background preloader

Violences

Facebook Twitter

Affrontements entre militants antifascistes et forces de l’ordre à Paris. Des heurts ont éclaté sur la place de la Bastille et dans l’est de la capitale, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, le 23 avril.

Affrontements entre militants antifascistes et forces de l’ordre à Paris

Plusieurs centaines de militants antifascistes – dont certains encagoulés et souvent vêtus de noir – étaient rassemblés, dimanche 23 avril, sur la place de la Bastille à Paris, dans un face-à-face tendu avec la police, au soir du premier tour de l’élection présidentielle qui a vu Marine Le Pen et Emmanuel Macron se qualifier pour le second tour. Après avoir essuyé des jets de bouteilles et de pétards, les forces de l’ordre ont chargé les manifestants qui avaient pris position autour de la colonne de juillet et sur les marches de l’Opéra Bastille, a constaté un journaliste de l’Agence-France-Presse (AFP).

Une source policière a précisé que des groupes de manifestants avaient commencé à démonter des panneaux qui entourent la colonne au milieu de la place. « En ligne, des sites de fans célèbrent les auteurs de fusillades à l’école » Dans une tribune au « Monde », la sociologue Nathalie Paton explique que l’auteur de la fusillade de Grasse était fasciné par la tuerie de Columbine aux Etats-Unis.

« En ligne, des sites de fans célèbrent les auteurs de fusillades à l’école »

Ces événements font l’objet d’un véritable culte sur Internet, où certains se radicalisent. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nathalie Paton (sociologue) TRIBUNE. La fusillade commise jeudi 16 mars à Grasse (Alpes-Maritimes) était un acte inédit contre un établissement scolaire en France. Mais il est récurrent aux Etats-Unis et au Canada où il est apparu à partir du milieu des années 1990. Dix-huit ans après Columbine, l’attaque de Grasse réveille les vieux démons du jeu vidéo.

La publication des premiers éléments de portrait de l’auteur présumé des tirs a suscité une levée de bouclier réflexe chez les joueurs, lassés que leur loisir soit mis en cause.

Dix-huit ans après Columbine, l’attaque de Grasse réveille les vieux démons du jeu vidéo

LE MONDE | • Mis à jour le | Par William Audureau. Blue Whale Challenge : itinéraire d’une légende urbaine sur Internet. Le « jeu » suicidaire, né sur un réseau social russe, consiste à relever cinquante défis des plus sordides.

Blue Whale Challenge : itinéraire d’une légende urbaine sur Internet

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Signoret Sous son pseudonyme, Laura, 14 ans, a glissé une phrase, comme on posterait une banale petite annonce : « Cherche tuteur pour le Blue Whale Challenge » (« challenge de la baleine bleue »). Cela fait plus de vingt-quatre heures qu’elle s’y est attelée, via les communautés francophones du réseau social russe VKontakte. Elle se connecte plusieurs fois par jour. Ce « jeu », auquel elle veut participer, tire son nom d’une légende selon laquelle le cétacé serait capable de se suicider en s’échouant volontairement sur une plage. Sécurité routière : forte baisse des morts sur les routes en février. Avec 203 personnes tuées, c’est le bilan mensuel le moins meurtrier depuis mars 2013, après une troisième année d’affilée de hausse de la mortalité routière en 2016.

Sécurité routière : forte baisse des morts sur les routes en février

Le nombre de morts sur les routes a connu une forte baisse sur un an (– 22,8 %) en février, avec 203 personnes tuées, soit 60 de moins qu’en février 2016, a annoncé mercredi 8 mars l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Violences dans les lycées de Saint-Denis : un « seuil symbolique » a été franchi. Au lycée Suger, des enseignants témoignent d’une situation tendue, au-delà des incidents du début de semaine.

Violences dans les lycées de Saint-Denis : un « seuil symbolique » a été franchi

Huit mineurs devaient être présentés à un juge jeudi. Prisonniers pour la science. Un « gardien », deux « prisonniers ».

Prisonniers pour la science

Image prise lors de l’expérience de Stanford en 1971. © Chuck Painter/Université Stanford. IL Y A 45 ANS, au cours de l’été 1971, avait lieu une expérimentation psychologique aussi fascinante que controversée à la prestigieuse université Stanford, à Palo Alto (Californie). Conduite par le professeur Philip Zimbardo, elle est connue aujourd’hui sous le nom d’expérience de Stanford. L’objectif consistait à comprendre comment et pourquoi les situations arrivaient à se dégrader dans les prisons militaires.

Un plan pour lutter contre les violences faites aux enfants. La ministre des familles, Laurence Rossignol, lance une série de mesures pour mieux repérer et prévenir les cas de maltraitance.

Un plan pour lutter contre les violences faites aux enfants

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont « Sortir les violences faites aux enfants de l’invisible et de l’indicible. » Tel est l’objectif de la ministre des familles Laurence Rossignol, qui va annoncer, mercredi 1er mars, le premier plan interministériel consacré à ce sujet. Pour expliquer ce lancement en fin de mandature, elle met en avant l’expérience acquise à la tête de son ministère, où elle a été nommée en février 2016, qui réunit les familles, l’enfance et les droits des femmes (qualifié à l’époque de triptyque rétrograde par certaines féministes). « Les violences faites aux femmes sont sorties de l’invisibilité, avait-elle expliqué lors de ses vœux, le 23 janvier. Mort d’Adama Traoré : « Ça a merdé du début à la fin » Six mois après la mort du jeune homme, les conversations entre les secours montrent une confusion et une prise en charge tardive.

Mort d’Adama Traoré : « Ça a merdé du début à la fin »

Une nouvelle expertise médicale est attendue pour éclairer les causes du décès. L’automate, modérateur maladroit. Pour lutter contre le harcèlement, Twitter a mis en place divers outils.

L’automate, modérateur maladroit

Avec des résultats mitigés. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Le harcèlement pourrit les réseaux sociaux. Sur Twitter, notamment, des campagnes d’une intense violence sont parfois lancées à grande échelle contre des cibles précises. Nouvelle vague de violence contre « les étrangers » en Afrique du Sud. Les ravages de la drogue « nyaope » et la criminalité, attribués aux immigrés, justifient une xénophobie aveugle. Poursuite de la procédure canonique contre le prêtre-psy Tony Anatrella.

L’Eglise a pris cette décision après avoir recueilli les témoignages de plaignants, qui accusent l’ecclésiastique de s’être livré à des agressions sexuelles lors de ses thérapies. Une procédure canonique, régie par le droit de l’Eglise, a été ouverte à l’encontre du prêtre-psychanalyste Tony Anatrella, prélat célèbre jusqu’au Vatican, a dévoilé, lundi 20 février dans la soirée, l’archevêché de Paris. Au printemps 2016, près de dix ans après le dépôt des premières plaintes, cet ecclésiastique du diocèse de Paris avait été soupçonné d’avoir commis des agressions sexuelles lors de ses thérapies sur de jeunes hommes dans son cabinet de psychanalyste.

Ce « spécialiste en psychiatrie sociale », âgé de 75 ans, n’est pas évêque mais il bénéficie toutefois du titre honorifique de « monseigneur ». Connu pour ses écrits sur la sexualité des adolescents, il a été « consulteur » auprès de deux conseils pontificaux – famille et santé – au Vatican. Procédure signalée au procureur de la République.

Les revirements de la jurisprudence sur les viols avec un objet. Dans un contexte marqué par l’affaire Théo L., le tribunal de Bobigny a considéré, lundi, qu’un acte de pénétration anale par une matraque télescopique relevait du viol. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julia Pascual « Il y a eu une pénétration », a dit la présidente de la 14e chambre du tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis), lundi 20 février, devant une salle d’audience comble. Par conséquent, « les faits sont de nature à entraîner une requalification criminelle ». Dans un contexte marqué par l’affaire Théo L., une juge correctionnelle a considéré qu’une pénétration anale à l’aide d’une matraque relevait du viol et donc d’un procès criminel devant une cour d’assises.

Pédophilie dans l’Eglise : « Au séminaire, évoquer une attirance pour les enfants est impossible » Pour le sociologue Olivier Bobineau, la pédophilie des prêtres est favorisée par le statut sacré que leur confère l’institution ecclésiastique. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Cécile Chambraud Le livre devrait déranger une Eglise catholique déjà ébranlée par l’affaire Bernard Preynat, un prêtre lyonnais soupçonné de multiples agressions sexuelles sur de jeunes scouts : une enquête sur les prêtres pédophiles, Le Sacré incestueux (Desclée de Brouwer, 256 pages, 18,80 euros), publiée par le sociologue Olivier Bobineau, le prêtre Joseph Merlet et la juriste Constance Lalo.

A partir d’une cinquantaine d’entretiens avec des prêtres pédophiles, des formateurs, des évêques, des experts et des victimes, ils décrivent les mécanismes sociaux qui favorisent, selon eux, la survenance de ces tragédies. Manifestation contre les violences policières : « Il y a des actes intolérables » Plus de 2 000 personnes se sont rassemblées samedi à Paris en soutien à Théo L., victime d’un viol présumé lors d’une interpellation à Aulnay-sous-Bois. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Chloé Marriault Venu de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), Albafika, 32 ans, a déjà participé à plusieurs rassemblements de soutien à Théo L., ce jeune victime d’un viol présumé lors d’une interpellation violente, le 2 février, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Place de la République à Paris, samedi 18 février, ce professeur d’économie et de gestion explique ne « plus se sentir en sécurité face à la police ». « Quand j’étais petit, je voulais être policier. Mais en voyant leurs violences, j’ai compris que ce n’était pas ça, la justice », confie-t-il. Il ajoute, désabusé : « D’où je viens, les enfants ont peur de la police.

Lire aussi : Des milliers de manifestants en France contre les violences policières. Violences policières : « On sait que la colère gronde partout en France » Aulnay : une enquête préliminaire ouverte après de nouvelles accusations contre un policier. Bobigny : comment le rassemblement contre les violences policières a dégénéré. Les organisateurs disent leur amertume après les incidents violents qui ont terni la manifestation de soutien à Théo L. Mardi 14 février, François Hollande se rendra de nouveau en banlieue. Sept morts dans des violences entre manifestants et forces de l’ordre à Bagdad. Encouragés par le chef chiite Moqtada al-Sadr, des milliers de manifestants ont tenté de franchir un cordon policier. Venus réclamer des réformes électorales avant un scrutin provincial prévu en septembre, des manifestants ont été accueillis par les gaz lacrymogènes et les balles en caoutchouc des forces de sécurité irakiennes samedi 11 février. « Les violences ont fait sept morts, dont deux membres des forces de l’ordre et cinq manifestants », a déclaré un responsable de la police, qui a également fait état de plus de 200 blessés.

A Bobigny, un rassemblement contre les violences policières tourne mal. Vitres cassées, gaz lacrymogènes et un camion-régie RTL incendié : des incidents ont éclaté samedi en marge d’un rassemblement réclamant « justice pour Théo ». « L’ultragauche est engagée dans une logique de “confrontation avec l’Etat” » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marc Lazar (Directeur du centre d’histoire de Sciences Po) Par Marc Lazar, directeur du centre d’histoire de Sciences Po. Policiers attaqués à Viry-Châtillon : six suspects mis en examen.

A Aulnay-sous-Bois se rejoue un scénario vieux de trente ans. C’est en 1990 qu’ont eu lieu les premières émeutes de banlieue en France, rappelle le sociologue Laurent Mucchielli. Manifestation mouvementée « pour Théo » à Paris et à Marseille. De nombreux rassemblements ont eu lieu depuis l’interpellation brutale de Théo L., jeune homme de 22 ans le 2 février à Aulnay-sous-Bois. Viol. Répondre à un troll en allant le chercher jusque chez ses parents. Dans la jungle qu’est devenu Internet, demander des comptes à ceux qui vous insultent passe parfois par une enquête numérique. Dans l’Essonne, les policiers veulent « reconquérir le terrain » Les policiers restent mobilisés, leur patron appelle « à l’apaisement » Près de 13 000 détenus ont été tués dans une prison syrienne en cinq ans, selon Amnesty.

Violences policières : saisine collective du défenseur des droits. A Aulnay-sous-Bois, un policier mis en examen pour viol, la cité des 3 000 sous tension. Magnanville : Larossi Abballa, histoire d’une haine « anti-police » Aux Philippines, la guerre sans foi ni loi de Duterte contre la drogue. Deux ans après l’Hyper Cacher, la communauté juive condamnée à la vigilance. 11 janvier 2017, première journée sans meurtre au Salvador depuis deux ans. Manuel Valls va porter plainte après avoir été giflé à Lamballe. Comment le stress nous expose à des accidents cardiovasculaires. Emotion après des violences contre des personnels de l’éducation. « La violence des « casseurs » est aussi un mode d’affirmation identitaire » Les autorités corses appellent au calme après des heurts intercommunautaires près de Bastia.