background preloader

Bruce Gilden

Bruce Gilden

http://www.brucegilden.com/

Related:  photographersPhotographes

Robert Frank « Pourquoi fais-tu toutes ces images ? – Parce que je suis vivant » Robert Frank. Rarement une œuvre photographique aura été aussi autobiographique que celle du photographe suisso-américain Robert Frank. Walker Evans Je ne cherchais rien, les choses me cherchaient, je le sentais ainsi, elles m’appelaient vraiment. Walker Evans. Walker Evans est ce grand photographe américain qui pendant toute sa vie de photographe aura eu l’exigence de la réalité. La réalité vue en face des êtres, et celle-ci pour lui ne supporte ni sentimentalisme, ni interprétation personnelle du photographe. Philippe Guionie - Photographies Historien de formation, Philippe Guionie revendique une photographie documentaire autour des thèmes de la mémoire et des constructions identitaires. Son postulat photographique : poser des visages sur des mémoires humaines qui n’en ont pas, en associant souvent photographies et enregistrements sonores. Philippe Guionie écrit en photographie une histoire humaine et l’inscrit dans le temps, celui de la mémoire partagée et celui du temps présent. Lauréat de plusieurs prix photographiques dont le Prix Roger Pic 2008 pour la série “le tirailleur et les trois fleuves”, il est chargé des cours de sémiologie de l’image à l’école de formation de la photographie et du multimédia (ETPA) à Toulouse et encadre de nombreux workshops en France (Rencontres d'Arles) et à l'étranger. Membre de l’agence Myop depuis 2009, Philippe Guionie est représenté par la galerie Polka à Paris.

Dorothea Lange On devrait employer l'appareil photo comme si demain on devenait aveugle. Dorothea Lange. Dorothea Lange (1895 - 1965) est cette grande photographe américaine qui aura poussé si loin l‘empathie et la compassion avec la chair blessée du peuple américain que son œuvre devient témoignage, amour du prochain et cri de révolte. Elle aura eu une profonde influence sur ce qui deviendra le photo journalisme, la photographie documentaire. Elle ne se souciait point de cadrage ou d’esthétisme, mais de rendre dignité et émotion aux gens ordinaires, à ceux qui sont le peuple, mot qui fait tant peur encore aujourd’hui. Elle a sillonné les routes au volant de sa vieille voiture Ford, pour croiser les Indiens, les migrants, les déportés de la vie.

Mohamed Bourouissa Il s’est fait connaître avec une série de photographies mettant en scène des jeunes de banlieue (Périphérique, 2007-2008), avant d’être repéré dans l’exposition « Dynasty » en 2010 avec Temps Mort (2009), vidéo réalisée avec un téléphone portable dans une cellule de prison, et Legend (2010), filmée avec des caméras cachées par des vendeurs de cigarettes à Barbès. Mohamed Bourouissa est maintenant représenté par la galerie Kamel Mennour et multiplie les expositions pendant que la somme des écrits à son sujet prend du volume, son travail fournissant parfois une exemplification d’un art contemporain investi dans la représentation de réalités sociales cachées derrière l’image-média. Mais si le point focal de son regard sur la société se situe aux marges de celle-ci, c’est le plus souvent le sujet qui vient à lui.

Margaret Bourke-White « La femme qui avait été torpillée en Méditerranée, mitraillée par la Luftwaffe, échouée sur une île de l'Arctique, bombardée à Moscou, et s’en tira vivante dans la baie de Chesapeake, lorsque son hélicoptère s'est écrasé, était connue pour la rédaction de Life comme « Maggie l'indestructible ». Indestructible elle l’était, inconsciente jusqu’à l’héroïsme. Et cette aventurière au courage inoxydable, pionnière de la photographie de reportage et de documentaire est une légende aux États-Unis. Elle fut la première femme à travailler pour la prestigieuse revue Life jusqu’en 1957, dont elle intégrera la rédaction dès l’origine, et aussi Fortune pour la photographie industrielle.

STANLEY GREENE Ancien membre du groupe révolutionnaire afro-américain The Black Panthers, ­Stanley Greene est né à New York en 1949. Il se lance dans la photographie après sa rencontre avec W. Eugène Smith, l’un des pionniers du photojournalisme –il remportera d’ailleurs le prestigieux prix qui porte son nom en 2004 pour son reportage sur la guerre en Tchétchénie.> Lire la suite Garry Winogrand Photographe américain né en 1928 New York City et mort en 1984 au Mexique. Il appartient à la famille des "street photographers", déambulant en rue, l’appareil toujours chargé et en main. Il donne au genre quelques images fameuses, d’une netteté implacable, aux contrastes forts, exercices sans cesse renouvelés de faire image avec l’accident constant de la foule et de la rencontre. Winogrand étudie la peinture à la fin des années 40’, puis commence le journalisme à la "New School for Social Research" avec Alexey Brodovitch. Il découvre le travail de Walker Evans en 1952, celui de Robert Frank quelques années plus tard. Il est désormais convaincu de vouloir être photographe et que ce médium peut "décrire l’intelligence".

Les yeux sombres : LAURE LEDOUX contact@laureledoux.com Sorry, you need Javascript on to email me. © 2014 laure ledoux Les yeux sombres Xudong, 2012 Laure, 2012 Lee Friedlander Né en 1934, Friedlander commence sa carrière de photographe en free-lance pour la presse. Grâce à une bourse du Guggenheim qu’il va passer à une approche résolument artistique de la photographie. On dit de Friedlander qu’il est un photographe moderne, car sa photographie utilise pleinement les outils et caractéristiques de la technique photographique : le flash, le grand angle, la profondeur de champ, pour produire des images parfois aux limites de l’abstraction. Lee Friedlander photographie en noir et blanc, et privilégie une photographie urbaine et américaine, même s’il a aussi produit des paysages naturels et par exemple des photographies de nu.

Related:  Photographie