background preloader

Michel SERRES

Facebook Twitter

Google. Google. Génération mutante. Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants.

Génération mutante

Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. La planète change, ils changent aussi, ont tout à réinventer.

«Soyons indulgents avec eux, ce sont des mutants» , implore Michel Serres, par ailleurs sévère sur sa génération et la suivante, qui laisseront les sociétés occidentales en friche. Vous annoncez qu’un «nouvel humain» est né. Eduquer au XXIe siècle. Entre 1900 et 2011, tout a changé pour les écoliers qui vivent à présent dans le virtuel et dans une société multiculturelle, analyse Michel Serres.

Eduquer au XXIe siècle

Il faut aider l'école à prendre la mesure de cette nouvelle ère. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Michel Serres, de l'Académie française Avant d'enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente, aujourd'hui, à l'école, au collège, au lycée, à l'université ? Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n'a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. . - Il habite la ville. . - Son espérance de vie va vers quatre-vingts ans.

. - Depuis soixante ans, intervalle unique dans notre histoire, il et elle n'ont jamais connu de guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants. . - Alors que leurs parents furent conçus à l'aveuglette, leur naissance est programmée. Bilan temporaire. Ces enfants habitent donc le virtuel. Ils ne connaissent ni n'intègrent ni ne synthétisent comme nous, leurs ascendants. Michel Serres : "La seule autorité possible est fondée sur la compétence". Serres.

La révolution cognitive. Je vous recommande vivement cette conférence de Michel Serres, intitulée « Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive » (je suis tombé dessus grâce à un tweet de Jérôme Colombain).

La révolution cognitive

Outre la vigueur et la clarté de Michel Serres (qui sont impressionnantes), le propos est lui-même passionnant. Il y aborde la manière dont les ordinateurs et internet (ce qu’on appelle souvent les nouvelles technologies) sont en train de modifier radicalement, le temps, l’espace et notre cognition. Michel Serres compare la révolution « internet » à d’autres révolutions dans l’histoire de l’humanité - en lien avec l’émission, le traitement, la réception d’informations - : l’apparition du langage, l’apparition de l’écriture et l’apparition de l’imprimerie. Cela replace les choses dans une échelle temporelle intéressante. Mais si on perd, on gagne. La perte de mémoire, selon Michel Serres, est compensée par le fait d’être libéré de l’écrasante obligation de se souvenir. La seule autorité possible est fondée sur la compétence. Petite Poucette, la génération mutante.

Michel Serres, diplômé de l’Ecole navale et de Normale Sup, a visité le monde avant de l’expliquer à des générations d’étudiants.

Petite Poucette, la génération mutante

Historien des sciences et agrégé de philosophie, ancien compagnon de Michel Foucault, avec qui il a créé le Centre universitaire expérimental de Vincennes en 1968, il a suivi René Girard aux Etats-Unis, où il enseigne toujours, à plus de 80 ans. Ce prof baroudeur, académicien pas tout à fait comme les autres, scrute les transformations du monde et des hommes de son œil bleu et bienveillant. Son sujet de prédilection : la jeune génération, qui grandit dans un monde bouleversé, en proie à des changements comparables à ceux de la fin de l’Antiquité. La révolution cognitive. Rupture Historique. Philosophe de renommée planétaire, Michel Serres s'est prêté de bonne grâce au jeu des questions, hier.

Rupture Historique

La vieillesse, la crise, le pouvoir, la laïcité, aucune question n'est taboue pour le penseur agenais. Morceaux choisis. En quoi et pourquoi vous sentez-vous Agenais ? Je vais faire une réponse très simple : il y avait auparavant deux Agen, l'Agen de la ville et l'Agen des champs. Boé était un port, Agen était un port. «Pas une différence de générations, mais une rupture historique» Génération Y ou Z. (*) Certains l'appellent la génération Y ou Z, Michel Serres a surnommé l'héroïne de son dernier ouvrage «Petite Poucette» (éditions Le Pommier) parce qu'elle manie avec dextérité ses pouces pour envoyer des SMS.

La crise transforme l'homme Crise. à la question : «Crises économique, morale, sociétale : sommes-nous entrés dans un nouveau cycle ? Et après ? La solution de la crise n'est pas la restauration de l'état précédent. Agriculture. «Plus le même monde» Les conneries des anciens… Eduquer au XXIe siècle.