background preloader

Violences policières

Facebook Twitter

Pourquoi la BAC a des manières « rudes et humiliantes » - 7 avril 2016. Didier Fassin - Andrea Kane Anthropologue, sociologue et médecin, Didier Fassin est une des figures des sciences humaines en France.

Pourquoi la BAC a des manières « rudes et humiliantes » - 7 avril 2016

Directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), il est aussi professeur à l’université de Princeton, aux Etats-Unis. Le document qu’il vient de publier aux éditions du Seuil est exceptionnel. « La Force de l’ordre : une anthropologie de la police des quartiers » est une enquête menée durant quinze mois, en deux fois, entre mai 2005 et juin 2007, dans un commissariat d’Ile-de-France, qu’il ne nomme pas. En juin 2007, l’administration lui retire l’autorisation qui lui avait été donnée.

Mais la matière récoltée était suffisante. Le constat de Didier Fassin n’est pas « antiflics » comme une lecture rapide de son livre pourrait le laisser croire ; parmi les policiers se dessine la lassitude d’une profession pressée par le pouvoir politique de « faire du chiffre ». Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Recensement de personnes tuées par la police ou à cause de son action : 2005-2015. VICTIMES DE LA POLICE ( connus ) DEPUIS 2005 ( en France ) : 2005 : 6 morts, 3 blessés grave ( connus ) : Janvier : Abou Bakari Tandia meurt des suites de sa garde-à-vue au commissariat de Courbevoie (92). 7 Mars : Balé Traoré grièvement blessé à bout pourtant par un policier dans le quartier de la Goutte d’Or ( paris 18) alors qu’il n’avait lui même pas d’arme.

Recensement de personnes tuées par la police ou à cause de son action : 2005-2015

Avril : Un jeune de 17 ans, tué lors d’une poursuite par des policiers à Aubervilliers (93) Octobre : Samir Abbache 26 ans, tué à la prison de Mulhouse (68) Octobre : Zied 17 ans et Bouna 15 ans, poursuivis par la police et morts électrocutés dans un transformateur à Clichy-sous-Bois (93). Novembre : Eric Blaise retrouvé mort dans des circonstances suspectes au mitard à Fleury-Mérogis (91) Juillet 2005 : Aux Mureaux ( 78) un adolescent de 14 ans touché par un tir de flash ball perd un œil.

Il n’y a pas qu’à Ferguson... Ce n’était qu’un adolescent ; un jeune homme noir bien dans ses Nike Shox, plein de vie et de rêves.

Il n’y a pas qu’à Ferguson...

Comme d’habitude, vacances scolaires oblige, il était sorti passer le temps avec ses amis. Attendu pour un dîner en famille, il n’avait pas prévu de rentrer tard. Il était loin de s’imaginer qu’il vivait ses dernières heures… Poursuivi par la police suite à une accusation de vol, il ne survivra pas, laissant derrière lui tout un quartier en deuil. S’en suivront des nuits de révoltes sans précédent, des incompréhensions, des doutes. De la colère, beaucoup de colère. D’une rive à l’autre, si les circonstances de ces drames ne sont jamais exactement les mêmes, elles ont toujours les mêmes causes et donc, les mêmes conséquences. Aussi, les interrogations de journalistes et/ou de responsables politiques français sur la possibilité de voir se produire la même chose dans notre pays, résonnent telle une vaste tentative de déni. Men Get Shot in the Face - Ferguson Missouri. Ferguson Is 60 Percent Black. Virtually All Its Cops Are White. Robert Cohen, St.

Ferguson Is 60 Percent Black. Virtually All Its Cops Are White.

Louis Post-Dispatch/AP Black residents of Ferguson, Missouri, the working-class city in northern St. Louis county where an unarmed black teenager was shot dead by police officers on Saturday, say the town has been a "powder keg" of racial imbalance for decades. "They treat us like second class all the way down the line," one black resident told the LA Times. A black city alderman said the ensuing protests are "a boiling over of tensions that had been going on for a long while.

" The Insane Militarization of America’s Police. Army fatigues, armored vehicles, tear gas, AR-15s — it’s the war-ready imagery not just of Gaza and Iraq but Ferguson, Missouri, a town of 21,000 with zero murders on the books in 2014.

The Insane Militarization of America’s Police

Unless, of course, you count 18-year-old Michael Brown. The response to protests against the teen's death at the hands of police turned even more authoritarian when darkness fell on Wednesday, as journalist and citizens alike were targeted with undue force. In night vision, tanks rolling through smoky suburban streets recalled an occupation. A Few Horrifying Pictures From Ferguson Last Night. Tear gas is banned in international warfare — and in use in Ferguson, MO.

Tear gas is a chemical weapon that the Geneva Convention bans from use in international warfare.

Tear gas is banned in international warfare — and in use in Ferguson, MO

In the Ferguson, Missouri protests, police have used it repeatedly to disperse crowds. "I'm very concerned about the increased use, and the much laxer attitude we've developed towards the potential health effects," says Sven-Eric Jordt, a scientist at Duke University who researches tear gas.