background preloader

Facebook conditions de travail

Facebook Twitter

Ingénieur, Aurélien va travailler chez Facebook. Entretien avec Aurélien Fredouelle, ingénieur manceau.

Ingénieur, Aurélien va travailler chez Facebook

Vous partez dans quelques jours travailler comme ingénieur au siège de Facebook, près de San Francisco. Le rêve pour un jeune informaticien, non ? Disons que c'est, avec Google, le plus gros site internet du monde. L'idée de départ est géniale. Le fondateur est parti de rien. Comment avez-vous été recruté ? Au départ, un peu le hasard. Quel type de poste allez-vous occuper là-bas ? Je ne sais pas encore. Vous connaissez vos conditions de travail ? Sur les 3 000 salariés, il y a un millier d'ingénieurs. Les conditions sont très intéressantes : deux fois le salaire d'ici, l'assurance santé, ainsi que tous les repas pris en charge par l'entreprise. Qu'est-ce qui vous a séduit dans cette entreprise ? Sa jeunesse et celle de ses salariés, et son dynamisme. Le fait d'être Français a été un atout ?

Je pense que Facebook souhaite des chercheurs d'horizons divers, avec des points de vue différents. Les 7 pires galères quand on travaille à Facebook. Travailler à Facebook… Un rêve pour beaucoup de jeunes diplômés.

Les 7 pires galères quand on travaille à Facebook

A tel point que Google, inquiet de voir les cohortes de jeunes diplômés de Harvard ou de Stanford snober son campus multicolore pour les plateaux "open space" de Facebook a dû augmenter d'un coup les salaires de 10% en 2010 pour calmer ses troupes. Mais travailler pour Mark Zuckerberg, est-ce vraiment un rêve? L'entreprise ne recèle-t-elle aucune faille, tant dans ses conditions de travail que dans son management ? Ce n'est pas l'avis de plusieurs salariés, qui se sont confiés au site communautaire Quora, soit de façon anonyme, soit en assumant leurs propos en signant de leur nom. Challenges a relevé 7 critiques emblématiques. 1.

Keith Adams, Engineer at Facebook "Le pire pour moi, quand j'ai travaillé à Facebook, ça a été le "oncall duty", c'est-à-dire l'astreinte informatique, qui consiste à assurer une permanence 24h sur 24 pour résoudre des bugs. Anonyme Elaine C. Noah M. Noah M. "La nourriture est trop bonne. 8 raisons de détester travailler chez Facebook. Facebook bénéficie plutôt d’une bonne réputation et à même été élue « entreprise ou il est le plus agréable de travailler« .

8 raisons de détester travailler chez Facebook

Il est donc assez surprenant de découvrir 16 raisons pour lesquelles certains employés de Facebook sont mécontents qui se sont exprimés sur Quora. Je vous laisse juger. « Durant 6 semaines dans l’année, je suis d’astreinte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7″. Keith Adams, ingénieur chez Facebook, explique qu’il doit dormir avec son téléphone et qu’il est de sa responsabilité que le service fonctionne, quoiqu’il en coute. « Il n’y a pas de mur chez Facebook ». L’ingénieur, qui témoigne anonymement, ne parle pas de mur physique mais de la barrière entre la vie professionnelle et la vie priée. . « Il n’y a pas de vraie infrastructure ». L’entreprise a grandit très vite et manque d’organisation. « Ne vous plaignez pas de Facebook auprès de moi juste parce que j’y travaille »

. « Le manque total de concentration de mon équipe » « Ce fut ma pire expérience à ce jour » Pourquoi il fait si bon travailler chez Facebook. C'est comment, la vie chez Facebook ? Au top, si l'on en croit le classement Glassdoor des entreprises dans lesquelles il fait bon travailler, basé sur les notes délivrées par les salariés eux-mêmes. Facebook arrive en première position, tous secteurs confondus, ralors que Google pointe seulement à la 30e place. Comment expliquer l'amour qu'ils portent à leur employeur ? L'Expansion.com est allé chercher du côté des avantages, de la culture d'entreprise et de la vie sur le "campus" de Palo Alto.

Des avantages au-dessus de la moyenne Chez Facebook, un comité d'audit est chargé d'étudier ce qui se pratique ailleurs dans les grandes entreprises, afin de s'assurer que les avantages offerts par Facebook, au global (salaires fixe, variable, bonus annuel, mutuelle, avantages en nature, etc.) sont supérieurs à la moyenne du marché, explique Damien Vincent, le directeur commercial France de Facebook. Dans le reste du monde, la liste des avantages est moins longue, taille oblige. Les conditions de travail.