background preloader

HDA paysage monet

Facebook Twitter

Le chemin de fer, symbole d'une nouvelle révolution industrielle. Contexte historique Symbole de la révolution industrielle naissante, le chemin de fer se développe en France à partir des années 1820.

Le chemin de fer, symbole d'une nouvelle révolution industrielle

Longtemps considéré comme une curiosité, un " jouet " selon Thiers, il devient sous le Second Empire un nouveau, prodigieux, moyen de transport. Rapidement, la construction de voies ferrées et de gares remodèle le visage de Paris, au centre du réseau en étoile des six grandes compagnies. Cette formidable promesse de progrès et de liberté fascine la population, et notamment les artistes, comme en témoigne témoigne La Gare Saint-Lazare[1] de Monet. Analyse de l'image En janvier 1877, Claude Monet s’installe près de la gare Saint-Lazare. Installé sur le quai de la ligne d’Auteuil, Monet représente l’activité fourmillante du lieu.

Monet saisit sur le vif l’atmosphère bouillonnante qui, tour à tour, estompe ou souligne la charpente métallique et la verrière de la marquise, le tracé des voies, les façades des immeubles, les silhouettes. Interprétation. La Gare Saint-Lazare. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Gare Saint-Lazare

La Gare Saint-Lazare est une série de douze toiles représentant la gare parisienne de Saint-Lazare, réalisées par Claude Monet, lorsqu'il s'intéressa à la vie moderne de son temps après s'être inspiré des paysages ruraux[1]. Série Gare Saint-Lazare[modifier | modifier le code] La Gare Saint-Lazare est la première série de Monet qui se focalise sur un thème unique ; plus tard il y aura Les Meules ou Les Nymphéas.

Monet réalise donc douze tableaux de la gare dans des conditions atmosphériques variées et avec des points de vue divers. Il essaie de peindre ses émotions d'un espace avec plusieurs toiles comme s'il était impossible de rendre toutes ses impressions en un seul tableau ; de plus celles-ci peuvent changer selon l'heure ou le temps de la journée : — Extrait de L'Impressionnisme et son époque Cependant une œuvre comme La Gare Saint-Lazare ne s'inscrit pas vraiment dans une série systématique d'impressions. Liste[modifier | modifier le code] 1877 ♦ La gare Saint-Lazare (peinture) Le progrès technique au XIXe siècle vu à travers l’œuvre impressionniste de Claude Monet, La Gare Saint-Lazare (par Henri Fréchon , Licence professionnelle Cnam “Médiation culturelle des sciences et techniques en société”, mai 2014) Étant l’un des fondateurs du mouvement impressionniste et considéré généralement comme un artiste peintre de paysages et portraits, Claude Monet, après plusieurs années à s’être intéressé à la campagne, s’attache aux paysages urbains.

1877 ♦ La gare Saint-Lazare (peinture)

Il se veut un peintre de la vie moderne. C’est pour cela qu’il présente en avril 1877, à la troisième exposition impressionniste, douze versions de La Gare Saint-Lazare. Il choisit le thème du progrès technique alors très en vogue parmi les artistes européens de l’époque, influencés par l’exemple de William Turner qui peint en 1844 Pluie, Vapeur et Vitesse – Le Grand Chemin de fer de l’Ouest. Pour Claude Monet, la gare est le lieu idéal pour capter les effets changeants de la luminosité, une certaine mobilité. Voir. Coll-fbenoist.etab.ac-lille.fr/IMG/pdf/Monnet_v2.pdf. Claude Monet La gare Saint-Lazare.