background preloader

Facebook

Facebook Twitter

Projets

HTC News. Facebook : les changements de design les plus notables en 10 ans. Facebook : l'option Amis à proximité, une bonne idée ? Et si Facebook ne se contentait plus de vous laisser partager les détails de votre quotidien ?

Facebook : l'option Amis à proximité, une bonne idée ?

À la manière de Localiser vos amis chez iOS, le réseaux social déploie actuellement une nouvelle fonctionnalité baptisée “Nearby Friends”, soit “Amis à proximité”. Une bonne idée ? Un gros ouf de soulagement en lisant le communiqué de Facebook : son option “Nearby Friends” nécessitera d’être activée ou plutôt, si l’on se réfère aux habitudes du réseau social, pourra être désactivée après avoir été activée par défaut. Et elle servira à recevoir des notifications lorsque des amis sont à proximité, notamment lorsque l’utilisateur se trouve près d’un point d’intérêt.

Société

Weixin, "le Facebook killer" venu de Chine. HTC News. Facebook, bientôt un bouton d'empathie? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Facebook, bientôt un bouton d'empathie?

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Replay Emissions nuit claire Vent : 10km/h - UV : 0 Clôture veille : 4388.60 Ouverture : 4439.70 Replay Emissions Le réseau social travaillerait sur un nouveau bouton qui nuancerait un peu l'optimiste "j'aime" et permettrait de commenter les mauvaises nouvelles. "La pauvreté a progressé en France: j'aime", "Alfred et Roberta divorcent: j'aime". "Cinq personnes aiment ça" Le Huffington Post, citant un ingénieur, un certain Dan Muriello, rapporte ainsi que la société de Mark Zuckerberg plancherait sur un tel bouton. Par Magali Rangin Tweeter Partager A lire aussi. Intelligence artificielle : Facebook est dans le concret.

En septembre dernier, Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, annonçait la création imminente d’un laboratoire d’intelligence artificielle, avec des bureaux à Menlo Park (Californie), Londres et New York.

Intelligence artificielle : Facebook est dans le concret

L’officialisation devrait se dérouler aujourd’hui, dans le cadre de la Neural Information Processing Systems Conference tenue à Lake Tahoe (Nevada). La firme est pressentie pour établir, à cette occasion, un large panorama de ses perspectives en matière d’intelligence artificielle. Reconnaissance de parole ou d’images, recherche en langage naturel, analytique évoluée : les possibilités sont nombreuses pour le réseau social, dont le coeur d’activité repose autour de l’identification, de l’exploitation… et de la monétisation de données. C’est dans cette logique que s’inscrit l’ouverture d’un laboratoire dédié, avec à sa tête un Français : Yann LeCun.

Confidentialité

Les boutons J'aime et Partager de Facebook adoptent un nouveau look. Une révolution de velour sur Facebook est en train de se produire pour les usages au quotidien.

Les boutons J'aime et Partager de Facebook adoptent un nouveau look

Le réseau social déploie un nouveau bouton « J’aime » (Like) sur sa plateforme communautaire mais il sera également mis à disposition des sites tiers. Même topo pour la fonction « Partager » (Share). « Le bouton fétiche du réseau social n’avait pas fait peau neuve depuis 2010 », rappelle Gizmodo. « Les changements ne sont pas drastiques cependant. En comparaison des anciens modèles, le nouveau se compose d’un rectangle bleu doté d’un petit logo F. » Des tests avec le nouveau bouton ont été lancés à la mi-octobre.

Like Box.

OpenGraph

Graph Search. Applis. La perfection version Facebook - Blogs EchosRéseauxSociaux. Facebook-ThePerfectStartup_par-faberNovel_vFR-1. Facebook pour l’entreprise. Hbeb7312012.pdf. Facebook Paper : des journalistes pour l'application concurrente de Flipboard ? Facebook : des jeux concours sans application. Les jeux concours et campagnes promotionnelles similaires peuvent maintenant être créés sans application sur Facebook.

Facebook : des jeux concours sans application

Annoncée le 27 août sur la page business du réseau social, cette information a probablement de quoi satisfaire bon nombre d’entreprises et de petits commerces. Concrètement, ce que propose Facebook aux professionnels, c’est de pouvoir créer des jeux concours ou d’autres campagnes de promotion basées sur la participation du public. C’était déjà possible auparavant, mais seulement en passant par une application Web réservée à cet effet et se servant de l’API mise à la disposition par le réseau social. Dans ce cas-là, seules les entreprises capables de développer leur propre application, ou prêtes à sous-traiter auprès de développeurs, pouvaient faire usage de cette fonctionnalité. Aujourd’hui, tout administrateur d’une page entreprise pourra créer des campagnes promotionnelles simples. Quelques restrictions d’usages sont apparues.

Internet.org, le projet philanthrope et intéressé de Facebook. Facebook est-il (vraiment) en perte de vitesse ? - Europe1.fr - High-Tech. L'INFO - Le quotidien britannique The Guardian affirme lundi que Facebook aurait perdu plusieurs millions d'utilisateurs aux Royaume-Uni et aux États-Unis, deux de ses marchés majeurs.

Facebook est-il (vraiment) en perte de vitesse ? - Europe1.fr - High-Tech

Le journal s'appuie notamment sur une étude du cabinet Socialbakers et une autre de l'institut ComScore. Le premier cabinet conteste l'interprétation tandis que Facebook a pointé du doigt l'acharnement du quotidien à son encontre. Info, intox ou faux débat ? > Ce que dit le Guardian. Pour le quotidien britannique, qui a épluché les statistiques du cabinet Socialbakers, Facebook a perdu six millions d'utilisateurs en mars aux États-Unis, soit une chute de 4%. > Ce que dit l'étude.

> Ce que dit Facebook. Par ailleurs, le responsable de la communication européenne de Facebook, Ian McKenzie, a publié un article sur son blog, lundi, rappelant que The Guardian a déjà publié quatre articles similaires depuis 2007. Facebook lance officiellement son Espace Applications. Annoncé le 10 mai, l'App Center de Facebook, baptisé Espace Applications en français, a été lancé officiellement jeudi 7 juin.

Facebook lance officiellement son Espace Applications

Ce portail permet aux développeurs tiers utilisant certaines fonctionnalités de Facebook comme l'Open Graph ou ayant directement développé leurs applications sur le réseau social de bénéficier d'une vitrine regroupant toutes les applications. On trouve sur l'Espace Applications des services utilisant l'identifiant Facebook et accessibles directement sur le réseau social, ailleurs sur le Web ou sur mobile. D'après Facebook, seules les applications les mieux notées par leurs utilisateurs seront disponibles sur l'Espace Applications.

Pour son lancement, six cents applications sont sélectionnées sur le portail. Plusieurs rubriques sont présentes en page d'accueil de l'espace, qui permettent à l'utilisateur de sélectionner les applications par plateforme, Web ou mobile, ou par type, jeux, divertissements, musique ou news. La monétisation d'Instagram sonne le glas des idéaux de Facebook. Instagram a dévoilé aujourd'hui sa nouvelle politique de confidentialité, qui prendra effet le 16 janvier prochain.

La monétisation d'Instagram sonne le glas des idéaux de Facebook

Elle prévoit tout un arsenal de mesures qui doivent lui permettre de monétiser son service, en collaborant davantage avec son réseau-mère, Facebook. Les nouvelles mesures prévoient ainsi le partage des données utilisateurs avec le réseau social où elles pourront être exploitées par des annonceurs. Une décision qui a provoqué une véritable levée de boucliers, les membres refusant assez largement de voir leurs photos récupérées pour des campagnes publicitaires. Après Facebook, les jumeaux Winklevoss derrière un nouveau réseau social. Le film «the Social Network», sur la naissance de Facebook sur le campus de Harvard, les a rendus célèbres : carrures d'athlètes, look WASP, les jumeaux Winklevoss, qui accusaient Mark Zuckerberg d'avoir volé leur idée, ont aussi défrayé la chronique judiciaire, faisant notamment la Une du «Financial Times» jusqu'au règlement amiable de décembre dernier.

Après Facebook, les jumeaux Winklevoss derrière un nouveau réseau social

Les deux champions d'aviron, âgés de 31 ans, ont obtenu 65 millions de dollars, dont 20 millions en cash, le reste en actions Facebook -peut-être vendues depuis. De quoi devenir business angels. Et Cameron et Tyler Winklevoss sont de retour, avec un nouveau site Internet aux allures de réseau social. Le Wall Street Journal nous apprend que les deux frères, qui ont créé en février Winklevoss Capital, ont effectué leur premier investissement, 1 million de dollars, dans un site communautaire appelé SumZero.

High-Tech : Comprendre Facebook avec trois livres. La valorisation record de Facebook révèle l'ampleur du phénomène qu'est devenu le réseau social.

High-Tech : Comprendre Facebook avec trois livres

Plusieurs ouvrages décryptent sa folle ascension. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT. Facebook valorise l'information de qualité. Il sera de plus en plus simple de suivre l’information sur Facebook grâce à une mise à jour du flux d’actualité. Le réseau social annonce ainsi d’emblée ses intentions sur le blog officiel. Cette mise à jour vise à changer la valorisation des publications effectuées par les internautes sur Facebook, et notamment sur l’application mobile.

L’algorithme sera désormais capable de valoriser le contenu des publications afin d’identifier quelles contributions sont susceptibles d’intéresser vraiment les utilisateurs et de susciter des discussions entre eux. Ces dernières seront alors maintenues plus longuement en haut du flux d’actualité et donc plus visibles. « Cela veut dire que les articles de haute qualité que vous ou d’autres lisent seront un peu plus mis en valeur dans le flux d’actualité, alors que les photographies le seront moins. » Pour améliorer l’accessibilité à l’information, Facebook intègre de nouvelles fonctionnalités. "Le téléphone sonne tout le temps" "T’inquiète pas, on viendra avec 90 personnes ou on va venir chez toi pour tout brûler et tout casser". C’est le genre de coup de téléphone que reçoit le père de Benjamin depuis lundi soir.

Son fils de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, a voulu organiser une fête d’anniversaire avec 29 amis, à l’occasion de ses 14 ans, chez ses grands-parents. Mais l’une de ses copines a diffusé l’information sur Facebook, pour l’aider à organiser cette boum. Seulement, ce ne sont plus une poignée de copains qui se sont invités mais 48.000 jeunes. Publicis et Facebook scellent un accord dans la publicité numérique. Le groupe Publicis a signé un accord avec Facebook d’un montant estimé à 500 millions de dollars.

Il s’agit d’un accord pluriannuel portant sur la co-création de produits pour exploiter les données, les photos et les vidéos à travers le réseau social mais aussi Instagram (partage de photos). Il concerne uniquement le marché nord-américain mais une extension géographique du deal est envisagée. Facebook déclare que cette collaboration avec le groupe Publicis permettra de « de rapprocher les clients de nos produits, et de créer de nouveaux outils de planification et de mesure afin de rendre l’acte d’achat plus facile et plus efficace, et de démontrer notre ROI (retour sur investissement). » L’ensemble des actifs de Publicis Group est concerné par cet accord Facebook : les réseaux médias Starcom MediaVest Group et Zenith Optimedia mais aussi les divisions numériques comme Digitas, Razorfish et Rosetta.