background preloader

Apprenance et guidance : une nouvelle vision de la formation – Le blog de C-Campus

Apprenance et guidance : une nouvelle vision de la formation – Le blog de C-Campus
Apprenance et guidance sont deux concepts forts qui invitent à revoir nos schémas anciens sur la formation. Traditionnellement, le formateur est perçu comme le sachant qui doit transmettre sa connaissance au stagiaire. Cette vision de la formation est plutôt passive. On imagine bien un stagiaire attendre le savoir de la part de son formateur, tel le moineau attendant sa becqueté. L’apprenance, rapide définition Avec la notion d’apprenance, Philippe Carré (L’apprenance : vers un nouveau rapport au savoir, Dunod – 2005), nous propose une toute autre vision. Partant de cette vision beaucoup plus active de l’apprenant en situation de formation, l’auteur défini avec précisions les trois facteurs déterminant l’acte d’apprendre : Les facteurs motivationnels : c’est le vouloir apprendre. De l’apprenance à la guidance Si on s’en tient à ces trois catégories de facteur, on peut constater que la réussite d’un apprentissage ne passe que très peu par le formateur lui-même.

http://www.blog-formation-entreprise.fr/apprenance-et-guidance-une-nouvelle-vision-de-la-formation/

Related:  Former et faire collaborer les profsApprendrememoireFORMATION

Que disent les recherches sur la formation continue des enseignants aux Etats-Unis ? La rubrique Cool Thinking on Hot Topics du site CPRE knowledge hub, porté par le Consortium for Policy Research in Education (CPRE) – réseau de sept universités états-uniennes ayant pour mission de mettre en relation chercheurs, décideurs et praticiens dans le domaine de l’éducation – consacre son dernier dossier aux perspectives émergentes sur le développement professionnel efficace des enseignants (Emerging Insights into Effective Professional Development). Neuf entretiens filmés de chercheurs et de décideurs proposent un tour d’horizon des acquis et débats en cours sur cette question aux Etats-Unis. De la prise en compte des pratiques enseignantes en contexte au nécessaire accompagnement dans la durée, de la dimension disciplinaire de la formation à celle de l’enrôlement des élèves, toute ressemblance avec les questions que se posent enseignants, formateurs et prescripteurs de formation en France ne serait pas totalement fortuite … Un soutien institutionnel

Éducation, plasticité cérébrale et recyclage neuronal - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 06 janvier 2015 09:30 Dans le domaine de l’apprentissage, il est vain d’opposer l’inné et l’acquis, l’environnement et l’hérédité. Dès 1949, le psychologue canadien Donald Hebb l’énonce : Deux facteurs déterminent la croissance intellectuelle : un potentiel inné, absolument indispensable, et un environnement stimulant, tout aussi indispensable. Il est inutile de se demander lequel est le plus important.

Attirer des étudiants autonomes. Le paradoxe presque résolu de l’apprentissage à distance Le but d’une formation est fondamentalement de produire un finissant capable d’appliquer ce qu’il a appris avec les résultats attendus et de voir celui-ci réussir dans le domaine étudié. On crée normalement une formation dans un esprit qui s’approche de cet énoncé. De son point de vue, le but d’un étudiant est normalement tourné vers un achèvement plus ou moins précis : «finir ma scolarité obligatoire», «entrer à l’université» «devenir mécanicien, chimiste», «devenir programmeur java, mécanicien aéronautique» ou autre emploi spécialisé; ces buts laissent plus ou moins de latitude et dans les derniers cas mènent souvent à une ou deux écoles bien déterminées avec un choix d’autant plus restreint. Où se situe l’autonomie pour un étudiant lorsqu’un curriculum est entièrement défini ou presque ?

Evaluation de formation - FORMATEUR La question de l’évaluation des formations d’enseignants est complexe. Elle n’est pas réellement pensée au sein de l’éducation nationale. On ne mesure pas l’impact des formations et ce qui existe est parfois superficiel. Les formations dispensées aspirent à développer de nouvelles compétences que l’on a jugées nécessaires pour résoudre des problèmes rencontrés dans la classe. A ce jour, il existe plusieurs types de formation dans l’enseignement : * les animations ou conférences pédagogiques : temps de formation généralement courts, de 1h30 à 6h, dispensées par un ou plusieurs « experts» : inspecteur (IEN ou IA IPR), conseiller pédagogique, formateur second degré, professeur ressource, etc.

Formation : et si on demandait leur avis aux enseignants ? Dans un rapport de l’Inspection générale de l’EN, passé inaperçu mais qui rejoint les préconisations de la dernière publication de l’OCDE, on peut lire que la formation des enseignants ne correspond pas à leurs besoins réels. Mais comme le ministre semble voir la formation uniquement comme un moyen de faire appliquer ses mesures, il y a fort à parier que la situation n’est pas près de changer. Pourtant, les attentes des enseignants sont précises, leurs souhaits pertinents.

Les découvertes en neurosciences transforment notre conception de l’apprentissage. C’est de cette question que j’ai débattu avec une équipe d’enseignants et d’éducateurs d’un collège du sud de la France. La demande précise portait sur : Comment aider les élèves à s’engager dans les apprentissages ? (sous titre : en quoi les découvertes récentes des neurosciences peuvent aider les pédagogues ?). 1. Quelques éléments de connaissance sur les avancées de ces vingt dernières années en neuro sciences. Formation E-learning : Les soignants (infirmier, iade, ibode...) bientôt tous concernés À l’heure de l’explosion des nouvelles technologies et du développement numérique, le e-learning prend une place de plus en plus importante dans la formation continue des salariés. Même si le milieu hospitalier a un peu de retard par rapport aux autres secteurs, les soignants seront bientôt tous concernés. © iStock/Arda Guldogan « Le e-learning se développe très lentement dans le milieu hospitalier.

Rey · Travail personnel de l’élève et devoirs Suite à deux séminaires organisés par la DGESCO et l’IFÉ à l’ENS de Lyon sur la thématique du travail personnel de l’élève, le ministère avait demandé à Claude Bisson-Vaivre de coordonner la réalisation d’un ouvrage sur cette question. Cet ouvrage est enfin paru chez Canopé et peut être téléchargé sous différents formats : Stéphane Kus et moi-même avons contribué à la rédaction de cet ouvrage, notamment pour son introduction et son premier chapitre (cf. extrait ci-dessous), à partir des travaux menés au Centre Alain Savary sur les questions des devoirs et de l’apprentissage de l’autonomie dans le travail personnel, du dossier de veille de Rémi Thibert sur les représentations et enjeux du travail personnel de l’élève. et de synthèses que j’avais pu en faire pour des conférences (cf. exemple de séminaire “Devoirs Faits” dans l’académie de Nice). Les élèves sont-ils conscients que la spécificité du travail scolaire vise à passer du questionnement naïf au questionnement instruit ?

Concevoir des formations, un livret ressource pour les formateurs Une formation continue des enseignants aujourd'hui - page 5 Une formation continue des enseignants aujourd’hui. Pour « faire » quoi ? Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale.

Plan étudiants : focus sur les études en santé Après « 3 mois de concertation, 11 groupes de travail et 55 réunions mobilisant 250 participants et 29 organisations », le Premier ministre, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministre de l’Éducation nationale ont présenté, le 30 octobre, les propositions du Gouvernement en faveur de l’accueil et la réussite des étudiants. Différentes mesures ont été notamment annoncées concernant l'augmentation du budget de l'Enseignement supérieur, la fin du tirage au sort pour l'accès à certaines filières universitaires, le soutien à un plus grand pouvoir d'achat ou à une faciliation de l'accès au logement des étudiants. Différentes annonces ont été faites spécificiquement pour les études en santé : le Gouvernement prévoit d’augmenter les capacités d’accueil des filières les plus demandées, dont la Première année commune aux études de santé (PACES).

Related: