background preloader

Street photo

Facebook Twitter

Thomas Vanden Driessche. Vincent Peal - First Issue Collector's Edition. Robert Frank "The Americans" "Rodeo-- New York City, 1954.

Robert Frank "The Americans"

By photographer Robert Frank. "Indianapolis" from The Americans by photographer Robert Frank. From "The Americans" by Robert Frank. Trolley-- New Orleans, 1955 by photographer Robert Frank. Parade-- Hoboken, New Jersey, 1955 by Robert Frank. Like this: Like Loading... Walker Evans. Je ne cherchais rien, les choses me cherchaient, je le sentais ainsi, elles m’appelaient vraiment.

Walker Evans

Walker Evans. Walker Evans est ce grand photographe américain qui pendant toute sa vie de photographe aura eu l’exigence de la réalité. La réalité vue en face des êtres, et celle-ci pour lui ne supporte ni sentimentalisme, ni interprétation personnelle du photographe. Il est toujours absent de la photo, laissant seul celui qui regarde la photo face avec le sujet photographié qui vous fixe intensément . Let Us Now Praise Famous Men, ( Louons maintenant les grands hommes), proclame son livre fait avec James Agee en 1936. Cet hommage à la très banale vie quotidienne de paysans, examinée méticuleusement, devient une oraison généreuse, une incantation lyrique de l’intérieur des êtres.

MARC RIBOUD. Edouard Boubat. Daido Moriyama. MATT STUART. Martin Parr. Eric Kim. Lukas Vasilikos. Constantine Manos. Jason Martini Photography. Lisette Model. DIANE ARBUS. Dorothea Lange. On devrait employer l'appareil photo comme si demain on devenait aveugle.

Dorothea Lange

Dorothea Lange. Dorothea Lange (1895 - 1965) est cette grande photographe américaine qui aura poussé si loin l‘empathie et la compassion avec la chair blessée du peuple américain que son œuvre devient témoignage, amour du prochain et cri de révolte. Elle aura eu une profonde influence sur ce qui deviendra le photo journalisme, la photographie documentaire. Elle ne se souciait point de cadrage ou d’esthétisme, mais de rendre dignité et émotion aux gens ordinaires, à ceux qui sont le peuple, mot qui fait tant peur encore aujourd’hui.

Elle a sillonné les routes au volant de sa vieille voiture Ford, pour croiser les Indiens, les migrants, les déportés de la vie. Elle qui vivait au chaud dans sa carrière toute tracée, en 1920 à San Francisco, comme photographe de portrait des riches bourgeois, ressent très vite l’appel des routes et de la poussière du monde. Margaret Bourke-White. « La femme qui avait été torpillée en Méditerranée, mitraillée par la Luftwaffe, échouée sur une île de l'Arctique, bombardée à Moscou, et s’en tira vivante dans la baie de Chesapeake, lorsque son hélicoptère s'est écrasé, était connue pour la rédaction de Life comme « Maggie l'indestructible ».

Margaret Bourke-White

Indestructible elle l’était, inconsciente jusqu’à l’héroïsme. Et cette aventurière au courage inoxydable, pionnière de la photographie de reportage et de documentaire est une légende aux États-Unis. Elle fut la première femme à travailler pour la prestigieuse revue Life jusqu’en 1957, dont elle intégrera la rédaction dès l’origine, et aussi Fortune pour la photographie industrielle. Elle fut la première femme à suivre l’armée américaine sur les fronts de combat, comme correspondante de guerre, et la première à entrer à la libération dans le camp d’extermination de Buchenwald. Elle photographia Gandhi juste avant son assassinat.

Joel Meyerowitz. Elliott Erwitt. Bruce Gilden. Jeanloup Sieff. Garry Winogrand. Photographe américain né en 1928 New York City et mort en 1984 au Mexique.

Garry Winogrand

Il appartient à la famille des "street photographers", déambulant en rue, l’appareil toujours chargé et en main. Il donne au genre quelques images fameuses, d’une netteté implacable, aux contrastes forts, exercices sans cesse renouvelés de faire image avec l’accident constant de la foule et de la rencontre. Winogrand étudie la peinture à la fin des années 40’, puis commence le journalisme à la "New School for Social Research" avec Alexey Brodovitch. Il découvre le travail de Walker Evans en 1952, celui de Robert Frank quelques années plus tard. Il est désormais convaincu de vouloir être photographe et que ce médium peut "décrire l’intelligence". C’est en 1959, après des années de galère, que son travail est montré pour la première fois. L’influence de Walker Evans est grande sur son travail. “je fais des photographies pour savoir de quoi auront l’air les choses une fois photographiées. " - Winogrand.

Alfred Eisenstaedt. Lee Friedlander. Né en 1934, Friedlander commence sa carrière de photographe en free-lance pour la presse.

Lee Friedlander

Grâce à une bourse du Guggenheim qu’il va passer à une approche résolument artistique de la photographie. On dit de Friedlander qu’il est un photographe moderne, car sa photographie utilise pleinement les outils et caractéristiques de la technique photographique : le flash, le grand angle, la profondeur de champ, pour produire des images parfois aux limites de l’abstraction. Lee Friedlander photographie en noir et blanc, et privilégie une photographie urbaine et américaine, même s’il a aussi produit des paysages naturels et par exemple des photographies de nu. L’expérience de la ville comme lieu de destructuration de l’image, la netteté comme abstraction sont au centre de sa pratique depuis les années 60.