background preloader

Le club des riches - Blogs L’analyse d’Erik Izraelewicz

Le club des riches - Blogs L’analyse d’Erik Izraelewicz

SLOVAR les Nouvelles - Expressions libres Ouf, on a eu peur ! on aurait pu croire que les millionnaires avaient été touchés par la crise économique. Et bien, rassurez-vous, il n'en est rien ! La fortune des plus riches avait chuté de près de 15 % en 2008 pour s'établir à 8,5 millions, en dessous du niveau de 2005. Le Monde, reprenant une étude du "Boston Consulting Group" nous rassure en nous expliquant que : "... / ... Bon, d'accord, de son côté : " le taux de chômage dans la zone OCDE qui serait resté "stable" en avril à 8,7% ", nous dit Le Figaro, représente tout de même : 46,5 millions de personnes, (soit 3,3 millions de personnes de plus qu'un an plus tôt) Mais quel plaisir d'apprendre que : " Les millionnaires représentent moins de 0,2% de la population du globe, mais concentrent désormais 38% des richesses mondiales, selon l'étude du "Boston Consulting Group" qui a recensé les personnes disposant de plus d'un million de dollars d'actifs, en excluant les biens immobiliers" nous apprend le site Casafree

Le déclin de l'empire automobile américain Malheureux Bill Ford ! En avouant son incapacité à redresser l'entreprise fondée par son arrière-grand-père, l'héritier est devenu le symbole de l'interminable crise de l'industrie automobile américaine. En cinq ans, 200 000 emplois ont été supprimés, soit 15 % des effectifs du secteur regroupant les Big Three - Ford, General Motors et Chrysler - et plusieurs équipementiers comme Delphi ou Tower Automotive. " Notre modèle économique ne fonctionne tout simplement plus ", a avoué le patron désemparé dans un courrier adressé aux 300 000 salariés du groupe. Maigre consolation pour Ford, ses rivaux américains ne vont guère mieux. Pour ne rien arranger, un autre mauvais coup, conjoncturel, est venu " sonner " ces acteurs déjà mal en point. L'heure douloureuse des restructurations a donc sonné. Ces classiques recettes de downsizing d'entreprise en péril suffiront-elles à redresser le groupe ? En 2005, les Big Three n'ont toujours pas digéré ce fossé technologique.

Goldman Sachs poursuivie pour fraude par la SEC pour duplicite. Au moment d'atterrir hier soir après un voyage d'affaires de dix jours en Chine et au Japon, la nouvelle de la poursuite de Goldman Sachs pour son rôle dans les Collateralized Debt Obligations (CDOs) me rappelle a la réalité financière. Décidément, l'honorable banque d'affaires semble avoir réussi à devenir l'épicentre du séisme qui ravage Wall Street : des bonus extravagants, des techniques financières visant à camoufler la dette grecque, et maintenant les CDOs. Il ne fait aucun doute que Goldman Sachs a été a l'origine de la création de ce marché. Dans un article publié par Business Week le 1er avril 2010 (il y a des choses qui ne s'inventent pas) et intitulé « Goldman Sachs : ne nous blâmez pas », les cadres dirigeants de Goldman ont tenté d'expliquer qu'ils sont également les victimes d'un marché et non l'un des acteurs de ce drame qui a couté des milliards à de nombreux Etats, entreprises et épargnants et a failli mettre la finance en faillite. Tout est dit.

Safran sécurise ses moteurs de croissance > Réplique exacte du magazine, l'édition digitale de Challenges vous offre le même contenu que la version papier, enrichie par des vidéos complémentaires sur différents articles. > Où que vous soyez, Challenges reste directement accessible en ligne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. > L'édition digitale est à votre disposition mercredi soir à 20h, la veille de la sortie en kiosque de Challenges. > Vous pouvez sélectionner, partager vos articles préférés sur des réseaux sociaux et des blogs et effectuer des recherches par mots-clés. > Achat au numéro ou formule par abonnement, vous bénéficiez de tarifs avantageux. Acheter le numéro de cette semaine >> J'achète Venez découvrir nos offres d’abonnement version papier et/ou version numérique. Choisissez l’offre qui vous convient le mieux. >> Je m'abonne Je suis déjà abonné(e) à la version papier de Challenges et je souhaite bénéficier de l'édition digitale.

Infoguerre Affaire Woerth : comment on se rend service dans le gotha | Rue8 Florence Woerth assiste au prix de l’Arc de triomphe, à l’hippodrome de Longchamp, le 4 octobre 2009 (Charles Platiau/Reuters). Depuis vingt ans, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot s’intéressent aux classes dominantes et aux fortunes de France. Alors que l’affaire Woerth-Bettencourt met en lumière les collusions entre oligarchie et classe politique, Rue89 a rencontré le couple de sociologues bourdieusiens pour un passage en revue des codes, des lieux et des techniques de transmission des élites. Décryptage à deux mois de la sortie du « Président des riches », leur prochain ouvrage à paraître le 9 septembre aux éditions La découverte. Une vidéo ponctue cet entretien : il s’agit d’extraits du documentaire passionnant que Jean-Christophe Rosé a consacré aux Pinçon-Charlot en 2008. Rue89 : Les écoutes qui sont venues nourrir l’affaire Woerth-Bettencourt montrent que beaucoup de points ont été négociés par téléphone. Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot (DR). Mais, depuis 1995, ça va.

General Motors, cent ans et en faillite - Economie – Toute l’actualité économique cata © © France Info - Radio France Cadillac, Chevrolet, Buick... des noms qui sonnent comme un titre d'Elvis, comme une portion de la route 66, comme un baiser gominé dans un drive-in, bref, comme le rêve américain, incarné dans le dieu automobile. _ Tous ces noms peuvent se résumer en un seul : General Motors. La firme de Detroit, fondée en 1908, quasiment à la naissance de la voiture, détient toutes ces marques. Et comme le symbole du leadership américain vacillant, elle trébuche aujourd'hui pour tomber sous la protection du fameux chapitre 11 du code des faillites américains. Cet épisode, qui n'est peut-être pas le dernier de la saga GM, est l'achèvement logique d'un cycle entamé dès les années 80.

Germany To Add To Goldman's Headaches, Prepares To Sue Firm | ze The Pandora's box of the SEC's action against Goldman, which if validated in court will effectively make the issuance of every hybrid CDO product quasi-illegal, will lead to an explosion of lawsuits against virtually any bank that was active in the structured finance space during the housing boom, adding to a fresh round of "non-recurring" charges to bank income statements. Case in point - Welt am Sonntag reports that the German government is considering suing Goldman Sachs, and has asked the SEC for information in its fraud case against the firm. According to the WSJ a spokesman for Angel Merkel said earlier: "First we must ask for the documents, then evaluate [them] and then decide about legal steps." The action stems from the SEC's disclosure the German IKB may have been illegally "taken advantage of" through Abacus, and probably other CDO transactions, leading to losses of $150 million. From the WSJ:

ULIS ouvre la voie à l’imagerie infrarouge haute définition Stéphane Le Follannonce la nomination d’une déléguée aux industries agroalimentaires Saisie des douaniers de Saint-Omer Succès du nouvel essai du train de fret le plus long d’Europe Traitement de déchets: succès d'Areva à Sellafield Thales : nouveau contrat de signalisation et de télécommunications en Turquie Airbus Defence and Space décroche un contrat supplémentaire pour un projet radar au Proche Orient Sydsvenskan – (Suède) : Allemagne : les ratés de la transition énergétique MEASAT-3b acheminé vers sa base de lancement France Brevets est-il véritablement au service de l'innovation ? MEDEF : un Conseil exécutif spécial à Bruxelles | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> >> Knowfrontier Ce que ça fait d'être riche La richesse offre la possibilité de libérer son temps et son esprit de toute une série de problèmes matériels qui empoisonnent la vie de la plupart des gens. Mais la richesse, ce n’est pas qu’un niveau de revenu, c’est aussi une façon d’être, une assurance, une aisance, une façon de parler, de se tenir en société, qui marque l’incorporation physique des privilèges. Au début de La Raison du plus faible, un film de Lucas Belvaux, la motocyclette de Carole, une jeune ouvrière, tombe en panne : elle s’avère irréparable. La remplacer est financièrement impossible. Sociologues, directeurs de recherche au CNRS (équipe Cultures et sociétés urbaines), auteurs de nombreux ouvrages sur les familles fortunées, dont Châteaux et châtelains.Les siècles passent, le symbole demeure, éd.

GM Strasbourg : la direction rajoute des conditions - France - Toute l'actualité en France home_theme © © France Info - Radio France Surprise lors du comité d'entreprise extraordinaire tenu ce mardi sur le site strasbourgeois du constructeur automobile américain General Motors Company (GMC). La direction a sorti de son chapeau une nouvelle condition à la survie de l'usine, mise en concurrence avec un site mexicain à moindre coût. _ Au cours de la réunion, les syndicats ont été étonnés de trouver dans le projet une annualisation du temps de travail (1.607 heures), qui n'a pas été soumise au vote des salariés lors du referendum de lundi.

Did Goldman And Tourre Break FINRA Regulations By Not Reporting Yesterday we praised two NYT reporters for having uncovered the mess of the Goldman CDO scandal first, and we concluded, erroneously now it seems, that the SEC merely piggybacked on their disclosure to file charges against Goldman. However, as Reuters' Matt Goldstein reports , Goldman had received a Wells Notice from the SEC as far back as "six months ago", which predates the Morgenson and Story December 24 story . And as the SEC case would likely have taken at least one year to build up, we are confident that the SEC began their investigation into Goldman and Paulson well prior, likely in 2008 if not earlier. Below is Tourre's still unupdated CRD form with Finra, which still show neither a pending civil case, nor any report of a Wells Notice receipt. Fabrice Tourre - More relevantly, we are keeping a close eye on the CRD form of Mr. Jonathan Egol We are very curious to hear what Goldman's justification for this "waiver" of non-compliance with statutory regulatory requirements will be.

SAFRAN finalise l’acquisition des activités biométriques de Moto | Snecma (Safran) and Mecachrome sign contract for production of titanium aluminide blades on the LEAP engine Sablé-sur-Sarthe – April 14, 2014 Snecma (Safran) and Mecachrome today signed the procurement contract for titanium-aluminide (TiAl) blades on the low-pressure turbine of the CFM International* LEAP engine. The contract was signed at a ceremony attended by Stéphane Le Foll, French Minister for Agriculture, Agrifoods and Forestry, government spokesman and a member of the French parliament representing the Sarthe region.

Related:  publicitésFacebookVeille IEisa 1lectures de novembresecondlife 2ACTUALITESOpinionsFormationvideosantiagovaldivia