background preloader

Michel Lussault

Facebook Twitter

Agrégé en 1983, il passe à l’université en 1993.

Maître de conférences, puis professeur, il devient en 2008 : président de l’Université de Tours, avant de partir enseigner à l’École normale supérieure de Lyon, puis de prendre la tête du PRES de Lyon, pour cinq années, entre 2008 et 2013. Depuis fin 2012, il dirige l’Institut français de l’éducation. Cette refonte de l’Institut National de recherche pédagogique, avait été intégrée dans l’ENS de Lyon. Il est nommé en Septembre 2014 à la tête du Conseil Supérieur des Programmes.

Après avoir élaboré une approche sémio-linguistique des politiques territoriales et des relations pratiques des acteurs sociaux à l’espace, il se consacre depuis 1998 à la mise en place d’une théorie générale pragmatique et constructiviste de la spatialité individuelle et à l’épistémologie des savoirs géographiques et urbanistiques, dont il a considérablement contribué à renouveler le paysage en France ces vingt dernières années. (Source DATAR)

Dans son livre "L'avènement du Monde" (2013), Michel Lussault poursuit son travail de théorisation des spatialités.
Il tente de comprendre l'impact du processus d'urbanisation généralisée, dont il fait la principale "force instituante" d'une nouvelle réalité : le Monde (avec une majuscule), dont il date l'émergence d'après la seconde guerre mondiale. Le cœur du propos est de montrer que la mondialisation urbaine se manifeste d’abord par de nouvelles manières d’habiter collectivement la terre. Cette focalisation traduit bien le profil de géographe de l’auteur qui entend livrer des clefs de compréhension des modalités de spatialisation des sociétés mondialisées.

Michel Lussault (@MichelLussault) Hyper-lieux : géographies de la mondialisation par Michel Lussault. Hyper-lieux. Les nouvelles géographies de la mondialisation - Michel Lussault. Hyper-lieux, Michel Lussault, Sciences humaines - Seuil. Et si l’on regardait le Monde autrement ?

Hyper-lieux, Michel Lussault, Sciences humaines - Seuil

C’est à cela que ce livre s’attache. Il part du constat que bien des analyses de l’évolution du Monde contemporain insistent sur son uniformisation irrémédiable. La standardisation des paysages, des objets et des pratiques, imposée par la globalisation du capitalisme financiarisé, installerait un espace lisse et « plat », où les distances disparaissent, où chaque position vaut une autre, où les différences culturelles s’estompent, où l’individu est alién... Et si l’on regardait le Monde autrement ? C’est à cela que ce livre s’attache. Or, une observation attentive confronte immédiatement à des situations bien plus complexes. Ainsi le Monde est à la fois toujours plus globalisé et homogène et de plus en plus localisé et hétérogène : cette tension est constitutive des nouvelles géographies de la mondialisation. Michel Lussault est géographe, professeur à l’École normale supérieure de Lyon.

Concentrés d'expériences urbaines - En attendant Nadeau. La géographie a l’avantage de faire réfléchir en temps réel sur les phénomènes en marche.

Concentrés d'expériences urbaines - En attendant Nadeau

Partant du visible qui se construit toujours par la carte ou le concept, les observations de Michel Lussault veulent englober des faits de société apparemment disparates et c’est en cela que son travail est magistral ; subsidiairement, la question est politique car l’auteur tente de rendre compte du besoin de visibilité animant ces hommes qui se croisent et se rassemblent de fait ou par leur volonté propre. En effet, c’est la « spectacularisation » qui consacre des lieux autant que ces lieux spéculaires permettent des expériences qui les consacrent. Les nouvelles géographies de la mondialisation. Quelles sont les nouvelles géographies de la mondialisation? Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète.

Quelles sont les nouvelles géographies de la mondialisation?

Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? Mondialisation : du non-lieu à l’hyper-lieu. Michel Lussault, géographe et professeur à l’Ecole normale supérieure de Lyon, analyse les nouvelles géographies de la mondialisation dans "Hyper-lieux : les nouvelles géographies de la mondialisation".

Mondialisation : du non-lieu à l’hyper-lieu

Contre la mondialisation, le retour au local ? Nous recevons Michel Lussault, qui se penche sur ces poches de résistance de notre monde uniformisé, qu'il appelle "Hyper-lieux", dans un essai qui paraît au Seuil en février 2017. "Aucun ne s'avère politiquement neutre", prévient le géographe...

Mille lieux du Monde. "Hyper-lieux : les nouvelles géographies de la mondialisation". Michel Lussault : «Times Square est l’exemple parfait de l’hyper-lieu : exaspéré, avec de l’humain porté à ébullition» Certains veulent croire que la mondialisation a fait disparaître les aspérités, notamment géographiques.

Michel Lussault : «Times Square est l’exemple parfait de l’hyper-lieu : exaspéré, avec de l’humain porté à ébullition»

Tous les centres-ville du monde se ressembleraient, avec les mêmes fast-foods et enseignes de vêtements globalisées. Le géographe Michel Lussault prend le contre-pied absolu de cette vision javellisée. Dans son dernier essai, Hyper-Lieux, les nouvelles géographies de la mondialisation (Seuil), il développe le concept des «hyper-lieux» qui, au contraire, clignotent fortement sur le planisphère pour des raisons politiques, touristiques, culturelles ou commerciales. Venise, Times Square, Calais ou Ferguson, autant de noms qui ont une signification locale et globale. Dans son livre, Michel Lussault est allé observer de près ces lieux mondialisés qui de loin se ressemblent tous mais constituent en vérité des échantillons d’un monde agité de conflits et traversé par les inégalités. Ce processus d’urbanisation semble en effet promouvoir des formes urbaines semblables.

Les hyper-lieux : une nouvelle espèce d’espace. Aux “non-lieux“, autrefois théorisés par Marc Augé, le géographe et anthropologue Michel Lussault oppose aujourd’hui les “hyper-lieux“, comme régime spatial dominant à l’heure de l’urbanisation généralisée des espaces.

Les hyper-lieux : une nouvelle espèce d’espace

Des lieux intenses où s’inventent des nouvelles formes de vie politiques et sociales. Concluant une trilogie démarrée avec L’Homme spatial et L’Avènement du monde, Hyper-Lieux renouvelle de manière fulgurante la pensée de la spatialité contemporaine. Rencontre D’où vous est venue l’intuition de définir les espaces urbains dominants d’aujourd’hui comme des “hyper-lieux” ? Michel Lussault – Cette question des hyper-lieux, par opposition à ce que Marc Augé appelle les non-lieux, je l’avais en tête depuis le début de mon travail au début des années 1990. Les Hyper-lieux - Tribu - Radio - Play RTS. Critique d'E Zemmour sur Hyper Lieux. Tweet Lussault. Regards sur la politique du 15/04/2017 – Fréquence Protestante. Lussault L'express. Lussault L'express 2.

Lussault L'express 3. Michel Lussault : «Rhône-Alpes a plutôt intérêt à ce que Lyon aille bien» - Les Echos. Michel Lussault. Géographe, il est professeur au sein de l’Ecole normale supérieure de Lettres et Sciences Humaines et préside depuis 2008 le PRES de Lyon.

Michel Lussault

Après avoir élaboré une approche sémio-linguistique des politiques territoriales et des relations pratiques des acteurs sociaux à l’espace, il se consacre depuis 1998 à la mise en place d’une théorie générale pragmatique et constructiviste de la spatialité individuelle et à l’épistémologie des savoirs géographiques et urbanistiques, dont il a considérablement contribué à renouveler le paysage en France ces vingt dernières années. Son travail s’organise autour de quatre grands axes : Parallèlement à sa carrière d’universitaire, il mène une activité d’expertise et de conseil en matière d’urbanisme et d’aménagement.

Publications récentes : Michel Lussault, De la lutte des classes à la lutte des places, Paris, Grasset, 2009, 220p.Michel Lussault, Thierry Paquot, Chris Younes (dir.), Habiter. Bienvenue dans la nouvelle lutte des places ! Depuis quelques mois, on observe l’expansion fascinante d’un nouveau style de manifestation politique ; parti d’Europe, il s’est diffusé avec succès jusqu’aux Etats-Unis, où il s’est déployé de nouvelle manière avant que de revenir derechef, ainsi enrichi, en Europe.

Bienvenue dans la nouvelle lutte des places !

En de nombreux pays, donc, des occupations publiques s’imposent et durent. Des individus librement rassemblés, sans ancrages politiques clairs, sans motivations classiques, comme celles pouvant provenir de la volonté de suivre le mot d’ordre d’un syndicat ou d’un parti politique (même si l’on constate l’efficacité des appels circulant dans des réseaux sociaux internet), se regroupent sur une place, dans un jardin, au centre d’une ville, en général dans un lieu emblématique de celle-ci, et l’occupent, l’investissent des jours, des semaines durant. Drôles d’occupations. On aurait voulu croire à une vraie réorganisation territoriale. On voulait y croire et puis… patatras, la réforme territoriale espérée débouche sur une proposition qui réussit l’exploit de ne satisfaire personne et même de mécontenter tout le monde.

On aurait voulu croire à une vraie réorganisation territoriale

D’abord, un point de méthode : devant un sujet aussi important, comment comprendre que l’on en a été réduit à attendre ainsi la parole et le dessin présidentiels, diffusés par voie de presse ? N’existe-t-il pas dans ce pays des citoyens pour lesquels les territoires de vie importent, des experts capables de mettre en évidence des faits et des éléments de comparaison avec des Etats proches, des élus et des parlementaires, qui ont produit depuis plus de vingt ans des foultitudes d’études, de rapports, souvent fondés et pertinents ? Ensuite, un constat : la proposition présidentielle, en ce sens en conformité avec la tradition de notre modèle jacobin épuisé, impose une vision abstraite globale d’un découpage géométrique et descend en cascade vers la commune, conçue comme une «petite République». 1. 2. Réforme du territoire, et si on parlait un peu géographie physique ? - Idées.

3 questions à Michel Lussault, géographe. LA VULNÉRABILITÉ URBAINE MONDIALE (MICHEL LUSSAULT) Revue ESPRIT. Revue ESPRIT. Cultures et créations dans les métropoles-monde (2014) Association Lignes d'Horizon - Rencontres d'ici là. LUSSAULT_Michel_FR_04.pdf. Michel Lussault/Lyon Thinking Places est une série de neuf films scientifiques dont le principe est le suivant: associer, par le langage du cinéma, le discours d’un cherchesans titre. Les contradictions de l’urbanisation globale du monde. Université Populaire de Tours L’urbanisation planétaire Le mardi 22 mars, Michel Lussault abordait la question de « L’Habitation humaine ».

Les contradictions de l’urbanisation globale du monde

Un vaste sujet, empli de contradictions, dont nous allons tenter de vous conter le déroulé. « Le jardinier d’aujourd’hui c’est l’ensemble des habitants de la planète », constate le fameux paysagiste Gilles Clément. « La population humaine est responsable dans son ensemble du jardin planétaire ». En d’autres termes, chacun a le devoir personnel de penser à son échelle la condition du monde. L’urbanisation des individus et des sociétés est donc généralisée. Une urbanisation qui ne consomme pas, mais qui produit de l’espace L’urbanisation rassemble les populations, c’est un fait. Et pour cause. Un espace diffus qui efface les limites territoriales. Michel Lussault, programme libre. Michel LUSSAULT - L'Europe et l'éducation, quels enjeux ? - vidéo Dailymotion. Paris outragé : une ville face aux risques du monde. Le peuple de Paris, aujourd’hui comme le 11 janvier, a fait savoir qu’il est blessé mais bien vivant : fluctuat nec mergitur.

Cet événement vient de l’extérieur, mais il ne se produit pas par hasard. Pour le comprendre, il faut aussi considérer l’état de la société française et la conjoncture mondiale. En Ile-de-France, qui produit 30 % du PIB français, la région ne dispose que moins de 1 % du PIB pour lutter contre les injustices créées à la fois par l’Etat central (à travers un système scolaire parmi les plus inégalitaires) et par les communes, qui ont organisé depuis des décennies les ségrégations intra-urbaines. Dans l’aire urbaine de Paris, les pauvres sont encore plus pauvres qu’ailleurs, et ce sont les couches populaires qui prennent de plein fouet le coût supplémentaire du métabolisme métropolitain, en particulier par le prix foncier, qui pèse sur tous les budgets des habitants.

Les attentats du 13 novembre sont aussi la conséquence d’un moment du monde. PUL - La Pratique de l'anthropologie. De : Maurice Godelier Texte présenté par : Michel Lussault Composé à partir d’un entretien de Maurice Godelier mené par Michel Lussault dans le cadre du festival « Mode d’emploi », organisé par la Villa Gillet à Lyon en novembre 2014, ce livre propose un texte original où Maurice Godelier évoque tour à tour, avec verve et humour, sa formation à l’anthropologie, ses principales observations de terrain, les outils théoriques qu’il a forgés au fil de ses enquêtes, et enfin l’usage de ses travaux dans les débats sociaux et politiques d’aujourd’hui, du mariage pour tous à la gestation pour autrui.

Si sa pratique de l’anthropo­logie exige un salutaire décentrement, elle permet en retour un authentique engagement. Michel Lussault est géographe, professeur à l’École normale supérieure de Lyon. Il a été directeur associé du festival « Mode d’emploi ». Untitled. Quelles vitesses demain ? #FIG2016 Michel Lussault & Sylvain Allemand – Kanaga. Quelles vitesses demain ? Michel Lussault, Sylvain Allemand Pour démarrer ce dialogue qui se déroulera en mode show, S. Allemand attire l’attention sur l’affinité qui peut exister entre M. Lussault et le contenu d’une conférence de P. Sans titre. Un géographe a la tête du Conseil Supérieur des programmes. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Remettra-t-il la géographie à sa juste place dans l’école française ?

Ce n’est pas vraiment la mission pour laquelle le géographe Michel Lussault arrive à la tête du Conseil Supérieur des programmes, le CSP. Nommé le 25 septembre à l’issue d’une longue série de consultations, le géographe prend en charge une instance au programme chargé, qui a vécu des heures compliquées. Le nouveau président du CSP, va en effet devoir, mener la refonte de tous les programmes, du cours préparatoire à la fin du collège, afin de les mettre en cohérence avec le nouveau socle commun. Un travail colossal dans des délais serrés. En arrivant à la tête du CSP, l’ex patron de l’Institut Français d’éducation, remplace Alain Boissinot, qui a donné sa démission, en juin, au lendemain de sa remise de copie du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

La refonte des programmes scolaires. Le blog de Claude Lelievre » Blog Archive » Michel Lussault: un oiseau rare à la tête du CSP? En mettant Michel Lussault à la tête du Conseil supérieur des programmes, Najat Vallaud- Belkacem a-t-elle su dénicher « l’oiseau rare » permettant de conjuguer »aura » et »opérationnalité » dans la personne de son président, deux qualités rarement réunies ensemble mais sans aucun doute nécessaires pour asseoir l’autorité de cette toute nouvelle institution ? Agrégé de géographie, Michel Lussault est devenu maître de conférences en 1992, puis professeur en 1997 à l’université de Tours avant d’être finalement nommé professeur à l’École Normale Supérieure de Lyon en 2008.

Michel Lussault a été président de l’Université de Tours de 2003 à 2008, troisième vice-président de la Conférence des présidents d’université (CPU) de 2006 à 2008 et président de l’agence de mutualisation des universités (AMUE) de 2005 à 2008. De 2008 à 2013, il a été président du PRES de Lyon. Partagez ce billet ! LUSSAULT_Michel_FR_04.pdf. Michel Lussault. Michel LUSSAULT: biographie et actualités sur EducPros. | Nouvelle recherche | « Préc. Le blog de Michel Lussault » Blog Archive » Le mythe de la professionnalisation-1. Il est bien un postulat en deux temps qui paraît aujourd’hui peu contestable, une sorte de vérité absolue : il faut professionnaliser les études supérieures ; la fragilité des filières universitaires classiques tient à leur trop faible professionnalisation, à laquelle il importe de remédier par des actions énergiques, essentiellement de mise systématique en situation professionnelle « réelle » des étudiants via des stages.

Michel Lussault. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Michel Lussault, né le [1] est un géographe français. Rencontre avec Michel Lussault : Un nouveau monde à penser. Urbaine, mobile, vulnérable : la société globale qui a émergé depuis cinquante ans est d’une radicale nouveauté. FIG 2014 : Table ronde. L’esprit des villes : les sens de l’Habiter. Habiter, le propre de l’humain. Il fallait savoir jouer des coudes pour réussir à trouver une place pour assister à la conversation croisée de deux philosophes et d’un géographe !

La ville à l’heure de la mondialisation. La parole à ceux qui pensent le monde. Chaque dimanche, Idées prend le temps d’écouter celles et ceux qui décryptent le monde contemporain. Lors d’un entretien de près d’une heure, mené par Pierre-Edouard Deldique, ces « témoins du siècle », intellectuels francophones, auteurs d’essais pour la plupart, livrent leurs pensées. Lycée Claude FAURIEL - Café géographique avec Michel Lussault : Entre ségrégation et séparation : comment vivre la ville ensemble ? L’association de Khâgne 42, sous l’égide de l’association Les Cafés géographiques organise le 21 février 2014 à 19h un café géographique autour du thème "Entre ségrégation et séparation, comment vivre la ville ensemble ? ", ouvert au public. Bilan du café géographique "Entre ségrégation et séparation" - AK42 : Association de la Khâgne 42.

« Faire sortir la géographie des amphithéâtres, débattre de sujets de société. » La ségrégation est-elle l'avenir du genre humain ? - Sciences. "A quoi sert la géographie?". Une conférence de M. Lussault. Habiter la terre - Idées. Actualité philosophique: habiter le monde au XXIème siècle - Idées. La revanche de la géographie - Idées. Michel Lussault. Michel Lussault, L'avènement du monde. Essai sur l'habitation humaine de la Terre. L’invention partagée. L'avènement du monde. L'avènement du monde. Essai sur l'habitation humaine de la terre (pour motivated reader)

Michel Lussault, L'avènement du monde. Essai sur l'habitation humaine de la terre. ADS: M comme monde, par Michel Lussault. Lu / Michel Lussault, L’Avènement du Monde. Essai sur l’habitation humaine de la Terre. L’urbain sous les auspices du Monde. "Le Monde n'existait pas avant ces cinquante dernières années" Michel Lussault. École Normale Supérieure de Lyon - Academia.edu. L’avènement du Monde. Essai sur l’habitation humaine de la Terre. L'avènement du Monde. 1. Comment faire un monde ? Dictionnaire de la géographie et de l’espace des sociétés. Dictionnaire de la géographie / Revue EspacesTemps.net - Idées.

Michel Lussault : ‘Lieu’ 4. Michel Lussault : ‘Nature’. Michel Lussault : Nature (Espace et). L’habitat urbain est bien fragile. L'urbain métropolisé en voie de généralisation - Le devenir des métropoles. Michel Lussault, "Politique des installations", Tous urbains, n°3, novembre 2013, pp. 53-55. by Yes We Camp ! L'urbain s'étale !

L'urbain métropolisé français dans la mondialisation - t2040_n3_1lussault.pdf. 1. L’urbanisation, horizon du monde. « Le rural n’existe plus » estime Michel Lussault, géographe, Grandes cultures. La ruralité existe-t-elle encore ? - Idées. «Le fait urbain s’impose et recompose les territoires» Tous urbains - Chers lecteurs, l'animateur de la page Tous urbains... Compte rendu de la séance avec Michel Lussault. Réinvestir nos villes - Arts & Spectacles. Le Grand Paris au prisme des pratiques habitantes. Rencontre avec Michel Lussault. La métropole, clé de la décentralisation ? Compte rendu de la séance avec Michel Lussault. Intervention de Michel Lussault, professeur de géographie urbaine.