que c’est que ce nouveau truc ? C’est un « Massive Open Online Course« , c’est à dire un cours en ligne ouvert et massivement distribué. Concrètement, il est possible à qui le souhaite de s’inscrire gratuitement (ce n’est pas systématique, mais c’est une réalité dans le MOOC auquel je me suis inscrite) à un cours distribué par Internet, d’utiliser les ressources qui sont fournies et de réaliser les activités proposées.

Ce MOOC ne débouche pas sur une certification. Il est temps de dévoiler le sujet de ce MOOC : il s’agit du connectivisme et de la connaissance connective (ça fait beaucoup plus chic en anglais : connectivism and connective knowledge édition 2011, soit CCK11). Le connectivisme mérite t-il de prendre place dans le panthéon des théories de l’apprentissage, aux côtés du behaviorisme et du constructivisme par exemple ? Après deux semaines et demies de cours, quoi dire ? Que c’est passionnant. Apprenance et guidance : une nouvelle vision de la formation. Apprenance et guidance sont deux concepts forts qui invitent à revoir nos schémas anciens sur la formation.

Traditionnellement, le formateur est perçu comme le sachant qui doit transmettre sa connaissance au stagiaire. Cette vision de la formation est plutôt passive. On imagine bien un stagiaire attendre le savoir de la part de son formateur, tel le moineau attendant sa becqueté. L’apprenance, rapide définition Avec la notion d’apprenance, Philippe Carré (L’apprenance : vers un nouveau rapport au savoir, Dunod – 2005), nous propose une toute autre vision. Partant de cette vision beaucoup plus active de l’apprenant en situation de formation, l’auteur défini avec précisions les trois facteurs déterminant l’acte d’apprendre : Les facteurs motivationnels : c’est le vouloir apprendre. De l’apprenance à la guidance Si on s’en tient à ces trois catégories de facteur, on peut constater que la réussite d’un apprentissage ne passe que très peu par le formateur lui-même. Les apprenants se servent-ils des rétroactions à leurs travaux ?

En effet, s'il est unanimement accepté que la rétroaction, qui ne vise pas la seule correction mais la formulation de commentaires formatifs participant de la poursuite de l'apprentissage, soit une pratique tutorale indispensable, nous manquons de recherches sur les effets réels de cette pratique sur les apprenants. Au-delà du témoignage d'un apprenant, tel que je l'avais publié en 2000 alors que j'étudiais à la Téluq (La rétroaction, support d'apprentissage ?)

Ou du regard métacognitif que je portais sur ma pratique de rétroaction dans ce billet de 2009, voici quelques ressources plus récentes qui traitent de la rétroaction de manière globale et non spécifique au contexte de la formation à distance. Un diaporama de Jocelyn Nadeau (2013) La rétroaction comme appui à l'apprentissage et à la réussite qui présente quelques données d'une enquête menée auprès des étudiants bénéficiaires de rétroactions. La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ?

#1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats. Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant. Comment expliquer un tel engouement ? "Les classes inversées sont au point de rencontre de plusieurs éléments qu'elles fédèrent, analyse Marcel Lebrun : l'approche compétences, les méthodes actives et le numérique. . #2 Est-ce forcément numérique ? #3 Faut-il inverser tous les cours ?

"Il faut alterner ! Réduire la subjectivité lors de l’évaluation des apprentissages à l’aide d’une grille critériée : repères théoriques et applications à un enseignement interdisciplinaire. 1Bon nombre d’enseignants s’entendent sur le fait que la partie la plus difficile de l’évaluation des apprentissages des étudiants est l’interprétation du rendu de ceux-ci, que cette production soit écrite ou orale.

En effet, les enseignants doivent alors analyser la « preuve d’apprentissage » fournie par les étudiants et attribuer une valeur à cette « preuve ». C’est à ce moment que la subjectivité implicite dans le processus d’évaluation des apprentissages prend forme, compliquant considérablement le processus. L’enseignant, devant filtrer quantité d’informations pour arriver aux éléments de cette « preuve », peut alors se laisser influencer par des facteurs ou des dimensions qui n’ont rien à voir avec les apprentissages visés par l’évaluation. 2Dans le cadre de cet article, les caractéristiques des grilles critériées seront présentées, de même que la façon de les construire.

Figure 1. Les étapes du processus d’évaluation des apprentissages (Pellegrino, Chudowsky et Glaser, 2001) Workshops "Apprendre aujourd'hui et demain". Les modes d'apprentissage évoluent! Un peu, beaucoup, passionnément parfois, ou pas tant que cela? Le Campus virtuel en gestion (CVG), Now.be et l'AWT ont organisé le 16 décembre 2014 à Solvay-ULB une journée interactive pour faire le point sur les tendances qui font le buzz Une (r)évolution permanente S'il est incontestable que les modes d'apprentissage n'ont jamais cessé d'évoluer, de l'invention de l'écriture à celui de l'imprimerie jusqu'à la révolution numérique, soulageant toujours plus notre mémoire pour libérer le potentiel de créativité de notre cerveau comme l'explique Michel Serres, le marketing des technologies éducatives tend à nous faire croire que ce rythme s'est accéléré pour coller à celui des évolutions technologiques.

Retour sur les neuf ateliers participatifs que le Campus virtuel en gestion (CVG), Now.be et l'AWT ont organisé le 16 décembre 2014 à Solvay-ULB pour mieux appréhender les changements annoncés, ce qui fonctionne et ce qui doit encore faire ses preuves. PERSONNES-RESSOURCES Ingénierie pédagogique & de... La formation professionnelle au seuil d’une vraie transformation ? Le gouvernement vient de lancer un vaste processus de réforme - "transformation" en langage macronien - de la formation professionnelle. Contrairement à la réforme du droit du travail, ce projet passe par une négociation entre partenaires sociaux, dont les limites sont fixées par un document d’orientation gouvernemental.

Classiquement, celui-ci part d’un bilan, précise les buts à atteindre et suggère des solutions. Le bilan est imparable : le pilotage actuel de la formation professionnelle par les branches professionnelles n’est pas satisfaisant : inégalitaire, complexe, inefficace, cloisonné. Les buts à atteindre sont limpides. Il s’agit de casser les mécaniques financières et administratives actuelles pour redonner plus de liberté de choix aux individus. La principale réforme proposée consiste à "doper" le compte personnel formation. On sait que ce dispositif, créé par les partenaires sociaux en 2013 vise à doter tous les salariés de droits à un certain nombre d’heures de formation.

A qui profite l'argent de la formation professionnelle ? C’est l’autre grand chantier social de ce début de quinquennat : après la réforme du droit du travail, celle de la formation professionnelle. Depuis la mi-novembre, les partenaires sociaux disposent d’une feuille de route fournie par le gouvernement pour revoir la façon dont le système fonctionne. La dernière réunion a eu lieu au Medef vendredi dernier. La prochaine est prévue demain. Le gouvernement entend légiférer au printemps. Si la nécessité d’une réforme se fait sentir, on peut supposer que c’est parce que le système actuel de formation ne donne pas entière satisfaction.

Il est vrai qu’il est difficile de s’y retrouver, aussi bien dans les démarches administratives à mener que dans la profusion de l’offre, avant de pouvoir choisir correctement sa formation. . ‘’A qui profite l’argent de la formation professionnelle ?’’ 7 règles simples de communication pour un meilleur engagement des apprenants - Le blog du Mobile Learning.

L’aspect rédactionnel joue un rôle important dans l’engagement des apprenants. Découvrez 7 règles simples qui renforceront l’impact de votre communication pour optimiser l’engagement de vos apprenants. 1. Les titres Combien de formations s’appellent « Les fondamentaux de communication », « Les basiques de la vente » ou encore « Finance pour non financiers ». L’intitulé est clair, mais n’est pas valorisant. Un titre doit être une promesse. Par exemple ; « Convaincre, ça s’apprend » ou encore « Maitrisez le budget de votre unité ». 2. Un objectif est également une promesse. 3. On voit parfois dans un même contenu de formation une alternance de tutoiement, de vouvoiement et de nous-associatif. 4. Il est tentant pour un expert de partager son savoir, sans toujours s’assurer qu’il est accessible au public de la formation. 5.

On a commencé par utiliser le digital pour renforcer la formation présentielle. 6. 7. Dernier point, soignez l’orthographe et la syntaxe. Pédagogie, Andragogie et Heutagogie. Voici des noms bien barbares pour parler de différentes façons d’apprendre et d’enseigner. Ils mettent en évidence que la maturité d’une personne influe sur ses modalités d’apprentissage et qu’elle peut avoir une certaine autonomie dans son cheminement.

Je vous propose une comparaison de ces trois schémas, à partir de l’article de Lindy McKeown (merci à elle) que je n’ai fait que traduire, suivie de quelques réflexions qui en découlent. Il me semble qu’il ne faut pas considérer cette présentation comme une référence mais plutôt comme un repère, à partir duquel on peut se situer. J’y trouve en effet quelques aspects critiquables. 1 – Une présentation caricaturale de la pédagogie l’approche exclusivement transmissive présentée pour l’apprentissage chez l’enfant est discutable ; la présentation de Céline Alvarez à TedxIsèreRiver « Pour une refondation de l’école guidée par les enfants » en est un bon contre-exemple. 2 – Le rôle du formateur dans l’heutagogie n’est pas clair WordPress: Évaluer les temps d'apprentissage à distance.

Dans une configuration d’apprentissage « traditionnelle », ou « stage à l’ancienne », le participant recevait une convocation à un lieu de rendez-vous. Il cheminait jusqu’à un centre de formation ou une université, il trouvait sa salle, discutait de façon informelle avec les personnes présentes, signait une feuille de présence puis s’asseyait et se mettait en disposition de recevoir ce que le formateur pouvait lui indiquer. Il écoutait, écrivait, échangeait avec les autres, composait des réponses, disait s’il était satisfait ou non. Quelqu’un en tenait compte ou non. C’était une reproduction de ce à quoi chacun avait pris l’habitude dans sa scolarité. Cet enchaînement des temps est maintenant remis en question avec des apprentissages en ligne qui produisent une autre décomposition des temps et surtout une autre appréciation de ceux-ci.

Chacune de ces modalités bouleverse nos rapports aux temps d’apprendre et oblige à repenser le temps. S’organiser pour apprendre Produire son savoir. Les 12 habitudes du leader pédagogique – Pédago 21. J’écris pour réfléchir aujourd’hui. J’ai besoin de créer de la clarté autour d’un concept qui me trotte dans la tête depuis un certain temps. J’espère pouvoir compter sur vos commentaires, chers lecteurs, pour le valider et surtout l’enrichir.

Je vais l’inclure dans mon livre, qui devrait paraître en 2018 Tout ce que nous voulons créer dans nos écoles dépend de notre capacité de grandir. @bourmu Une invitation Partons du principe que tout le monde dans le système est un leader pédagogique. Montrez-moi un conseil scolaire, une école, une salle de classe où il y a de l’innovation, je vous montrerai des leaders pédagogiques en croissance. Croître intentionnellement Tout ce que nous voulons créer dans nos écoles dépend de notre capacité de grandir. Ce que nous sommes est désormais plus important que ce que nous savons.

Les 12 habitudes du leader pédagogique Voici donc les 12 habitudes du leader pédagogique. Merci @maotechno pour le superbe sketchnote, encore une fois! Quelques remarques Aimer : Taxonomie de Bloom. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bloom. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d'acquisition des connaissances[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3].

Description[modifier | modifier le code] Composition[modifier | modifier le code] La taxonomie des objectifs éducationnels selon Bloom. Elle peut être résumée en six niveaux hiérarchiques[5]. Note: Dans la liste suivante, traduite de l'anglais[6], certains verbes peuvent se recouper par le sens, le lecteur est invité à consulter des ouvrages de références pour s'assurer du sens exact des verbes. Révision[modifier | modifier le code] Ainsi, en 2001, une taxonomie révisée de Bloom a été proposée par plusieurs auteurs dont Lorin W. Annexes[modifier | modifier le code]

Blooms rose fr - Taxonomie de Bloom. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bloom. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d'acquisition des connaissances[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3]. Description[modifier | modifier le code] Composition[modifier | modifier le code] La taxonomie des objectifs éducationnels selon Bloom.

Elle peut être résumée en six niveaux hiérarchiques[5]. Note: Dans la liste suivante, traduite de l'anglais[6], certains verbes peuvent se recouper par le sens, le lecteur est invité à consulter des ouvrages de références pour s'assurer du sens exact des verbes. Révision[modifier | modifier le code] Ainsi, en 2001, une taxonomie révisée de Bloom a été proposée par plusieurs auteurs dont Lorin W. Annexes[modifier | modifier le code] Le modèle SAMR : une référence pour l’intégration réellement pédagogique des TIC en classe. Formation en chiffres #53 : 10% ont une stratégie d’évaluation formation. Formation et digital : le point en 15 vidéos. OneLife introduit LinkedIn Learning à l'ensemble de ses employés | HR One.

Vidéo : Formation digitale : contractualisation, mesure de l'assiduité et financement. Reverse mentoring : quand la génération Y forme les dirigeants - Les Echos Start. Learning expeditions, pour apprendre en changeant de repères - Les Echos. 6 tendances de la formation professionnelle : quand le digital change… Newsletter #53 du 11 juillet 2016 : Apprendre au 21ème siècle. Newsletter #52 du 4 juillet 2016 : La formation présentielle, démodée ? Le mobile learning à l'horizon des nouvelles formes d'apprentissage. Le présentiel augmenté | e-transfo de la formation professionnelle. [Newsletter #95] Passer du e-learning au mobile learning. Newsletter #67 Quel fil rouge pour le Blended Learning ? ICPF & PSI - Formation - DATADOCK et le RÉFÉRENCEMENT des Organisme de Formation.

Osons le Cercle d'apprentissage. Hashtag #digital sur Twitter. L’apprentissage constant au cœur du bonheur professionnel - Courrier cadres. Page 1 -Tous nos dossiers Formation - L'Express emploi. L'impact du digital sur la formation professionnelle - Blog du Modérateur. BAROMETRE FORMATION RHEXIS 2017. La formation en chiffres #51 : 6 tendances pour la pédagogie de demain - RHEXIS. Average learning retention rates This is why I... Infographie Tendances Formation 2017 Learning Tribes. 6 grandes tendances de la formation de 2017 à 2021 - Rapport. NEWSLETTER CERTIFICATION ITG Formateurs. Actualité de la formation AccueilLe Quotidien de la formation Inffo Formation Les rubriques Qui sommes-nous ? Connexion Accueil > Une du sommaire > Une de 2017 Édouard Philippe annonce le début de la négociation de la réforme de la formation pour septembr.

Jérôme Barré (Orange) : "En 2020, 50% de nos formations se feront par Mooc" Evaluer la rentabilité d’une formation nécessite d’évaluer son efficacité | Ressources Humaines. La Boite à Outils de FTR formation.