background preloader

Renault

Facebook Twitter

Carlos Ghosn lâche le volant opérationnel de Nissan. L’industriel, qui conservera la présidence du conseil de surveillance du constructeur japonais, va se concentrer sur Renault et Mitsubishi LE MONDE ECONOMIE | | Par Philippe Mesmer (Tokyo, correspondance) La succession de Carlos Ghosn est en marche.

Carlos Ghosn lâche le volant opérationnel de Nissan

Après seize ans à la tête du constructeur automobile japonais, qu’il a contribué à redresser et à développer, le dirigeant franco-libano-brésilien quittera la direction exécutive de Nissan à compter du 1er avril, tout en conservant le poste de président du conseil d’administration pour « continuer de superviser et guider l’entreprise ». Hiroto Saikawa, co-PDG depuis avril 2016, va lui succéder.« Je suis persuadé que l’équipe formée ces dix-huit dernières années a le talent et l’expérience pour réaliser les objectifs opérationnels et stratégiques de la compagnie », estime Carlos Ghosn dans un communiqué de Nissan publié le 23 février. Le brief éco. Renault et la Formule 1, c’est du sérieux. Renault a présenté mardi 21 février son dernier bolide en Formule 1, la RS17, qui doit lui permettre de s’installer modestement dans le milieu du classement du Championnat du monde.

Le brief éco. Renault et la Formule 1, c’est du sérieux

Modestement, mais sûrement, car Renault a une idée derrière la tête. Pour Renault, l’idée n’est pas tant de monter sur la première marche du podium du Championnat que de doper ses ventes de voitures sur la planète. La Formule 1, c’est une vitrine dans laquelle Renault s’est réinstallé en 2016. Et tant pis s’il y a eu quelques flottements après le départ du patron, le team principal de Renault Sport F1, Frédéric Vasseur, en janvier dernier.

Renault F1 a profité de l'intersaison pour recruter 25% de personnes supplémentaires et le pilote allemand Nico Hülkenberg, 29 ans, qui partagera le volant avec le Britannique Jolyon Palmer, âgé de 26 ans. Fort d'une année "record", Renault affiche ses ambitions pour 2022 - Challenges.fr. Fort d'une activité et d'un bénéfice "record" en 2016 sur fond de vigoureuse progression des volumes et de la rentabilité, Renault a annoncé vendredi viser 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2022.

Fort d'une année "record", Renault affiche ses ambitions pour 2022 - Challenges.fr

Le constructeur automobile français a publié un bénéfice net en hausse de 19,7% à 3,54 milliards d'euros, sur des ventes de 51,2 milliards (+13,1% par rapport à 2015). Nissan sanctionné en Corée du Sud pour des voitures diesels plus polluantes qu’annoncé. Nissan met la main sur son rival Mitsubishi. Carlos Ghosn régnait déjà sur Renault en France et sur Nissan au Japon.

Nissan met la main sur son rival Mitsubishi

Le PDG s’apprête à étendre encore son empire, en prenant le contrôle partiel d’un autre des vingt premiers constructeurs automobiles mondiaux, le japonais Mitsubishi Motors. Les bases d’un accord en ce sens ont été posées jeudi 12 mai. « Une alliance stratégique de grande portée », a affirmé M. Renault-Nissan vise 5,5 milliards d'euros de synergies en 2018. PARIS (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan compte porter à 5,5 milliards d'euros ses synergies annuelles en 2018 en continuant de renforcer la convergence entre les deux groupes et en l'étendant au contrôle qualité et coûts.

Renault-Nissan vise 5,5 milliards d'euros de synergies en 2018

Les deux constructeurs avaient déjà accéléré leur convergence en 2014 en créant quatre grandes fonctions communes, ingénierie, fabrication, achats et ressources humaines. L'alliance a annoncé vendredi qu'elle prévoyait aussi de rapprocher partiellement les activités qualité des deux groupes, ainsi que le contrôle des coûts, qui dépend de la division finances, et qu'elle étudiait des opportunités similaires dans les ventes, le marketing, les services connectés, le planning produit et l'après-vente. "Le chemin devant nous est: plus de convergence, travailler ensemble de manière plus étroite. " Pour 2016, elles ont déjà été estimées à cinq milliards d'euros par Carlos Ghosn. Avec Alpine, Carlos Ghosn crée le Porsche à la française. Carlos Ghosn fait durer le suspense.

Avec Alpine, Carlos Ghosn crée le Porsche à la française

Le PDG de Renault a dévoilé, mardi 16 février, la nouvelle berlinette sportive destinée à relancer le label mythique Alpine. Il ne s'agit pas encore du modèle définitif, mais d'un dernier concept baptisé Vision, "très proche de la voiture de série qui sera dévoilée d'ici à la fin de l'année, et arrivera dans les concessions en 2017", a souligné Carlos Ghosn. Cette Alpine Vision affine les lignes du précédent concept Alpine Célébration, présenté lui en juin dernier aux 24 Heures du Mans. La silhouette basse, galbée et ramassée, les quatre phares ronds à l'avant, les feux allongés ainsi que la grande baie vitrée à l'arrière, évoquent immanquablement la célèbre Berlinette A110, qui écrivit les plus belles pages de la marque en remportant le Championnat du monde des rallyes en 1973.

Nissan va donner du travail à 1.000 personnes à Flins. La production de la Nissan Micra dans l'usine Renault de Flins donnera du travail à un millier de personnes environ et permettre des embauches sur le site, a déclaré mardi le PDG du groupe automobile français Carlos Ghosn. Le partenaire japonais de Renault a choisi le mois dernier l'usine des Yvelines pour assembler en 2016 une partie de la nouvelle génération de sa petite voiture, actuellement produite intégralement en Inde. "82.000 voitures en plus sur l'usine, cette charge de travail représente à peu près mille emplois", a déclaré Carlos Ghosn aux journalistes à l'occasion d'une visite du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à Flins. "Dans le cadre d'un déroulement normal (...) il est très probable qu'il y aura des embauches. Combien ? Le low cost fait progresser Renault en 2013. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Le low cost fait progresser Renault en 2013

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site. L’échec de Renault, c’est celui de Carlos Ghosn. Non la situation difficile du constructeur automobile Renault n’est pas due à une quelconque malédiction française qui voudrait que les constructeurs tricolores aient raté le coche de la mondialisation.

L’échec de Renault, c’est celui de Carlos Ghosn

Mais plutôt à des erreurs stratégiques. Il y a deux ans - ce qui nous vaut depuis d’être ostracisé par le Pdg de Renault - l’Usine nouvelle titrait : "Petit à petit, Carlos Ghosn lâche Renault". Nous expliquions que cet "homme de la finance plutôt que de l’automobile" ne considérait plus l’ex Régie "comme la marque leader de l’Alliance mais comme l’un des quatre éléments d’une entité globale et mondiale".

Affaire Renault : des mails embarrassants pour la direction. Le Parisien | Ce sont des pièces particulièrement insolites que le juge Hervé Robert vient de verser au dossier d'instruction de l'affaire Renault.

Affaire Renault : des mails embarrassants pour la direction

Renault ouvre un système d'auto-partage avec des Twizy électriques. Renault va ouvrir mardi au public son système de Twizy électriques en autopartage à Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines).

Renault ouvre un système d'auto-partage avec des Twizy électriques

"Nous avions démarré une expérimentation avec des clients testeurs le 21 juin dernier. Maintenant, n'importe quel utilisateur de la zone pour accéder à nos 50 Twizy", explique Thierry Viadieu, directeur des programmes Services-mobilité de Renault à la tribune.fr. "Concrètement, un utilisateur repère une Twizy dans la rue, à travers une application Smartphone ou sur internet. Il peut réserver un véhicule pour dans quinze minutes. Il le restituera n'importe où sur l'espace public", précise Thierry Viadieu. Autodestruction de grandes entreprises françaises.

Renault Marchés Export

Renault va retenter sa chance dans le haut de gamme. Renault vise une production de 5.000 berlinettes Alpine par an à 35-40.000 euros pièce. « Les choses avancent. Il n'y a pas d'obstacle insurmontable aujourd'hui » à recréer la célèbre marque sportive Alpine, affirme cette fin de semaine Carlos Tavares, Directeur général délégué de Renault, dans le cadre du « Festival de la vitesse » de Goodwood, dans le sud de l'Angleterre, qui rassemble les passionnés de sport automobile.

Pour cette nouvelle voiture emblématique, reprenant un label qui eut son heure de gloire en remportant le championnat du monde des rallyes au début des années 70, « la cible est un prix autour de 35-40.000 euros », explique à latribune.fr Jean-Pascal Dauce, Directeur de la compétition de Renault Sport. Le véhicule pourrait développer « 200-250 chevaux » rester assez léger en pesant « 1,2-1,3 tonne », avec des dimensions très contenues de « moins de 4,30 mètres de long ». Production à Dieppe « L'idéal serait d'en produire 5 à 10.000 par an, avec une fabrication dans l'usine historique de Dieppe (Seine maritime) », précise Jean-Pascal Dauce.

Renault se lancera dans l'ultra low-cost. « On travaille sur une plate-forme de véhicules « Ultra Low cost » (à très bas coût) », a affirmé ce jeudi après-midi Carlos Ghosn, lors de l'inauguration de l'usine géante de Tanger, au Maroc. Et, à la question sur la faisabilité d'un tel projet, le PDG de Renault a répondu catégoriquement à La Tribune : « Oui, nous allons le faire, avec une plate-forme moins chère que celle de la Logan ». Enthousiaste, il a ajouté : « Pourquoi, vous en doutiez ? ». Le projet est donc visiblement acté, du moins dans l'esprit du patron. Pour Carlos Ghosn, "la marque Dacia n’est pas concurrente de Renault" Toyota détrôné par GM et Volkswagen, Actualités. Nissan relance la marque Datsun. Les héritiers de Renault déboutés par le tribunal de Paris. Renault va investir 420 millions d'euros à Douai pour renouveler son haut de gamme. Automobiles : Renault est obligé de brader ses voitures (-45% sur la Clio III) alors que ses ventes chutent.

Il y a un vrai problème Renault. Certes, jamais ses voitures n'ont été si fiables. Mais aussi banales et relativement peu attractives. Les ventes patinent. Et Renault se voit contraint d'offrir sa petite Clio III (cinq portes) avec une remise de 45 % à moins de 8.000 euros... pour enrayer la dégringolade ! Du 16 au 31 mai. Jamais, à notre connaissance, un constructeur n'avait fait une telle remise sur un modèle phare.

Renault prévoit une année 2012 difficile pour l'électrique. Sociétés : L'État achète 15.600 Kangoo électriques à Renault. Quand le contribuable français finance les délocalisations de Renault.