background preloader

Les villes

Facebook Twitter

La France périurbaine a-t-elle été abandonnée. Pour le géographe Christophe Guilluy, la France est coupée en deux.

La France périurbaine a-t-elle été abandonnée

D'un côté, une « France métropolitaine », constituée des 25 plus grandes aires urbaines. De l'autre, la « France périphérique » : villes petites et moyennes, espaces ruraux, communes multipolarisées, espaces périurbains « contraints »… « Invisible et oubliée », cette France périphérique cumulerait les difficultés et serait le terreau du vote Front national, particulièrement fort dans ces zones. Mais cette thèse est loin de faire l'unanimité. Décryptage. Le périurbain, un territoire de relégation sociale peuplé de « petits blancs » en souffrance ? D'un côté, une « France métropolitaine », constituée des 25 plus grandes aires urbaines (soit de Paris - 12 millions d'habitants - à Dijon - 380 000 habitants), comprenant « les zones denses des agglomérations et une partie des couronnes périurbaines ».

Le 25 mars 2015, dans le cadre d'une interview donnée à la fondation Jean-Jaurès, il résumait sa thèse en ces termes : L'interterritorialité en trois mots - Prospective urbaine. L’interterritorialité a le vent en poupe.

L'interterritorialité en trois mots - Prospective urbaine

Après plusieurs années de réflexion, portée par Martin Vanier et ses acolytes, elle est passée du concept à l’expérimentation suite au comité interministériel aux ruralités et à la mise en œuvre du dispositif des contrats de réciprocité. On oublie pourtant trop souvent que l’interterritorialité avant de désigner des modes de gouvernement et de gouvernance des territoires est un descripteur de leurs situations et fonctionnements. La présente vidéo de Martin Vanier revient justement sur cet aspect : le géographe précise ainsi que l’interterritorialité s’inscrit dans notre quotidien, dans nos pratiques et usages de l’espace. C’est parce que les opérateurs que nous sommes produisons des territorialités singulières, plus ou moins cumulatives, notamment au travers des mobilités, et plus généralement de l’ensemble des échanges que nous générons, que la question de l’inter se pose. (Visited 414 times, 417 visits today) VILLES RETRECISSANTES.

Logement: L'Arc lémanique rouge vif sur la carte suisse des loyers - News Économie: Argent & finances. Il faut débourser en moyenne 3900 francs par mois à Genève, contre 2950 à Zurich pour un logement de 4,5 pièces standard.

Logement: L'Arc lémanique rouge vif sur la carte suisse des loyers - News Économie: Argent & finances

Le prix n'est que de 2150 francs à Bâle et 2100 francs à Berne, constate le comparateur en ligne Comparis.ch. Se fondant sur un outil statistique original et près de 250'000 annonces repérées sur les principaux portails immobiliers, le site observe qu’un 4,5 pièces moyen standing de 100 m2 avec balcon peut passer en Suisse, selon la localité, du simple au quintuple en moyenne. Au centre de Genève, par exemple, un loyer moyen s’élève à 4850 francs. Et à Nesslau-Krummenau, dans le Toggenburg, à seulement mille francs. Un écart de 3850 francs entre l’offre de 2011 la plus chère et la meilleure marché. Arc lémanique onéreux Sans surprise, bord de lac et proximité d’une ville impliquent souvent de hauts loyers.

En moyenne, il n'y a aucun 4,5 pièces type à moins de 2400 francs autour du Léman, sauf à Vevey et Puidoux. Lacs à meilleur coût Un centre moins cher. Untitled. 12/26/2015 Rowlett, TX Destructive Tornado. Shrinking cities Définition ens Lyon. Le terme de "shrinking city", traduit par ville rétrécissante, désigne un phénomène de rétrécissement urbain qui touche les villes sur trois plans : démographique, par la perte de population ; économique, par la perte d'activités, de fonctions, de revenus et d'emplois ; et social, par le développement de la pauvreté urbaine, du chômage et de l'insécurité.

Shrinking cities Définition ens Lyon

Les shrinking cities sont d'abord associées au "déclin urbain" ou encore à la "décroissance urbaine" des villes industrielles états-uniennes et allemandes (schrumpfende Städte) dans les années 1970-1980 et touchent désormais un certain nombre de grandes villes du monde, d'abord européennes et, depuis les années 1990, des pays émergents. Ainsi, par exemple les shrinking cities de la Rust Belt sont marquées depuis les années 1970 par la perte d'activités, de revenus et d'emplois, ainsi que par le déclin démographique, tant au profit des suburbs que des villes de la Sun Belt.

Pour compléter : Mise à jour : juilllet 2015.